Feu l'immortel

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Feu l'immortel

Message par Eimelle le Mar 25 Fév 2014 - 19:52

Bonjour,
Je vous ai dit que mon copain était un grand fan d'héroïque-fantasy façon Tolkien de manière plutôt intégriste... Voilà ce que ça donnait quand j'essayais (encore) de lui faire plaisir en reprenant les personnages de ses aventures préférées... Bon, je n'ai pas pu m'empêcher d'y mettre mon grain de sel, ce qui a fait qu'il y a posé le diagnostic suivant : "ce n'est pas de l'héroïque-fantasy". Lol...
J'avais d'ailleurs envoyé ce texte aux éditions Armada pour leur appel à textes sur l'immortalité, mais je n'ai eu aucune réponse... Je suppose qu'ils ne l'ont pas retenu.
Bises
Eimelle

Le lien : http://www.fichier-pdf.fr/2014/02/25/feu-l-immortel/

Version 2 du texte (encore refusée par Présence d'Esprit !) : http://www.fichier-pdf.fr/2014/08/19/feu-l-immortel/


Dernière édition par Eimelle le Mar 19 Aoû 2014 - 5:27, édité 1 fois
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1511
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Ulysse le Jeu 27 Fév 2014 - 0:47

Salut Eimelle,

j'ai imprimé ton texte pour pouvoir le lire dans les transport. Je reviens te dire ce que j'en pense.



Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 876
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 41
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Perroccina le Jeu 27 Fév 2014 - 13:36

Amusante ton histoire et la fin est très inattendue. Là tu m'as soufflée. Durant la lecture j'avais l'impression qu'on nageait en plein "donjons et dragons", je n'étais pas si loin finalement.
Je n'en dirai pas plus pour éviter de révéler le pot-aux-roses, en revanche c'est bien de l'héroic-fantasy.
Comme je l'ai lue d'une traite mardi soir et que je n'ai pas mon Ipad avec moi, je ne me souviens pas s'il y a des problèmes sur la forme. Pour le moment j'arrête là mes commentaires, mais à mon avis ce texte pourrait bien faire le bonheur d'un AT, ou d'une anthologie peut-être...


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par mormir le Jeu 27 Fév 2014 - 14:18

C'est très bien fait. On retrouve au long du texte le rythme séquentiel logique du "monde" que tu fais apparaître à la fin.
Je comprends en revanche que ton copain n'ait pas classé cela dans la fantasy. Mais le genre importe peu !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Eimelle le Jeu 27 Fév 2014 - 15:48

Merci beaucoup !
Je suis heureuse de voir que ce texte semble fonctionner, au final... Je n'en étais plus très sûre ! Merci à vous !
Bises
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1511
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par A'Tuin le Jeu 27 Fév 2014 - 16:31

La chute n'a pas été une surprise pour moi, je l'ai assez rapidement devinée.

Spoiler:
Mais bon, c'est sûrement parce que mon copain aime les jeux vidéo, perso j'y suis sacrément nulle (trop de boutons sur une manette, je me suis arrêtée à la GameBoy moi ^^) mais on regarde les vidéos du Joueur du Grenier, d'Usul et du Fond de l'Affaire ensemble. Donc quand le personnage qui donne des infos est apparu, j'ai tout de suite compris que c'était un PNJ... Ce qui expliquait aussi les morts et résurrections sans fin et les temps d'arrêt.

Cependant, c'est agréable à lire, on se sent entraîné dans un tourbillon de morts jusqu'à la révélation finale  Wink
avatar
A'Tuin
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 508
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Jack-the-rimeur le Jeu 27 Fév 2014 - 21:03

J'ai compris le truc à mi-parcours :
Spoiler:
Les résurrections "reset", les personnages tronqués, la difficulté croissante des épreuves et l'acquisition de nouveaux pouvoir en cours de route se combinent trop bien pour que la chute soit une révélation (même pour un bourrin comme moi en jeu vidéo), mais ce n'est pas important.
L'originalité, c'est cette vision de l'intérieur, la description mi-objective, mi-subjective par les yeux d'un personnage virtuel et là, manifestement, tu es à ton affaire. C'est très bien fait.
Et si ta nouvelle ne trouve pas preneur, tu peux toujours essayer de la caser comme script de jeu vidéo. Ta trame n'est pas mal combinée.
Compte tenu du nombre de concepteurs de jeux qui ont viré auteurs de fantasy (Jaworski, Féraud... ton copain doit connaître), ce serait amusant que tu réussisses la démarche inverse.
Quoi qu'il en soit, bon boulot.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Ulysse le Jeu 27 Fév 2014 - 21:16

Je rejoindrais l'avis de Mormir, ce n'est pas un pur écrit d'héroïc-Fantasy ,  le genre étant  traité de façon détournée.  Cela n'enlève rien à la qualité de ta nouvelle.  La chute est assez surprenante pour peu qu'on se  laisse prendre au rythme du récit. Le fond et la forme s'accordent impeccablement.  

A vrai dire c'est à la deuxième lecture qu'apparaissent quelques point gênants :

Spoiler:
- Comment  ton personnage peut mesurer le temps  ? Dans son monde tout est figé quand le jeu  vidéo s'interrompt,  je vois mal comment il peut savoir que ce n'est pas qu'une pause repas./pipi.  
Il  s'interroge  sur les notions de mal et de bien, sur sa mémoire mais pas sur les  fonctions organiques élémentaires : ils ne  se dit  pas " tient, je n'ai rien mangé et mon corps  ne réclame pas d'énergie " Pas tellement logique si l'on considère  que la belle Frida peut provoquer un émoi? .
Enfin  si je trouve la chute intéressante , je me demande comment il comprend subitement ce qui passe, l'effet ne serait-il pas plus fort si l'on changeait de point vue à la toute fin ,par exemple celui de la  personne qui joue et qui éteint l'ordinateur sans lire le générique ?  Ou alors si  dans l'avant-dernier paragraphe la fin était écrite avec les mots de quelqu'un qui ne sait pas du tout ce qu'il voit , l'expression "générique de fin"  donne déjà une piste , c'est dommage .
Je me demande si pour faire la "boucle virtuelle"  ce ne serait pas mieux de recommencer comme au début de l'histoire . Du coup on s'éloigne un peu de l'immortalité qui était le thème de l'appel à texte mais maintenant que tu n'as plus cette contrainte , ta nouvelle pourrait peut-être y gagner  


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 876
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 41
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Jack-the-rimeur le Ven 28 Fév 2014 - 1:45

Très juste : un temps arrêté ne peut plus se mesurer. Mieux vaudrait parler de paralysie générale qui, elle, peut durer le temps qu'on veut.
Spoiler:
Après, les besoins vitaux ou la sensibilité des personnages, c'est une question de programmation, de marge d'autonomie aléatoire laissée volontairement ou pas par les concepteurs, voire de bugs.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Eimelle le Ven 28 Fév 2014 - 11:12

Merci à vous, A'Tuin, Jack et Ulysse ! Je vais reprendre vos conseils pour retravailler ma nouvelle, car vous me faites me poser de nouvelles questions et m'ouvrer de nouveaux horizons...
Bises
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1511
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par RaphaëlLIII le Mer 12 Mar 2014 - 1:32

J’ai commencé par bien accrocher. Et puis j’ai eu du mal au moment du passage dans la boutique où les personnages achètent des sorts. Enfin vient la chute… un peu trop amenée, ce qui nuit à sa surprise.
D’autre part, en fantasy, il importe de surveiller son vocabulaire et celui de ses personnages : inventer un monde est à double tranchant. En effet, tout ce qui se dit doit être cohérent dans ce monde. Nous pouvons nous dire frigorifiés sans problèmes, vu que nous avons des réfrigérateurs. Mais Tauriel qui se dit frigorifiée, ça ne colle pas : les réfrigérateurs n’existent pas en Terre du Milieu…

les seigneurs se promènent noblement,
Les adverbes font partie des mots qu’on essaie d’éviter. Ils peuvent pourtant paraître incontournables. Si tel est le cas, ça veut dire qu’on n’a pas choisi le meilleur verbe. Ici, ce n’est pas le cas. Cependant, il y a mieux qu’un adverbe…
je les regarde faire
Est-il utile ?
il reste coit.
Oups !
Et les souvenirs reviennent peu à peu, en flash back.
Une expression trop moderne : tu as voulu instaurer une ambiance d’inspiration médiévale. Ce modernisme fait partie des éléments qui amènent trop ta chute.
Et tout d'un coup, le puits redevient vivant, bruissant de commérages et
de rires, avec des femmes tout autour,
«Avec» est à réserver à l’accompagnement.
Je contourne ma maison, sur laquelle l'enseigne "cordonnerie" est encore visible, et voit un homme jeune, blond, assis sur le perron de la maison voisine.
Oups !
Et moi, moi qui voit si bien tout ceci à présent, je hurle à présent avec lui.
Oups !
hurlons nous en coeur.
Il manque un trait d’union.
Nous savons inconsciemment que ce sera la bonne direction.
Un mot trop moderne et réservé au monde réel : les notions de conscient et d’inconscient ont été établies par Freud… qui n’est pas censé exister dans ton monde !
sa beauté farouche propre à faire fantasmer n'importe quel homme.
Un mot bien moderne.
Nous sommes, par un mode d'autopromotion,
Un modernisme.
Et si ce combat contre le mal n'était qu'un test pour passer du statut d'homme à celui de Dieu ?
Là, tu amènes vraiment ta chute : non seulement ce mot est moderne, mais en plus, un tel test appartient au monde du jeu vidéo.
Passer par les terres des fermiers plutôt que par le chemin officiel,
Le mot «officiel» est cohérent dans un monde d’inspiration médiévale. Mais employé dans cette expression, il prend une modernité qui n’est pas la bienvenue.
je ralentis son rythme cardiaque,
Un vocabulaire très moderne.
Car moi seul peut combattre contre le mage noir. Moi seul doit gagner.
Oups !
avatar
RaphaëlLIII
Apprenti égorgeur

Messages : 88
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Eimelle le Mar 25 Mar 2014 - 13:36

Merci beaucoup Raphaël pour tes remarques si pertinentes ! Je n'ai pas eu le temps de te répondre, je n'ai que peu de temps en ce moment avec ma formation... J'en suis désolée. Mais merci du fond du coeur ! Le texte n'a pas été pris à l'anthologie sur l'immortalité, mais en le relisant, je l'ai trouvé vraiment mauvais. Je l'ai repris avec vos remarques à tous, et je l'ai envoyé à Présence d'Esprit... je croise les dogts !
Bises
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1511
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Eimelle le Mar 19 Aoû 2014 - 5:24

Je l'ai retravaillée, et il n'a pris non plus à Présence d'Esprit : d'après ce que j'ai compris, ça s'est joué à un poil de cul (pour être polie), mais la fin a été considérée comme trop prévisible ! Partant de là, l'intérêt était plus limité pour eux, ce que je comprends.

Du coup, je le remets sur la planche à travail ! Et vous aurez peut-être bientôt la version 3 ?...

Je poste quand-même la version 2 si vous avez le courage de relire et de me dire ce qui ne va pas ! Mais je commence à avoir quelques idées pour la version 3...

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1511
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Cancereugène le Mer 20 Aoû 2014 - 19:51

Toujours ce style délicat et entraînant. Et toujours cette façon de rendre une atmosphère mystérieuse, voire nébuleuse (ce qui est un compliment.)
C'est sans doute l'intrigue la plus terre-à-terre que je lis de ta part. Je m'y retrouve donc assez largement. Le problème, c'est que j'ai deviné la chute à la première résurrection. Au début, ce n'était qu'un doute. Pourquoi il revient à la même scène ? Et puis les personnages ont tous les mêmes dialogues, les mêmes attitudes. Le doute est devenu certitude au bout de quelques pages. Ce qui naturellement, réduit l'impact du dénouement.
N'en reste pas moins un bon texte, peut-être trop long pour l'idée qu'il développe...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1790
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Eimelle le Mer 20 Aoû 2014 - 21:07

Merci Cancereugène de ta lecture !
Eh oui, ce texte a bien failli passer dans un appel à textes, mais il était malheureusement trop prévisible. Du coup, il perdait tout son intérêt ! Grrr ! Encore un problème de dosage !
Mais comme je suis légèrement têtue sur les bords, j'espère pouvoir le reprendre bientôt, et le proposer à nouveau au même appel à textes. Pour que cette fois-ci il passe... Du moins, c'est un voeu pieu, mais si on ne rêve pas, on ne risque pas de réussir ! Et moi, j'ai décidé que je voulais que ce texte soit publié dans Présence d'Esprit !
Acharnée moi ? Et alors ?   
La suite au prochain épisode !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1511
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feu l'immortel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum