Un si petit caillou...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un si petit caillou...

Message par Didier Fédou le Mar 28 Jan 2014 - 14:38

Bon, elle va vous paraître bizarre, mais je pense être retombé sur mes pieds.
Enjoy !

edit : lien supprimé pour publication. Si vous voulez la lire, faites-moi signe. Valable pour les membres du forum seulement !


Dernière édition par Didier Fédou le Lun 30 Juin 2014 - 4:46, édité 1 fois
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 40
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par mormir le Mar 28 Jan 2014 - 16:04

Le nouveau Didier est arrivé Smile

Un texte intéressant assurément. Dont j'ai apprécié les événements, la chute et le paradoxe temporel sous-jacent. Mais pas trop le début.

Donc cela tourne autour de la loi de causalité et l'idée est très bonne et pas mal amenée. Les événements qui s'enchaînent sont savoureux et tellement "vie de tous les jours". la chute est originale et promet de surcroît un joli paradoxe temporel.

Par contre toute l'introduction sur la musique de "nos 5 sens humains sont très limités ; l'univers est lié par une causalité bien trop complexe pour eux ; et du coup la cause de l'événement au cœur de l'histoire n'a pas été comprise" est un artifice un peu grossier s'il se veut sérieux. A mon sens tu aurais du aller plus encore dans l'ironie.

Mais à part ce début et quelques fautes à corriger que je vais signaler dans la foulée, j'ai bien aimé ce texte !

Quelques détails à revoir :

"l'écorce terrestes" : "terrestre"
"Qui ne deviendrait pas fou" : enlever le "pas"
"sub-atomiques" : "subatomiques"
"une seule unité d'antimatière était créé" : "créée"
"berceau.," : enlever le point
"Qu'allait-je faire aujourd’hui ?" : "allais"
"mes entrailles n'avait" : "n'avaient"
2 fois "je sais pas" : compte tenu du mode de langage du héros, je trouve que "je ne sais pas" serait mieux.


Dernière édition par mormir le Mar 28 Jan 2014 - 16:05, édité 2 fois


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2565
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Zaroff le Mar 28 Jan 2014 - 17:07

Intéressant cet effet papillon post-apo. Un ton scientifique qu'on ne te connaissait pas !


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12921
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Perroccina le Mar 28 Jan 2014 - 22:07

Voilà un intéressant texte sur le paradoxe temporel.
Effectivement au départ je me demandais un peu ou tu voulais nous mener. Puis tu mets les éléments en place et le tableau d'ensemble apparaît.
C'était vraiment bien mené et tu as fait un peu plus que retomber sur tes pattes


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3072
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Didier Fédou le Mer 29 Jan 2014 - 4:10

Merci à vous trois.

Mormir : Gros merci pour ton relevé de fautes. Concernant le début, je crains surtout de l'avoir "surjoué", ou selon les lectures où je me fait le film dans la tête, SOUS-joué... je sais pas trop.

Zaroff : J'ai toujours aimé les sciences. Je ramenais rarement de romans de la bibliothèque quand j'étais môme, mais très souvent des bouquins de vulgarisation scientifique. Une bonne part de l'inspiration de cette nouvelle vient de "Poussières d'étoiles", un livre de Hubert Reeves traitant du Big Bang, la soupe originelle, les quatre forces fondamentales, les forges d'atomes au cœur des étoiles, et l'idée que les molécules nous constituant aujourd'hui sont faites d'atomes créés par les températures et les pressions inimaginables du cœur des soleils.

Perroccina : merci, j'avais un semblant de plan pour avancer, ça aide.

Anecdote : L'idée de base m'est venue d'un bouquin de Pierre Bellemare, l'un de ces recueils de témoignages bizarres. Là, c'était l'histoire d'un homme qui sortait prendre l'air un petit matin, peinard, un avion passe dans le ciel, le soleil brille sur quelque chose qui en tombe, et après, c'est l'enfer, car c'était le 6 aout 1945 à Hiroshima. Contre toute attente, cet homme survécut et partit se cacher, terrifié. Il trouva refuge trois jours plus tard, le 9 août, dans la ville de Nagasaki...
Et il survécut encore ! Il passa le reste de sa vie en asile, rendu fou par la peur d'entendre encore un avion s'approcher.
C'est de là que m'est venue l'idée du Brûlé hantant sa version vivante du passé. Comme quoi, des fois, la vie réelle (si ce témoignage était vrai, chuis pas sûr non plus...) dépasse bien la fiction.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 40
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par SILENCE le Mer 29 Jan 2014 - 16:13

J'ai lu ton texte ce matin Didier, une partie dans le bus et la fin entre deux heures de cours ! Du beau boulot. Il est vrai que les premières phrases, comme Mormir l'a déjà dit, peuvent dérouter mais on se lance ensuite dans la lecture de ta nouvelle, on se laisse prendre au jeu des catastrophes en cascade. Tu sembles par ailleurs manier les concepts scientifiques avec une certaine aisance. Que dire d'autre ? Rien sinon que j'ai bien failli rater mon arrêt de bus tellement cette 'Petite' nouvelle m'a plu... Je sais que dans les propositions pour le prochain concours il y a les paradoxes temporels... Est-ce une manière de nous avertir et de nous montrer ce que tu sais faire... ?
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2811
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Zaroff le Mer 29 Jan 2014 - 16:52

SILENCE a écrit: Je sais que dans les propositions pour le prochain concours il y a les paradoxes temporels... Est-ce une manière de nous avertir et de nous montrer ce que tu sais faire... ?

Il le fait exprès pour nous mettre la pression. Fumier.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12921
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par SILENCE le Mer 29 Jan 2014 - 17:23

Je suis du même avis que toi Zaroff. Didier a été éduqué avec les méthodes de la CIA sur la guerre psychologique...C'est évident !
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2811
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par A'Tuin le Mer 29 Jan 2014 - 20:27

"En Orient", "Paradoxes temporels" et "Post-apo"... T'aurais pu garder cette nouvelle sous le coude au cas où un de ces thèmes sortait vainqueur. Malgré un début parfois un peu redondant sur le fait que nous ne sommes que de pauvres animaux limités par nos sens, ton texte est vraiment bien.
Spoiler:
Heureusement, tu ne t'es pas arrêté à la "révélation" que la catastrophe est due au narrateur (on le devine dès qu'il commence à parler à la première personne) et, à mon humble avis, tu as réussi ta fin.

J'avais aussi remarqué les deux "je sais pas"...
avatar
A'Tuin
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 508
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Didier Fédou le Jeu 30 Jan 2014 - 3:44

J'espère bien que ces thèmes ne sortirons pas au concours, en fait, parce que maintenant que je les ai traités, je ne saurai plus le faire...
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 40
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par A'Tuin le Jeu 30 Jan 2014 - 15:48

Didier Fédou a écrit:J'espère bien que ces thèmes ne sortirons pas au concours, en fait, parce que maintenant que je les ai traités, je ne saurai plus le faire...
Tu parles, je suis sûre que tu nous écrirais un petit bijou, juste pour finir devant Zaroff  Laughing 
avatar
A'Tuin
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 508
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par TiCi le Lun 3 Fév 2014 - 19:21

Bon, tout le monde a relevé ce qu'il y avait de bien dans ta nouvelle. Je passe direct à ce qui m'a gêné.
- dire que le gars est la cause première, c'est dur vu l'histoire. Sa femme me semble une meilleure cause, d'autant qu'elle apparaît 2 fois en amont dans le déroulement de la catastrophe.
- Après la révélation (sans grand intérêt en soi) que le narrateur est le fameux fautif, il y a deux pages qui ne servent pas à grand chose dans l'histoire (sinon à finir ta nouvelle), et forcent en plus à gober d'autres trucs fantastiques (fantôme, pouvoir psy des chats) sans impact sur l'histoire.
Au final, ça me laisse l'impression que tu as eu une (très bonne) idée et que tu ne t'es pas foulé pour le reste (sauf les descriptions qui sont toujours  I love you ). Pourtant je sais que tu n'es pas un paresseux.
Comme je sais aussi que tu ne rechignes pas à remettre l'ouvrage sur le métier, voilà un autre angle que je te suggère :
- l'histoire commence tandis que le héros explique qu'il cherche à tuer un homme.
- c'est dur pour lui, parce que c'est un fantôme (1ere révélation). Il essaye avec un chat et on ne connait pas encore le résultat.
- il raconte toute l'histoire de cause à effet (changer l'épisode du chat par autre chose). On comprend qu'il veut tuer le fautif de Armageddon (2nde révélation)
- Résultat, il est libéré. On comprend que c'était lui-même (révélation finale), et c'est pour ça qu'il ne pouvait agir que sur lui (il n'allait pas tuer sa femme quand même).
Je te laisse méditer ça ou d'autres possibilités (une fin moins positive peut-être).
En tout cas, tu as une belle base, et comme souvent tu me frustres de ne pas l'exploiter jusqu'au bout.
A+ !

Edit : autre petit pb : le timing. Entre le caillou et la catastrophe, il se passe une journée. Mais la grippe a une durée d'incubation, sauf erreur, de 48h.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Didier Fédou le Mer 5 Fév 2014 - 4:03

Voilà mon plus fidèle et emmerdant lecteur. Emmerdant parce que tu me pousses toujours en avant, même après que j'ai fini d'écrire et pas forcément envie. C'est donc un emmerdeur positif, une espèce rare, qu'il faut se féliciter d'avoir à coté. Very Happy 
Je me demande ce qu'il reste de bon dans l'histoire, si tu n'aimes plus rien à partir de la révélation. Tout ce qu'il y a avant, c'est de la cacahuète, de l'exercice de style, je m'amuse, comme un guitariste qui se lance dans un solo improvisé pour impressionner ses potes. L'histoire commence pour de bon à la révélation de la nature du narrateur. Mais ce désaccord vient justement de ta remarque suivante, sur le déroulement de l'histoire :

voilà un autre angle que je te suggère :
- l'histoire commence tandis que le héros explique qu'il cherche à tuer un homme.
- c'est dur pour lui, parce que c'est un fantôme (1ere révélation). Il essaye avec un chat et on ne connait pas encore le résultat.
- il raconte toute l'histoire de cause à effet (changer l'épisode du chat par autre chose). On comprend qu'il veut tuer le fautif de Armageddon (2nde révélation)
- Résultat, il est libéré. On comprend que c'était lui-même (révélation finale), et c'est pour ça qu'il ne pouvait agir que sur lui (il n'allait pas tuer sa femme quand même).


Pour tout te dire, c'est à peu près comme ça que je voulais la faire, mais du point de vue de l'homme poursuivi par le fantôme. J'avais même une scène décrivant la hantise (que j'ai finalement utilise dans Au clair de l'aube, dispo dans toutes les bonnes charcuteries) et l'entrée en scène du Brulé, mais ça impliquait une narration linéaire, un peu bateau, qui me faisait pas vraiment bander en fait. L'histoire raconte un peu un paradoxe temporel (un fantôme qui veut aller se tuer dans le passé, quand même...) alors il fallait une construction un peu éclatée, passer du présent au futur, s'attarder sur un point, en définir les origines, puis embrayer sur les conséquences à court, moyen et long terme. Je crois que c'est cette façon de raconter qui t'as sorti de l'histoire, plutôt qu'une narration plus "classique".
Et je voulais vraiment, ça c'est de l'égoïsme d'auteur, commencer comme un documentaire pseudo-scientifique, d'où l'usage d'un vocabulaire choisi, avec effets spéciaux, 3D haute-définition et Dolby surround 5.1. Je pensais que le moment où le narrateur était identifié serait surprenant, pas pour tout le monde apparemment. Je me suis peut-être bien planté.
Bref, j'ai écrit l'histoire de la façon qui me plaisait. Mais y'a t'il autre choix ? Je ne peux pas satisfaire tout le monde, c'est sûr. Donc pour ce point qui te gênes, malheureusement, je peux rien faire.

Pour la femme comme cause première, pas d'acc. C'est bien à cause d'elle que notre héros déprime et jette ses petits cailloux. Sinon, on peut aller plus loin et dire que le gars auquel elle veut plaire en lui montrant ses pouet-pouets et aussi une cause première (CQFD : pas de cadre à draguer, pas de décolleté, donc pas d'ingénieur distrait, donc accident évité). Et si on va encore plus loin, ça n'arrête plus, et c'est le sketch de Bigard, avec le grand-père en 45, l'archiduc de Sarajevo, puis Napoléon et les fraises de Grouchy, jusqu'à Adam et Eve.

Pour le problème de timing, j'encourage tout le monde à regarder de l'autre coté de la scène, où ma charmante assistante va détourner votre attention quelques instants pour que vous ne remarquiez rien. Un problème de timing ? Meuh noooon...

J'apprécie nos échanges, Thierry. T'as souvent raison, c'est pour ça que t'es chiant et que t'es mon pote. T'auras peut-être l'impression que j'en ai rien à foutre puisque je reprends rarement les textes et erreurs que tu pointes, mais je n'oublie pas tes remarques pour les travaux en cours et futurs. Souvent, quand j'essaie de faire passer un truc limite, je me dis que Tici va le voir, alors je change.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 40
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par TiCi le Mer 5 Fév 2014 - 10:11

Merci pour ta réponse Didier.
Oui, pour le "cause à effet", effectivement, quelque part tu es pris à ton propre piège. Il y aurait des façons de rendre le gars plus "fautif", plus "racine" du problème, mais bon, je m'acharne pas, tu as bien compris.
Par rapport à ta construction, je pense que le problème vient du fait que la seule partie détaillée est celle ou tu t'es fait plaisir. Le reste m'a semblé survolé, narratif. Du coup, tout est réuni pour que ton climax apparaisse en plein milieu. D'où mon sentiment mitigé. Ça me rappelle le problème des derniers chapitres des Terres de Légende. Tu as peut-être la une piste de progression, et je t'invite à faire quelques recherches sur les conseils d'écritures concernant la structuration des récits pour te faire une idée "extérieure".
J'ai fait lire ton texte à mon épouse. Ça faisait un moment que j'insistais pour qu'elle lise un truc de toi, parce que t'es un sacré numéro quand même. Les points que j'ai soulevés ne l'ont pas gênée, en tout cas pas jusqu'à ce que je lui fasse comprendre avec ma version alternative. Tout ça pour te dire que je suis bien conscient de chercher la petite bête. Tu peux séduire un lectorat "one shot"/pas trop chiant (dont je ne fais pas partie donc) sans problème avec ce que tu fais, en tout cas un temps. A toi de voir.

PS : Certaines choses méritaient d'être dites et je te remercie de l'avoir fait. Parce que c'est vrai que j'ai un peu le sentiment parfois de pisser dans un violon.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Jack-the-rimeur le Ven 21 Fév 2014 - 18:08

J'ai beaucoup aimé ce petit jeu d'enchaînement de faits de l'anodin au dévastateur (effet dominos, boule de neige ou papillon, peu importe le terme). L'imbrication des éléments est ingénieuse et particulièrement jouissive.
La réflexion en intro sur nos limites de perception ne dépare pas et suscite la curiosité. Quant au fantôme, il fallait bien une forme de survie pour témoigner à rebours (ne serait-ce qu'un semblant de conscience dans un cadavre vitrifié). Pas de souci de ce côté-là.
Mais quelques détails ont retenus mon mauvais oeil :
- Il me semble que les cas de grippe dans un pays chaud comme le Qatar doivent être aussi fréquents que la malaria au pôle nord, mais c'est purement subjectif.
- La production d'énergie par antimatière est telle (tu le soulignes d'ailleurs) que rien ne t'empêche d'en recycler une partie pour alimenter les accélérateurs de particules nécessaires à sa fabrication. Un apport extérieur se justifie au démarrage mais, une fois le processus enclenché, ta méga-centrale nucléaire n'est plus qu'une épée de Damoclès inutile, dangereuse et passablement baroque.
- Et quand bien même :
1/ Conserver deux unités de production énergétique à haut risque sur un unique et même site ne repose sur aucune obligation logique. C'est jouer avec le feu pour le plaisir.
2/ Le site retenu se situe pile sur une zone de faille tectonique. Une étourderie du bureau d'études ?
3/ La bonne marche de l'ensemble est à la merci d'une faute d'inattention d'un seul technicien !
Pour résumer, les concepteurs du projet sont quand même de sacrés "pink floyds" en matière de sécurité. (Pour ma part, je ne leur confierais pas l'entretien de ma voiture.) Je pense que tu peux sucrer leurs primes : sans leur négligence brillamment irresponsable, tes chaînons n'auraient aucune chance de provoquer la moindre catastrophe planétaire.

Bref, la tentative est belle, mais tu ne retombes sur tes pieds que grâce à l'introduction de cartes préalablement truquées. L'ennui, c'est que ça se voit, ce qui gâche un peu le plaisir. On a le droit de tricher, c'est même souvent inévitable, mais c'est mieux quand ça passe inaperçu.
Un petit effort de camouflage et ce sera parfait.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un si petit caillou...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum