1984 !

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Similien le Mer 29 Jan 2014 - 15:35

Pour revenir sur ce débat, je lis aujourd'hui cette carte blanche de Drieu Godefridi (professeur à la Sorbonne) qui fait référence à la novlangue, dans le cadre d'un débat actuel sur la réforme de l'orthographe. Je trouve son propos très sensé ; n'hésitez pas à le lire.
avatar
Similien
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 773
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 27
Localisation : Belgique

http://noeljulien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Zaroff le Mer 29 Jan 2014 - 16:56

Très intéressant.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Pensée zaroffienne : "Ne pas laisser au lendemain ce que les domestiques peuvent faire le jour même."
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12340
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Naëlle le Mer 29 Jan 2014 - 18:41

Je plussoie Zaroff! Très intéressant.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Cancereugène le Jeu 28 Aoû 2014 - 20:22

Je m'écarte de cette discussion pour revenir au roman.
C'est mon livre de chevet, celui qui m'a le plus effrayé, certainement bien plus que tous les romans à suspense que j'ai pu lire depuis.
Je comprends qu'on le prenne en référence pour décrire les outrances et les exagérations de notre époque. C'est le propre des romans d'anticipations, quand ils sont réussis, de servir de base à un discours alarmiste sur le présent.
Personnellement, même si je reconnais la puissance évocatrice de ce roman, et en voit naturellement les références au régime communiste, la société décrite n'a strictement rien à voir avec le monde actuel. Pas même le novlangue.

1984 parle d'une société bien plus que totalitaire. C'est un circuit fermé, mécanique, certes élargi à l'échelle du monde (et encore, nous n'en sommes pas certain), une sorte de machine qui fait avancer ses rouages dans un sens, et récupère ceux qui s'écartent du chemin pour les reformater et les replacer avec les autres rouages.
C'est une société absurde, sans but, si ce n'est celle de tourner à vide, en niant intégralement "l'humain" tel qu'il peut être défini.
Qui fait tourner les rouages ? Big Brother ? Rien n'est moins sûr, c'est juste une affiche sur un mur, une image que chacun se doit de vénérer. Et c'est tout.
Ce roman dresse un monde cauchemardesque au possible, car sous ses apparences de société ultra administrative, c'est bien l'impossibilité de trouver un sens à la vie qui est décrit. Nous existons pour faire tourner un monde sans but, sans lois, sans amour, sans ambition, et même sans argent, rien.
Quel sens peut avoir une telle société ? Quel sens peut avoir la vie d'un homme dans une telle société ?
Je crois que ces questions m'ont traumatisé quand j'étais ado. Et elles me traumatisent encore, d'une certaine façon.
Mais je ne vois aucune société qui se rapproche d'un tel engrenage sans issue.
On dresse, avec beaucoup de justesse, je ne le conteste pas, le constat d'une société abrutie par le culte de l'image, la télésurveillance, toutes ces technologies qui enferment l'homme dans une sorte de prison technologique, et on cite 1984 en exemple. Ok. Sauf que dans notre monde, on me dira ce qu'on voudra, nous avons TOUS la possibilité d'appuyer sur le bouton off ou de débrancher la prise si ça ne suffit pas.
Dans 1984 c'est tout simplement impossible. Et si vous le faites, vous êtes récupéré, enfermé, torturé psychologiquement, jusqu'à ce que vous rejoigniez les rangs.
C'est peut-être une petite différence pour certains, pas pour moi.

De même pour le novlangue. Aucun rapport avec les abréviations sms. Je ne vois pas en quoi nous sommes obligés d'écrire en abréviation dans un I-Pod. Personnellement, je m'exprime avec des mots entiers, quitte à les écrire en choisissant chaque lettre - ce qui est rare, car les systèmes d'auto-écriture sont tout de même performants.

Les sociétés actuelles, même les plus dures, ne savent pas encore laver les cerveaux - et ne le font d'ailleurs pas. Ok, la liberté d'expression peut conduire à une arrestation ou à une exécution, mais l'individu n'est pas passé au karcher, broyé, aseptisé, puis remis dans le circuit. La contestation ça donne un sens à la vie, dans une société trop dure.

Et dans nos société dites démocratiques, chacun est libre de s'exprimer, même si c'est n'importe comment, de se montrer, même si c'est dans des circonstances peu valorisantes, de créer, même si c'est de la daube, nous sommes "libres"... ok, la liberté, ça mérite un débat à part, mais je reprends :
- la société n'oblige personne à écrire en abréviations et à n'utiliser que 100 mots de vocabulaire alors qu'il en existe des milliers
- la société n'oblige personne à se filmer, à exposer sa vie privée à la vue de tous, à adopter le discours du plus influent
- la société n'empêche personne n'éteindre sa télé, sa radio, son pc...

Limiter les mots, c'est limiter la pensée, nous sommes d'accord. Mais tant que les mots existeront, ils ouvrirons la porte à des pensées novatrices. Autrement, comment expliquer son essor ? Les hommes préhistoriques n'écrivaient pas, que je sache...
Pour limiter vraiment la pensée, il faut supprimer l'écrit. C'est possible, même sans changer le monde. Nos technologies modernes nous permettent de nous exprimer uniquement en vidéos, en sons. Pourquoi écrire ? C'est chiant, fatiguant. Personne n'aime ça. Combien d'enfants disent qu'ils n'aiment pas lire ?
Qu'on supprime les mots !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1655
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Paladin le Jeu 28 Aoû 2014 - 22:34

Tu as tout à fait raison, Cancereugène.

Je voudrais juste dire que ce n'est pas tant l'écrit qui permet la pensée, mais les mots, comme tu le dis aussi. Et il peut y avoir une transmission orale

Les hommes préhistoriques n'écrivaient pas, que je sache...

Ce n'est pas pour autant qu'ils n'avaient pas de transmission ni de partage du savoir. Bien sûr il était plus limité géographiquement, mais les zones peuplées étaient plus étroites aussi.

Mais ceux qui supprimeront le langage, ou en créeront un à sens unique (la novlangue), ceux là supprimeront la pensée, ou en tout cas la liberté de penser.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9556
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Cancereugène le Ven 29 Aoû 2014 - 12:22

En fait, pour être vraiment radical, il faudrait supprimer les mots, à l'écrit comme à l'oral, toute expression artistique, et même toute communication, quelle qu'en soit la forme...
Et maintenir l'interdiction de cette communication !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1655
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Naëlle le Ven 29 Aoû 2014 - 12:57

Même si on ne parle ni n'écrit, il y a toujours la langue des signes - donc il faudrait couper les mains de tout le monde - et sinon on communique aussi par le regard et les gestes. En fait, tout notre corps communique. À un niveau moindre, certes, mais quand même.
Donc je crois que pour interdire toute communication, il faudrait qu'on soit tous morts! Laughing


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Cancereugène le Ven 29 Aoû 2014 - 13:00

Qu'à cela ne tienne !


On veut un monde parfait, ou pas ? (Zako, sors de ce corps !!)
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1655
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Malbordus le Dim 31 Aoû 2014 - 10:05

C'est vrai que quand j'entend Hollande ou les hommes et femmes politiques parler j'ai vraiment l'impression d'une novlangue.
Faire compliqué pour du simple, travestir la réalité sous des thermes alambiqués, ne jamais rien dire réellement.
Ont en est a un tel point de flatterie de la plébe, de ne surtout pas vouloir perdre des electeurs, de ne blesser personne que c'en est effrayant.
Je n'ai pas lu 1984 ni le meilleur des monde malheureusement.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 418
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 44
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Paladin le Dim 31 Aoû 2014 - 10:20

Malbordus a écrit:C'est vrai que quand j'entend Hollande ou les hommes et femmes politiques parler j'ai vraiment l'impression d'une novlangue.
Faire compliqué pour du simple, travestir la réalité sous des thermes alambiqués, ne jamais rien dire réellement.
Ont en est a un tel point de flatterie de la plébe, de ne surtout pas vouloir perdre des electeurs, de ne blesser personne que c'en est effrayant.
Je n'ai pas lu 1984 ni le meilleur des monde malheureusement.

Il ne s'agit là que de démagogie classique: la novlangue est autrement plus radicale, elle consiste à appauvrir les mots pour appauvrir la pensée !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9556
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Malbordus le Dim 31 Aoû 2014 - 10:23

Alors ce n'est pas de la novlangue encore paladin ?
C'est vrai que quand ont regarde les politiciens en 1870 ou 1936 ils utilisaient déja des mots trés "choisis".
Même Cicéron ou Jules César dans la "guerre des Gaules" manipulent les mots.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 418
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 44
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Cyrano le Sam 6 Juin 2015 - 1:39

Paracelse a écrit:Le meilleur des mondes de Huxley est bien plus adapté à notre époque actuelle que 1984 d'Orwell, en terme de concordance et de ressemblance.
Cependant, ce qui est intéressant dans 1984 est d'avoir mis en lumière le concept de novlangue.


je suis d'accord, c'est exactement ce que j'ai pensé après avoir lu successivement ces deux ouvrages, mais je pense que c'est par ce que Orwell s'inspire du modèle russo stalinien (enfin si je puis dire!) tandis que Huxley s'inspire du modèle anglo saxon. Le premier s'est écroulé et le second s'est étendu. De ce point de vu cela ne m'étonne pas que l'on note plus de convergence entre "le meilleur des mondes" et notre contemporain. En revanche, si sur la forme l'idéologie et la méthode diffère, dans le fond le but est le même: la soumission totale des (du) peuple(s)! 


             


Dernière édition par Cyrano le Sam 6 Juin 2015 - 9:06, édité 3 fois
avatar
Cyrano
Apprenti égorgeur

Messages : 38
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Perroccina le Sam 6 Juin 2015 - 8:07

Si notre société est une hyperbole, ces deux romans en sont les asymptotes.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2742
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Amaranth le Mer 26 Aoû 2015 - 21:57

S'il y a bien un livre que je suis heureuse d'avoir lu, c'est celui-là. Ces derniers temps, j'ai eu tendance à trouver certaines lectures vaines, inconsistantes : le fameux vite lu, vite oublié ! Et j'en suis ressortie parfois frustrée, ne trouvant pas ce que je cherchais dans mes lectures. 1984 a été un remède on ne peut plus efficace, car ces qualificatifs ne peuvent assurément pas lui être imputés.
1984, ce n'est pas qu'un roman qui ouvre la réflexion sur de nombreux sujets intéressants, et vitaux : la place de l'histoire dans la société, la nécessité des mots pour construire une pensée (je ne m'étendrai pas là-dessus, de nombreuses personnes ayant développé cet aspect bien mieux que je n'en aurais été capable) et donc une opposition, l'horreur de la surveillance (qui ne peut que nous amener à se poser la question des dérives éventuelles de certaines pratiques actuelles)… c'est aussi un roman implacable, noir, dans lequel on voit notre héros se débattre dans une tentative de sauvegarde de son identité, plus que de rébellion, qui laisse un goût d'inéluctable. C'est un livre effrayant, qui présente un monde où la solitude est étouffante, où l'abrutissement est la seule solution pour ne pas se faire écraser par la mécanique inexorable d'une société invulnérable. Chaque espoir est broyé, un à un, jusqu'à cette excellente mais terrible fin. C'est un roman de SF, mais c'est aussi un roman d'horreur. J'en ai fais des cauchemars plusieurs soirs de suite, et son étrange atmosphère ainsi que les questions qu'il soulève ne m'ont plus quittée. C'est le livre du genre qui m'aura le plus marquée jusqu'à présent.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1744
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Catherine Robert le Mer 26 Aoû 2015 - 22:02

Et bien, ça donne envie. Il traîne dans ma pile à lire, je sens qu'il va remonter vers le haut.

Edit : à noter que j'ai ajouté un exemplaire dans la caisse des concours (et aussi sa majesté des mouches pour faire complet). Je les avais en double.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8591
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1984 !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum