Jugement fatal

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Jugement fatal

Message par Zaroff le Jeu 3 Juil 2014 - 18:50

Il sursauta en se tournant vers la large baie vitrée de son duplex new-yorkais. Devant lui, la grande artère à l’angle de Brooklyn Avenue était étincelante de points lumineux éclaboussant la foule éparse qui se mouvait dans la nuit. Des yellow cabs déversaient des individus devant les bars et sex-shops aux enseignes criardes.
Derrière lui, sa femme étendue sur le sofa, la gorge béante.
Il ne se rappelait de rien. Tout s’était déroulé dans une sorte de brouillard mêlé de fureur. Elle avait crié sur lui, il en était certain. Puis il avait remarqué ce couteau de cuisine dans sa main crispée. Un sang épais dégoulinait sur la moquette du salon.
Dans un état second, il avait égorgé son épouse. Pourquoi l’avait-il fait ? Brusquement, en lavant ses mains dans l’évier, il se souvint : cette salope voulait divorcer !
Son esprit pragmatique de chef d’entreprise reprit le dessus. Avant tout, il devait tirer les rideaux avant de procéder au nettoyage de son crime.
En s’approchant de la fenêtre, il l’aperçut.
Le building en face, 57ème étage. La silhouette d’un homme se détachait dans une lumière tamisée. Il fumait une cigarette, le visage pointé sur leur appartement.
Sherman se mit à frissonner d’une manière incontrôlable. Avait-il été le témoin de son meurtre ? L’habitat de l’homme était distant de soixante mètres… mais il pouvait avoir des jumelles ! Et si c’était un enculé de voyeur ? L’homme le ferait chanter. Sherman pensa à ce film de Hitchcock, « Fenêtre sur cour », et se dit qu’il ne devait rien négliger.
Il prit une décision et sortit précipitamment, traversa la rue et pénétra dans l’immeuble. Par chance, il ne croisa personne dans le hall d’entrée. D’un index fébrile, il appuya sur le bouton de l’ascenseur et monta au 56ème. Il parvint à l’étage suivant en empruntant l’escalier de service. Grâce à l’orientation du couloir, il trouva la porte de l’appartement situé en face de chez lui.
Il sonna et attendit, inquiet et tendu.
L’homme avait à peine entrouvert la porte quand Sherman fondit sur lui. Il lui cogna la tête contre le mur et l’entraîna dans la salle de bain. Toute son angoisse s’était transformée en une rage muette et morbide. Il maintint la tête de l’homme dans la baignoire et fit couler de l’eau.
Il le noya en cinq minutes.
Ce n’est qu’en partant qu’il la vît, près du paillasson.
Sherman perdit la raison en apercevant la canne blanche.
Il riait encore lorsque les policiers, alertés par les voisins, arrivèrent.

Nombre de signes : 2474


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12859
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par mormir le Jeu 3 Juil 2014 - 20:21

Pas mal du tout ! Le contrat est rempli, avec un style fluide, aisé à lire.

En lisant, je me suis senti plus spectateur qu'impliqué dans l'histoire ; un peu comme le héros, sorte d'observateur de ses propres actes.

Un passage a nécessité plusieurs lectures pour que je comprenne bien l'ordre des événements :
Elle avait crié sur lui, il en était certain. Puis il avait remarqué ce couteau de cuisine dans sa main crispée. Un sang épais dégoulinait sur la moquette du salon.
Dans un état second, il avait égorgé son épouse.
A la 1ère lecture j'avais compris :
1 - sa femme l'engueule
2 - il a un couteau dans la main à ce moment-là
3 - il l'égorge
Mais alors, d'où venait ce sang qui dégoulinait sur la moquette avant qu'il ne l'égorge ? Puis la lumière m'est apparue et j'ai compris qu'il s'était réveillé de son état second avec le couteau qui dégoulinait !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2496
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par SILENCE le Jeu 3 Juil 2014 - 20:35

J'ai donc lu ton texte Zaroff. J'ai beaucoup aimé.
L'ambiance d'abord. Le loft new yorkais, la vue sur brooklyn, les taxis, etc… Ça me parle ! Les références aussi : tu évoques fenêtre sur cour. Personnellement je n'aime pas Hitchcock. Mais ton héros s'appelle Sherman, comme le principal protagoniste de l'un de mes livres préférés (Le bûcher des vanités). Le thème par ailleurs est parfaitement respecté même si l'angoisse du héros n'est pas suffisamment perceptible à mon sens. C'est pour moi son seul bémol. Je l'ai lu en me demandant tout du long comment tu allais réussir ta chute. Elle est brillante... Et drôle… Super.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2707
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Murphy Myers le Jeu 3 Juil 2014 - 20:37

Aucune incompréhension pour moi, juste un petit bug sur la fin (le temps que l'info remonte à mes neurones).

Ça aurait peut-être eut plus d'impact sans la toute dernière phrase, mais c'est vraiment qu'un détail, d'autant plus qu'elle apporte quand même les infos finales et ajoute à la folie et à l'humour noir du texte.

Bref, c'est en partance express pour le haut de mon classement temporaire. On parle bien d'angoisse, la chute laisse sur le cul (je pensais qu'il se serait trompé d'appart, mais là c'est encore mieux... ou pire, ça dépend comment on le voit  :mrgreen: ). C'est bien écrit, sans pitié.

Je crois qu'en langage Zaroff, il existe un seul mot pour résumer tout ça : Fumier !  Evil or Very Mad


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3077
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Zaroff le Jeu 3 Juil 2014 - 21:10

Merci les amis. En fait, on ne sait pas si c'est la bonne personne ! On suppose que oui mais est-ce le cas ?


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12859
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Ulysse le Jeu 3 Juil 2014 - 21:13

Toujours cette écriture précise et fluide qui me séduit. Une ambiance  impeccable et l'histoire est menée tambour battant , on n'a pas le temps de respirer .
J'aime beaucoup ce texte et je trouve le  thème est bien respecté pour moi,  c'est bien l'angoisse ( ou la peur ) qui est le moteur des actes de Sherman.
Un seul bémol, je trouve qu'on pénètre dans l'immeuble comme dans un moulin et que l'autre , se sachant tout de même par nature vulnérable , ne se montre pas très méfiant.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 890
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 41
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Doumé le Jeu 3 Juil 2014 - 21:43

Je vais sans doute me faire une réputation (si ce n'est déjà fait) de chieur par rapport au style, la syntaxe, les auxiliaires, mais je trouve regrettable et étonnant que la plupart d'entre vous, pas tous, ne voient pas ou sous-estiment cet aspect fondamental de l'écriture.

Zaroff, je sais que tu ne le prendras pas mal si je détonne sur les autres là-dessus. Tu es assez intelligent pour ça. En effet, quel dommage que ton texte bien construit avec une dramaturgie à laquelle, moi, j'ai le plus grand mal ; quel dommage que ce bon texte ait ce genre de fautes :



Ce sont ces détails qui font que ton texte passe, ou pas, d'amateur éclairé à celui d'auteur reconnu.

Tu vois, Zaroff, juste ce détail en plus et toi, comme beaucoup d'autres ici, devenez des pros !
Moi, sans prétention, c'est sensiblement l'inverse : j'ai conscience des nécessités du style (ce qui ne veut pas dire que j'y arrive toujours) mais j'ai des problèmes pour construire et clarifier ce que je veux dire...

Grâce  à vous tous, sur le forum, j'ai pris davantage conscience de mes points faibles et mes points forts. Rien que cela, je vous remercie tous car c'est vraiment précieux.  Very Happy 

Donc, Zaroff : chapeau pour ta dramaturgie et ton histoire bien écrite, avec ce bémol d'un style que tu peux améliorer facilement sur un texte court. De même, à propos des phrases courtes : je conçois que ce soit volontaire pour le suspense et l'angoisse, mais lorsque c'est systématique, le style devient encore plus fluide pour rentrer dans l'ambiance.


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Paladin le Jeu 3 Juil 2014 - 22:08

Ça, c'est c'est ce qui s'appelle une nouvelle à chute!

Pas grand chose à dire, c'est bien, sans être LA grosse surprise, mais ça passe bien !

Par contre le rapport avec le thème "angoisse (s)" est lointain!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10554
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Ulysse le Jeu 3 Juil 2014 - 22:34

Doumé a écrit:Je vais sans doute me faire une réputation (si ce n'est déjà fait) de chieur par rapport au style, la syntaxe, les auxiliaires, mais je trouve regrettable et étonnant que la plupart d'entre vous, pas tous, ne voient pas ou sous-estiment cet aspect fondamental de l'écriture.

Zaroff, je sais que tu ne le prendras pas mal si je détonne sur les autres là-dessus. Tu es assez intelligent pour ça. En effet, quel dommage que ton texte bien construit avec une dramaturgie à laquelle, moi, j'ai le plus grand mal ; quel dommage que ce bon texte ait ce genre de fautes :




Bon je me sens un peu bête mais c'est pas grave je préfère demander une explication.
Voilà ce qui me chagrine :  Zaroff écrit au passé simple, c'est le temps du récit, donc si on veut écrire dans une action passée dans le passé, on a pas le choix, non ?  Il faut bien utiliser le plus-que-parfait.
Hors dans le passage que tu cites  "Avait égorgé", "avait remarqué " et "s'était déroulé"  "avait fait " ne peuvent pas être changés si on veut respecter la concordance des temps, ou alors j'ai rien compris.
Certes il pourrait remplacer le "était certain" par autre chose et faire attention à ne pas répéter "avant" mais pour les autres  je suis perplexe.
Tu veux bien éclairer ma lanterne Doumé.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 890
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 41
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Catherine Robert le Jeu 3 Juil 2014 - 22:44

Je plussoie, bien que j'aie pas lu le texte. A force d'entendre cette histoire d’auxiliaires, ça perturbe un peu mon écriture. Hors je pense comme Ulysse au fond. Pour moi, il est impossible d'écrire sans ces auxiliaires. Si on écrit au présent, on aura du passé composé par exemple, au passé simple, du plus que parfait,...
Alors je ne vois pas comment éviter ça. scratch 


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9798
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Doumé le Jeu 3 Juil 2014 - 22:54

Évidemment que selon la narration, on ne peut pas toujours éviter les temps composé avec auxiliaire, ni même le simple verbe être, mais tu n'imagines pas combien de tournures nous pouvons substituer à, disons, 80%. Il y a même d'excellents livres qui nous y entraînaient comme celui-ci :
E. Legrand,... Méthode de stylistique française : à l'usage des élèves par exemple E. Legrand,... Méthode de stylistique française : à l'usage des élèves

Et puis, sans être vieux jeu, lisons Chateaubriand ou Flaubert...

J'ai moi-même écrit un bouquin sur le sujet : Ce que les écrivains ne vous disent pas... (Extraits annotés et commentés) sur Amazon.


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Paladin le Jeu 3 Juil 2014 - 22:54

On peut les limiter, mais pas les éviter complètement.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10554
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Léonox le Jeu 3 Juil 2014 - 22:56

Je rejoins mes petits camarades. Voilà du Zaroff pur jus, direct, brutal et incisif. Peut-être un poil trop rapide pour laisser vraiment monter l'angoisse, cependant. Mais c'est très bien mené, avec un style assuré, net et - presque - sans bavure. Parce que Doumé a raison. Le récit emporte, mais il aurait pu être encore plus fluide et percutant avec une bonne relecture.

Mais Zaroff est un impulsif, et moi je ne corrige que ses romans. Je suppose que ce texte a été écrit très vite, et posté dans la foulée. Reste que le format ultracourt est un peu la chasse gardée du Comte Zaroff, et qu'il est toujours dangereux de se mesurer à lui sur son terrain. Tout ça pour te dire, mon cher Nécrorian numéro six, que j'ai apprécié ma lecture. D'autant que tu as choisi pour cadre les USA, ce qui, forcément, me rappelle d'excellents souvenirs. Wink

EDIT: j'ai le sentiment que Doumé pointait autant les répétitions que l'abus d'auxiliaires.
En effet, ils sont parfois indispensables, mais il convient de les limiter autant que possible.
Or dans le passage cité, certains peuvent facilement être remplacés par d'autres tournures.
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Blahom le Jeu 3 Juil 2014 - 22:57

Ces délicates questions de stylistique mises à part, j'ai beaucoup aimé.
Un texte fort bien mené avec une excellente chute. Seule bémol : l'aspect "angoissant" passe un peu au second plan.
En tout cas, j'ai eu énormément de plaisir à lire cette nouvelle, ce qui n'était pas le cas de celle du précédent concours.
Il s'agit, pour l'instant, de ma préférée de cette  nouvelle compétition.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1515
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Doumé le Jeu 3 Juil 2014 - 23:05

Le passage que je citais est facile à modifier comme, par exemple :

" Il ne se rappelait de rien. Tout se déroulait dans une sorte de brouillard mêlé de fureur. Elle avait crié sur lui, il s'en rappelait. Puis il remarqua ce couteau de cuisine dans sa main crispée. Un sang épais dégoulinait sur la moquette du salon.
Dans un état second, il avait égorgé son épouse. Pourquoi ce geste de folie ? Brusquement, en lavant ses mains dans l’évier, il se souvint : cette salope voulait divorcer !
Son esprit pragmatique de chef d’entreprise reprit le dessus : il devait d'abord tirer les rideaux avant de  nettoyer les traces de son crime. "


Et deux ou trois autres versions sont possibles sans trahir l'auteur...  Wink


Dernière édition par Doumé le Jeu 3 Juil 2014 - 23:15, édité 1 fois


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jugement fatal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum