Celle qui attend la bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Celle qui attend la bête

Message par Catherine Robert le Mar 18 Mar 2014 - 17:26

Un vieux texte sombre à peine retouché. J'avais envie de poster quelque chose, mais pas envie d'écrire.  Rolling Eyes  (faudrait que je lui trouve un titre un peu mieux)
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Elle est assise dans une pièce sombre, appuyée contre un mur. Il fait sombre. Elle pourrait allumer mais elle n'en a pas envie. La lumière ne ferait qu'éclairer ce qui n'en a pas besoin. Le noir convient mieux à son état d'esprit, à ce qu'elle est. Une bouteille est posée près d'elle. Du cognac. Elle n'aime pas ça et elle peine à l'avaler. Elle aimerait aller plus vite, réussir à atteindre cet état qu'elle a déjà constaté chez d'autre, celui où l'on ne se rend plus compte de rien.

Elle attend. Elle attend que la bête surgisse et l'emporte. Mais la bête prend son temps. Elle n'est pas pressée, elle sait qu'elle a partie gagnée. La femme pourrait se battre mais elle en est incapable, elle n'en a même pas envie. Elle sait que d'autres avant elle ont pu gagner mais n'a pas en elle cette force.
Parfois, la bête vient la renifler de si près qu'elle pense que c'est enfin le moment, que tout va se terminer mais la bête finit toujours par reculer. Elle ne lui donne pas le plaisir d'en finir enfin. Elle l'oblige à continuer à vivre. Et la femme en a marre. Elle supplie, elle crie mais rien n'y fait, la bête ne veut pas encore d'elle.
Elle continue à boire. Elle fumerait bien un joint mais elle n'en a pas. De toute façon, elle ne sait pas fumer, pas plus qu'elle n'a un penchant pour l'alcoolisme. Elle a essayé plusieurs fois de plonger dans ces promesses d'oubli mais il y a toujours eu quelque chose pour l'empêcher de se laisser aller complètement. Elle ne parvient pas à dépasser le stade d'une cuite moyenne où l'on n'oublie rien, ni pendant, ni après.
La bête est là, dans le gouffre. La femme est tout au bord. Elle pourrait s'y précipiter mais là aussi, elle en est incapable. Elle est incapable de tout. Même de vivre. De toute façon, elle s'en fout maintenant. Il n'y a plus qu'une chose qui importe. Que la bête l'emporte. Mais la bête se moque de ses envies. Elle se pourlèche de toute cette noirceur. Elle s'en nourrit pour grossir encore et encore. Elle aime la douleur, elle aime la souffrance.
La femme somnole un peu. Elle n'aime pas dormir. Autant elle a pu vouloir s'échapper dans cet état, autant maintenant elle n'aime plus ça. Le sommeil la nuit l'effraie. Elle n'aime pas quitter la bête, elle n'aime pas en être éloignée. Tout ce qui compte durant ces longues nuits, c'est de pouvoir continuer à discuter avec elle. Elle, sa compagne, la seule qu'elle aie, la seule qui l'écoute. L'amie qui l'invite à s'enfoncer toujours plus profondément dans sa noirceur. Elle a fini par l'aimer cette présence, par s'y habituer.
La nuit passe, mais la bête ne l'approche pas suffisamment. Elle ne lui permet pas d'en finir. Elle la laisse au vide de sa vie. La femme comprend que ce n'est pas encore pour cette fois-ci.
Le jour se lève et  la bête s'éloigne. La femme se lève, elle fait un brin de toilette sommaire. Elle plaque sur son visage le masque du bonheur, celui qu'elle utilise depuis tant d'années, celui qu'elle voudrait détruire mais qui est si résistant. Tout le monde se laisse prendre à ce masque et la bête rit d'elle, rit de ses tentatives dérisoires pour en finir.
Elle sait que son amie l'accompagnera tout au long de la journée. Elle est moins présente à la lueur du soleil mais elle reste là, dans son ombre, sa main froide posée sur l'épaule, attentive à entretenir le calvaire dont elle se nourrit.
La femme s'en moque. Elle est habituée à son amie. Elle va attendre la nuit. Peut-être que cette fois-ci sera la bonne.

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7649
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Celle qui attend la bête

Message par Murphy Myers le Mar 18 Mar 2014 - 17:50

Avant d'oublier, "elle sait qu'elle a en partie gagnée". Un petit oubli de mot que j'ai repéré.

Sinon, j'ai simplement adoré ce texte entre surnaturel et métaphore. C'est aussi sombre que poétique ; la forme est aussi clair et simple que le fond est profond et appelle à la réflexion (à moins que je me fasse des films Very Happy).
Bon, c'est plutôt déprimant aussi, mais c'est une bonne chose que tu réussisses à transmettre ça en un texte si court. Et j'aime les textes pessimistes de toute façon, on l'aura compris.

Bon, du coup, un commentaire qui n'a rien de bien constructif, mais c'est le genre d'histoire que j'aimerais pouvoir écrire un jour, j'y suis pour rien si j'y trouve aucun défaut.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Celle qui attend la bête

Message par Catherine Robert le Mar 18 Mar 2014 - 18:20

lol ! j'ai écrit la même chose sur ton texte (commentaire pas très constructif^^) alors que j'avais pas encore lu ton commentaire ici. Les grands esprits sont faits pour se rencontrer.
Avant d'oublier, "elle sait qu'elle a en partie gagnée". Un petit oubli de mot que j'ai repéré.
Non, non pas d'oubli. C'est bien comme je l'avais écrit que je voulais l'écrire, "partie" est un substantif. J'aurais pu mettre un "la", mais ça me plaisait mieux sans.

Oui, on pourrait dire que c'est une métaphore, la chose n'existant pas réellement mais la personnification de l'a dépression, de l'attrait de la mort.

C'est un texte que j'ai écrit pour la première moitié avec un petit verre dans le nez, puis je l'ai terminé en essayant de ne pas perdre le côté désespéré trouvé sous les effets de la dive boisson. Il date d'il y a plus de cinq ans déjà.

Des défauts, il en a donc certainement, mais il m'a toujours plutôt plu pour ce côté justement désespéré et cette sorte de métaphore.

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7649
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Celle qui attend la bête

Message par Murphy Myers le Mar 18 Mar 2014 - 20:25

Au temps pour moi, je ne savais pas qu'on pouvait le dire de cette façon.

En effet, on est pas très constructifs. Mais c'est parce que ce qu'on a à dire se passe de mots, tout simplement ; on est bien au dessus de ça  tongue


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Celle qui attend la bête

Message par Catherine Robert le Mar 18 Mar 2014 - 20:31

Cool Voilà tout à fait ! Nos génies se passent de mots !  Cool 

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7649
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Celle qui attend la bête

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum