Novella sur les zombies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Novella sur les zombies

Message par Eimelle le Mer 27 Nov 2013 - 19:43

Coucou !
C'est encore moi, désolée ! Je suis en train d'écrire une novella sur les zombies, mais j'ai beaucoup de mal à la finir. D'abord parce que je m'enlise, je m'empâte, je me traîne, ça me saoule... Ensuite, parce que les formats longs ont toujours été difficiles pour moi. J'ai déjà tellement gonflé/enquiquiné/emmerdé les gentils écritoriens en les bombardant de demandes de conseils que j'ai honte. Mais je persiste et signe. Car aujourd'hui, je me suis dit que j'avais peut-être trouvé un remède à mon blocage : pour savoir si cette histoire a un intérêt, déjà, et ensuite pour trouver une stimulation à ma production (oui, j'utilise beaucoup l'Ecritoire comme réserve d'énergie, je sais, c'est mal...), Je vous poste le début de ma novella sur les zombies, qui n'a pas encore véritablement de nom... Je tiens à préciser, toutefois, que pour faire long, j'ai dû complétement changer mon style, que vous ne reconnaîtrez probablement pas... Ne soyez donc pas surpris, et j'espère que ça vous plaira quand-même !

Bises
Eimelle

P.S : Je précise que c'est un premier jet, donc certainement bourré de fautes de temps, d'orthographe et de grammaire ! Sorry !

http://pdf.lu/SU42


Dernière édition par Eimelle le Jeu 28 Nov 2013 - 19:02, édité 1 fois

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par mormir le Mer 27 Nov 2013 - 22:04

Bonjour Eimelle,
Bien que, les années passant, je sois de moins en moins passionné par les zombies que l'on a déja accomodé à toutes les sauces, je viens de lire ton texte, curieux et admiratif de tout ce que tu produis.
J'ai eu un peu de mal à suivre le déroulement de l'histoire dans son ensemble : un mec qui en 2 heures, passe de membre d'une équipe de chasseurs de zombies, à chef de cette même équipe, à Zombie qui bouffe son meilleur copain, attaque un hopital, se sauve quand les condés se pointent (alors que les zombies semblent dominés par leur besoin de bouffer), se fait capturer par une jeune fille en chaleur qui le retransforme en humain et lui cause de manière qu'on comprend qu'il a changé de monde... Je dois me faire vieux, mais ça m'a semblé beaucoup ! Et surtout, je ne vois pas du tout où tu peux en venir. Il faut qu'il y ait un lien entre ce nouveau monde et l'ancien, entre le fait qu'Eliott ait été choisi et son ancienne vie, et ça ne paraît pas évident.
Ensuite il y a pas mal de points qui gênent :
- 12 milliards d'individus sur Terre et tout serait couvert de villes. Non, pas à moins de 50 milliards à mon avis. Puis une "population qui double à chaque décennie", ça ne marche pas.
- plus d'animaux à becquetter ? Ben si : les rats et souris. Si une société convainc ses membres de manger les morts humains, elle aura moins de mal à leur faire avaler ces bestioles-là.
- l'alimentation humaine ne peut pas être qu'à base de protéines. Et s'il n'y a plus d'animaux, il y a encore moins d'espaces de culture. Pas trop crédible cette partie, à moins de mentionner les produits de l'océan.
- comment les zombies peuvent-ils manger autant ? Ils passent d'un humain à l'autre sans jamais s'arrêter et ne laissent que les os ! Mais quel est leur secret de minceur ?
- je n'ai pas bien vu l'intérêt pour l'histoire de l'attaque de l'hopital. A moins que tu ne te serves plus loin de ce qui s'y est passé.

Plus un récit est long, plus il doit être respectueux des bases du monde choisi. Mais pour garder l'intérêt du lecteur, il faut aussi lui engendrer des attentes, des questions. Dans ce texte, tu fais particulièrement bien la seconde chose car j'ai toujours eu envie de savoir ce qui allait se passer après, mais plus par curiosité que parce que la logique m'avait fait imaginer les suites possibles. Donc la règle de respect des bases ne m'a pas semblé respectée.

Pour ton style, tu as dans tous les cas un vrai don avec les mots ! S'il est peut-être moins percutant que dans les récits plus courts, je ne l'ai pas senti en défaut. En revanche, j'ai trouvé que tu employais trop le ton de dérision : que les personnages parlent ou pensent avec dérision m'a semblé normal et adapté ; mais les parties de narration et de description sont également dans ce ton et là celà m'a gêné. exemple :
Spoiler:
Les prés, les pâtures, les animaux ? Oui, les vieux en avaient entendu parler. Dans leur jeunesse. On ne pouvait à présent plus réduire la natalité plus qu'on ne l'avait fait : pensez, ça avait été la première initiative qu'on avait prise, la plus facile... et vite éculée face à l'instinct viscéral de procréation des êtres humains. Alors, pourquoi pas l'exploration spatiale, avait dit quelques demeurés ? Charmante idée, Sherlock, enfin, on avait déjà du mal à aller au bout du système solaire, c'était pas pour s'envoyer en l'air de l'autre côté de la galaxie. Oualors l'exploitation intensive des espèces vivantes, c'était très bien, ça aussi, non ? Et connard, tu les cases où tes bestioles, au milieu des tuiles et du ciment ?

Et enfin on voit qu'il s'agit d'un premier jet car il y a pas mal de fautes, voire de mot inadaptés.

En synthèse, tu exprimes ici la même qualité que dans tes autres écrits, mais :
- la forme n'est pas toujours adaptée à mon sens : trop de langage de dérision
- le fond de l'histoire mériterait d'être mieux étayé
- pour la suite de l'histoire, tu vas ramer... Je ne vois pas où tu vas et je n'ai guère d'idées pour t'aider

Mais quelle facilité et quelle rapidité d'écriture !!! Tu dors quelquefois ?


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Eimelle le Mer 27 Nov 2013 - 22:25

Je dors énormément, oui ! Plus de 12 heures par jour, une vraie marmotte ! Mon copain alterne entre deux surnoms pour me nommer : le koala pour le sommeil (et oui, ça dort plus de 20 heures par jour ces bêtes-là) et la linotte pour l'étourderie... Mais bon, en ce moment, je ne travaille pas, je ne reprends le boulot que le 6 janvier, ce qui me laisse donc pas mal de temps pour écrire... Après, ce sera sans doute plus compliqué, et je passerai certainement beaucoup moins de temps sur le forum !
Tu confirmes ce que je pressentais depuis le début en fait... Que ce texte n'est pas crédible ! Je crois que c'est aussi pour cela que j'avais autant de mal à avancer, je sentais malgré moi que j'allais dans le mur, et n'avais pas envie de consacrer trop de temps à une impasse... Trop de choses difficilement crédibles dans cet univers, trop de pirouettes à faire pour s'en tirer !
Je crois que je vais finalement laisser tomber cette novella : c'est irrécupérable, je pense... Du coup, je vais plutôt me concentrer sur la deuxième que j'ai en stand-by ! En espérant qu'elle soit plus crédible ! Vraiment beaucoup de mal sur ce format...
Merci en tout cas de ta réponse, si rapide ! Elle m'aide à ne pas perdre de temps, et à aller tout de suite à l'essentiel !
Bises
Eimelle

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Lestat le Mer 27 Nov 2013 - 22:40

C'est marrant, j'ai le même problème que toi... j'ai une nouvelle sur les zombies qui dort sur mon ordi depuis deux ans, et j'ai pas la fin...


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar

Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3676
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 41
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par mormir le Mer 27 Nov 2013 - 22:41

"M'enfin ! " comme disait Gaston

Loin de moi l'idée de te détourner aussi vite de ce texte ! Surtout avec mon seul avis !

C'est toi qui le trouves irrécupérable. Moi je pense qu'il est récupérable, mais nécessite une révision complète et que tu prévoies un peu où tu veux aller. Donc ce peut être un nouvel exercice : celui de te donner le temps de laisser murir l'idée, l'approche, la forme...

Tu donnes l'impression d'écrire dans l'urgence et de fourmiller d'idées. C'est super ! Mais pourrais-tu considérer que l'échéance de ce texte-là est plus longue que les autres ? Te dire : "j'y reviens dans 2 ou 3 mois" ?

Quant à Linotte Koala, c'est une idée à conserver lorsque tu auras atteint les 500 post sur le forum, comme surnom  


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Eimelle le Mer 27 Nov 2013 - 22:58

En fait, j'ai déjà toute l'histoire, le dénouement, tout : le seul problème, c'est que dans ce scénario, je vois toutes les absurdités auxquelles personne ne croira même si je les explique bien, parce que justement c'est incohérent. Et je passe mon temps avec ce texte à essayer de jouer aux équilibristes en essayant de faire tenir debout par tous les moyens quelque chose qui est fait pour s'écraser comme une merde ! Et ça me saoule profondément !

C'est vrai que j'écris dans l'urgence, parce que je suis acculée d'idées de toutes parts, que je note au fur et à mesure sur un petit carnet (je dois en être à 60 idées non encore traitées là! lol). Du coup, je me dis que je n'aurai sans doute pas assez d'une vie pour tout écrire : je ne sais tout simplement plus où donner de la tête. Et à peine je me pose sur un texte, il revient des idées par dizaine, déclenchées par chaque chose que j'observe, que je découvre, dans un nouvel élan de création frénétique ! Du coup, je vais d'une idée à l'autre, frétillante et désordonnée, en n'arrivant pas à me poser... Et plus j'écris, plus je vois la pile de ce qu'il reste à faire croître, ce qui fait qu'inévitablement, au bout d'un moment, j'ai envie de me tourner vers autre chose... D'où ma difficulté à écrire un texte long, et le sentiment d'urgence inhérent à mon écriture...

D'autant plus que là, en ce moment, j'ai beaucoup de temps, mais que, dès le 6 janvier, j'attaque ma formation de conservateur d'Etat des bibliothèques d'un an et demi, et là, je sais que ce sera comme l'université, je n'aurai plus de temps pour écrire ou presque ! Du coup, je veux avancer le plus possible, et quand je vois que ce n'est pas bon, je n'ai pas envie de perdre mon temps sur une impasse : je bazarde ! De toutes façons, des idées, j'en ai plein (trop?), à quoi bon s'attarder sur quelque chose qui ne mènera nulle part ? Ca me frustre plus qu'autre chose !

D'ailleurs, quand j'ai fait lire ce texte à mon copain, il m'a dit "pas mal", mais j'ai su tout de suite qu'il y avait anguille sous roche... Je suis sûre qu'il m'a dit cela uniquement parce qu'il voulait que je parvienne enfin à écrire un texte long, le saligot ! Tous des vendus, même lui maintenant, c'est un scandale !

Bises
Eimelle

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par mormir le Mer 27 Nov 2013 - 23:19

Rire ! Eh oui : tous des vendus !

Juste un conseil, que tu connais d'ailleurs surement : ne jette pas ton texte. On ne sait jamais quelle évolution ton cerveau peut y apporter un jour !

Comme l'a dit un très très illustre ancien :

"n'est pas mort ce qui à jamais dort, et au long des éons peut mourir même la mort !"


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Eimelle le Jeu 28 Nov 2013 - 15:22

OK ! Merci beaucoup pour ton conseil ! Ca va partir dans l'énorme dossier intitulé "Passables"... En fait, j'ai bien réfléchi  (la nuit porte conseil) : il ne faut pas que je m'adonne à la facilité et à la complaisance envers moi-même... Certes, ce texte ne sera sans doute pas aussi bon que je le voudrais, certainement pas publiable, et sans doute bourré d'incohérences, mais comme je n'arrête pas de le répéter, "c'est en forgeant qu'on devient forgeron". Le travail, toujours... Du coup, si je veux écrire de la novella, il faudra bien qu'à un moment ou à un autre, j'essuie les plâtres... Autant le faire sur une histoire qui ne me parle pas trop, et tenter d'y croire quand-même pour y travailler mes défauts ! Du coup, je déterre les zombies de leur dossier, et j'essaie quand-même d'en arriver à bout ! Pour m'entraîner, et me perfectionner...

Ce que je ferai donc, c'est que chaque semaine, je posterai une nouvelle courte, et un chapitre de ces zombies. J'ai divisé ce texte en cinq séquences, comme me l'a conseillé Léonox, ce qui veut dire qu'il me faudra normalement cinq semaines pour en venir à bout ! Je fixe cela comme objectifs, non pas pour vous, pour vous forcer à lire, mais pour moi... J'ai sans arrêt besoin d'objectifs pour avancer, et si je me dis que je me suis engagée à livrer à des lecteurs potentiels une nouvelle courte et un chapitre  de cette novella par semaine, il y a de fortes chances que je m'applique à honorer cet engagement, même s'il n'est pris qu'envers moi-même... Et donc, j'espère que cela me forcera à écrire à un rythme soutenu, du moins jusqu'à ma rentrée, le 6 janvier (oui, je sais, je commence à gonfler tout le monde avec cette rentrée, mais bon, je tiens à le rappeler, pour ne pas qu'on s'étonne de ma futur absence, ou pire, qu'on me la reproche !). En fait, mon rêve aurait été d'être feuilletoniste, je crois, ou d'avoir un éditeur qui me colle au cul en me demandant sans cesse des productions régulières !

Du coup, pour les courageux et sympathiques écritoriens qui auront le courage de me lire (et aussi le temps), j'aimerais si possible que vous me donniez vos retours, et plus particulièrement sur plusieurs défauts que je me connais sur les longs textes :
-Les incohérences scénaristiques (et à mon avis, il va y en avoir à la pelle sur cette nouvelle)
-Le rythme. (J'ai tendance à garder le rythme de la nouvelle pour les novellas, ce qui fait que mon lectorat est souvent asphyxié par un rythme trop rapide, sans phase de repos...)
-L'homogénéité de ton. (J'ai tendance, sur des textes longs, à ne pas parvenir à rester sur un même style, et à passer d'un ton à l'autre, d'une manière d'écrire à une autre, sans m'en rendre compte... Et ça choque beaucoup à la lecture...)
-Et bien-sûr, tous les autres défauts que vous me trouverez ! Je suis aussi preneuse de tous les conseils que vous pourrez me donner à partir de votre expérience, souvent beaucoup plus longue et plus fournie que la mienne, que ce soit dans la manière de s'organiser, d'écrire ou dans le résultat à obtenir ! Je vous préviens : j'apprends, et quand j'essaie d'apprendre, je suis une véritable sangsue (ou vampire lol) : je suce le sang de tous mes malheureux professeurs pour en obtenir la substantifique moelle ! J'espère que ça ne va pas trop vous gonfler, à la longue...

Bises, et merci d'avance à vous !
Eimelle
P.S : Pour info, même si c'est plutôt un engagement envers moi-même, je posterai la nouvelle courte le lundi, et les chapitres de la novella le vendredi. Donc, lundi 2 décembre, vous devriez normalement avoir La relativité générale, et la deuxième version du Chat de Schrödinger, et vendredi 6 décembre, vous aurez le deuxième chapitre de cette novella...
Il faut que j'y arrive, il faut que j'y arrive, putain !

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Jack-the-rimeur le Jeu 28 Nov 2013 - 17:23

Tu peux vérifier ton lien, Eimelle ? Je ne trouve qu'une "page introuvable !" au bout du clic.
Mormir, tu n'aurais pas laissé traîner un virus des fois ?


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Eimelle le Jeu 28 Nov 2013 - 19:03

Coucou !
Effectivement, le lien ne marchait pas. Je l'ai remis en place !
Et le redonne ici : http://pdf.lu/SU42
Merci d'avance de ta lecture, Jack !

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par mormir le Jeu 28 Nov 2013 - 20:44

Jack a écrit:Mormir, tu n'aurais pas laissé traîner un virus des fois ?



Quelle audace ! Quelle infamie ! Je ne vous permets pas monsieur ! Par ma barbe, en un autre temps, vous m'en auriez répondu sans tarder ! Et bien que les moeurs aient changé, l'honneur impose que j'en demande réparation. Recevez donc mon gant !!!


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Jack-the-rimeur le Dim 1 Déc 2013 - 23:30

Impec, mon lave-vaisselle est en panne !

Eimelle, le défaut de tes "zombies" n'est pas dans la longueur ou le scénario, c'est tout simplement que pour ce genre d'histoire, tes moyens d'écriture ne sont pas encore au point. Décrire un glissement psychologique et l'enrober dans un décor assorti, ça tu sais faire, mais là ce n'est plus pareil. Tu as des lieux, des personnages multiples, des situations, des dialogues, des émotions, et tout ça à faire évoluer en harmonie autour d'un fil conducteur, - et en accord avec ta personnalité profonde, ajouterais-je.
(Par exemple, pour faire "vivant", tu forces ta nature avec, en page 1, deux "putain" qui sentent l'artifice, comme les remarques lourdement appuyées qui émaillent l'exposé de la page 3.)
Tu as là un palier stylistique à franchir, qui est parfaitement dans tes cordes mais qui va te demander un peu de temps, celui du recul et de la réflexion. (Ce qui veut dire : tenir en laisse ta principale ennemie, ta frénésie d'écriture ! )
J'ai noté aussi que tu lisais beaucoup d'ouvrages sur les "conseils d'écriture". Oublie-les, tu n'en es plus aux principes de base, et prends quelques minutes de temps en temps pour aller voir du côté de tes auteurs préférés comment ils s'y prennent pour poser un décor, introduire un personnage ou valoriser un dialogue. Travaille par affinité.
Enfin, si tu devais ne retenir qu'une recommandation, ce serait d'aller jeter un coup d'oeil sur "La Marque de Léa" (c'est juste à côté). La technique narrative de "Chasseuse de la nuit" est à elle seule une petite merveille de souplesse, d'économie et d'efficacité. Je pense qu'elle possède nombre de qualités dont tu pourrais tirer profit.
Quelques pages bien choisies seront toujours plus parlantes et instructives qu'un manuel d'analyses exhaustives.
Après, c'est ta propre tournure d'esprit qui guidera tes choix. Le style, c'est l'art d'adapter ce qu'on sait faire à ce qu'on veut faire. Cela implique un savoir-faire à acquérir, élargir ta palette, mais personne ne peut choisir tes couleurs à ta place.
En espérant que mes radotages ne t'aient pas trop barbée...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Eimelle le Lun 2 Déc 2013 - 8:43

Coucou Jack-The-Rimeur !
Au contraire, tes "radotages" me sont très précieux, comme tous ces des écritoriens d'ailleurs !
En effet, ma technique n'est pas encore au point pour ce genre de travail ! IL va falloir que je travaille, encore et encore, pour apprendre à gérer des personnages sur le long terme, pour apprendre à gérer une histoire complexe ! Cela passera sans doute par de multiples échecs, par des "essuyages de plâtre"... Mais j'ai l'habitude !
Je vais de se pas me refaire prêter le portrait de Dorian Grey, pour essayer d'analyser comment Oscar Wilde s'y prend dans ce genre d'exercice (je pense qu'on peut dire que son livre est une novella), et aussi lire la marque de Léa.
Sinon, est ce que tu connais des novellas célèbres et "exemplaires", que je pourrais lire pour analyser et disséquer, des maîtres de qui apprendre en somme (pas trop trash, ni trop hard psychologiquement STP...) ?
Merci d'avance
Eimelle

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Léonox le Lun 2 Déc 2013 - 10:16

Eimelle, faute de temps je n'ai pas encore lu le début de ta novella "Zombies".
Je ne suis d'ailleurs pas certain de pouvoir t'accompagner durant ce projet, étant donné que mon programme perso va se densifier durant les semaines à venir.
Je ferai néanmoins de mon mieux pour continuer à lire tes alternatives au concours "Vieux", car je ne suis pas du genre à abandonner quelque chose que j'ai commencé.

Et si j'ai quand même décidé de m'exprimer sur ce fil, c'est pour te suggérer quelques pistes de lecture, ainsi que tu l'as demandé. Voici donc quelques ouvrages, tous écrits par des femmes, dont le format me paraît correspondre à ce que tu recherches:

- Au seuil de l'enfer, de Micky Papoz
Sur le site de l'éditeur: http://www.riviereblanche.com/seuilenfer.htm
Premier chapitre en PDF: http://www.riviereblanche.com/seuilenferchapitre.pdf
Evoqué sur l'Ecritoire ici: http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/t1227-la-collection-noire-de-riviere-blanche

- Quai des âmes, de Dominique Rocher
Sur le site de l'éditeur: http://www.riviereblanche.com/quaiames.htm
Premier chapitre en PDF: http://www.riviereblanche.com/quaidesameschapitre01.pdf
Evoqué sur l'Ecritoire ici: http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/t1227-la-collection-noire-de-riviere-blanche

- Truc, d'Anne Duguël
Sur le site de l'éditeur: http://www.riviereblanche.com/truc.htm
Premier chapitre en PDF: http://www.riviereblanche.com/trucchapitre01.pdf
Anne Duguël dispose, sous son autre pseudonyme de Gudule, de son propre topic sur l'Ecritoire: http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/t111-gudule

Même si j'ignore où se situe ta limite en matière de hard et de trash, j'espère que le travail remarquable de ces trois auteurs t'apportera au moins quelques points de repère...


"Entre deux mots, mieux vaut choisir Léo." Raven

Léonox
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH

Messages : 2676
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 96
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Eimelle le Lun 2 Déc 2013 - 11:35

Merci beaucoup, Leonox, pour ces repères bibliographiques ! C'est vraiment très gentil à toi !
Je regarde ça !
Bises
Eimelle

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Novella sur les zombies

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum