Lettres du front

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par mormir le Ven 4 Avr 2014 - 9:20

Un beau texte effectivement. Pas de type SFFF ? Cela reste à voir. L'horreur de la réalité est parfois pire que la fiction.
Quelle qualité d'écriture ! A chaque fois, je suis bluffé. Je dois toutefois avouer que ce texte m'a plu, mais sans déclencher chez moi une vague d'adhésion inconditionnelle comme l'ont fait certains de tes autres textes.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2302
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Didier Fédou le Ven 4 Avr 2014 - 15:23

Merci Anouk, merci Mormir.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Jack-the-rimeur le Lun 21 Avr 2014 - 18:49

Un grand et beau récit. L'exemple parfait du texte à rendre caduc tout distinguo entre littérature blanche, noire ou autre (si tant est que "la guerre" ne soit pas un genre en soi). L'histoire est prenante, forte, âpre, riche d'humanité et dépeinte avec un réalisme qui n'est pas sans rappeler le cinéma italien de l'immédiate après-guerre (l'autre).
Peu de remarques sérieuses : Les mariages expédiés (avec ou sans curé) n'ont pas dû être rares dans une époque aussi troublée, et la maturité précoce d'un gamin malmené depuis sa naissance n'a rien de surprenant. Seul léger bémol, sa connaissance de termes aussi précis que "feldgrau", "Adrian" ou "Mauser", ainsi que sa maîtrise de l'allemand écrit et parlé (tu aurais pu jouer avec les intonations, les mimiques ou les attitudes).
Mais ce n'est pas grave dans la mesure où, bien que s'exprimant au présent, il est clair que le narrateur revit des évènements passés. "C'était mon papa", dit-il quand l'homme repart en train. Par ces simples mots, on comprend qu'il n'y aura pas de retour et qu'il s'agit d'un récit rétrospectif.
Honnêtement, Didier, je t'envie d'être capable de rendre un texte d'une densité d'émotion aussi intense. Par comparaison, le mien fait vraiment gadget. C'est toute la différence entre un écrivain et un fantaisiste, fût-il doué.
Respect, Monsieur.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2224
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Didier Fédou le Lun 21 Avr 2014 - 20:10

Merci Jack. mais je n'ai aucun mérite. La "densité d'émotion" comme tu dis, c'est juste que ça fait pas mal de temps que je m'imagine dans ces guerres. Et si moi j'y étais... Et si moi je devais y aller...
On laisse Hollywood de côté, il y a plus "vrai". Le soldat Ryan. La Route. Les Lettres des Poilus. Les photos, les films d'époque. Mon papa, ancien d'Algérie, fort en gueule, colosse en bras de chemises toute l'année, mais qui, une rare fois où je lui demande comment c'était, me raconte son arrivée dans les ruines d'une ville et dire d'un souffle "et là, on comprend que c'est la guerre..." Mon papy aussi, qui a vu, pour de vrai, les nazis. Mon arrière grand-mère que j'ai connu, petit, et qui elle, est née en 1902, et qui a perdu son père dans les tranchées.
J'ai aucun mérite parce que le travail était maché, en quelque sorte. Je n'ai fait que coller bout à bout des morceaux d'histoires qui sont arrivées à d'autres.

Le fantaisiste est toujours bienvenu, l'écrivain ne peut pas rester dans des trucs aussi sombres trop longtemps, on y manque d'air.

Merci à toi.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par FRançoise GRDR le Lun 21 Avr 2014 - 20:36

Lu aussi et c'est très émouvant. J'aime beaucoup l'idée de ce garçon qui doit encaisser toutes ces situations si tragiques avec courage, je dirai même avec l'insouciance de la jeunesse et ça c'est très fort ! Même si l'on est remué, on ne sort pas de ton texte complètement désespéré.
Cette fin qui aurait pu nous frapper en plein cœur, n'est pas triste mais pleine d'espoir. Joseph ne s'apitoie pas sur son sort, il va de l'avant, de même que son "papa" qui l'encourage à dépasser ses peurs en ayant un but. Bien sûr, Joseph continue sa vie ainsi jusqu'à la prochaine guerre... C'est cruel à souhait mais finalement très positif...
Tu excelles à rendre les atmosphères palpables de ces villages où règne la Rumeur comme avec la bande de Bernard.
Bravo et merci de nous faire partager tant d'émotions.
Le texte de Jack est différent mais tout aussi intéressant  Wink


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7959
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Didier Fédou le Lun 21 Avr 2014 - 20:47

Merci Fran.
C'est toujours très important de tenter de rendre un environnement palpable autour des personnages. C'est ça qui les rends réels.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Jack-the-rimeur le Mar 22 Avr 2014 - 19:23

Mais je sais aussi que pour restituer des situations éprouvantes ou la douleur de ses personnages, il faut "vivre" ce "réel" et s'immerger dans ces souffrances. Ce que tu racontes fait vrai parce que tu as accepté de te faire mal. Et ça, ça demande du cran en plus du talent.
Ou alors tu es un sacré foutu comédien !
Quoique l'un n'empêche pas l'autre...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2224
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Perroccina le Sam 26 Avr 2014 - 17:25

J'ai particulièrement aimé ce récit qui nous immerge dans les conséquences du conflit. C'est très bien écrit, avec sensibilité et si tu as eu la possibilité d'entendre des témoignages de périodes de guerre, cela ne signifie pas qu'il soit évident d'en retranscrire l'atmosphère. Toi, tu y es parvenu.
Merci pour ce beau moment de lecture.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2927
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Zaroff le Mar 29 Avr 2014 - 18:55

Lu et vraiment apprécié. Récit immersif et émouvant. La stupidité de la guerre vue par un enfant est très bien rendue. Cette terrible guerre qui permet aussi de rendre la fierté à un gosse et l'honneur à une mère. Le tout plongé dans une ambiance mêlée de détresse et d'espoir.
Ce récit est une ode à l'amour filial et à la bêtise humaine. Sans touche fantastique, j'ai quand même aimé ce récit à la force descriptive incroyable. Beau travail Didier. Comme d'habitude.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12724
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Didier Fédou le Mar 29 Avr 2014 - 20:21

Wink 
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Ulysse le Mar 20 Mai 2014 - 9:04

Bravo Didier, ton texte est très émouvant. Beaucoup de justesse dans les sentiments, les actions. Tu dépeins la nature humaine avec talent sans jamais forcer le trait.

Les termes employés par l'enfant sont effectivement un peu trop précis mais ce n'est pas grave . On peut penser qu'il est particulièrement intelligent ou alors  qu'il cherche  à apprendre un maximum de choses pour s'imaginer où est son papa.

Un petit bémol: J'ai été un  peu gênée par les lettres du front qui , il me semble, sont des véritables extraits. Elles m'ont donné une impression de déja-vu  qui aurait pu être gommée par un ton plus intime.

En apparté :  les traductions Google sont insuffisantes (voire fausses) . je peux donner un coup de main si besoin, si tu veux présenter ta nouvelle   à un concours ou la mettre en vente sur KPD


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 887
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 41
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Didier Fédou le Mar 20 Mai 2014 - 13:22

Avec grand plaisir pour les traductions, je te noterai en contributrice  Cool 
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par davidoff le Mar 20 Mai 2014 - 14:38

Quel beau texte. Les dernières lignes m'ont fait PHYSIQUEMENT hérisser les poils. Cette espèce d'éternel recommencement de l'horreur, cette boucle sans fin. Et cet amour, inconditionnel, pour un fils, qu'il soit le sien ou pas. C'est l'amour de l'Homme, la connerie des gouvernants. Fichtre que tout cela résonne contemporain... Merci pour ce beau moment d'écriture et d'émotions. Si j'avais un seul bémol à formuler, ça serait certains états d'âme du petit garçon sur l'horreur de la guerre, comme par exemple :
Spoiler:
"Juste quelques signatures au bas d'une feuille de papier, un effort si minime après neuf
millions de morts. Neuf millions de morts ! Est-ce qu'ILS n'auraient pas pu signer cette foutue
armistice plus tôt ? C'était donc si difficile de s’asseoir, discuter, s'entendre ? C'était donc mieux de
se rengorger à la nausée de fierté nationaliste, de calculer ses intérêts à perdre ou gagner des
territoires et de jouer la menace en forçant des millions d'innocents à mourir dans l'un des plus
atroces cauchemars qui se puisse concevoir ?"

Pas besoin d'écrire ça. On a compris. Ton récit perd du coup de sa force lors de ces (rares) passages, alors qu'on est très proche de ce que ressentent tes personnages, au plus profond de leurs tripes.
Mais je chipote.
Chapeau.
avatar
davidoff
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 218
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Didier Fédou le Mar 20 Mai 2014 - 15:34

Merci beaucoup.
Et j'ai oublié de remercier Ulysse : merci
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Amaranth le Ven 23 Mai 2014 - 15:57

J'ai adoré, un récit vraiment émouvant et très réaliste. Les lettres s'insèrent très bien et j'ai trouvé l'écriture du point de vue de l'enfant très réussie et crédible ! Je n'ai pas vraiment de mots pour exprimer à quel point ton texte m'a touchée mais en tout cas, bravo, il est très réussi ! Je n'ai aucun point négatif à soulever. il y a une justesse incroyable, autant dans le ton du récit, l'histoire, que dans l'écriture où chaque mot semble à sa place.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1934
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres du front

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum