La place du mort

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Jeu 8 Mai 2014 - 12:42

PARUTION DE LA PLACE DU MORT, UNE SERIE Z EXISTENTIELLE, LE PREMIER JUIN AU CAMION NOIR ---> lien vers l'événement Facebook, inscrivez-vous ! https://www.facebook.com/events/773779239308356
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Ven 9 Mai 2014 - 11:05

********** PREMIERES DATES **********
********** DE LA TOURNEE ************
********* LA PLACE DU MORT ! **********
*
*
*
3 JUIN A NIMES //////////////////////////////////////// Galerie Chez toi, chez moi
*
*
4 JUIN A MONTPELLIER ////////////////////////// Villa des cent regards
------ avec Marlene Tissot qui lira des extraits de son nouveau livre
------ J'Emmerde, paru chez Gros Textes cette année !
*
*
5 JUIN A MARSEILLE ////////////////////////////// Manifesten
------ avec Marlène Tissot !
*
*
6 JUIN A MARSEILLE ////////////////////////////// Asile Quatre Cent Quatre
------ avec Marlène Tissot !
*
*
7 JUIN A MARSEILLE ////////////////////////////// Teuf privée !
------ saucisses et champomy à gogo pour fêter le livre !
------ contactez-moi en privé si vous voulez venir, places limitées !
*
*
8 JUIN A FONTFOURANE /////////////////////// Date-bonus !
------ on fête la réimpression de Poésie Portable
------ et la parution de J'Emmerde, de Marlène Tissot !
*
*
11 JUIN A CLERMONT-FERRAND ///////// Galerie la Coifferie
*
*
13 JUIN A TULLE ////////////////////////////////// Maure Ouvif
*
*
16 JUIN A TOULOUSE /////////////////////////// Douche Froide
------ possibilité d'assister à l'émission, contactez-moi en privé
*
*
17 JUIN A TOULOUSE /////////////////////////// Pizzéria Belfort
*
*
19 JUIN A LILLE //////////////////////////////////// Crash Galery
------ soirée officielle de lancement du livre !
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Sam 10 Mai 2014 - 12:07

CONTRE LE STYLE ET CONTRE LES STYLISTES, CONTRE LA DISTRACTION ET POUR LA JUSTESSE, POUR LE PANACHE EN TOUTES CHOSES, quelques phrases pour expliquer les raisons qui me poussent à écrire un roman comme La place du mort, dans lequel une héroïne qu'on pourrait qualifier d'idiote et de cinglée, ce que je ne fais pas, moi, explose en plein vol et dans une grande violence alors que tout ce qu'elle cherchait, à travers une débauche de sexe, c'était à s'arracher à la lourdeur contemporaine ; et quelques phrases aussi pour expliquer les raisons qui me poussent à écrire en général, c'est à dire pourquoi j'écris, et contre quoi.

Je voulais donner la parole à une qu'on croit folle et qu'à la fin on se demande qui est fou et qui ne l'est pas, et si au bout du compte devenir fou n'est pas la seule stratégie moralement acceptable dans un monde pareil ; je voulais donner la parole à une qu'on juge folle, parce qu'être folle dans la société contemporaine c'est apporter une solution désespérée à un problème sans solution, à savoir l'oppression des femmes, qui est la mise en abyme de l'oppression de tous.

Je voulais parler aux femmes dont la vie part en couilles, et aussi à quelques hommes qui y sont sensibles et doivent faire face à leurs désirs, leurs lâchetés, leurs frustrations, leurs insuffisances, et le meilleur moyen de leur parler était de mettre en scène Blandine, qui a une vision du monde très noire, très libre, très féministe, ou plutôt dont les revendications sont au féminisme ce qu'Action Directe est au Marxisme, et je voulais que ces femmes-là, et aussi quelques hommes, adhèrent à ce roman et aiment ce personnage comme une des leurs, une qui aurait encore plus mal tourné qu'elles, une qui aurait vu encore plus loin et encore plus noir, et je sais que certaines l'ont aimée, Blandine, et j'espère que vous l'aimerez aussi, jusque dans ses actions les plus cinglées et les plus violentes.

Je voulais énormément de sexe et énormément de violence, et je le voulais à travers un point de vue féminin, parce qu'il m'importait de continuer, par d'autres moyens, le dialogue entamé par Baise-moi et par King-Kong théorie de Despentes ; je voulais développer une manière de penser qui soit nihiliste, instinctive, romantique, individualiste, dépolitisée et sans réflexion, pour l'opposer au monde, que je trouve nihiliste, rationnel, froid, totalitariste, politisé et intelligent ; je voulais rappeler que l'existence, dans ce monde, est une lutte permanente entre des aspirations individuelles (fussent-elles violentes, criminelles, stupides ou au contraire paisibles, bonnes et sensées) et un déterminisme historique et social qui nous contient presque tout entier, et que dans ce presque tout se joue, à la fois la chance d'exister pleinement et la douleur de ne pas y parvenir, et je crois que bâtir des fictions regorgeant de malheur, de violence et de sexe constitue le meilleur moyen de montrer à l’œuvre cette dualité.

En écrivant ce livre, je voulais déclarer la guerre aux stylistes actuels car je pense que l'écriture, la vraie, c'est la recherche de la justesse contre le style, que le style c'est ce qui se voit et que ce qui se voit c'est ce qui est faux, et que les écrivains que je tiens pour les plus grands, et ceux qui m'ont le plus influencés, représentent la mort du style et donc la victoire de la justesse et donc celle de la littérature ; je voulais aussi déclarer la guerre aux bonnes intentions, aux bons sentiments et aux livres qui sont là pour distraire, parce que je pense que la littérature doit être animée de mauvaises intentions, de mauvais sentiments, et qu'elle n'est pas là pour vider la tête mais au contraire pour la prendre, que la littérature est là non pas pour tenir le lecteur éloigné des soucis mais pour lui en fournir d'autres encore, et davantage, et davantage encore, et même des soucis auxquels personne n'avait pensé, et que la source du plaisir littéraire se situe là précisément et nulle part ailleurs, et sûrement pas, surtout pas, dans une quelconque élégance formelle ou dans une manière docile de tenir le lecteur éloigné de l'enfer.

En écrivant ce livre, enfin, je voulais rappeler que la bonne littérature est lourde, brutale, crasseuse, braillarde, qu'elle n'est pas légère, fine, propre, courtoise ; je voulais rappeler que la littérature est une exacerbation de la vie telle qu'elle ne va pas et que c'est de là que vient le plaisir de la fabriquer et de là aussi le plaisir de la lire.

Le prologue et les deux premiers chapitres de La place du mort sont lisibles en suivant ce lien : http://konsstrukt.wix.com/christophe-siebert#!actualite/c4mg

Merci.
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par Naëlle le Sam 10 Mai 2014 - 13:28

Merci de nous avoir posté ce texte. C'est toujours intéressant de connaître l'avis d'un écrivain sur la littérature et ce qui l'a motivé à écrire.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Sam 10 Mai 2014 - 14:41

Et de rien !
En fait, j'ai rédigé ce texte à la suite d'une conversation que j'ai eue avec une lectrice, et ça m'a semblé pertinent de faire une synthèse de tous les arguments que nous échangeâmes, plus quelques autres.
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Lun 12 Mai 2014 - 14:23

Une avant-dernière intervention, camarades lecteurs-trices, pour vous expliquer les raisons qui font que je tiens à ce point à préfourguer La place du mort avant que le bouquin ne soit en librairie, et une dernière à destination de tous ceux qui voudraient m'aider à le faire connaître davantage ; après ça je vous fous la paix un petit moment, disons, quoi, jusqu'à début juin.

En ce qui me concerne, les choses marchent de la manière suivante : j'ai droit à un certain nombre d'exemplaires gratuits, tandis que j'en achète aussi directement auprès de l'éditeur, avec une remise prévue par mon contrat, afin d'ensuite les revendre et gonfler un peu mes droits d'auteurs. Or, pour m'endetter le moins possible auprès du Camion Noir, j'aimerais bien pouvoir payer comptant ces exemplaires – d'où mon empressement à vous voir acheter mon truc quelques semaines avant qu'il sorte.

Donc, à ceux qui comptent, de toute façon, se procurer La place du mort, hé bin faites-le maintenant, ça m'arrange !


********


Par ailleurs, comme vous le savez, j'ai écrit plusieurs chapitres inédits de ce livre, qui sont des sortes de bonus. Le premier d'entr'eux est destiné aux cinquante premiers acheteurs, certains l'ont déjà reçu ; le deuxième est destiné à tous ceux qui veulent activement participer à la promotion du livre : donc, si vous avez un site, un blog, un fanzine, si vous êtes actifs sur des forums, sur des groupes Facebook ou que sais-je, bref si vous avez d'une manière ou d'une autre un support, une audience et le désir de les utiliser pour m'aider à faire connaître La place du mort, contactez-moi par mail (konsstrukt@hotmail.com) ou par message privé, à votre guise, et voyons ensemble ce que nous pouvons faire pour l'amour de la pornographie, de la violence, de la métaphysique et des bonnes phrases !
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Jeu 22 Mai 2014 - 23:56

TRAILER 1 / NIMES

https://www.youtube.com/watch?v=Q29qysvbs78&feature=youtu.be
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par Doumé le Ven 23 Mai 2014 - 8:32

C'est étonnant tes écrits du moment présent, Christophe Siebert. Ces écrits qui touchent tous ceux qui veulent vivre le moment présent jusqu'à plus soif, jusqu'à la mort qui leur fait peur ; mais ils n'osent pas et toi tu oses avec des mots, justes des mots (?)... Les mots percutent comme des balles d'armes semi-automatiques, semi, au cas où... Au cas où quoi ? Mais tu vas dire que je fais du mot quand tu ne fais que présent et sensations, tu vas me traiter de bourgeois littéraire, peut-être.

Le moment présent est la religion que tu ne veux pas, terminée par une mort totale, une mort annihilée. Alors tu brûle ta vie et ton sexe dans des romans durs, des poèmes crasseux et beaux, mais est-ce la vie, la vie que tu cherches ? Lorsque tu partiras de l'autre côté du miroir, que diras-tu de l'autre côté du miroir ? Non, ce n'est pas commme ça que je le voyais ou que je le croyais ! Non, je repartirai quand je voudrauis ! Non ce n'est pas une faute de frappe mais un mot qui s'en fout, te fait un pied de nez. Et cette pornographie, que veut-elle : une désepérance à l'amour qui ne t'a pas encore trouvé ? Et si il te trouvait, le trouverais-tu ?

Désespérance et néant que tu attires dans ton mental et dans ton coeur comme un aimant solitaire qui se rassure, telle une sensation seulement vibrante pour toi. Bandante peut-être ? Le moment présent n'est pas dans cette lucidité organique qui cherche une extase que tu voudrais éternelle et à laquelle tu ne crois plus.

Il y a autre chose, ami, autre chose. Mais moi seul le sait, prétentieux que je suis, parce qu'elle m'a trouvé. Et chacun est seul pour se trouver cette amie éternelle, et c'est bien ainsui...

Amicalement


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Ven 23 Mai 2014 - 9:09

salut doumé,

merci pour ce long message, auquel je vais essayer de répondre point par point, parfois au risque de te sembler pinailleur.

et toi tu oses avec des mots, justes des mots : je ne suis pas persuadé qu'écrire exige du courage ou de l'audace. en tout cas, à écrire ce que j'écris, je ne me sens ni l'un ni l'autre. je peux voir du courage, ou de l'audace, dans certains des personnages que je mets en scène, et qui trouvent parfois leur origine dans des personnes reélles - mais écrire le monde ? non, ça n'est ni audacieux, ni courageux. les qualités que ça demande (et c'est au degré de pertinence de mes textes qu'on jugera si je les possède ou non), c'est : intelligence, lucidité, empathie, tenacité.

Alors tu brûle ta vie et ton sexe dans des romans durs, des poèmes crasseux et beaux, mais est-ce la vie, la vie que tu cherches ? ça n'est pas nécessairement la vie que je cherche, non, mais c'est la vie que j'observe, en tout cas, tantôt chez moi, tantôt autour de moi, tantôt de manière concrête, tantôt en explorant mes fantasmes ou ceux que je crois déceler chez les autres.

Lorsque tu partiras de l'autre côté du miroir, que diras-tu de l'autre côté du miroir ? si tu fais allusion à la mort, ça n'est pas de cette manière que je vois les choses. pas de miroir, pas de côté. simplement une machine unique qui cesse de fonctionner, et des tas et des tas d'autres machines, toutes uniques (humains comme moi, chiens, éléphants, baobabs, virus de la grippe, pulsars, ...) qui continuent, pour un moment encore, de fonctionner.

Et cette pornographie, que veut-elle : une désepérance à l'amour qui ne t'a pas encore trouvé ? Et si il te trouvait, le trouverais-tu ? cette phrase me dérange à deux titres : d'abord tu émets des hypothèses sur mon existence, sans t'étayer sur grand-chose, ensuite tu pars du principe que la pornographie et l'amour sont incompatibles, ce que je récuse avec force, et notamment à travers l'exemple de ces deux livres que sont chaudasse ! et la place du mort. la pornographie n'est pas un désespoir, loin s'en faut. c'est même, dans la mesure où c'est correctement compris et utilisé, l'outil le plus fin pour parler de l'humanité et des rapports humains - et, entre autres, de l'amour, donc (mais pas que).

Désespérance et néant que tu attires dans ton mental et dans ton coeur comme un aimant solitaire qui se rassure, telle une sensation seulement vibrante pour toi. ça, je ne suis pas certain d'avoir compris. tu pourrais développer ?
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Ven 23 Mai 2014 - 10:35

TRAILER 2 - MONTPELLIER

https://www.youtube.com/watch?v=mIxv4Z0hfic&feature=youtu.be


//// faites tourner à tous les montpelliérains ////

livre actuellement disponible - vous pouvez le commander à votre libraire préféré, directement auprès de l'éditeur, ou bien en prenant contact avec moi si vous voulez une dédicace et recevoir en plus du bouquin un chapitre-bonus.

pour lire le début : http://konsstrukt.wix.com/christophe-siebert#!actualite/c4mg
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par Doumé le Ven 23 Mai 2014 - 11:06

Re bonjour Christophe,

Merci de répondre avec autant de gentillesse. En fait, en relisant tout ça, je me rends compte que je suis un peu agressif à ton égard alors que je voulais seulement faire uns sorte d'exercice de style antinomique associé à une critique personnelle, cela sans jugement ni méchanceté. Je jetais aussi un clin d’œil à Léonox.  Very Happy 

Je respect ton originalité et ton talent non conformiste, même si je n'en approuve pas toujours le sens profondément désespéré. Bon, tu es cohérent de trouver que l'amour sensuel est de l'amour parce que cette conception va dans ta philosophie personnelle, mais d'autres le perçoivent autrement... Pardon, en tout cas, d'avoir émis des hypothèses sur ton existence que je ne connais pas, c'est vrai.

Pour ce passage : " Désespérance et néant que tu attires dans ton mental et dans ton coeur comme un aimant solitaire qui se rassure, telle une sensation seulement vibrante pour toi", je faisais allusion à la fameuse loi métaphysique de l'attraction que tu connais peut-être.


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Ven 23 Mai 2014 - 11:13

je n'ai pas trouvé ça tellement aggressif, rassure-toi.

je te laisse la responsabilité du désespoir, cependant - d'autres lecteurs y trouvent le contraire et je pense que cela dépend d'où on lit (comme dirait lacan !).

non, je ne connais pas cette loi.
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par Doumé le Ven 23 Mai 2014 - 11:22

Sans doute, ce n'est pas désespéré pour vivre une vie intense et basta. Mais pour un croyant, les critères sont différents.  Wink 

La loi de l'attraction, on en reparlera à l'occasion.

Pour revenir à tes poèmes en prose, contrairement à Jack, je les trouve percutants et bien écrits à la fois, mais pour un public solide dans sa tête, quand même...


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par konsstrukt le Ven 23 Mai 2014 - 11:28

justement, je pense franchement le contraire, moi. mes poèmes, comme tout le reste, je le dis, je le répète, s'adressent au contraire en priorité à ceux qui ont une vie de merde, croyants ou pas, et mon public le plus fidèle est plutôt fragile de la tête, voire parfois franchement pété en morceaux - et celui-là, j'en ai la preuve régulièrement, trouve dans mes trucs de l'espoir et, quelquefois, des outils utiles pour piger quelque chose à ce monde bizarre. ce sont ceux qui sont tranquilles dans leurs existences, équilibrés, confortables, qui trouvent mes trucs violents et nihilistes (et en tirent du dégoût ou de la jouissance, peu importe) - mais pourquoi pas, toute lecture est valide et c'est sûrement pas moi qui vais en imposer une à ceux qui me lisent.
avatar
konsstrukt
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 452
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par Doumé le Ven 23 Mai 2014 - 11:40

Si, vraiment, tes écrits aident les gens, alors je suis content de m'être trompé. Je crois que c'est important, pour un artiste, de toujours tenir compte de ce critère : l'influence de ses œuvres.

Sinon, je ne suis pas de ces personnes tranquilles ni installées dans leur existence, et je te trouve hard tout de même  Wink 
Je voulais juste souligner que, si l'on croit à une vie au-delà de cette terre, alors on ne peut plus percevoir la vie de la même façon que toi, et ceux d'accord avec toi ; ou alors j'ai rien compris à ton écriture...

Ceci dit, vivons la vie intensément ! Tout le reste n'est que mots  Cool 


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place du mort

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum