Nettoyeur de Tranchées

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par Purple-fan le Mar 27 Mai 2014 - 18:24

Très bon texte, un style fluide. J'ai avalé les neufs pages d'une traite (d'habitude j'ai du mal à me concentrer sur l'ordi).
Je pense qu'il aurait mieux valu que le texte soit étoffer, développer. C'est trop... rapide. Surtout au niveau du face à face, pourtant l'idée que le vampire ne soit peut être pas pire que les autres soldats est une super idée.
Bon peu de surprise sur le vampire (même si j'ai soupçonné un loup-garou, mais ils sont moins classes que les vampires de toutes manières.)

Voili voilou, super texte tout de même ! Avec une bonne ambiance noire et un peu policière (ça me fait penser à l'ambiance de l'univers de Sherlocks Homes). Bref, super ! Smile



La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
Albert Einstein 
avatar
Purple-fan
— — Impératrice pourpre — — Disciple de Square Enix
— — Impératrice pourpre — —  Disciple de Square Enix

Messages : 3034
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 21
Localisation : Gironde

http://kylie-darkworld.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par Blahom le Mer 28 Mai 2014 - 14:44

Du grand Lester. Comme d'habitude, j'ai adoré le côté "fantastique classique" du texte, qui émanait déjà de la nouvelle de Jack. 
Le début, déjà, lumineux, avec cette renaissance de la nature, ce retour à l'ordre naturel des choses.
La construction, particulièrement habile.
Le style, parfaitement maîtrisé, bien sûr. 
Contrairement à d'autres commentateurs, le traitement de ce vieux thème de la littérature fantastique m'a semblé parfaitement bien mené. Que le lecteur devine presque immédiatement à qui (quoi ?) il a affaire ne constitue pas un problème en soi, puisque l'histoire ne repose pas sur le principe du coup de théâtre final.
Les considérations morales et quasi-philosophiques de la fin passent plutôt bien et tu as su éviter de donner dans le prêchi-prêcha.

Le seul reproche que je t'adresserai, c'est que mon classement initial va à nouveau être chamboulé. Ce concours devient décidément un vrai casse-tête.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1515
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par lester l gore le Mer 28 Mai 2014 - 16:10

Jack, tu as raison, il faut jouer le jeu, alors je vais essayer de répondre à quelques remarques.

J'ai trouvé amusant de mélanger le thème du concours avec le mythe perpétuellement ressassé du vampire. Mais je n'ai pas cherché à renouveler le sujet, déjà trop utilisé. Et puis, le format court imposé ne permet pas de longs développements, c'est pourquoi j'ai préféré laisser le lecteur sur une fin presque ouverte, pour qu'il se demande ce qu'il aurait fait à la place de Maurice.

Tici, j'aimerais bien que tu me signales où tu as trouvé des problèmes de temps dans la narration, afin de pouvoir éventuellement les corriger ultérieurement.

Purple fan : pendant un moment, j'ai aussi pensé à un loup-garou ! Peut-être dans une autre histoire, dans le même contexte : après tout, des centenaires concernant la grande guerre, on en a encore jusqu'en 2018! Very Happy 
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2120
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par lester l gore le Mer 28 Mai 2014 - 16:25

(Et il parle de « jugement », mais qui peut juger les actes d’un vampire, qui ne possède pas de morale mais suit son instinct, comme on ne peut juger une bête sauvage : si elle est vraiment nuisible, on la détruit, on ne la juge pas !)

Je suis un peu étonné de cette remarque : décréter qu'un être vivant est "nuisible" est déjà un jugement, lourd de conséquences, qui plus est. "Mon" vampire est peut-être dépourvu de morale, mais pas d'intelligence, et décider de l'éradication d'un être intelligent et parlant est une grave décision, que Maurice préfère reporter.
Pendant la conquête de l'Ouest, des gens ont décidé que les bisons étaient nuisibles, et les ont exterminés. Moyennement sage, à mon avis.
Anecdote vécue : un jour, un voisin m'a dit que mes chats étaient nuisibles, car ils risquaient de gratter son potager, et qu'il allait les empoisonner. Je suis alors parti chercher un calibre, que je lui ai mis sous le nez, puis je lui ai gentiment expliqué que je venais de mettre à jour ma liste de vermines à exterminer : les empoisonneurs venaient d'en prendre la tête, et seraient sans hésitation gratifiés d'une balle dans le genou.
Tout ça me fait penser à ce que dit Gandalf à Frodon, qui déplorait que Gollum soit encore en vie :
Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort. Et les morts qui mériteraient la vie. Pouvez-vous leur rendre, Frodon ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser mort et jugement. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2120
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par Zaroff le Mer 28 Mai 2014 - 16:51

Lu et apprécié. J'ai un peu le même sentiment que Didier après lecture. C'est vraiment bien écrit mais je suis resté sur ma faim. Les descriptions sont remarquables même si on devine très vite quel est l'état de Danrit.
J'ai apprécié les termes finistériens (on sent que tu vis chez nous désormais) et je te remercie d'avoir donné mon nom au capitaine, version bretonne.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12859
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par TiCi le Mer 28 Mai 2014 - 17:16

lester l gore a écrit:Tici, j'aimerais bien que tu me signales où tu as trouvé des problèmes de temps dans la narration, afin de pouvoir éventuellement les corriger ultérieurement.
C'est tes transitions qui dérapent à mon sens. Le narrateur ne se place toujours pas aux dates données pour raconter.
Au début passé simple  + imparfait + pqp pour le passé. Jusque là c'est ok.
Puis on change de date "Juin 1918". Mais la narration semble restée en 1919 : "Des images d’une netteté exceptionnelle surgirent dans sa mémoire".
Un peu plus loin le passé redevient "présent" avec le mélange l'utilisation de l'imparfait et du passé simple de l'action de 18.
"Les éclats de fer brûlants rebondissaient sur son casque" "Un homme tomba sur lui".
Voilà en gros. J'espère avoir été compréhensible.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par lester l gore le Mer 28 Mai 2014 - 17:31

Pas vraiment compréhensible, désolé. Dans la mesure où nous avons un "narrateur omniscient", sa vision englobe 1918 et 19, non ? Donc, l'emploi des temps passés est justifié sur tout le récit. Pour le narrateur, 18 et 19 sont du passé, donc il emploie le passé...
Exemple, si j'écris :
"La guerre ne change pas, sauf qu'en 52 on utilisait les chars tirés par des chevaux, et qu'en 1918 on employait des chars d'assaut."
Je ne vois pas où est le problème : pour moi, les deux dates sont du passé, donc j'use de l'imparfait, indifféremment.
Qu'en pensent les spécialistes en grammaire du forum ?
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2120
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par Murphy Myers le Mer 28 Mai 2014 - 17:56

Je suis pas spécialiste du tout et je ne me souviens pas avoir repéré de problème de temps dans ton histoire, mais je crois voir ce que veux dire TiCi.
Quand on met une date, on suppose qu'on est directement dans l'époque. Mais là, le narrateur de 1919 repense à 1918. J'imagine ça comme dans un film, personnellement.
Version normale : on a un type, la caméra zoom sur sa tête, voire son oeil. L'image se floute, et là on part dans le passé, dans ses souvenirs (ça correspond à la phrase "Il se souvient etc"), et la date "1918" apparait à l'écran.
Vu ce qu'à citer TiCI, ça donne plutôt cette version là : la date "1918" apparait en bas de l'écran et ensuite seulement, on zoome sur le type etc.
Enfin, je pense que c'est ce que TiCi voulait dire. Je peux très bien avoir mal compris.

Au passage, j'ai oublié de dire que j'adore, personnellement, le fait qu'à la fin, il ne se passe "rien". Je trouve que ça prend du coup à contrepied le récit habituel. Là, tout semble couru d'avance, le lecteur a tout compris, le héros a tout prévu. Et finalement, il n'y a pas de piège qu'il n'a pas vu venir, ni de retournement de situation comme on pourrait l'entendre. Au contraire, tout se passe dans la psychologie et le héros comprend qu'au final, le vampire n'a rien fait de particulier pour mériter un pieu dans le cœur.
Et puis, il a quand même aidé son camp pendant la guerre, même s'il en profitait pour se nourrir, donc de là à parler d'une bête à abattre parce que nuisible... Dans ces cas-là, faudrait faire un génocide sur pas mal d'animaux, vu qu'ils tuent pour se nourrir eux aussi.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3077
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par TiCi le Mer 28 Mai 2014 - 17:59

Oui c'est bien ça Murphy.
Lester, ton narrateur n'est-il pas en 1919 ? Donc le présent pour lui.
Soit il raconte en restant dans son présent, et il faut une couche de passé en plus pour faire la distinction.
Soit tu flashback sur le passé (ce que tu as fait je crois), et ça devient le nouveau présent au moment du changement de focus de temps.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par lester l gore le Mer 28 Mai 2014 - 18:05

Ben non, il n'est pas en 1919... Il est aujourd'hui, en plus ou moins bon état, c'est moi.
Je pense que ton objection aurait été valable si j'avais employé le "je"(ce que je ne fais pas), si j'avais raconté l'histoire du point de vue de Momo. Dans ce cas, il aurait fallu que je décale les temps. Mais un narrateur omniscient est démiurge dans son récit, il appartient à un temps qui survole tous les temps.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2120
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par TiCi le Mer 28 Mai 2014 - 18:16

Oui, ok pour le narrateur. Remplace par "Maurice Tinevez".
Tu utilises le passé simple et du coup tu situes ton action à un moment précis, qui est celui de Momo (ex : Il repéra les ruines).


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par Paladin le Mer 28 Mai 2014 - 18:42

lester l gore a écrit:

Je suis un peu étonné de cette remarque : décréter qu'un être vivant est "nuisible" est déjà un jugement, lourd de conséquences, qui plus est. "Mon" vampire est peut-être dépourvu de morale, mais pas d'intelligence, et décider de l'éradication d'un être intelligent et parlant est une grave décision, que Maurice préfère reporter.

Je dois dire que tu as raison sur ce point, Lester, d'autant que je suis adversaire de la peine de mort, non pas parce que je trouve forcement des excuses aux criminels, mais parce que je pense que la société a le droit d'emprisonner, même à vie, un individu coupable d'un acte très grave, mais pas de décider de tuer froidement un être humain. Sans doute j'étais formaté par tant de films où à la fin le vampire est transpercé d'un pieu et tout le monde est content. Si les vampires existaient, le problème moral se poserait, ce pourrait être le sujet entier d'une histoire. Mais ne me met pas pour autant dans le panier des tueurs de chats et de bisons !

Bon, laissons donc Dandrit prisonnier des pantacles, mais ce qui m'a interpellé est l'idée que les générations futures seraient assez sages pour le "juger" : dans le fond, le vampire se nourrit de sang humain parce que c'est sa nature, pas par vice. Que les hommes jugent un vampire est comme si des carottes jugeaient un lapin !


Dernière édition par Paladin le Mer 28 Mai 2014 - 21:58, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10557
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par lester l gore le Mer 28 Mai 2014 - 21:52

T'inquiète, Paladin, j'essaye d'éviter de mettre les gens dans des paniers... Que Maurice laisse à d'autres le soin de juger est pour moi une façon de s'en remettre au hasard. Et surtout pour moi d'essayer de faire réfléchir le lecteur sur la guerre, ce meurtre légal et institutionnalisé (tout comme la peine de mort).
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2120
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par lester l gore le Mer 28 Mai 2014 - 22:04

Décidément, non, Tici, je ne parviens pas à comprendre ce que tu veux dire...

Oui, ok pour le narrateur. Remplace par "Maurice Tinevez"

Non, je ne remplace rien ! Mais ça ne change rien au problème, d'ailleurs. Le texte est raconté par moi, narrateur omniscient. Donc, 1918 et 1919 sont dans mon passé (le tien aussi). Donc, j'emploie le passé.
Si j'emploie le passé composé, l'imparfait et le passé simple pour décrire l'action située en 1919, quels temps voudrais-tu que j'utilise pour raconter ce qui se passe en 1918 ? Et si je complique la chose, admettons que j'aie voulu raconter une action se situant encore avant, disons en 1813 : en ce cas, que préconises-tu ? Un passé d'avant le passé ?

Alors, comme j'ai l'impression de ne plus rien y comprendre et que je rentre du boulot, je vais solliciter l'opinion des autres lecteurs, qui semblent ne pas avoir tiqué sur la concordance des temps. Et j'aimerais bien avoir l'opinion de Naëlle sur ce point précis de grammaire. En tant que correctrice, elle devrait pouvoir arbitrer le débat.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2120
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par Paladin le Mer 28 Mai 2014 - 23:05

Je suis un bille en grammaire, mais il me semble en effet que le narrateur omniscient étant dans la position de Dieu, ne se situe pas dans le temps.

Si c'était Maurice qui racontait, il commencerait à la première personne du présent:


Le champ de bataille de la Marne a retrouvé le calme en ce printemps 1919, mais les cicatrices du combat ne se sont pas refermées.  En arpentant les tranchées désertes, j'admire, etc...


Ensuite il passerait à l'imparfait/passé simple:


La peur au ventre, J'étais
sorti de la tranchée, franchissant le parapet sous une grêle de balles, essayant d’entraîner ma section derrière moi


Mais vu que ce n'est pas Maurice mais le narrateur omniscient, qui transcende l'histoire (et de fait les époques où elle se déroule) il ne parle à aucun moment depuis le présent de Maurice, et donc, d'une façon traditionnelle, il raconte à l'imparfait/passé simple.

Donc, je ne vois rien à redire aux temps utilisés.


Dernière édition par Paladin le Jeu 29 Mai 2014 - 10:52, édité 2 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10557
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nettoyeur de Tranchées

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum