Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Invité le Lun 30 Déc 2013 - 16:41

Bonjour à tous !! Voici le prologue et le chapitre I de  Death Box dont je vous ai donné le résumé dans ma présentation (je le mettrais aussi ici si vous êtes sages !  Laughing ) Trêve de blablateries, je vous laisse lire paisiblement ce chapitre. J'attends vos remarques et vos commentaires avec impatience ! Bonne lecture !  Smile



PROLOGUE


Ce jour-là, le contrôle de ma vie m'a échappé. Ces pouvoirs, ou plutôt...ses pouvoirs... Ils ne m'ont pas aidé, mais m'ont amené à la frontière de la folie ! Pourquoi m'a-t-il choisi, distingué parmi tant d'autres ? Je ne suis qu'un insignifiant lycéen, malgré quelques idées différentes. Et cette cabine, cette foutue cabine téléphonique ; pourquoi y suis-je entré ? Elle m'a complètement changé... J'y ressens l'impression d'être enfermé dans une cage, une atroce prison de verre. Où cela me mènera-t-il ? L'esprit de ce démon va-t-il rester dans ma tête jusqu'à ma mort ? Il semble que lui-même ne le sache pas. Alors il va falloir vivre avec ce poids... et avec ces pouvoirs...

CHAPITRE I : 28 Janvier

Je m'appelle Levi Kotori, j'ai 15 ans, et je suis en seconde dans un lycée pourri que je hais... Si j'ai un nom de famille japonais, cela s'explique par les nationalités de mes parents. En fait, ma mère est française et mon père, lui, est japonais. Vous voulez savoir pourquoi je hais mon lycée ? Tout d'abord à cause des élèves demeurés  qui se foutent toujours de moi... En gros, je suis le souffre-douleur du bahut... Quand ils s'ennuient et qu'ils ont personne à emmerder, c'est vers moi qu'ils se tournent... Mais sinon, je suis un mec banal... Sans-amis, assez solitaire et toujours seul... Non, je ne suis pas un intello. Pas du tout. J'ai des notes assez médiocres on va dire... Mais bon, moi au moins, je sais réfléchir un peu et je respecte les règles, même celles de ce lycée que je hais, pas comme tous les autres abrutis , qui ont sans doute un niveau intellectuel inférieur à 100... Cela ne m'étonnerait pas du tout.

Pour ce qui est de mon physique ? J'ai des cheveux noirs, je les trouve assez classes d'ailleurs, et des yeux vairons ( celui de gauche est vert et celui de droite est bleu). J'ai aussi d'énormes cernes qui contournent le bas de mes yeux. Sinon, je suis un gros nul avec les filles... Je ne suis jamais sorti avec une fille de toute ma misérable existence... En même temps, à part mes cheveux, je suis moche... Mais bon, ce n'est pas très important... Bref,  en tout cas, ma vie au lycée est pire que n'importe quel calvaire...


Jusqu'à ce fameux jour.... Mercredi 28 Janvier 2004... Ce fameux jour... Toute ma vie changea à partir de cet instant... Même si cette journée paraissait anodine, un événement très étrange se produisit le soir, en rentrant des cours... Assurément, les cours étaient comme d'habitude.. Chiants, longs, et surtout bruyants à cause des macaques de la classe... J'avais juste envie de dormir... DRIIIIIIIIIING !!!! Ah, enfin ! Depuis le temps que j'attendais cette sonnerie pour me sauver de cette classe bruyante!! Dans la cour, des énergumènes  me bizutèrent avec des « Lévi Kotorep !! » ou « Hé !! Le nain !! Tu me réponds, petit con ? » Sachez que mon prénom, Levi, se dit Livaille, et non Lévi !! Ok ? En aucun cas vous devez m'appeler Lévi ! Est-ce clair??  Enfin, bref, vous voyez, ces analphabètes font même des fautes à l'oral... Ah oui, aussi ! Je suis plus petit que la moyenne, c'est pour ça que ce babouin me traite ainsi, et je déteste sincèrement que l'on me traite de petit, ou de nain, ou quoique ce soit par rapport à la taille... Cela m'énerve au plus haut point !!  Mais bon, comme d'habitude, je me laissai faire, je restai indifférent... Si j'avais réagi, je me serais fait tabasser, alors mieux vaut tous les ignorer...

Après m'être fait insulté, je sortis du lycée, car j'avais fini les cours (il était alors 15h20). Je rentrais du lycée  tous les jours à pied. Le trajet me prenait environ 50 minutes, avec mon énorme sac et en marchant vite. Et j'aimais bien écouter de la musique sur la route. Cette fois-ci, je ne sais pas ce qu'il m'a prit.. Mais je ne choisis pas l'itinéraire habituel, et je n'écoutai pas de musique. Cette nouvelle route que j'empruntais me semblait plus agréable que mon vieux chemin. Je me demandais pourquoi je ne l'avais encore jamais prise. Il n'y avait presque pas de voitures donc presque pas de pollution (qui d'habitude, sur l'autre route, m'imprégnait les narines et me dégoûtait). Cette route était plus fleurie et plus verdoyante. Des jolies petites maisons blanches s'alignaient le long de la route. Des petits chats passaient leur tête pour me voir passer, et s'enfuyaient aussitôt. J'aimais bien ce chemin tranquille et paisible, à l'air frais et revigorant, que je humai à pleins poumons. Soudainement, je m'arrêtai. Devant moi se trouvait une cabine téléphonique. Elle me semblait ordinaire. Pourtant, quelque chose m'attirait... Quelque chose... D'étrange... C'était comme si cette cabine m'appelait... Regardant autour de moi, je remarquai qu'à part les chats, la route était déserte. Pourquoi ne passerais-je pas dedans pour plaisanter ? Mais pourquoi ferais-je cela en fait ?? Mon cerveau créa un débat pour ce banal objet. Passer ? Ou ne pas passer ?? Une polémique assez étrange, en effet... Puis finalement, je me décidai.

« C'est pas la mort de passer dans une cabine ! Et en plus, il n'y a personne pour se moquer de moi et de mon comportement ! Pourquoi me prendre la tête pour cette boîte en verre ? Il me suffit juste de passer dedans, si j'ai envie de le faire ! pensai-je, me rassurant et me dirigeant alors vers cette cabine.»

Évidemment, je ne savais pas à quel genre de cabine j'allais avoir à faire....


Dernière édition par AleDarKus le Mer 19 Fév 2014 - 19:34, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Jack-the-rimeur le Lun 30 Déc 2013 - 19:12

Un peu succinct mais pas mal.
Ta forme d'expression s'apparente à une espèce de dialogue avec un lecteur imaginaire. C'est ton droit et ça fait peut-être plus vivant, mais le revers, c'est le risque de se laisser aller à des formulations trop familières.
"La route par laquelle je passai me semblait bien mieux que celle des autres fois."
Cette nouvelle route que j'empruntais me semblait plus agréable que mon vieux chemin.
"Par rapport à mon physique ?"
Pour ce qui est de mon physique ?
"Sans ami, assez solitaire et toujours seul..." (trois façons de dire la même chose. Autant en profiter pour illustrer : )
Ni sportif, ni beau parleur, je reste souvent seul (dans mon coin)
Ou encore :
"Evidemment, je ne savais pas à quel genre de cabine j'allais avoir affaire..."
Si j'avais su alors dans quoi j'allais mettre les pieds...

Le lecteur a besoin de phrases claires et imagées. C'est un petit effort auquel tout auteur doit s'habituer.
Penses-y pour la suite...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2226
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par mormir le Lun 30 Déc 2013 - 19:13

Hello AleDarkus,
 
Comme promis, je viens de lire ton texte. Il y a du bon et du moins bon à mes yeux.
 
L'histoire me gêne un peu en raison de sa banalité - apparente à ce stade au moins : un jeune homme harcelé qui obtient des pouvoirs, il y a des tas de livres et de films qui partent de là. Nous verrons ce que tu en feras.
 
Le bon est que tu as un style agréable à lire, direct. Mais il est encore nettement améliorable : on sent le potentiel et aussi la jeunesse.
 
Plus en détail, voici mes remarques :
- il y a vraiment trop de "..." dans le prologue. Quelques phrases complètes mais plus percutantes seraient mieux.
- ton héros dit "même si j'ai des idées différentes" : Ah bon ? Sur quels critères et quelle expérience se base un gosse de 15 ans pour dire qu'il est différent des autres ? Surtout qu'après il dit qu'il n'est qu'un insignifiant lycéen. Par contre il n'est pas vraiment tendre avec les autres, qu'il méprise profondément... Ca va être dur d'en faire un héros de quelqu'un qui n'aime pas les autres et qui se sent tellement mieux qu'eux Smile
- cette partie-là dans le prologue me semble dévoiler trop d'éléments de l'histoire : "si l'esprit de ce démon va rester dans ma tête pendant toute ma vie... Même lui ne sait pas, de toutes manières."
- il dit "Si j'ai un nom de famille japonais", mais son prénom ne fait pas très français non plus Smile
- "assez solitaire et toujours seul" : pléonasme, non ?
- "et je respecte les règles de ce lycée (même si je le hais, je sais, c'est assez contradictoire)" : compliquée ta phrase. Tu pourrais essayer : "et je respecte les règles, même celles de ce lycée que je hais."
- D'ailleurs cette phrase est trop longue. Et "qui ont sans doute un niveau intellectuel inférieur à 100, ce qui ne m'étonnerait pas du tout" n'apporte rien.
- "Bref,  en tout cas, ma vie au lycée est pire que n'importe quel calvaire..." : c'est une redite et aussi un peu trop à mon sens.
- "Après tout le temps que j'attendais cette sonnerie" à remplacer par "depuis le temps..."
- l'expression "passer dans une cabine" ne me semble pas top. Il faudrait trouver mieux.
- "je me stoppai" à remplacer par "je stoppai" ou mieux "je m'arrêtai"

J'ai relevé encore d'autres améliorations possibles, mais je les laisse à d'autres lecteurs Smile


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2565
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Cancereugène le Lun 30 Déc 2013 - 19:32

Je ne vais pas faire une profonde analyse de texte, je ne suis pas certain d'avoir les compétences requises, je remarque simplement que le récit est prenant, rythmé, et qu'il entraîne le lecteur à en vouloir un peu plus à chaque phrase. C'est l'essentiel.
Côté critique, j'avoue que le sujet m'intéresse assez peu, le souffre douleur qui se découvre des pouvoirs, bon, on l'a vue combien de fois dans les comics ? Mais peu importe. Je devine un potentiel, car c'est un démon qui pénètre dans l'ado. Ça peut tout changer.
Dans la forme, il y a sans doute beaucoup à dire, mais je l'ai déjà expliqué, du moment que ça se lit avec fluidité, l'indulgence l'emporte. Moi, j'adhère à ce prologue, alors bonne continuation !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2123
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 45
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par FRançoise GRDR le Lun 30 Déc 2013 - 19:56

Mormir et Jack ont relevé les erreurs et proposés des arrangements fort pertinents donc je ne vais pas faire de redites.
J'ai été intéressée par ton personnage et ça sent le vécu, dirai-je... Tu devrais malgré tout le rendre un peu moins rébarbatif, qu'il soit moins "solitaire" il pourrait avoir une amie (même s'il ne sait pas y faire avec les filles ...), une sœur, quelqu'un à qui se confier et qui le rendrait plus "humain" et ces "alliés potentiels pourraient être utiles pour la suite ... C'est toi que voit, bien sûr mais un personnage principal ne peut être fait d'un bloc, il lui faut une part d’incertitude, de nuances...
Sinon, bravo pour un début, c'est bien  Smile 


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8177
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par FRançoise GRDR le Lun 30 Déc 2013 - 19:57

Mormir et Jack ont relevé les erreurs et proposés des arrangements fort pertinents donc je ne vais pas faire de redites.
J'ai été intéressée par ton personnage et ça sent le vécu, dirai-je... Tu devrais malgré tout le rendre un peu moins rébarbatif, qu'il soit moins "solitaire" il pourrait avoir une amie (même s'il ne sait pas y faire avec les filles ...), une sœur, quelqu'un à qui se confier et qui le rendrait plus "humain" et ces "alliés potentiels pourraient être utiles pour la suite ... C'est toi que voit, bien sûr mais un personnage principal ne peut être fait d'un bloc, il lui faut une part d’incertitude, de nuances...
Sinon, bravo pour un début, c'est bien  Smile 


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8177
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par FRançoise GRDR le Lun 30 Déc 2013 - 19:58

Euh, je ne sais pas pourquoi, c'est en double  scratch 


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8177
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Invité le Lun 30 Déc 2013 - 20:01

Salut ! Smile

-> Jack-the-rimeur : Merci pour tes remarques et tes améliorations de mes phrases :)Cependant, je n'approuve pas celle-ci :
" "Sans ami, assez solitaire et toujours seul..." (trois façons de dire la même chose. Autant en profiter pour illustrer : )
Ni sportif, ni beau parleur, je reste souvent seul (dans mon coin)"
Je ne sais pas pourquoi, mais cette formulation ne me plaît pas, et je préfère garder ma première version, car je préfère qu'il insiste sur sa solitude Wink
D'accord et merci j'y penserais pour la suite Smile

-> mormir : - Tous les points de suspension sont sans doute difficiles à digérer, mais il y a une raison. Le prologue se situe bien après certains événements, et Levi déprime. Et moi, lorsque je déprime, j'ai l'habitude de mettre la dose niveau points de suspension. Mais si c'est vraiment nocif pour le bien de mon prologue, je peux toujours en enlever quelques-uns. ^^
- Même si c'est un gosse de 15 ans, il est très mature et intelligent. Il est vrai qu'il ne le montre peut-être pas dans ce chapitre, mais il est très différent des autres, qui, eux, n'ont rien d'autre à faire que de l'insulter. Levi n'est pas spécial, mais je pense qu'au fond de lui il voudrait l'être, il voudrait qu'un événement bouleverse sa vie, et finalement, il va être servi  Laughing S'il n'est pas tendre avec les autres, c'est tout simplement car les élèves de son lycée pensent différemment de lui, et qu'il ne veut pas leur ressembler... Il les méprise aussi car ils l'insultent, il ne va pas être tendre avec ce genre de personnes, cela va de soi. Mais justement, je n'ai jamais dit que je voulais en faire un "héros" Wink
- La partie du prologue qui dévoile trop, c'est normal, c'est pour que l'on se demande qui est-ce démon, comment cela se fait qu'il le rencontre.. Mais tu vas voir cela par toi-même Wink
- Levi est un nom qui existe en France, même si il s'écrit Lévi. Razz
- Pour le pléonasme, je sais que cela peut paraître étrange, mais je veux vraiment insister sur sa solitude ^^
- La phrase lorsqu'il parle de leur niveau intellectuel, c'est pour montrer que lui, ce n'est pas le cas, mais si tu trouves qu'elle n'apporte rien, je verrais ^^
- En quoi la phrase du lycée pire que n'importe quel calvaire est une redite? Enfin, je ne sais pas, moi je trouve qu'elle fait bien cette phrase :/
- Pour "passer dans une cabine", j'ai cherché, mais je vois pas ce que je pourrais mettre à la place  Mad 
Sinon, merci pour toutes les reformulations de phrases, cela m'aide beaucoup ! Smile

-> Cancereugène : Je me doute bien que ce genre d'histoires ne va pas plaire à tout le monde ^^ Merci pour les compliments !! J'aime bien la fluidité d'un récit, et j'écris toujours en pensant à cette même fluidité, car les textes trop compliqués, ce n'est pas ma tasse de thé !  Laughing 

-> FRançoise GRDR : En effet, cela sent le vécu  Laughing  MAis ne t'inquiètes pas, il a des personnes qu'ils aiment par-dessus tout. Enfin, une soeur, et elle apparaîtra dans le chapitre II, et c'est ce qui le rend plus "humain", comme tu le dis. Et de toute façon, je n'aime pas non plus les personnages "blocs", c'est juste que je n'aime pas tout dévoiler d'un coup ! Razz Et merci !! Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par The_wakwak_tree le Lun 30 Déc 2013 - 22:47

Hello (et bienvenue)

Moi, ça m'a plutôt fait pensé au début de « BLEACH » …

L'écriture, l'intrigue, les personnages ramènent fortement vers un univers manga, mais « why not ». Pour une version V1, c'est plutôt très bien écrit et effectivement tu entraines bien le lecteur.

Je trouve que tout ça, c'est très intéressant. Va au bout de ton projet.

TwwT


Dernière édition par The_wakwak_tree le Lun 30 Déc 2013 - 23:14, édité 1 fois
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Invité le Lun 30 Déc 2013 - 22:54

Hello (et merci Smile )

Cela te fait penser à Bleach? Pourtant, je n'ai jamais lu ce manga !

C'est vrai, je m'en rend compte quand j'écris, je ne sais pas pourquoi mais j'imagine la scène en version manga.

Merci pour ton commentaire ! Smile Et oui, j'irais au bout de ce projet ! (car j'en ai déjà abandonné pas mal lorsque je débutais réellement, les trouvant plat et "enfantin"... En même temps, j'avais 13 ans !  Laughing  )
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par lester l gore le Mar 31 Déc 2013 - 11:12

Un style agréable, sans à-coup, facile à lire, il y a effectivement du potentiel dans ce prologue. Il me semble (après une lecture rapide) qu'il reste quelques petites fautes, mais rien de grave, rien qui fasse crisser des dents et pleurer les yeux : tu maîtrises la langue, et tu sais déjà comment elle fonctionne.
Maintenant, ce qui me gêne : la surabondance de points de suspension, inutiles, et surtout les "!!!" et les "???", voire les "!?". On a l'impression de lire des bulles de BD, c'est une faute et c'est inutile.
Hormis ces points mineurs, je n'ai rien à redire sur la forme.

Sur le fond : on sent l'influence omniprésente de la culture "manga-jeux vidéos- films US". C'est normal, on reproduit toujours ce qui constitue notre arrière-plan culturel, surtout quand on débute. Après, je crois qu'il faut tenter de se démarquer de ces influences, pour acquérir sa "voix" propre et personnelle. À part les mangas et les animés, quels sont les auteurs que tu aimes ? Connais-tu d'autres auteurs de fantastique ("épouvante" est un terme qui ne me plait pas trop) ?

Tu commences par une auto-description du physique de ton personnage. Ce procédé me parait un peu artificiel, il serait peut-être préférable de distiller ces informations au long du récit (note bien que j'emploie le conditionnel : comme tu l'as noté dans ta présentation, c'est toi le patron de ton récit). En revanche, à la lecture de ce chapitre, je ne sais toujours pas où se situe l'histoire : France, Japon (comme le héros possède les deux origines, c'est ambigu, je trouve). Pourtant, ça pourrait avoir de l'influence sur le déroulement futur de l'histoire, davantage que la couleur des cheveux du personnage.

Sinon, continue, va jusqu'au bout de ton récit, tu as du potentiel au bout du clavier !
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2162
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 56
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par The_wakwak_tree le Mar 31 Déc 2013 - 11:26

lester l gore a écrit:
Tu commences par une auto-description du physique de ton personnage. Ce procédé me parait un peu artificiel, il serait peut-être préférable de distiller ces informations au long du récit


C'est en ça aussi que le texte rapporte fortement à la culture manga. C'est une façon assez classique de présenter le background des personnages qui vont intervenir dans l'intrigue ou l'épisode. C'est très intimement lié à l'univers manga-jeux vidéo : nom du personnage, age, statut social (job, amis), pouvoirs particuliers...

Tant que le texte est cohérent dans son approche « manga », la présentation des personnages par une description type « feuille de personnage » ne me dérange pas. Au contraire, ça renvoie à des références communes qui accentuent l’univers du texte.

TwwT
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Invité le Mar 31 Déc 2013 - 12:12

lester l gore a écrit:Un style agréable, sans à-coup, facile à lire, il y a effectivement du potentiel dans ce prologue. Il me semble (après une lecture rapide) qu'il reste quelques petites fautes, mais rien de grave, rien qui fasse crisser des dents et pleurer les yeux : tu maîtrises la langue, et tu sais déjà comment elle fonctionne.
Maintenant, ce qui me gêne : la surabondance de points de suspension, inutiles, et surtout les "!!!" et les "???", voire les "!?". On a l'impression de lire des bulles de BD, c'est une faute et c'est inutile.
Hormis ces points mineurs, je n'ai rien à redire sur la forme.

Sur le fond : on sent l'influence omniprésente de la culture "manga-jeux vidéos- films US". C'est normal, on reproduit toujours ce qui constitue notre arrière-plan culturel, surtout quand on débute. Après, je crois qu'il faut tenter de se démarquer de ces influences, pour acquérir sa "voix" propre et personnelle. À part les mangas et les animés, quels sont les auteurs que tu aimes ? Connais-tu d'autres auteurs de fantastique ("épouvante" est un terme qui ne me plait pas trop) ?

Tu commences par une auto-description du physique de ton personnage. Ce procédé me parait un peu artificiel, il serait peut-être préférable de distiller ces informations au long du récit (note bien que j'emploie le conditionnel : comme tu l'as noté dans ta présentation, c'est toi le patron de ton récit). En revanche, à la lecture de ce chapitre, je ne sais toujours pas où se situe l'histoire : France, Japon (comme le héros possède les deux origines, c'est ambigu, je trouve). Pourtant, ça pourrait avoir de l'influence sur le déroulement futur de l'histoire, davantage que la couleur des cheveux du personnage.




Bon, d'abord pour le prologue, si j'enlevais tous les points de suspension, cela donnerait beaucoup de phrases courtes sans intérêt... Enfin, ce n'est que mon avis. De plus, certaines phrases vont ensemble. Par contre, les points d'exclamation et d'interrogation, je peux en enlever, cela ne me gêne pas.
Les auteurs que j'aime de fantastique? Là, tout de suite, je ne peux t'en donner... Je lis moins en ce moment à cause du lycée, mais sinon je dirais David Wellington avec "Zombie Story". C'est le seul nom qui me vient à l'esprit à part Tolkien, mais c'est de la fantasy...
Pour l'autobiographie de Levi, c'est tout simplement comme The_wakwak_tree l'a dit, mais ce que je voulais, c'était montrer qu'il n'a pas de sujets intéressants à nous évoquer, et c'est pourquoi il nous dit comment il est. Mais surtout, lorsque je lis un récit, je veux dès le début savoir à quoi le personnage central ressemble, cela m'aide plus facilement à m'intégrer dans le texte. C'est pourquoi j'ai voulu faire comme cela.L'histoire se situe en France. C'est vrai, je ne l'ai pas dit, mais je pensais que cela serait logique, car il parle de son nom japonais. Si il vivait au Japon, il n'aurait rien dit sur son nom, qui serait tout à fait  commun dans le pays du soleil levant, voulant dire "Petit oiseau". En revanche, je peux toujours rajouter une phrase, ce n'est pas bien grave. Smile

Ce que je voulais surtout pour ce premier chapitre, c'était que le lecteur s'attache à Levi, et donc le connaître "jusqu'aux moindres détails", même s'ils sont futiles. ^^

Voilà, merci pour vos commentaires à tous les 2 Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Invité le Mar 31 Déc 2013 - 12:27

Excusez-moi pour le double post, mais je voulais poster le chapitre II, pour ne pas laisser le I tout seul :'(
Enfin, bref, j'espère qu'il vous plaira ! Bonne lecture, et bon réveillon 2013 si je n'ai pas le temps de vous le souhaiter plus tard ! Smile
(Juste pour savoir : Mes textes vont devenir de plus en plus longs, faut-il que je les mette en spoilers ? )



CHAPITRE II : Renaissance

Je n'étais plus qu'à quelques centimètres de la cabine. Je posai alors mon pied gauche à l'intérieur et... Je m'arrêtai subitement. Je ressentis une douleur qui traversa tout mon corps, de mon pied à ma tête... Une douleur insupportable... Semblable à un coup de jus très puissant... Pendant un moment, j'ai cru que j'allais mourir... Puis cette douleur se dissipa soudainement. Doucement, je posai mon pied droit. Cette fois, je n'éprouvai rien. Assez surpris, je continuai ma traversée dans la cabine, passant à travers l'ouverture de la seconde porte, sortant ainsi de cette mystérieuse boîte ... Je poursuivis mon chemin vers mon domicile, et je n'étais plus très loin.
Je me mis à franchir une route sans passage-piéton, lorsqu'un fou à moto arriva en trombe, débarquant d'un tournant très serré. Je n'eus pas le temps de me retourner qu'il me renversa. Ce fut très rapide. Je  sentais que mes jambes étaient en morceaux et que mes côtes étaient broyées. J'avais mal... Mais je savais que j'allais mourir. Mon cœur battait de plus en plus vite,  je sentais qu'il s'arrêtait... Puis  je vis... Je vis une lumière éblouissante. Je voulus tendre mon bras vers elle. J'allais enfin quitter ce monde pourri... Je... Soudainement, mon cœur se remit à battre comme avant. Mes yeux s'ouvrirent. Je n'entendais rien. Mes oreilles semblaient bouchées de sang qui se mit à couler le long de mon visage. Je regardai vers mes jambes... Elles étaient intactes !! Et mes côtes aussi !! Je me mis à paniquer.

« Qu... Que s'est-il passé ?! Pourquoi suis-je vivant ?! »

Un bruit aigu et strident se fit ressentir dans mon oreille gauche, qui saigna à nouveau... Aussi étrange que cela puisse être, je remarquai qu'autour de moi, il n'y avait aucune goutte de sang. Je me relevai doucement, retrouvant lentement l'usage de l’ouïe. Le motard était allongé sur le sol. Je m'avançai près de lui et de sa moto et je remarquai une traînée de sang derrière lui... Je retournai le motard et vis avec horreur et stupéfaction son visage décharné, arraché et sanguinolent... En effet, il ne portait pas de casque... Effrayé, laissant mon corps bouger de sa propre initiative, je me mis à courir, emportant mon sac renversé sur le macadam avec moi et courant à toute allure, en direction de ma maison.
A fond de train, j'allais aussi vite que je pouvais, mais mes pieds s'entremêlèrent sur une bosse, me faisant tomber lourdement sur le sol caillouteux. Me relevant fébrilement, je sentis quelque chose d'étrange dans mon œil gauche... Une énorme pierre y était enfoncée... Je le retirai d'un coup, ne voyant plus de cet œil, comme s'il n'existait plus. Lentement, je le sentis se reformer et ma perception visuelle redevînt parfaite...

« Bordel ! Mais c'est impossible !! Impossible !!! tremblai-je, désappointé et complètement déboussolé. »

Puis je remarquai que mes mains étaient éraflées... Devant mes yeux, les ouvertures, que les rochers pointus venaient de faire, se refermèrent, ne laissant aucune cicatrice, et aucune trace de sang...

« Mais c'est quoi ce délire ?! Pourquoi ?! Comment ça se fait ?! Non... C'est pas possible !! pensai-je, en regardant mes mains intactes, et en touchant mon œil en très bon état lui aussi. »

Ce qui était aussi plus qu'inexplicable scientifiquement, d'après ce que je connais déjà, c'était le fait que le sang disparaissait... Je relevai la tête pour regarder autour de moi.. Heureusement, personne. Je repris mes esprits et me dirigeai vers ma demeure, faisant comme si ces événements n'avaient jamais existés... J'étais tout de même vraiment troublé par ces bouleversements surnaturels plus que miraculeux... Arrivant devant chez moi, j'essayai d'ouvrir la porte à l'aide de ma clef, mais mes mains tremblaient... A ma grande surprise, ma petite sœur Lisa ouvrit la porte et se jeta sur moi, me renversant en arrière.

« Levi !!! Grâce à ton aide, j'ai réussi à obtenir 20 à mon DM d'anglais !! T'es le meilleur des grands frères ! cria-t-elle dans mes oreilles, me serrant dans ses bras frêles.
- Hé, Lisa ! Calme-toi, ce n'était qu'un DM d'anglais de quatrième, c'était plus que simple , remarquai-je, un peu gêné.
- Oui !! Mais c'est grâce à toi quand même ! Depuis que je suis née, tu as toujours veillé sur moi, et tu es mon héros, Levi !! répondit-elle, surexcité. »

Je sens qu'il faut que je vous parle de ma petite sœur. Elle s'appelle Lisa Kotori, elle a 13 ans et elle est en quatrième. De nature surexcitée, elle est assez énervante et ennuyeuse, mais c'est la seule personne qui compte pour moi. S'il y a bien une personne pour qui j'existe dans ce bas monde, c'est bien elle. Pourquoi ? Car elle est la seule personne à me voir comme un exemple pour elle, ou une sorte d'idole.. Enfin, c'est une petite sœur, quoi.

« Euh.. Lisa, tu peux bouger s'il-te-plaît ?
- Ah ! Oui, bien sûr, grand frère ! dit-elle en se levant. Bon, viens ! J'ai quelque chose à te montrer !! Hi hi !! »

Puis elle s'en alla en direction de la cuisine. Quelque chose à me montrer ? Qu'est-ce que cela pouvait être ? J’arrivai dans la cuisine et Lisa m’annonça alors :

« Maman m'a demandée de te dire que tu dois faire la vaisselle !!
- De... QUOI ?! m'exclamai-je, dégoûté. »


Dernière édition par AleDarKus le Mer 19 Fév 2014 - 19:49, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par lester l gore le Mar 31 Déc 2013 - 15:27

Tant que le texte est cohérent dans son approche « manga », la présentation des personnages par une description type « feuille de personnage » ne me dérange pas.

Moi, ça me dérange un peu, car quand je lis un roman ou une nouvelle, je ne regarde pas un manga. Je veux dire : chaque genre possède ses codes particuliers, et dans le cas présent nous sommes confrontés à un mélange de ces codes, ce qui peut être déstabilisant pour le lecteur.

Attention, je ne fais pas de hiérarchie : j'aime bien feuilleter des mangas et des manhwas, je voudrais bien avoir plus de temps pour jouer aux jeux vidéo, et je lis beaucoup de "genre" et de littérature. Je ne place aucun de ces arts au-dessus des autres, car ils correspondent chacun à un besoin et à un plaisir. Mais introduire les codes du jeu vidéo (fiche perso) dans la littérature ne me semble pas apporter grand chose, sinon une facilité pour l'auteur. Or, un auteur ne doit pas faire "facile", il doit faire "bien".

Là, j'ai l'impression de lire la "novélisation" d'un manga ou d'un jeu, et ce n'est pas ce que je recherche en lisant un livre.

Au contraire, ça renvoie à des références communes qui accentuent l’univers du texte.

Communes à qui ? Il y a encore de nombreuses personnes qui ne possèdent pas les références de la culture manga. Dans ce cas précis, j'ai peur que ce texte ne s'adresse qu'à ceux qui partagent cette culture-là, excluant ainsi ceux qui sont de formation plus "classique". Ce n'est pas très grave, car il s'agit d'un essai, d'un premier texte marqué par les influences de la génération de l'auteur. Mais s'enfermer dans un seul univers expose à ne s'adresser (et à n'être compris) qu'à une seule catégorie de lecteurs.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2162
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 56
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsters In School - Episode 0 : Death Box

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum