Le Projet "Clean Street"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Projet "Clean Street"

Message par Cancereugène le Dim 12 Jan 2014 - 12:38

Le début de l'année, c'est l'époque des résolutions.
En voilà une : poster au moins une nouvelle sur l’Écritoire des ombres.
C'est chose faite !

avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1730
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par mormir le Mer 15 Jan 2014 - 23:12

Je viens de lire ta nouvelle. Mon impression finale est mitigée.

Parlons d'abord de l'histoire. Je la trouve intéressante et bien trouvée. Ce monde en décadence ne serait-il pas celui qui nous attend...
Et la solution envisagée pas forcément aberrante puisqu'on se demande de nos jours si certains fléaux ne seraient pas fabriqués de toutes pièces. En revanche, je ne suis pas sûr qu'une société comme celle que tu décris soit viable économiquement : trop peu d'actifs en proportion. Mais ce n'est pas une critique, j'ai fait la même erreur dans ma nouvelle "Game Over".

Ton style est très sympa. Je dirais que les deux premières pages sont proches de la perfection. Après, j'ai trouvé certaines phrases ou expressions moins bien ficelées ; il y a quelques fautes ou oublis résiduels. Mais c'est quand même de très bon niveau Smile

Au niveau plaisir et accroche, j'ai eu du mal au début du texte et j'ai dû me forcer un peu, puis j'ai été capté quand tu décris les dossiers successifs. La fin a sonné étrange : pourquoi la femme de Martin s'est-elle éveillée finalement ? Pourquoi a-t-elle guéri ? En revanche, la chute avec une sorte d'espoir sous-jacent est agréable.

Merci à toi en tous cas pour ce moment de lecture plaisante Smile


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2232
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Cancereugène le Mar 21 Jan 2014 - 19:29

Merci d'avoir eu le courage de lire ce récit assez long. J'avais très envie de l'écrire, mais je me doute qu'il faut un peu de patience pour aller jusqu'au bout (voire beaucoup !)
Si les deux premières pages sont presque parfaites, je crois que je vais les encadrer et les accrocher dans mon salon !
Encore merci.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1730
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Perroccina le Sam 25 Jan 2014 - 22:34

Je ne répèterai pas les remarques de Mormir, je suis d'accord avec. Une légère précision néanmoins : ce n'est pas tant la longueur du texte qui pourrait décourager que cette énumération de dossiers dont on ne comprend pas bien la logique. Seuls quelques petits cailloux semés ça et là permettent de créer un lien tenu entre les différents personnages décrits. La faim en revanche est bien amenée.
Quant à la société décrite- il y a des moments ou j'ai l'impression de reconnaître certaines situations.
[spoiler]Je ne sais pas si je ne vais pas m'acheter un flingue, moi ou éventuellement me l'imprimer en 3D.[\spoiler]


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Eimelle le Mar 26 Aoû 2014 - 0:18

Coucou Cancereugène !

Pour le dire d'emblée, je n'ai pas trop accroché à ton texte. D'abord, je l'ai trouvé très caricatural. Les personnages sont caricaturaux, leurs psychologies et les situations aussi. On est un peu dans le "tout noir". Je pense qu'une meilleure approche consisterait à regarder dans un dégradé de gris.

Je n'ai pas accroché non plus à la structure du récit. En gros : préambule, dossier, assassinat par le sujet 4, puis fin avec le même mec qu'au début.

Les dossiers coupent complètement de la narration, les relations entre eux ne sont pas claires. Le fil conducteur me semble trop mince dans ce texte.

Par ailleurs, la situation que tu décris ne me semble pas crédible. Trop peu d'actifs, comme le dit Mormir, dans une telle société. On passe d'une société de nettoyage de rue à une société de nettoyage humain si je comprends bien ? Ca ne me paraît pas très cohérent.

L'anticipation et la peinture de la société sont à mon avis des sujets sur lesquels il faut s'avancer avec subtilité. Exit les grosses ficelles de la critique du néo-libéralisme, des analyses plus fines, et moins unilatérales, seraient à préférer à mon avis, au risque de virer dans une série de clichés.

Je ne sais plus qui disait que chaque auteur doit être capable de défendre tous ses personnages. De tous les aimer, et de pouvoir les comprendre, même s'ils agissent comme des pourritures. Je crois que ce conseil est bon. Chacun a ses raisons d'agir comme il le fait. Une même personne peut être un salop ou un ange selon la personne qui le regarde, et la manière dont il interfère avec elle. Je ne suis pas grande amatrice du manichéisme, à titre personnel...

Voilà, j'espère que je ne t'ai pas vexé.

Bises

Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Cancereugène le Mar 26 Aoû 2014 - 18:48

Absolument pas Eimelle, et je savais que je m'engageais sur un terrain houleux en m'attaquant à une SF d'aspect social.
Ce texte me tient à cœur pour diverses raisons, mais j'en connais les limites.
Je pense que je vais le reprendre, en gommant certaines choses (je trouve l'ensemble trop long) et en revenant davantage dans le genre SF, plutôt que dans une étude foireuse d'une société facho/intolérante.
Je pense que dans la refonte du texte, je garderais la même structure, par dossiers. C'est de cette façon que je souhaitais m'exprimer au départ, et je dois l'avouer, c'est une façon pour moi, de peindre des personnages. Sont-ils caricaturaux ? Je ne sais pas. C'est quoi un personnage non caricatural ? On connait tous un type un peu paumé qui picole. Bref, difficile de dresser des portraits de gens "comme les autres" sans faire dans le déjà vu (ou lu.) En tout cas, je ne pense pas que je les modifierais en profondeur.
Je te remercie d'avoir lu toutes ces pages, et d'avoir pris le temps de les commenter.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1730
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Eimelle le Mer 27 Aoû 2014 - 14:36

Coucou Cancereugène !

Je n'ai pas eu le temps de te répondre hier.

Je dirais qu' un personnage caricatural est, je pense, soit un personnage fantoche qui n'a pas d'existence propre, mais ne sert qu'à étayer le message de l'auteur, soit un personnage dont on sent qu'il n'a pas de vie, car il absorbe tous les poncifs des médias ou de la littérature sur ce qu'il doit être dans telle ou telme circonstance. Les tiens sont un peu les deux. D'abord, ils ne servent qu'à montrer la vilénie des facho- libéraux en faisant d'eux de parfaites victimes, un peu misérabilistes. Et ce faisant, tu en oublies l'essentiel pour moi : ils devraient avoir un souffle, une âme, pour qu'on s'y attache. Avoir des contradictions internes. Avoir des faiblesses, des points noirs, des zones immorales, comme tout le monde. Ne pas être lisses, en jouant parfaitement la partition qu'on leur a donnée pour mettre en lumière le message.

Pareil pour les méchants, je pense qu'ils gagneraient à avoir des doutes, des faiblesses, des hésitations. A être pris dans un engrenages qui les dépassent eux-mêmes. Victimes aussi quelques parts. C'est ce que tu as commencé à esquisser pour le personnage principal, et je pense que ça gagnerait à être étoffé.

Pour te donner deux exemples de personnages de deux très grands acteurs que je mets au sommet (Victor Hugo et Shakespeare) :
-Cosette n'est pas un personnage lisse chez Hugo. C'est vrai qu'on s'apitoie sur la petite fille martyrisée par les Thénardiers. Mais en grandissant, elle devient coquette, ingrate envers le pauvre Jean Val jean qui l'a tirée de là, et qu'elle laisse mourir seul. Aveuglée par son bonheur en quelque sorte.
Fantine est aussi un personnage intéressant. Une fille d'abord rieuse, pleine de rêves, et qui se retrouve seule avec son enfant. Alors, elle se prostitue par amour pour cette enfant, et doit composer avec l'image de dégradation que la société lui renvoie. Elle est partagée entre ses propres contradictions : son devoir envers sa fille qu'elle aime de tout son coeur, et l'image que la société lui renvoie d'elle, salie quelque part par cet amour si pur.

-Pour les méchants, c'est Shakespeare qui offre les meilleurs exemples : Richard III ou Macbeth sont pour moi des références. Richard III tue et brutalise son peuple sans remord, arrivé sur le trône par le meurtre. Pourtant, il n'y a pas de personnage plus émouvant : effrayé lui-même par son physique monstrueux, rejeté depuis toujours par tous, il se considère lui-même comme sale, ne méritant aucun amour. Un damné qui a à moitié décidé de l'être. Et il s'enfonce dans sa haine de lui-même de plus en plus. Tout comme Macbeth, l'ambitieux, qui devient un démon pour les autres, quand il est pris au piège de sa propre culpabilité, de son humanité...

Ces personnages sont pour moi complexes, parce qu'ils ne sont pas manichéens. Bourreaux et victimes à la fois (à faible ou forte dose), ils doutent, ils espèrent, ils s'énervent. Bref, ils vivent. Et pour moi, ta nouvelle contient trop de personnages pour pouvoir les analyser correctement et faire les ponts entre eux. C'est difficile de restituer des tranches de vie avec finesse... Mieux vaudrait pour moi que tu te concentres seulement sur quelques-uns.

Par ailleurs, concernant la construction de ton récit : si comme je l'ai compris, les dossiers sont bien ceux qui sont sur la table de Clean-Street des personnes à éliminer, ils devraient être écrits en termes plus administratifs, non ? Parce que là, on a l'impression de portraits dont on peine à faire le rapprochement avec la société. N'y aurait-il pas moyen par ailleurs de relier les personnages les uns aux autres de manière plus tangible (et tous, tous ensemble si tu vois ce que je veux dire, même s'ils se connaissent très peu ?) C'est à peine esquissé, mais on en reviendrait à cette histoire d'éco-système...

Par ailleurs, je n'ai pas compris si le sujet 1, 2 et 3 étaient insérés d'une quelconque façon dans l'histoire. 9a pourrait être bien qu'un de tes personnages "éclate" en route, devienne fou sans qu'on ne comprenne pourquoi, non ?

Bises

Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Eimelle le Mer 27 Aoû 2014 - 14:54

Il me vient d'ailleurs une idée si tu veux réutiliser ce thème de Clean Street.

Imagine que tes membres de Clean Street soient ceux d'un groupuscule "facho" plus ou moins bien insérés dans la société, avec des relations un peu louches avec les autorités... Ils auraient décidé d'éliminer ceux qu'ils jugent des "racailles", mêlant indifféremment des pédophiles, des petites frappes, des drogués, des prostitués, des criminels. Leur but serait clairement de "nettoyer" la société, pour retrouver de la sécurité, une douceur de vivre qu'ils jugeraient perdue.

De l'autre côté, on aurait effectivement des criminels. Mais mi-bourreau, mi-victimes, ils navigueraient au milieu de leurs pulsions, de leur misère, des législations avec pour but la survie, l'espoir d'une vie meilleure, ou la colère, la haine tout simplement pour ce qu'ils ont subi.

De là, on aurait deux populations à la fois haïssables, et quelque part, attachantes, si tu te mets à la place de chacun. Et de part et d'autres, des doutes qui naîtraient : d'un côté, sur leur vie, sur la manière qu'ils ont de s'en sortir. De l'autre, sur la véritable nature des personnes qu'ils éliminent. Une humanité qui se retrouverait à mettre en question l'humanité dont ils avaient dépourvu l'autre.

Et de là, tu aborderais pour moi des questions vraiment plus d'actualité dans cette société : comment doit-on traiter les criminels ? Comment échoient les responsabilités de chacun ? Est-on autorisé à se faire justice soi-même quand on estime que la police ne la fait plus ? Jusqu'à quel degré ce sentiment de droit à se faire justice est-il utilisé par les sociétés extrémistes ? Et dans quels buts 'inavouables) ?

Voilà, mes maigres suggestions,
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Cancereugène le Mer 27 Aoû 2014 - 17:43

Maigre ? Allons, allons, c'est copieux de chez copieux.
Je comprends mieux ce que tu voulais dire sur la caricature. Je pensais ôter quelques dossiers pour réduire le texte, je n'avais pas dans l'idée d'étoffer les autres. Mais pour dresser des caractères fins et complexes, à mon avis, il faut un grand talent, je n'en suis pas (encore) là !
Pour les motifs de la boîte, je pense que je vais abandonner les sujets trop compliqués pour moi et me centrer sur un motif crapuleux ; le social sera toujours présent en filigrane car les personnages seront toujours un peu paumés. Mais une intrigue plus resserrée, et surtout plus concrètement issue d'une initiative privée, me paraît plus abordable.
Encore merci de toutes ces suggestions !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1730
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par RaphaëlLIII le Lun 1 Sep 2014 - 0:25

Pas mal dans l’ensemble. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la Bioéthique Utilitariste, idéologie terrifiante et hélas bien réelle. Toutefois, le programme râtisse trop large : des drogués, des pauvres, ce serait déjà cruel, mais y mêler des gens descendus en grade dans leur travail et des commercçants en difficulté, ça devient outrancier.

Sur le plan du style, tu as tendance à répéter tes sujets :
Mais n'étant pas un champion d'élite, il avait peu à peu sombré dans l'oubli. Les sponsors,
voyant les limites de ses résultats, se désengagèrent peu à peu, et à l'âge de vingt-cinq ans - il
pouvait en rire aujourd'hui - seule la boulangerie de son quartier acceptait encore de financer ses
courses. Relégué à des victoires locales, il pouvait se vanter d'avoir fait rêver des enfants,
J’aurais pu choisir un passage encore plus flagrant.
Tu as aussi un peu trop de retenue dans tes formulations :
De son argent, elle avait créé un
empire industriel, tandis que n'importe lequel de ces misérables, avec le dixième de sa fortune,
serait parti sur une île équatoriale et aurait passé une existence oisive, dans la joie factice de fêtes
alcoolisées et de rapports sexuels décadents.
On ne t’en voudra pas d’y aller franco : ça s’appelle des partouzes, ou du sado-maso, ou de la bonne baise.
Depuis le temps, l'alcool, et puis... le fait de n'en avoir
plus rien à foutre, avaient effacé ces détails.
Tu peux zapper la formule soulignée sans problème : ce serait plus direct.

– Dis-moi quelque chose.
– Je suis trop fatiguée pour parler.
– Dans ce cas, tire la langue !
– Je suis trop engourdie. Où étais-tu ? Je t'ai attendu longtemps.
– En réunion. Une réunion importante. Je crois que je me suis fait remarquer en partant.
Sophie a tout de même une bien longue conversation…
Désolé. Je ne voulais pas te créer d'ennui. As-tu rencontré le médecin ?
Faute d’accord.
avatar
RaphaëlLIII
Apprenti égorgeur

Messages : 80
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Cancereugène le Dim 14 Sep 2014 - 20:06

Merci pour ces signalements. Je vais cependant totalement réécrire ce récit. J'ai visé trop loin dans le propos social.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1730
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Catherine Robert le Mar 30 Sep 2014 - 8:44

Et bien, moi, je l'ai aimé tel quel ton récit. J'ai apprécié la peinture sociale, qui bien que poussée dans son excès, n'est pas si loin que ça de la réalité. Et finalement est-on si loin que ça d'une telle société, les progrès amènent à de plus en plus d'automatisation des tâches, les travailleurs sont de moins en moins utiles, le chômage par là augmente, le fossé se creuse et les moins bien lotis sont de plus en plus nombreux.
J'ai aussi aimé la suite de dossiers, on se demande où tous ces portraits vont mener, on est curieux et lorsque arrive le sujet n°4, on comprend enfin. Ça surprend, mais pas en mal.
J'aime bien aussi la fin, bien qu'elle soit peut-être un peu trop rapide par rapport à la lenteur du reste. Il est un peu difficile de croire que juste une petite conversation avec sa femme malade ait un tel impact sur le gars, ça va beaucoup trop vite, un tel retournement dans la personnalité doit prendre plus de temps. Avant cette conversation, il est totalement dans son trip de race supérieure, après cette conversation, bam ! il change presque du tout au tout, il accepte sans problème de se faire dégrader, il en est même heureux, vit sa petite vie en réfléchissant sur ses anciennes croyances et en vient à trahir en quelque sorte toutes ses convictions en liquidant le sujet n° 5 de façon à découvrir la fameuse puce. Mais c'est ma seule réserve sur ce texte que j'ai vraiment beaucoup apprécié.
Il a néanmoins besoin d'une relecture pour éliminer les dernières coquilles (c'est pas catastrophique, mais il y en a).


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8817
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Invité le Dim 9 Nov 2014 - 21:05

Bonjour @Cancereugène,

J'ai lu il y a quelques jours de cela ton récit et l'ai globalement apprécié bien qu'il soit largement perfectible de mon point de vue.

- Les Points Positifs :

- Je crois que l'aspect le plus remarquable c'est l'enchâssement des différents points de vue de chaque personnage qui amène une complexité bienvenu dans une histoire somme toute assez simple. D'autre part le style est suffisamment riche pour faire passer ton amère pilule.

- La description des réunions et des procédures qui en découlent est plutôt bien senties.

- Les Points Négatifs :

- La première partie (les 2-3 premières pages environs) sont sérieusement à revoir, formulation très lourdes, fautes d'aurtografes trop visibles qui viennent parasiter le rythme de lecture. On sent que tu te lances, donc faut passer un coup de balais.

- De manière plus thématique maintenant, j'ai un problème avec l'angle choisit en faisant du gouvernement le grand méchant. Bon certes, nos politiciens ne sont pas des anges mais j'ai plus l'impression que les gouvernements actuels (je veux dire dans nos pays occidentales) laissent de plus en plus le bien-être de leurs citoyens aux mains des firmes privées (voir la sempiternelle logorrhée des médias sur les services publics qui dilapident l'argent...)

Je pense qu'on se prépare un avenir bien pourris aux mains d'un capitalisme décomplexé chapeauté par un "gouvernement" qui n'est qu'une coquille vide de sens. (ceci n'est que mon avis personnel que je partage avec moi-même.) Donc j'ai un peu de mal à croire à l'option gouvernemental, par contre le même gouvernement pourrait employer une grande compagnie que ce type de manœuvre et de recherche enrichirait...

- Je crois qu'on te l'a déjà signalé mais le revirement de ton personnage principal est un peu rapide. Il n'a pas vraiment subi de choc psychologique important pour retourner sa veste comme il le fait.  

En résumé ton histoire n'est pas exempt d'excellente idée et il faudrait juste un coup de vis pour qu'elle révèle tout son potentielle. (et je ne crois pas que j'avais lu un histoire de toi auparavant - concours excepté - ce qui me fait une bonne entrée en matière à ton style).

Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Cancereugène le Dim 9 Nov 2014 - 21:17

Je souscris totalement à ce commentaire (et je te remercie de ta lecture, Gernier), j'ai voulu écrire ce texte pour délivrer un message social qui me tenait à cœur, mais je l'ai fait d'une façon trop simpliste. J'ai déjà en tête une idée pour SF pour corriger certains défauts de l'intrigue (sans garantie sur la qualité intrinsèque de cette réécriture, malheureusement !)
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1730
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Projet "Clean Street"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum