Boomerang

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Boomerang

Message par FRançoise GRDR le Lun 2 Déc 2013 - 22:31

Purple-fan a écrit:Ça dépend mais tu peut, peut être, y faire jouer les médias.
Spoiler:
Soit dans le paragraphe où il se rappelle avoir lancé des cailloux soit quand ils font le lien avec ce qu'ils ont subis.
Je sais pas, je réfléchirai... Smile 

Merci Catherine... Tu vois des références au personnage du vieux dans ce feuilleton du King, que j'ai lu avidement, j'en suis touchée. Ce n'est pas volontaire mais puisque tu le notes, il a dû déteindre sur mon texte alors ! De même le roman de Ça ou celui de ""Bazaar de l'Epouvante" rappelés par Naëlle et Jack, œuvres du King ... Décidemment ! Mais je ne les ai pas lus ceux-là.

Contente de vous avoir dépaysé (enfin pas tant que ça Wink )... et toujours des petites choses à revoir.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7956
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Eimelle le Mar 3 Déc 2013 - 14:59

Coucou Françoise !
Un bon petit texte qui tient en haleine, et donne envie de découvrir la suite à chaque instant... Donc un très bon point ! Pourtant, malgré des qualités indéniables, je partage un peu l'avis mitigé de Jack concernant les multiples improbabilités qui m'ont surprise et décontenancée. Je ne reviens pas sur celles qui l'a énumérées, mais j'en rajoute quelques unes:
-D'abord, la mort du clochard. Ils ont tué quelqu'un et ça ne les traumatise pas plus que cela sur le coup ? Il n'y a pas d'enquête par la police ? Ca n'affole pas le quartier ?
-Ca a l'air d'être d'affreux garnements plutôt méchants, et ils passent sans problème dans le voisinage quémander des bonbons sans que les gens aient un apriori négatif sur eux ? Ils devraient être connus dans le quartier, et sinon détestés, du moins redoutés. En fait, on hésite sans cesse entre deux solutions les concernant : soit, ce sont effectivement des enfants turbulents de leur âge un peu plus méchants que les autres, mais rien de grave (ce qu'atteste la réaction du voisinage, des parents qui les regardent avec plutôt de bienveillance sans comprendre ce qui se passe) et dans ce cas-là on ne voit pas pourquoi ils sont punis aussi gravement; soit ce sont des délinquants en puissance (ils ont quand-même tué quelqu'un et ça n'a pas eu l'air de les affoler tant que ça), et dans ce cas-là, on se demande pourquoi ils n'ont pas plus de problème avec le voisinage, la police, etc. Du coup, on a un peu du mal à les situer.
-Je n'ai pas compris qui était exactement le vieux qui les accueille. Un esprit du clochard décédé ? A la fin, avec le gamin-vieux qui décide de créer lui aussi des bonbons, je me suis demandé si ce n'était pas un ancien gamin qui se serait livré lui aussi, pendant son enfance, à de telles exactions... Mais ça ne colle pas du tout avec l'idée du clochard. Du coup, pour moi, il faudrait mieux affirmer ton choix ! Et j'avoue qu'à titre personnel, je pense que le clochard est de trop (ils ont déjà tout pleins de mauvaises actions à se reprocher, pas besoin de rajouter ça). La piste de l'ancien affreux gamin devenu vengeur maléfique aurait été bien plus cool, et aurait donné tout son sens à ta chute, je pense !
-Franck est désespérément apathique, comme cela a été dit, et il a la fâcheuse tendance à la fois à se murer dans la culpabilité sans la dépasser, voire en continuant de faire le mal (les bonbons d'Halloween) tout en rejetant ses responsabilités sur Bob... C'est assez énervant ! Les parents, la police, le monde qui les entoure partagent aussi leur apathie. C'est peut-être un choix délibéré, mais dans ce cas, il faudrait mieux l'assumer... Et montrer justement que c'est un choix délibéré.
-Enfin, je sais que ça horripile tout le monde quand je dis ça, mais tu mélanges un peu trop les temps : parfois, tu t'exprimes au présent quand Franck est devenu vieux, ce qui est juste, mais parfois aussi au passé, ce qui entretient la confusion...Et puis, du présent se mélange au moment où il est encore jeune, du coup, on a parfois du mal à suivre... Mais je m'abstiendrai de faire mon rituel couplet sur le mélange du passé composé et du passé simple que je persiste à trouver mal choisi, sous peine de radoter et de passer pour une affreuse grabataire désuète...
Mais ce qui est génial dans ce texte, c'est que malgré ces incohérences qui nous posent question au fur et à mesure du récit, on accroche quand-même, on a envie de savoir la suite, et on est, malgré tout, en empathie avec ce personnage qui aurait pu paraître fortement antipathique, et aussi avec sa bande en général. Ce qui démontre que tu maîtrises très bien les codes du genre, les rouages du suspens et les ressorts de la nouvelle ! Et ça, c'est cool, et déjà très très bien !
Petite suggestion, et autre solution pour la fin : à un moment, tu joues sur "l'effet miroir" du vieux qui les accueille : les enfants découvrent alors un autre gamin qui torture les animaux, etc. Peut-être aurais-tu pu forcer le trait dans ce sens-là en montrant que celui qui a puni les enfants, ce n'est qu'eux mêmes en fait, leur culpabilité qui a pris des traits surnaturels, et qui leur procure des visions hallucinogènes... Et dans ce cas-là, tu pourrais accentuer leur psychologie, leurs remords, etc. Tu aurais pu être encore plus retors d'ailleurs : eux seuls ont l'impression d'être devenus vieux, punis par une force surnaturelle. Mais ce sort qui leur a été lancé est en fait dans leur tête uniquement, ce qui expliquerait l'apathie du voisinage, des parents, de la police, qui malgré leurs plaintes, ne verraient pas des vieux, mais des enfants qui sont en train de devenir fou, sans que l'on comprenne pourquoi (en fait, suite au massacre du clochard par exemple, dont ils n'auraient parlé à personne, mais qui continuerait de les rémuer). Et là, tu jouerais sur les jeux de décalage entre les enfants, persuadés de devenir vieux car punis par le sort, et les adultes, qui ne sauraient plus comment réagir, parce qu'ils ne verraient rien d'anormal physiquement chez eux... Et à la fin, on découvrirait le pot-aux-roses, sans que les gamins n'en aient pour autant pris conscience...Et la mort du clochard prendrait tout son sens. Dans ce cas-là, ce serait un gros travail d'écriture, de psychologie que tu aurais à faire sur ton texte, absolument passionnant... Un beau challenge, non ? Enfin, je ne sais pas, je propose !
Bises
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Paladin le Mar 3 Déc 2013 - 19:28

C'est une histoire qui m'a emballé dans sa première partie, moins dans la seconde, en gros à partir du moment où le narrateur se réveille
Spoiler:
sous la forme d'un vieillard

Autant le début est enlevé et bien raconté, autant vers la fin ça m'a paru plus confus :

Spoiler:
D'autres l'ont remarqués, on ne comprend pas vraiment que les enfants ont tués le clochard, et si c'est le cas, le fait est un peu trop banalisé. Même s'ils se refusent à se sentir coupable ( "C'était un pédophile") ça devrait quand même leur coller quelques problèmes de conscience comme à Raskolnivov dans "Crime et Châtiment" , hors, là , rien, on ne sait même pas qu'il est mort. En plus, il aurait dû y avoir un enquête et la police aurait vite retrouvé les coupables, des enfants ne commettent pas le crime parfait! Je suis bien d'accord aussi que les parents sont assez absents, et qu'ils régissent de façon très modérée à ce qui arrive à leur fils, malgré toute l'horreur de la situation!


Il me semble avoir compris que le vieux était en fait le clochard tué, ok. Par contre je n'ai pas du tout compris cette histoire du gamin caché dans la maison qui maltraite les animaux... Il sort d'où ? quel rôle joue-t-il dans l'histoire?


Voila qui est dommage, parce que ce texte commence très fort. Un peu plus de cohérence et de clarté en aurait fait un excellent texte!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10239
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par FRançoise GRDR le Mar 3 Déc 2013 - 23:39

Je viens de lire vos commentaires Eimelle et Pala, qui sont très justes Vu l'heure, j'y répondrai plus précisément demain car là, vais dormir drunken 
Je retiens les idées d'Eimelle qui s'approchent de ce que j'aimerai écrire, oui, ce serait le bon chemin Very Happy 
Tous nos actes nous reviennent à la figure, d'où le titre et effectivement ce que tu tu dessines pour ces "sales gosses" serait idéal ...(cela éviterait en effet de se poser ces questions de l'entourage... Wink )
Oui, Pala, je me suis plus concentrée sur les faits et gestes des gosses plus que sur l'entourage... peur de m'éloigner trop de mon sujet... que ce n'était pas utile...
Dans la maison du vieux, ce que Franck observe, sont des flashs, provoqués par sa conscience que le lieu et la magie du bonhomme accentuent, comme un miroir et aussi, ce personnage a été lui aussi un enfant sadique. Ce n'est pas très clair, j'avoue mais le plus important c'est que ce moment doit faire décoller le texte de la réalité, le faire tendre vers le fantastique et que l'on trouve "possible" qu'ils aient tuer un clochard sans éprouver de véritables remords C'est vrai que de ne pas décrire cette scène est à double tranchant. J'avais pris le parti de cette solution. Comme dit Eimelle, savoir cela, ne mène pas à grand chose au final...
Si j'ai le courage et le temps, je reconsidérerai tous ces non-dits Smile  Voir si je peux approfondir, clarifier (à trop appuyer aussi, on perd en "mystère" ...scratch
En fait, je me rends compte que j'ai répondu largement Cool 


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7956
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par FRançoise GRDR le Mer 4 Déc 2013 - 12:59

Je reviens sur les impressions citées précédemment concernant le flou ou les incohérences : c'est tout de même voulu :
1) Il ne faut pas oublier que c'est une lettre dans laquelle mon personnage décrit ce qu'il pense, lui, de ses agissements donc, c'est purement subjectif et c'est son point de vue à lui, de gamin, en plus. (peut-être aurai-je du choisir une autre manière de raconter car là, ça bloque pour certains). Je me vois mal lui faire dire ce que les autres pensent d'eux. Comment aurait-il pu savoir que la police enquêtait ou pas sur cette mort supposée (je vais y revenir plus loin) ?
Eimelle : "-D'abord, la mort du clochard. Ils ont tué quelqu'un et ça ne les traumatise pas plus que cela sur le coup ? Il n'y a pas d'enquête par la police ? Ca n'affole pas le quartier ?"
En y repensant, on pourrait dire qu'elle n'a pas eu lieu vraiment, c'est son imagination qui pourrait aggraver son cas... Wink 
Ce qu'ils subissent dans la maison du vieux serait une amplification de leurs actes, peut-être plus anodin que l'impression laissé par les flashs... Comme le proverbe le dit "Qui vole un œuf vole un bœuf ", transposé au catalogue des sévices à l'encontre d'animaux ou personnes.
Eimelle : "-Ca a l'air d'être d'affreux garnements plutôt méchants, et ils passent sans problème dans le voisinage quémander des bonbons sans que les gens aient un apriori négatif sur eux ? Ils devraient être connus dans le quartier, et sinon détestés, du moins redoutés."
Ils sont déguisés et l'on peut supposer qu'ils vivent dans un quartier (que je connais) où l'indifférence règne et comme tu le dis plus loin, ils pourraient ne pas avoir été si terribles que ça : je le répète, tout est dans la tête de Franck, un gamin à l'imagination exagérée.
Eimelle : "soit, ce sont effectivement des enfants turbulents de leur âge un peu plus méchants que les autres, mais rien de grave (ce qu'atteste la réaction du voisinage, des parents qui les regardent avec plutôt de bienveillance sans comprendre ce qui se passe) et dans ce cas-là on ne voit pas pourquoi ils sont punis aussi gravement"
En effet, ils pourraient simplement avoir amplifié (d'où les flashs terrifiants qui s'adressent à la conscience de Franck et de ses potes) leurs méfaits et la punition est disproportionnée Sauf, qu'au début de mon histoire c'était encore plus gratuit : il devenait ainsi pour de simples blagues. Il n'y aurait pas eu d'histoire et comme j'aime que les choses dégénèrent sans explications particulières, pour le "fun", j'y suis allée franco...Smile 
Eimelle :"-Je n'ai pas compris qui était exactement le vieux qui les accueille. Un esprit du clochard décédé ?"
Non, il n'a rien à voir avec le clochard décédé (s'il est vraiment mort car là, il n'y a pas de réponse argumentée dans mon texte... Je laisse le choix aux lecteurs de croire à cette version ou de penser que les gamins exagèrent, ce qui est possible aussi Wink Il est une sorte de fantôme vengeur qui a été par le passé un gamin comme eux, qui a subi la même malédiction....
Pala : "on ne sait même pas qu'il est mort." Exact et il faut suivre cette piste.
Pala : "Par contre je n'ai pas du tout compris cette histoire du gamin caché dans la maison qui maltraite les animaux... Il sort d'où ? quel rôle joue-t-il dans l'histoire?" Il est juste une projection de Franck et du Vieux qui était un gamin sadique.
Eimelle : "La piste de l'ancien affreux gamin devenu vengeur maléfique aurait été bien plus cool, et aurait donné tout son sens à ta chute, je pense ! " C'est ce que j'ai voulu montrer !
Eimelle :"Mais ce qui est génial dans ce texte, c'est que malgré ces incohérences qui nous posent question au fur et à mesure du récit, on accroche quand-même, on a envie de savoir la suite, et on est, malgré tout, en empathie avec ce personnage qui aurait pu paraître fortement antipathique, et aussi avec sa bande en général. Ce qui démontre que tu maîtrises très bien les codes du genre, les rouages du suspens et les ressorts de la nouvelle ! Et ça, c'est cool, et déjà très très bien ! " merci beaucoup I love you 
Naëlle : "j'ai rien de spécial à lui reprocher (si ce n'est la fin, avec les bonbons: bof bof).". Alors, c'est un clin d'oeil avec une autre de mes nouvelles "Vampire-Bonbon" que je vous mets en lien...
http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-vampire-bonbon-nouvelle-horrifique-protegee-79761716.html
Maintenant, je m'aperçois que si tout n'est pas clair, j'ai ma part de responsabilité Rolling Eyes


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7956
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Perroccina le Mer 4 Déc 2013 - 21:49

Voilà un texte bien sombre. Je dois avouer que si j'ai bien accroché à la première partie (jusqu'au réveil le lendemain d'Halloween) la seconde partie m'a laissée plus dubitative. Les liens de cause à effet sont ténus et nécessitent que le lecteur les imagine. Du coup ça casse un peu le rythme et on n'a même une explication à la fin. Je n'ai pas vu comme Eimelle, qui est une lectrice bien plus attentive que moi, les melanges des temps en revanche cela a eu pour effet, je suppose que c'est ça, de me sortir totalement de la lettre pour entrer dans son récit. Évidemment à la fin j'ai été surprise de retrouver le vieux Franck.
L'aspect un peu éthéré de la réalité ne m'a pas outre mesure gênée, cela donne un aspect un peu surréaliste au récit qui lui va bien.
L'écriture est agréable et le tout se lit facilement.

C'est le dernier texte que je découvre pour ce concours, finalement ça termine sur une bonne note.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2925
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Eimelle le Mer 4 Déc 2013 - 21:58

Plus attentive, non, je ne pense pas... Disons que je commence à faire une fixette sur ces fichus temps qui vire à l'obsession lol !
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Jack-the-rimeur le Jeu 5 Déc 2013 - 2:25

La mort un peu floue du clochard peut apparaître comme un souvenir refoulé, une faute que leur esprit refuse, mais leur culpabilité, néanmoins, ressort assez nettement dans le fait que leur passage dans la maison a laissé à chacun une vision cauchemardesque différente selon leur personnalité propre.
J'avais trouvé ça plutôt bien pensé.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2224
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par FRançoise GRDR le Jeu 5 Déc 2013 - 22:09

Merci Perro Very Happy 
Il me faudrait quelqu'un qui analyse mon texte car moi-même je n'ai pas vu tout ce que vous avez soulevé et détaillé Embarassed J'ai tenté un éclaircissement, pas très concluant. Jack, tu es dans le vrai en écrivant ces 5 lignes. Smile 


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7956
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Zaroff le Lun 9 Déc 2013 - 20:29

C'est pas mal du tout. On sent que tu as progressé et que ton style est plus fluide. Le récit est bien construit même si on peut reprocher que la narration du personnage me semble trop puérile malgré sa maturité acquise après sa malédiction. Mais c'est du bon boulot.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12723
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Similien le Jeu 12 Déc 2013 - 20:26

La plupart des commentaires appelés par ce texte ont déjà été faits. Je les rejoins, dans leur majorité : j'ai moi aussi relevé les problèmes de la mort du clochard (je pensais qu'ils l'avaient juste réveillé en lui lançant des cailloux), de l'explication à la page six qui manque de subtilité (pas d'enquête ; tout est déballé en un paragraphe, et on ne cherche pas plus loin), etc.

Le post scriptum, aussi, m'a laissé dubitatif : il précise que les parents de Franck sont morts, mais c'était déjà dit dans le dernier paragraphe de la « première lettre ». Du coup, on ne distingue pas l'écart temporel entre ces deux parties de la narration (à quoi sert-il d'ailleurs ? est-il vraiment nécessaire ?).
D'ailleurs, je ne suis pas certain qu'il était nécessaire de faire de ce récit une lettre ; la narration à la première personne n'a, selon moi, pas besoin d'être justifiée. En revanche, écrire que c'est une lettre comme tu l'as fait pose beaucoup de questions qui restent sans réponse : à qui est-elle adressée ? pourquoi l'écrit-il ?
Je suis donc d'avis que la fin de ton texte mériterait d'être retravaillée.

Un autre problème se trouve à la page sept, lorsque tu commences un paragraphe par « J'en conclus ». Bien sûr, c'est un homme âgé qui narre l'histoire mais, ici, il transpose ce qu'était son sentiment à l'époque, lorsqu'il avait douze ans. Or, il le fait avec un vocabulaire tout à fait hors de portée d'un enfant.
J'ai donc l'impression inverse de celle de Zaroff : je pense que ton narrateur est trop réfléchi, en tout cas dans les passages où il se remet dans ma peau du gamin qu'il était.

Mais je trouve également qu'il y a de belles qualités dans cette nouvelle. La première partie de ton récit (en particulier le passage où tu décris le caractère de délinquant de Bob) est spécialement réussie.
Il me semble donc, à moi aussi, que tu as progressé depuis les derniers texte que j'ai lus de toi.


Tiens, j'y pense : pourquoi as-tu donné des prénoms anglo-saxons à tes personnages alors que tu parles de départements, ailleurs dans ton texte, le situant donc en France ?
avatar
Similien
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 773
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 27
Localisation : Belgique

http://noeljulien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par FRançoise GRDR le Mer 18 Déc 2013 - 15:37

Merci pour ces avis Zaroff et Similien  Very Happy 
J'ai été longue à retrouver une connexion, il a fallu que je rachète un ordi portable et même en l'ayant, il a fallu que je m'y habitue ! Au début, j'ai cru que je n'y arriverai jamais car j'ai un pavé tactile qui me mettait les pages en XXXXXXXL ou en ----, un enfer ! Là, il est désactivé et ça va.
Le langage du perso, j'y ai pensé : il n'est pas trop adapté, j'avoue dans un sens ou dans l'autre. Je me suis demandée s'il ne pouvait pas évoluer entre le début de sa "vieillesse" et le moment de la lettre (c'est d'ailleurs un peu pour ça la lettre, pour laisser du temps et de la maturité...) Je ne suis pas entièrement satisfaite de cet artifice et peut-être que ce serait mieux d'utiliser un narrateur externe, seulement ce serait autre chose. C'est délicat cette histoire de point de vue... Que privilégier ? J'ai cru que de cette manière, le lecteur se trouverait plus en phase avec ma victime.
En tous cas vos avis font réfléchir, c'est déjà ça  Smile 


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7956
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boomerang

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum