Souvenirs de Dunwich

Aller en bas

Souvenirs de Dunwich

Message par Invité le Sam 8 Mar 2014 - 15:32

Bonjour à tous, 
je tente de poster mon premier texte sur le forum ! Il s'agit, comme le titre l'indique, d'une nouvelle inspirée de l'univers (et du personnage) de Lovecraft. N'étant cependant pas un spécialiste en la matière, je m'excuse par avance auprès des puristes pour toutes les libertés que j'ai pu prendre. Ce texte est le premier volet d'un diptyque lovecraftien, dont je viens d'achever la deuxième partie... En espérant que le lien fonctionne, je vous remercie par avance de votre lecture ! 


http://www.fichier-pdf.fr/2014/03/08/souvenirs-de-dunwich/
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Jack-the-rimeur le Dim 9 Mar 2014 - 4:21

Ton lien fonctionne très bien, et ton histoire aussi. C'est de l'horreur "soft", plus axée sur une peinture d'atmosphère insidieuse que sur des effets spectaculaires. Le fantastique n'y apparaît qu'en toile de fond, sorte de couleur psychologique diluée presque jusqu'à l'abstraction. Un travail de suggestion bien servi par un style posé et précis qui devrait ravir les nostalgiques du genre - et qui, en dépit des références citées, me rappelle furieusement Algernon Blackwood (Dr Silence).
On sent le plaisir pris derrière l'écriture soignée. L'intrigue nous laisse un peu sur notre faim malgré l'intérêt relancé par le petit jeu de déductions-supputations autour de la montre, mais ce qui serait décevant pour une nouvelle isolée est une excellente mise en bouche avant le second volet annoncé. On attend la suite avec impatience.
L'essai est prometteur mais demande à être transformé. (Sinon, gare aux Maigres Bêtes de la Nuit !)

L'idée de départ : le projet de nouvelle co-signée par les auteurs phares d'une revue, vient-elle de toi ? Parce qu'une curiosité de ce genre existe bel et bien, un récit collectif écrit à la demande de Fantasy Magazine et paru en 1935 : A challenge from beyond (Un défi venu de l'au-delà) qui porte les signatures conjointes d'Abraham Merritt, Catherine Moore, Robert Howard, H-P. Lovecraft et Frank Belknap Long Jr.
Quand les Grands Anciens savaient s'amuser...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par FRançoise GRDR le Dim 9 Mar 2014 - 11:19

Lu et j'ai été bluffée par ton écriture précise, ciselée et l'atmosphère super bien rendue de l'époque et des écrits de ce génie, inventeur ou révélateur de démons... Vraiment, tu as du talent.
Par contre ton idée à la fin tombe un peu à plat car il se pourrait que le nom de l'écrivain ne soit qu'un pseudo...  Wink Donc, il ne pourrait pas le trouver sur les registres... Of course !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8023
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par m.roch le Dim 9 Mar 2014 - 14:35

Cette première partie d'un dyptique est superbe. Elle n'entache rien à Lovecraft. ça accroche et ça embarque. On n'a rien à demander de plus. j'ai hâte de lire la suite.
J'ai repéré une coquille, sur l'avant dernier paragraphe: "le biographie".
As-tu pensé à soumettre cette nouvelle à une maison ? Elle passerait à l'aise, je pense.

Au plaisir de te lire.


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 30

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 19:21

@Jack the rimeur
Merci pour ton commentaire développé et fort instructif ! Je n'avais pas connaissance de ce récit collectif de Fantasy Magasine, si bien que tu me vois fort étonné ! En fait, j'avais plus en tête le travail collaboratif et les conflits des...dramaturges élisabéthains !  Je ne connais pas non plus Algernon Blackwood, mais je serais très curieux de découvrir son oeuvre. 
Merci encore pour ta lecture attentive :-) 


@Françoise GRDR
Content que ça t'aie plu, les compliments me vont droit au coeur ! Oui, je comprends ta réticence sur la fin. En fait, l'absence du nom dans les registres apporte surtout une confirmation de l'hypothèse selon laquelle il s'agissait d'un pseudo... :-S Merci beaucoup de ton passage en tout cas! 


@M.Roch
Je suis flatté par tes remarques, merci ! J'avais déjà soumis la nouvelle à la revue "Ténèbres". Le rédacteur en chef m'a répondu qu'il l'avait beaucoup aimé mais qu'elle n'était pas assez "urbaine" par rapport aux nouvelles qu'il publie. Ne sachant pas trop qui publie des nouvelles "rurales", elle est restée dans mes tiroirs :-) (Tu aurais des suggestions de maison ?) Merci encore pour ton retour. 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par m.roch le Dim 9 Mar 2014 - 19:32

Je viens de reconnaître Jekyll & Hyde sur ton avatar, tiens!

Il faudrait voir au nombre de signes, en comptant la deuxième partie de ton texte. Walrus (mon éditeur) a une collection de nouvelles très large, et le dir de coll est fan de Lovecraft, mais pour le moment les soumissions sont suspendues. Après, si tu as d'autres nouvelles, tu peux en faire un recueil, et ce même éditeur publie les recueils de nouvelles.
La revue Aaarg! (plus accès Weird, publication papier) a aussi un appel à nouvelles, mais les soumissions sont importantes pour le peu de place qu'y consacre la revue. Par contre, vu la qualité de la tienne, c'est possible qu'il l'accepte.


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 30

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 19:40

D'accord, j'essaierai de frapper à ces portes-là en temps voulu ! merci beaucoup m.roch ! 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par m.roch le Dim 9 Mar 2014 - 19:42

En tout cas, hésite pas à poster la deuxième partie de Souvenirs de Dunwich. C'était un très bon moment de lecture. (On m'appelle Mike. Mais sur ce forum, personne n'en tient compte.)


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 30

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 20:02

Ok, Mike (tu vois, moi j'en tiens compte!) 


Eh bien donc, je me permets de poster la "suite" ici. Il s'agit moins d'une suite d'un point de vue narratif strict que d'une articulation entre les deux récits. Cette deuxième partie a d'ailleurs pour autre origine la nouvelle "Le survivant" de Lovecraft. Le personnage de J.F. Charrière est son invention. 



http://www.fichier-pdf.fr/2014/03/09/un-hiver-a-arkham/



Au plaisir, 
H.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par RaphaëlLIII le Lun 10 Mar 2014 - 1:52

Une nouvelle bien réussie, pas mal dans l’esprit de Lovecraft. Tu as retrouvé un style vieilli grâce aux longues phrases.

Attention toutefois à :

Ayant fait part de ma réticence à Owen Dudley, le rédacteur en chef, le projet s’est rapidement précisé : il s’agirait non pas d’évoquer l’œuvre,
mais l’écrivain lui-même : sa manière de travailler, ses auteurs de
référence, ses aspirations littéraires.
L’anacoluthe peut être un effet, mais c’est quitte ou double. Et ici, elle passe pour ce qu’elle est du point de vue grammatical : une faute.
Le passé composé ne convient pas dans une narration au passé.

Et bien que Worthet recourait plus souvent que moi à une démarche empirique d’écriture
Il aurait fallu un subjonctif. Plus exactement le correct (bien que désuet) passé du subjonctif. Tu te prives d’une occasion de continuer dans le style vieilli que tu avais globalement bien trouvé, c’est dommage…

C’est ainsi que je passai le week-end suivant à décharger des
cargaisons sous le cagnard
Un mot qui me semble à la fois familier (donc discutable sous la plume de ton narrateur, qui est un écrivain érudit) et moderne.

En tout cas, il était hors de question que je me coltine la totalité du travail pendant qu’il prenait
du bon temps à la campagne : je n’aurais jamais accepté qu’il appose sa
signature à une nouvelle dont j’étais l’unique auteur.
C’est le passé du subjonctif qu’il aurait fallu. J’ai une réserve sur «se coltiner» : il me semble que c’est familier… À confirmer…

Comprenant que son étoile de shérif ne me serait d'aucune utilité, et qu’il ne m’opposerait par ailleurs aucune résistance, je me saisis du fusil appuyé au chambranle et, l’épaulant, gagnait le chemin qu’avait suivi Worthet.
Ce passage me paraît un peu gros. D’accord, ce shérif est un mollasson alcoolique et non pas un flic de choc. Mais de là à rester aussi passif quand on lui prend une de ses armes ! Et à laisser une arme aussi bien en vue…

Tombant à la renverse, mon fusil m'échappa des main.
Encore une anacoluthe.
avatar
RaphaëlLIII
Apprenti égorgeur

Messages : 88
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Blahom le Lun 10 Mar 2014 - 19:22

Un récit lovecraftien que j'ai pris plaisir à lire. Lorsque j'étais plus jeune, Lovecraft était mon auteur préféré. Seule la conclusion m'a quelque peu laissé sur ma faim. Pourquoi ne pas avoir davantage exploité la disparition de l'enfant ?
En tout cas, c'est habilement écrit malgré la présence de quelques termes trop familiers déjà mis en avant par Raphaël.

Je me permets cependant de te signaler les détails suivants :
Page 8 : "il ait voulu retrouvé" (au lieu de "retrouver").
Page 13 : "je me saisis du fusil (...) et (...) gagnait"... Il aurait fallu conjuguer ce verbe à la première personne du singulier du passé simple : "(je) gagnai".
Page 13, toujours : "une végétation de plus en plus austère et luxuriante"... Ces deux adjectifs n'expriment-ils pas des notions fondamentalement opposées ?
Page 14, enfin : "Contraire toute attente"... ???


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1480
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Jack-the-rimeur le Mar 11 Mar 2014 - 4:59

Redoutables chasseurs de coquilles que Raphaël et Blahom !
Bien vu pour "cagnard" et "se coltiner" (un relâchement de langage probablement dû à la fréquentation des dockers par le narrateur).
L'anacoluthe n'est pas un fruit de mer, comme je le croyais, mais une rupture dans la construction d'une phrase (on en apprend tous les jours). Un piège insidieux dans lequel les meilleurs sont tombés : "J'entends le pas d'un cheval, c'est mon père qui rentre." Paul Féval.
Passons...

"Un hiver à Arkham" me paraît à la fois plus classique (par le thème et dans la progression) et plus abouti que "Souvenirs de Dunwich". Les petites notes de fine érudition rendent ton professeur de lettres classiques particulièrement convaincant dans son rôle et, cerise sur le gâteau, on a droit à un vrai monstre à la fin. Je crains d'avoir oublié "le survivant" mais j'ai retrouvé dans ta nouvelle l'atmosphère rampante et nauséeuse du "cauchemar d'Innsmouth", un village de pêcheurs dont les habitants dégénérés présentent des difformités qui les apparentent à des créatures marines. Chez Blackwood, c'est une petite ville dont les habitants se transforment en chats à la nuit tombée, dans "Sortilèges et métamorphoses". La métamorphose, un thème aussi vieux que l'humanité mais toujours inusable (la Mouche, la Mutante, etc).
Blackwood est un représentant de cette école britannique (celle de Machen ou Le Fanu) qui prenait le temps de poser un mystère, d'emballer le lecteur dans une ambiance savamment dosée, de l'endormir dans une toile de longues phrases hypnotiques pour l'amener au bord du gouffre. Ton style s'inscrit tout à fait dans cette veine quelque peu désuète mais dont le savoir-faire et la saveur "de derrière les fagots" n'ont rien perdu de leur charme.
Un très bel exercice, vraiment.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Blahom le Mar 11 Mar 2014 - 12:07

"Un hiver à Arkham" est, à mon avis, une nouvelle encore plus réussie que "Souvenirs de Dunwich". On retrouve cette ambiance typique des récits de Lovecraft et cela m'a donné quasiment autant de plaisir que la lecture de certains pastiches lovecraftiens signés Derleth, Wilson ou Howard.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1480
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 8:59

Désolé pour cette réponse tardive, j'étais à l'étranger depuis deux semaines !
Un grand merci pour vos retours constructifs, ainsi que pour vos remarques très justes sur la grammaire. 




@Raphaël : 



Pour le passé composé, je trouvais qu'il convenait mieux au ton informel que pourrait avoir un récit autobiographique, mais il y a peut-être effectivement une incohérence avec le reste du texte... Concernant l'anacoluthe, il m'a fallu un peu de temps pour comprendre à quoi tu faisais référence, mais je  viens enfin de voir le hic.  









Bien vu ! Comment ai-je pu laisser passer ça ?? :-) 


@Blahom







Merci pour ces remarques et corrections ! J'en prends bonne note :-) 




@ Jack
Je suis content que "Hiver à Arkham" t'aie plus convaincu que "Souvenirs de Dunwich", car j'ai vraiment eu l'impression de mieux "canaliser" les idées pour Arkham. Je n'ai pas du tout écrit les deux histoires de la même manière en tout cas. Merci beaucoup pour tes encouragements ! 






PS: bon, je vois que je ne maîtrise pas encore la technique pour faire les citations... J'espère que mon message restera compréhensible!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs de Dunwich

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum