Crépuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Crépuscule

Message par paulux le Mar 26 Nov 2013 - 18:44

J'ai un peu de mal à me trouver des lecteurs et des avis constructifs ou critiques, alors je me permets de vous faire découvrir l'une de mes Nouvelles préférées, de Fantasy. Je l'ai relue et corrigée il y a pas longtemps, et je pleurais à la fin comme une madeleine (mais c'est parce que je suis trop sensible, ou bête).

Bref, dites-moi comme vous la trouvez !!!!

http://paulblanchot.unblog.fr/files/2013/11/crepuscule.pdf

Après la relecture et les conseils de Mormir, j'ai retravaillé la nouvelle, voici donc la dernière version:

http://paulblanchot.unblog.fr/files/2013/11/crepuscule-correc-dec-13.pdf

Bonne lecture Evil or Very Mad


Dernière édition par paulux le Jeu 19 Déc 2013 - 17:21, édité 1 fois
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 595
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par mormir le Jeu 5 Déc 2013 - 20:20

Hello Paulux,

Tu as mal choisi ton moment pour demander la lecture d'une nouvelle de 20 pages ! Tous ceux qui ont du temps de lecture l'utilisent pour les textes du concours... Mais je viens d'imprimer ta nouvelle et vais tenter d'apporter mon éclairage, si diffus soit-il.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par Perroccina le Jeu 5 Déc 2013 - 20:54

Je l'ai téléchargé, mais je ne promets de le lire rapidement. J'ai enfin entamé le pendu du Clos Lupin de Zaroff que je recommande.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par Zaroff le Jeu 5 Déc 2013 - 21:01

Faut pas t'attendre à des merveilles. Il fut écrit en un mois, juste pour me prouver que j'étais capable d'écrire un roman.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12523
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par mormir le Jeu 5 Déc 2013 - 22:41

Bon voilà, j'ai lu. Dis-moi, tu as joué à des jeux style Warcraft ? Tu as lu les chroniques de la lune noire ? L'atmosphère et pas mal de passages m'ont évoqué ces univers.
Je suis désolé, mais je n'ai pas vraiment aimé. Plus j'avançais, plus je me forçais à continuer car j'avais l'impression, comme tes personnages, de me noyer : eux dans une énergie malfaisante, moi dans des mots et des adjectifs en trop grand nombre.
Je vais essayer de te donner mon analyse et mes ressentis, en espérant qu'ils ne te blesseront pas. L'objectif est celui que tu demandes : un avis.
L'univers :
Spoiler:
intéressant et pas mal trouvé. Mais il est compliqué de voir comment s'agencent ses éléments à travers toutes ces phrases. Et puis un rien naïf : dans le monde de la lumière, on met les enfants très tôt devant leurs responsabilités, mais ils sont tous traités comme des rois...
L'histoire :
Spoiler:
oserai-je dire qu'il n'y a pas vraiment d'histoire ? Je n'ai pas bien compris ce que les 3 héros cherchaient dans leur voyage, dit initiatique. Mais si c'est initiatique pour les jeunes, pourquoi est-ce le maître qui cherche ? Et le récit est bien plus axé sur les ressentis et les pensées des différents protagonistes, que sur une réelle histoire. Cela fait penser à une succession d'instantanés, 6 si je ne m'abuse : la rencontre avec le mal superficiel, la leçon du maître, la visite de la ville maléfique, la découverte d'un village abandonné (mais que faisaient-ils là au fait), la renaissance du mal, la lutte pour survivre.
Les personnages : l
Spoiler:
e maître et ses deux acolytes, l'un bagarreur, l'autre sensible. C'est plutôt classique. Mais ça passe encore bien.
Le style : tu as voulu faire mature, avec des descriptions imagées des lieux, situations et ressentis. Mais au final, cela m'a donné l'impression inverse car certaines phrases sont trop longues et les mots pas assez adaptés. Je pense que la même histoire gagnerait à être réduite de moitié, de 20 à 10 pages. Par exemple, je n'ai pas du tout réussi à me représenter la description suivante :
Spoiler:
Une cathédrale de mort. De chaque côté des dernières volées de marches (qui
chacune s’étendait sur plus d’une centaine de mètres), le palais semblait tendre ses « bras » à
ceux qui venaient vers lui. Deux tentacules de pierres, énormes, hérissées de pointes et de crocs,
jaillissaient du palais dans une invitation qui avait tout d’un piège. Sur cette face, le palais
présentait la forme d’un crâne humain. Cinq portes énormes, béaient, vides, abattues par les
dernières guerres, en-dessous de deux immenses globes de vitraux, rouges vifs. Et pour finir,
partout où un espace était libre, des pics acérées se dressaient, lourd symbole d’horreur pour les
âmes sensibles : faiblesse de la chair devant le tranchant de l’acier. Malédiction. Destruction.
Une cathédrale de mort.
Les dialogues :
Spoiler:
sans guillemets, cela me pose toujours quelques problèmes, mais je suis peut-être vieux jeu sur ce sujet.
La fin :
Spoiler:
je ne l'ai pas comprise. En synthèse, ils se sont tous fait tuer sans se défendre, non ? Et même il me semble avoir compris que le maître a fait en sorte que ses acolytes soient tués avant lui. Pas très beau comme image pour un maître de la lumière, même si c'est une surprise agréablement dérangeante.
Maladresses : le texte recèle quelques points maladroits (selon moi bien sur) :
Spoiler:
1ère page : "l'air ne circule plus". Pourtant plus bas, le vent s'amuse, crie, s'engouffre, etc.
"Le Don nous a interdit de s'approcher de quiconque"
"Sachant fort bien qu’ils le savaient,
qu’ils faisaient leur possible pour l’appliquer, mais qu’ils étaient très loin de la maîtriser, et
surtout de la vivre."
"Le problème c’était que,
trop souvent, il ne savait pas exactement qu’est-ce qu’il lui fallait apprendre ? Ou s’il le
percevait, confusément, il était incapable de comprendre comment... comment parvenir à
progresser ? Et dans quelle direction devait-il s’engager pour aller de l’avant."
"La guerre... ne laissait rien aux lâches, que la
peur au ventre"

J'ai aussi relevé un certain nombre de fautes de frappe ou d'accord, mais ils ne résisteront pas à une bonne relecture.

En synthèse, ce texte est à mes yeux beaucoup trop long et gagnerait à être compacté avec des phrases plus percutantes. Mais je comprends que la fin puisse être ressentie comme émouvante si l'on est bien pris par les mots, ce qui n'a pas été mon cas. Il me semble que ce texte t'est très personnel et reflète un morceau de ton imaginaire. Si c'est le cas, il est difficile de transcrire chaque détail que nous avons en nous ; et parfois ces détails manquent au lecteur.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par paulux le Ven 6 Déc 2013 - 10:30

Bonjour,

Déjà merci d'avoir lu avec autant d'attention cette nouvelle, et d'en avoir fait une aussi longue critique. Je vais quand même rappeler que j'avais dit que c'était ma meilleure nouvelle, ce qui le fout mal pour moi. Mais bon, si je présente mon travail c'est pour en avoir des retours, et pouvoir l'améliorer, et m'améliorer aussi.

Cette nouvelle est plus inspirée d'un assaut du warp de Warhammer ou Warhammer 40K, et pour une partie du côté pervertif de la force, dans Star Wars.

Pour le reste, il y a normalement une super bonne histoire derrière tout ça (vue que c'est ma meilleure nouvelle, lol). Mais si je dois l'expliquer, c'est que les ficelles n'en sont pas clairement visibles à la lecture. Et donc: que j'ai mal fait mon boulot.

Je te mets ci-après mes explications. Si à l'occasion, tu peux me dire ce que tu en penses ^^

Spoiler:

Alors !!!! On est en fait dans un monde en guerre, en guerre permanente, même si on peut avoir l'illusion que la paix règne, elle n'est qu'illusoire. Tu peux en avoir pour preuve les deux garçons qui se tiennent au soleil malgré la chaleur, pour être protégés par la lumière. Et les autres qui ne sortent pas de l'ombre.

On est dans un monde inversé à celui de la lumière: ça ne parle pas, on n'entend que des litanies maléfiques dont on ignore d'où elles proviennent, l'eau coule noire, les enfants jouent sans bruit.

Concernant le vent, la chaleur s’appesantit sur la ville, les immeubles bloquent le vent, qui ne souffle qu'en altitude, jouant dans les pointes de la cathédrale (dont je parlerais après). Au niveau du sol, c'est plutôt l'enfer.

Autre point à remarquer: tu vois la peur qu'a pu éprouver le Don lorsqu'il prend ses élèves dans ses bras après les avoir retrouvés. Il a cru qu'ils allaient se faire tuer... et normalement, il y aurait dû y avoir au moins un affrontement. On est en guerre, je l'ai dit! Sauf que... il se passe quelque chose!!! Et donc, le peuple maudit se retient de porter des attaques, de se montrer violent, ils cachent leurs véritables motifs.

Que font ces jeunes et leur maître sur cette terre? Pendant toute leur enfance, ils ont été préparés à maîtriser la lumière, ils ont été préparés à la guerre... La lumière a gagné, et ces terres maudites sont sous leur juridiction. Des groupes de la lumière le parcourt, s'assurant que l'ordre règne, que des soulèvements ne sont pas à craindre. Et en même temps, les futurs guerriers apprennent à s'endurcir, directement au contact avec la malédiction, qui partout hante ce pays.

Le Don a le devoir de faire régner la paix, et pour ça, il se tient au courant de tout ce qui se passe... Car, et c'est un fait indéniable, la guerre reviendra, forcément, un jour ou l'autre. Sauf que... les forces de la lumière ne savent pas quand, où, ni comment les prochaines attaques vont survenir.

Bref... chaque combattant de la lumière se doit de garder l'oeil ouvert et de desceller tout élément "inhabituel" qui pourrait laisser penser qu'il se passe quelque chose d'inhabituel. Et justement, le Don a appris que les habitants de tout un village avaient disparu. Et donc, tous les trois partent enquêter, pour essayer de savoir exactement ce qu'il se passe.

Et en fait, ce peuple maudit (dont la lumière respecte le droit à vivre (ce qui est normal)), ce sont eux qui se réunissent dans les montagnes, lorsqu'ils sont assez nombreux, lorsque tout le peuple est prêt à se rebeller, pour invoquer à travers les dimensions les vraies puissances de la malédiction. Et le monde bascule à nouveau dans la guerre.

Sauf que dans notre histoire, le Don a découvert comment ils ont fait. Certes, dans un premier temps, il doit empêcher ses élèves d'être pervertis par la malédiction: il les sacrifie plutôt qu'ils se perdent eux-mêmes et passent à l'ennemi. Puis, de toutes ses forces, il tente d'adresser un dernier message à son père, pour lui expliquer ce qu'il a découvert, et faire en sorte que ça ne se reproduise jamais plus.

Voilà pour l'histoire. Concernant la cathédrale, euh, je la vois plus comme la statue du sphinx en Égypte: les deux globes rouges sont les yeux, les portes brisées sa dentition grande ouverte comme la gueule d'un monstre, et les deux tentacules comme les deux pattes du sphinx... en plus long, plus affreux et perverti. Cette cathédrale, c'est en fait un animal tapi, prêt à bondir sur ses proies. Son dos est hérissé comme un hérisson de mille piques, pointes et tours, l'exact opposé d'une cathédrale géométriquement parfaite, bien disposée, élégante et fine. Là, on dit que "simplement en tendant la main dans sa direction, on se couperait".

Voilà!! J'ai pas trop le temps en ce moment, parce que je vais bientôt éditer un autre texte, mais je la retravaillerais sûrement, si tu veux me donner ton avis. Encore merci !!
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 595
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par mormir le Ven 6 Déc 2013 - 10:58

Tes explications éclairent bien certains points qui m'étaient restés obscurs. Du coup, ton histoire a un vrai potentiel de suspense.
Je pense que ces éléments devraient être "saupoudrés" à travers ta nouvelle.
Je maintiens en revanche qu'elle est trop longue et gagnerait à être sérieusement compactée. Elle en serait plus percutante.
Si tu réalises ce travail, je suis prêt à relire à nouveau et te conseiller dans la mesure de mes moyens - je ne suis moi-même qu'un écrivaillon du dimanche qui se cherche, mais qui a énormément lu.
Quant au fait que c'est ta meilleure nouvelle, 2 remarques :
- c'est ton avis, mais bien des auteurs ont été surpris par le succès de certains de leurs écrits qui n'étaient pas à leurs yeux les meilleurs. Et réciproquement.
- il faut arriver à nous distancier avec nos productions. Car si une histoire ne plaît pas, ce n'est pas nous qui déplaisons ! Et réciproquement là aussi.

En tous cas, ta nouvelle mériterait selon moi une toute nouvelle version, justement car elle te tient à coeur.

A bientôt


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par paulux le Dim 8 Déc 2013 - 15:22

Je profite de ce lundi de repos pour retravailler deux ou trois fois la nouvelle. J'ai beaucoup de mal à "enlever" des parties, car mon obsession serait plutôt "d'approfondir" les sensations, les descriptions et le contenu. Néanmoins, il est évident que le rythme de la lecture est très important. Donc... je vous en dirai plus demain soir ^^
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 595
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par paulux le Jeu 19 Déc 2013 - 17:21

Ouf, voilà !!! Merci à Mormir pour sa relecture attentive, ses conseils et ses critiques. Je pense en avoir bien profité, pour apporter plein d’amélioration au texte.

J'ai retravaillé complètement la nouvelle la semaine dernière, et je viens de passer la journée à la re-corriger. Et le résultat est là:

http://paulblanchot.unblog.fr/files/2013/11/crepuscule-correc-dec-13.pdf

  
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 595
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par mormir le Jeu 19 Déc 2013 - 20:26

Bonjour Paulux,
Je lirai ton texte dans les jours qui viennent, mais pas ce soir car je suis assez crevé : enrhumé.
A bientôt


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par paulux le Jeu 19 Déc 2013 - 20:32

Bon rétablissement (mais sinon, t'es pas "obligé" de te le retaper).

J'ai publié autre chose dans la partie réservée aux adultes, sinon (mais c'est de l'épouvante, gore et érotisme).
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 595
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crépuscule

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum