Le sang de la terre

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Blahom le Dim 13 Avr 2014 - 21:09

Ce qui permet de rassurer Mormir sur sa bonne maîtrise du sujet...  Smile  Mais je n'ai, si mes souvenirs sont exacts, à aucun moment mentionné Nancy dans mon texte.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Paladin le Dim 13 Avr 2014 - 21:21

Je n'ai pas encore lu ton texte, je compte le faire la semaine qui vient. C'est Mormir qui parlait de Nancy et la discussion semblait tourner autour de la ligne de front.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par TiCi le Dim 13 Avr 2014 - 21:23

Merci Paladin pour les cartes, La Lorraine n'était pas entièrement annexée à l'Allemagne, contrairement à l'idée reçue (par moi en tout cas). Le contexte global de l'histoire est donc OK.


Blahom a écrit:D'où l'intérêt d'utiliser des initiales de lieux : ça évite de se prendre trop la tête.


Je dirais justement le contraire.
Tu as pris le parti d'inventer des événements et des lieux, c'est ton choix (pour ma part se placer un contexte historique aurait été un plus).
Comme tu laisses planer l’ambiguïté (sur les lieux, mais aussi sur les dates), en tant que lecteur, tu me mets dans le flou. Alors derrière, il faut que ça assure. Il suffit d'une erreur avérée (comme d'utiliser une expression anachronique) et tout tombe. La confiance que le lecteur te donne se retourne et il commence à douter de tout (c'est ce que ça m'a fait. Quand j'ai vu tes réponses argumentées, je me suis dit que tu savais de quoi tu parlais. Et ensuite, ben tu as démenti...).
Bon je cherche pas à te prendre la tête, juste à t'expliquer mon ressenti avec le recul, alors inutile de partir jusqu'en Transylvanie ou en Papouasie  Wink


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Blahom le Dim 13 Avr 2014 - 22:20

TiCi a écrit:

Tu as pris le parti d'inventer des événements et des lieux, c'est ton choix (pour ma part se placer un contexte historique aurait été un plus).
Comme tu laisses planer l’ambiguïté (sur les lieux, mais aussi sur les dates), en tant que lecteur, tu me mets dans le flou. Alors derrière, il faut que ça assure. Il suffit d'une erreur avérée (comme d'utiliser une expression anachronique) et tout tombe. La confiance que le lecteur te donne se retourne et il commence à douter de tout (c'est ce que ça m'a fait. Quand j'ai vu tes réponses argumentées, je me suis dit que tu savais de quoi tu parlais. Et ensuite, ben tu as démenti...).
Bon je cherche pas à te prendre la tête, juste à t'expliquer mon ressenti avec le recul, alors inutile de partir jusqu'en Transylvanie ou en Papouasie  Wink

Je crois que tu as mal interprété ma réponse précédente. C'est là le grand problème du Net. J'utilise énormément l'ironie et le second degré et cela me vaut parfois des problèmes, surtout lorsque j'omets de mettre des Smileys  Cool , ce qui m'arrive souvent. Rassure-toi, je sais quand même un tant soit peu de quoi je parle. J'ai visité, au cours de mon existence, Verdun et l'Ossuaire de Douaumont. Je connais donc le sujet et les lieux, raison pour laquelle je ne me suis pas vu dans l'obligation d'effectuer d'intenses recherches supplémentaires. Quand tu as vu l'Ossuaire et lu Céline, tu perçois l'essentiel...
Il n'empêche que les débats topographiques (ainsi que ceux concernant les dates) me paraissent somme toute quelque peu futiles. D'abord parce que je n'ai pas l'impression que les autres concurrents aient particulièrement insisté là-dessus. Je trouve donc curieux d'être le seul à me voir reprocher cela, de façon assez grandiloquente de surcroît.
Dans sa nouvelle Herbert West, réanimateur, dont une partie se passe durant la Première Guerre, Lovecraft ne s'est guère embarrassé de détails de ce type.
Et si tu relis le Voyage... de Céline, on ne peut pas dire qu'il y ait tant de détails de lieux ou de dates que ça. C'est pourtant plus intense et instructif que les manuels d'histoire, si prolixes en matière de dates et de noms de lieux. (Ce ne sont bien sûr là que des exemples précis, je ne me compare naturellement pas à ces deux grands auteurs. Après avoir "trahi ta confiance", je ne voudrais pas passer de surcroît pour un type prétentieux... Laughing )
Il s'agissait d'un récit fantastique sans prétention, s'inscrivant dans le cadre de la Première Guerre, pas d'une histoire naturaliste façon Goncourt. J'ai, par conséquent, préféré me focaliser sur l'ambiance proprement dite et au moins une personne semble y avoir été sensible, ce qui me rassure quelque part.
(Le seul point qui me met mal à l'aise, c'est encore une fois cette utilisation fautive du mot "Chleuh". Je le remplacerai par le terme "Boche" lorsque je reprendrai mon texte.)


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Jack-the-rimeur le Lun 14 Avr 2014 - 0:34

Il y a du boulot derrière ce texte. Quelques approximations historiques ou autres, pas faciles à éviter. (Pour un village détruit et brûlé, j'ai trouvé qu'il restait beaucoup d'arbres intacts.) Mais il s'agit là de petits trucs aisément rectifiables.
La vision subjective de la guerre est bien rendue. Points forts : le soldat dans les barbelés, l'évolution de la relation humaine entre Jules et Amédée et la scène avec le copain qui est tué juste après avoir appris la naissance de son fils.
Le point faible : la partie fantastique (les sorciers descendants d'Atlantes et l'évolution homéopathique des sacrifices de sang). Le rythme faiblit, le ton devient plus distant et, pour tout dire, la greffe a du mal à prendre.
Peut-être, à faire intervenir du surnaturel, eût-il été plus angoissant de laisser planer une part de flou, laisser juste entrevoir une autre guerre derrière la guerre... facile à dire, je sais bien.
De belles choses quand même.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2212
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par TiCi le Lun 14 Avr 2014 - 9:35

Blahom a écrit:Je trouve donc curieux d'être le seul à me voir reprocher cela, de façon assez grandiloquente de surcroît.

Pour le côté grandiloquent, tu me vois désolé. C'est surement ce "grand problème du Net". Difficile de se faire comprendre sans appuyer ses propos.
Sinon pourquoi toi ? A la base, surement à cause de mon erreur sur la Lorraine qui rencontre tes approximations. Et puis les autres textes sont soit plus précis, soit plus "génériques". Il y a dans ton histoire des éléments que j'ai du mal à faire coller ensemble (des tranchées dans un village détruit par exemple), du coup j'ai besoin de solide pour concrétiser ça. D'où mes questions. Pour te dire, j'en suis encore à me demander : "à l'époque, est-ce qu'on parlait de Lorraine ou de Lorraine française ?".
Cette question de Goncourt, de Lovecraft et des autres concurrents, ce n'est pas le débat. On parle de ton texte. Si tu en as fait ce que tu voulais, c'est le principal. Et grâce à tes réponses (merci au passage !), je suis plus à même de le comprendre et de saisir quelles étaient tes ambitions.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Jack-the-rimeur le Lun 14 Avr 2014 - 11:47

Blahom, TiCi, on essaie d'écrire autour d'une histoire effroyable et complexe qui va avoir cent ans et dont aucun de nous n'est un spécialiste. L'essentiel me semble être d'en retenir les caractéristiques majeures afin d'en restituer l'esprit, tel que chacun peut le ressentir, à l'occasion d'un récit hommage.
Signaler un anachronisme ou une erreur historique, oui, mais se focaliser là-dessus n'aurait guère de sens.
Par exemple, dans le récit d'Anouk, on trouve une mitraillette. Le terme n'est apparu qu'à l'époque de Capone avec la Thompson "typewriter". Auparavant, il n'existait que des fusils-mitrailleurs genre Lewis Mark I. Mais plutôt que d'insister lourdement là-dessus, il est tellement plus simple de remplacer "mitraillette" par "mitrailleuse" et de passer à autre chose, non ?
Il me semble qu'il y a aussi un détail douteux dans le texte de Catherine mais il me faut vérifier.
Ce que je veux dire, c'est que l'important n'est pas là et que ça ne mérite pas que vous gâchiez votre talent et votre intelligence dans ce genre de dispute oiseuse. Vous valez mieux que ça.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2212
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Catherine Robert le Lun 14 Avr 2014 - 16:55

Comment !? Qu'ouïs-je !? Un détail douteux dans mon texte !? Cela ne se peut !? Non, non et non ! Mon texte est un modèle de précision ! Lol ! Non c'est possible, je suis encore moins experte que mes camarades sur ce sujet. Ce qui fait que je juge surtout en fonction de l'histoire et à part s'il y a des détails totalement anachroniques, je ne vois pas les petites erreurs relevées par d'autres.
Et donc, pour en revenir à ce texte, je dirais que j'ai un avis mitigé. Il n'est pas désagréable en lecture, mais l'abus d'adverbes et d'adjectifs le rendent un peu long à lire, voire légèrement fastidieux. Ce n'est pas non plus une catastrophe, mais c'est un point à surveiller.
L'utilisation d'initiales pour les lieux et de 18.. pour la temporalité m'a gênée. Je trouve que ça ne va pas avec le récit. Pour moi, ce n'est qu'un avis, cette utilisation devrait être réservée pour des faits réels. Ça me perturbe dans ma lecture. Surtout que tu limites cette utilisation aux lieux et à la temporalité, mais tu optes pour des noms et prénoms complets, ça ajoute au trouble.
Pour l'histoire proprement dite, l'irruption de ton fantastique n'est pas une mauvaise idée, mais on a une vraie cassure. On sort d'une histoire de guerre pour entrer brutalement dans autre chose. Ce qui ne serait pas un problème, mais le rythme lui en est un. Au début, nous avons une narration lente, puis on a une sorte de résumé, trop expédié. Oui c'est ça, c'est expédié. Si j'ai bien compris, tu as fait de grosses coupes. Je pense que c'est dommage, ta dernière partie en perd beaucoup en force.
En bref, un bon texte qui demanderait un peu de travail, surtout sur sa deuxième partie.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8805
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Paladin le Lun 14 Avr 2014 - 18:50

J'ai pas fini de lire ton texte, mais pour répondre à ce qui a été dit avant, je ne crois pas qu'il faille chipoter sur quelques petits points comme de situer exactement les lieux où se passent les événements .

Mais d'autre part je trouve peu esthétique les abréviations genre "village de L..." et "né en 18..."  Une date, ça peu se trouver facilement, en calculant l'âge approximatif du personnage et l'année où se passe l'histoire, on obtient comme ça sa date de naissance. Quand aux noms de village, si on ne veut pas s’embêter à aller chercher les villages du front à l'époque, on peu simplement les inventer: personne ne reprochera à Lovecraft de parler d'"Dunwich" ou d'"Innsmouth", mais ça sonnerait moins bien s'il avait appelé ses nouvelles "L'abomination de D." ou "Le cauchemar d'I." !


Dernière édition par Paladin le Lun 14 Avr 2014 - 22:03, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Blahom le Lun 14 Avr 2014 - 19:20

Jack-the-rimeur a écrit: Points forts : le soldat dans les barbelés, l'évolution de la relation humaine entre Jules et Amédée et la scène avec le copain qui est tué juste après avoir appris la naissance de son fils.
Le point faible : la partie fantastique (les sorciers descendants d'Atlantes et l'évolution homéopathique des sacrifices de sang). Le rythme faiblit, le ton devient plus distant et, pour tout dire, la greffe a du mal à prendre.


Entièrement d'accord avec ce commentaire. La première partie correspond bien à mon projet initial.
La seconde, plus fantastique, est victime des nombreuses coupes que j'ai effectuées. La version originale non "mutilée" me semble plus naturelle.

Merci de m'avoir lu.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Blahom le Lun 14 Avr 2014 - 19:23

TiCi a écrit:
Il y a dans ton histoire des éléments que j'ai du mal à faire coller ensemble (des tranchées dans un village détruit par exemple), du coup j'ai besoin de solide pour concrétiser ça.

Les tranchées ne se trouvent pas dans le village détruit mais plutôt à proximité, dans la campagne environnante. La compagnie ne s'était installée que provisoirement dans le village sinistré.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Blahom le Lun 14 Avr 2014 - 19:35

Jack-the-rimeur a écrit:Blahom, TiCi, on essaie d'écrire autour d'une histoire effroyable et complexe qui va avoir cent ans et dont aucun de nous n'est un spécialiste. L'essentiel me semble être d'en retenir les caractéristiques majeures afin d'en restituer l'esprit, tel que chacun peut le ressentir, à l'occasion d'un récit hommage.
Signaler un anachronisme ou une erreur historique, oui, mais se focaliser là-dessus n'aurait guère de sens.
Par exemple, dans le récit d'Anouk, on trouve une mitraillette. Le terme n'est apparu qu'à l'époque de Capone avec la Thompson "typewriter". Auparavant, il n'existait que des fusils-mitrailleurs genre Lewis Mark I. Mais plutôt que d'insister lourdement là-dessus, il est tellement plus simple de remplacer "mitraillette" par "mitrailleuse" et de passer à autre chose, non ?
Il me semble qu'il y a aussi un détail douteux dans le texte de Catherine mais il me faut vérifier.
Ce que je veux dire, c'est que l'important n'est pas là et que ça ne mérite pas que vous gâchiez votre talent et votre intelligence dans ce genre de dispute oiseuse. Vous valez mieux que ça.

Que des critiques soient émises, c'est le principe même des concours de l'Écritoire et ce qui en fait le principal intérêt. La principale difficulté, c'est de parvenir à exprimer son avis sans forcément heurter ou blesser la personne à laquelle on s'adresse, chose parfois délicate lorsque cela se passe sur le Net, de surcroît lorsqu'on ne connaît pas réellement son interlocuteur.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Blahom le Lun 14 Avr 2014 - 19:44

Catherine Robert a écrit:
Pour l'histoire proprement dite, l'irruption de ton fantastique n'est pas une mauvaise idée, mais on a une vraie cassure. On sort d'une histoire de guerre pour entrer brutalement dans autre chose. Ce qui  ne serait pas un problème, mais le rythme lui en est un. Au début, nous avons une narration lente, puis on a une sorte de résumé, trop expédié. Oui c'est ça, c'est expédié. Si j'ai bien compris, tu as fait de grosses coupes. Je pense que c'est dommage, ta dernière partie en perd beaucoup en force.

Tout à fait. L'ennui, c'est que la seconde partie était relativement longue à l'origine et s'achevait cinquante ans plus tard, en pleine période hippie, comme dans le film Dracula'73. Peut-être ressortirai-je la version originale dans quelques mois, après la publication des résultats, ce qui contribuera à rendre l'ensemble plus cohérent. En fait, je me demande de plus en plus si ces coupes étaient une si bonne idée que ça... Le texte semble en avoir considérablement pâti...


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Blahom le Lun 14 Avr 2014 - 19:50

Paladin a écrit:
Mais d'autre part je trouve peu esthétique les abréviations genre "village de L..." et "né en 18..."  Une date, ça peu se trouver facilement, en calculant l'âge approximatif du personnage et l'année où se passe l'histoire, on obtient comme ça sa date de naissance. Quand aux noms de village, si on ne veut pas s’embêter à aller chercher les villages du front à l'époque, on peu simplement les inventer: personne ne reprochera à Lovecraft de parler d'"Dunwich" ou d'"Innsmouth", mais ça sonnerait moins bien s'il avait appelé ses nouvelles "L'abomination de D." ou "Le cauchemar d'I." !


Je pense avoir compris la leçon : dans ma version "corrigée" post-concours, je rectifierai cela. Le vieux naîtra en 1836 et les villages auront pour nom Landerbach et Sarlin.

Et puis, je parlerai de "Boches" originaires de "Bochie".  Smile


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Paladin le Mar 15 Avr 2014 - 19:32

C'est effectivement ce passage entre la première et la deuxième partie qui pose problème: dans la première on a une histoire avec des personnages: Jules, Damloup, Jolaine... Ensuite on passe à un dialogue entre les persos, puis, à partir de la page 13, ce n'est plus qu'une narration.

Je comprends que tu ais du réduire un texte beaucoup plus long et que ce n'est pas facile de synthétiser, mais l'ensemble (A partir de l'explication de Jolaine) fait un peu trop, comment dire? Impersonnel? Il aurait été préférable qu'on continue à voir évoluer les personnages et que les explications soient données à mesure, sur ces initiés, ces portes, ces gardiens, etc... Sinon les idées sont bonnes et l'écriture aussi. C'est la forme de narration qui me gène.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sang de la terre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum