La renarde de la rivière Kôya

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La renarde de la rivière Kôya

Message par Paladin le Jeu 9 Jan 2014 - 21:55

... Voici un texte qui a été refusé pour l'AT des éditions Voy'[el] sur le thème Bestiaire Asiatique. Ce qui me rassure, c'est qu'ils ne m'ont pas dit qu'il était mauvais. Explication de Voy'[el]:

"Il reprenait avec fidélité le fonctionnement des contes japonais, mais du coup nous avons jugé qu'il ne s'harmoniserait pas bien avec les autres textes que nous avons sélectionnés, car ceux-ci ont un style d'écriture beaucoup plus européen"

... Et moi qui m'étais bien fait suer pour lui donner une ambiance de conte japonais! Bon, c'est le jeu, j'espère que j'en aurais d'autres d’acceptés!


Voila donc une histoire qui reprends certains éléments de contes traditionnels japonais, avec des prolongements à ma sauce (soja, ha ha!) :




Dernière édition par Paladin le Ven 10 Jan 2014 - 8:10, édité 3 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Naëlle le Jeu 9 Jan 2014 - 21:57

Mon beau Paladin... je lirai ça. Je sais pas quand, mais je le lirai. Belle couverture.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par mormir le Jeu 9 Jan 2014 - 22:11

C'est vaiment un beau conte ! J'aime beaucoup.  Very Happy 


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Paladin le Jeu 9 Jan 2014 - 22:16

Merci Mormir... Tu peux m'en dire plus?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par SILENCE le Jeu 9 Jan 2014 - 22:19

Ah ! Mormir se lance dans le haïku !?
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2628
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par mormir le Jeu 9 Jan 2014 - 22:32

Paladin a écrit:Merci Mormir... Tu peux m'en dire plus?

Plus

Ah ce n'était pas celà que tu souhaitais ?  Very Happy 

Désolé d'avoir été si laconique, je lisais un texte de Doumé et je me suis interrompu le temps de lire le tien.

Eh bien j'ai lu cette nouvelle assez rapidement, mais je lui ai trouvé beaucoup de positif : l'esprit japonais est bien rendu, l'histoire est vraiment jolie et tout à fait dans l'esprit des contes japonais (j'en ai un livre entier, comme d'ailleurs une bonne cinquantaine de livres de contes d'un peu partout et tout le temps), et la chute tout à fait étonnante et vraiment très agréable.

Ton style est aisé à lire et les mots et concepts japonais s'y insèrent tout à fait naturellement.

Très peu d'améliorations possibles à mes yeux : j'ai trouvé la scène où le prêtre vient lui "ouvrir les yeux" un peu moins bien faite, bien que j'aie du mal à dire pourquoi. Et j'ai vu ici et là des mots manquants ou en trop qu'une relecture corrigera aisément.

En synthèse, ton texte est du tout bon !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Paladin le Jeu 9 Jan 2014 - 22:42

Merci!

... Les mots oubliés, c'est une constante chez moi!

Je me suis inspiré, comme point de départ, des Histoires fantastiques du temps jadis , parues chez Piquier Poche: http://www.editions-picquier.fr/catalogue/fiche.donut?id=346


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Léonox le Ven 10 Jan 2014 - 11:06

Lu. Et beaucoup aimé.
Petite précision avant de développer mon ressenti: je suis passionné par le Japon depuis longtemps, mais ne suis guère familier de sa littérature. Mon approche de ce pays est quasi-exclusivement cinématographique, et si je connais bien les figures du samouraï et de son pendant déchu le ronin, ainsi que celle du kaidan (le fantôme), c'est grâce à certains films. Aussi mon commentaire sera-t-il celui d'un quasi-béotien.

Cette ignorance ne m'a pourtant nullement empêché de plonger avec délices dans ce très beau texte. Soit dit en passant, contrairement aux gens de chez Voy'[el], je ne l'ai pas trouvé si éloigné de supposés standards européens. Le motif de leur refus me semble d'ailleurs particulièrement boiteux, car rien n'est plus soporifique que les anthologies trop homogènes. Si toutes les nouvelles se ressemblent, je ne vois pas l'intérêt d'en faire un recueil, mais sans doute que les places étaient déjà prises par les amis de la maison, car Voy'[el] est hélas une structure éminemment grenouillesque... Trêve de mauvais goût, revenons-en à notre renarde.

Première qualité évidente: la forme. Le texte est superbement écrit. Et le style reste très naturel, pas trop chargé, pile poil entre l'élégance et la fluidité. Soigné, certes, mais limpide. (Si j'osais, je risquerais bien l'adjectif "poétique", mais Catherine, Doumé et Jack me reprendraient de volée, et ils auraient raison Wink). Rien que pour ça, bravo, car un exercice de style aussi codifié peut amener à appuyer ses effets, or ici ce n'est pas le cas du tout.

Quant au fond, Paladin cite une source d'inspiration dont je ne dispose pas, mais en définitive cela importe peu: l'essentiel reste que l'histoire soit intéressante et accessible à tous. Là encore, c'est une réussite. Car les personnages, clés de voûte de tout bon récit, fonctionnent très bien. Loin d'être réduits à des archétypes, ils sont animés d'une vie propre, et l'auteur marque son territoire avec brio en leur faisant prendre certaines décisions audacieuses...

A ce titre, j'ai beaucoup apprécié la séquence du "réveil", à la description saisissante. Quant à la chute, j'avoue que je ne m'y attendais pas. Je n'aurais sans doute pas choisi une telle option, mais force est de constater qu'elle ne fait que renforcer l'harmonie de l'ensemble. Et puis elle marque aussi la transgression d'un tabou, et l'émancipation vis-à-vis des préjugés, ce qui est toujours un bonheur. En résumé, n'en déplaise aux gens de CoCy Voy'[el], je dirais que nous avons ici affaire à une nouvelle pleine de grâce et de maîtrise, publiable quasiment en l'état. Voilà pour mon humble avis. Grand merci à l'auteur pour ce beau moment de lecture.


"J'ai vomi sur une tortue" Amaranth
"C'est souvent quand on expérimente de nouvelles choses qu'on obtient les meilleurs couchons" Amaranth
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 2902
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 99
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Paladin le Ven 10 Jan 2014 - 20:29

Léonox, je suis écarlate!  Embarassed

Je ne sais pas pour Voy'[el], je m’abstiendrais de tous jugements, surtout que ça ferait quand même mauvais perdant!

Le Kwaidan, l'histoire de fantôme, est en effet un genre traditionnel du Japon, mais il existe beaucoup d'êtres monstrueux et surnaturels, les yokaï: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_y%C5%8Dkai

Parmi eux, la figure du renard/renarde, le Kitsune est un des plus populaire: une sorte d'esprit renard qui peu prendre diverses apparences, souvent celle d'un belle femme qui séduit et trompe les hommes. Les Kitsune ont le pouvoir de créer des illusions, et de déformer l'espace et le temps. Il existe ainsi des histoires d'hommes qui ont cru vivre des années dans un palais avec une femme superbe, alors qu'il avaient passé quelques jours sous leur maison, en compagnie d'une renarde! http://fr.wikipedia.org/wiki/Kitsune


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Naëlle le Sam 11 Jan 2014 - 18:08

Paladin a écrit:"les neufs coups du milieu de la nuit" (page 2, ligne 5)


Décidément... Laughing

J'ai adoré ta nouvelle, Pala. Quelques maladresses, oublis de mots et fautes, mais franchement c'était de la balle. J'accrochais pas plus que ça au début, et peu à peu j'ai été à fond dedans. Je trouve la fin très bien écrite
Spoiler:
(quand on pense que Sukeyasu va tuer la renarde mais qu'au lieu de ça il écrase le feu pour retourner dans son illusion),
c'est du grand art.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Paladin le Sam 11 Jan 2014 - 19:32

Merci Naëlle!


Naëlle a écrit:
Paladin a écrit:"les neufs coups du milieu de la nuit" (page 2, ligne 5)
Décidément... Laughing

Hola! Je fais souvent des fautes, mais des comme ça... Embarassed 


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Naëlle le Sam 11 Jan 2014 - 20:40

T'inquiète donc pas: c'est une malédiction, en ce moment! affraid 


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Jack-the-rimeur le Sam 11 Jan 2014 - 23:08

"C"est maintenant du passé. A l'est du temple de Ninnaji, il y avait une rivière appelée la Kôya. Sur les bords de celle-ci, à la nuit tombée, une jeune demoiselle des plus jolies se montrait..."
Hé oui, il fallait t'y attendre, le texte dont tu t'es inspiré était dans mes archives de l'imaginaire. Je pense même que tu as un peu pioché dans le suivant pour l'intrigue amoureuse (le Sûtra du Lotus)... mais le lifting que tu as fait subir à ces petits récits est très personnel et réussi. Imaginatifs mais guindés et moralisateurs à l'origine, tu as su en tirer une histoire d'amour fou (très romantisme fantastique) aussi amorale que subversive où tu te permets de conclure, en renversant joyeusement les valeurs, que la seule réalité qui compte est celle des sentiments.
Et ça, c'est bien l'un des mille visages de la poésie, comme même ce coeur de pierre de Léonox a pu le ressentir. Une belle histoire rehaussée par une belle chute assortie, cela donne un de tes meilleurs contes, Paladin. Tout simplement.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Paladin le Sam 11 Jan 2014 - 23:25

Merci Jack !

Je me suis en effet inspiré du conte dont tu donnes le début, ainsi que d’éléments d'un ou deux autres dont je ne me souviens plus. Il s'agit par contre ici, non pas du Sûtra du Lotus, mais de celui Du Cœur, qui contient la formule selon laquelle "La forme est vide. La vacuité est la forme. La vacuité n'est pas autre que la forme et la forme n'est pas autre que la vacuité".

L'idée de la chute m'a été inspirée, elle, par une nouvelle de Clark Ashton Smith ... Je te laisse trouver laquelle (Il en a écrit un paquet!  Smile )


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Jack-the-rimeur le Dim 12 Jan 2014 - 1:50

Pas simple. Les amours monstrueuses sont un des thèmes préférés de Smith et je ne possède qu'un maigre échantillonnage de son oeuvre. Tant pis, je me risque :
Xeethra, dans "l'empire des nécromants" me paraît la meilleure candidate.
Sinon, peut-être, La Fileuse de momies ou Morthylla dans "Zothique"...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La renarde de la rivière Kôya

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum