Dominique Rocher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dominique Rocher

Message par Léonox le Dim 24 Nov 2013 - 19:46

Dominique Rocher se fit connaître par l'intermédiaire d’une série de neuf romans parus entre 1969 et 1974 au sein de la fameuse collection « Angoisse ». En voici la liste exhaustive:
- Délire (1969) FN ANG 167
- Boomerang (1970) FN ANG 174
- Les voyances du docteur Basile (1970) FN ANG 179
- Le pacte du sang (1970) FN ANG 186
- Le docteur soigne sa veuve (1971) FN ANG 198
- L'homme aux lunettes noires (1971) FN ANG 209
- Le monstre sans visage (1972) FN ANG 221
- Humeur rouge (1973) FN ANG 231
- La clinique de la mort (1974) FN ANG 257

Ainsi que certains titres le laissent entendre, la dame avait coutume de situer ses intrigues dans un milieu médical et hospitalier qu'elle connaissait bien, ayant elle-même suivi des études d'infirmière. Une constante qui donne un charme particulièrement vénéneux à ses romans, dont deux ont été réédités en 2010, accompagnés de cinq nouvelles, dans la collection "Noire" de Rivière Blanche sous le beau titre générique L'ambassadeur des âmes.

L’homme aux lunettes noires retrace à la première personne et au présent la fuite en avant d’une jeune femme prénommée Marie, et distille dès ses premières pages un épais climat de malaise. Le terrible conflit intérieur d’une mère encore femme qui désire refaire sa vie à l’étranger avec son amant est en effet éclipsé par une machination meurtrière aux conséquences incalculables… Car Marie va devoir partir seule à New Delhi. Seule, vraiment ? Et qui est cet homme aux lunettes noires qu’elle ne cesse de croiser ? Que veut-il ? Pourquoi son amant ne donne t-il aucune nouvelle ? Peut-elle faire confiance à ce guide qu’elle n’a pas choisi ? C’est ainsi que Marie va découvrir en compagnie du trouble Rani une Inde de cauchemar, basculant peu à peu d’une sourde inquiétude à une terreur incontrôlée dont elle ne s’éveillera que dans des circonstances tragiques. Entre perte des repères et peur de l’inconnu, l’auteur délivre ici, grâce à un style sec et nerveux – il n’est pas surprenant qu’elle écrive aujourd’hui des polars - un vrai modèle d’ « Angoisse » au doux parfum de Giallo…

Humeur rouge, rebaptisé Humeur pour l'occasion, illustre quant à lui l’adage selon lequel certains psychiatres seraient plus fous que leurs patients. Optant pour une structure binaire (un chapitre sur deux est consacré à la psychanalyse proprement dite, et l’autre, très judicieusement, dépeint l’impact de la thérapie sur… le médecin !), Dominique Rocher retrace ainsi avec finesse la lente dégradation de l’état mental de son protagoniste principal. Spécifions tout de même que le « patient » ne l’est guère, et que son analyse ne tardera pas à révéler des tendances psychotiques d'une nature aussi imprévisible que singulière… Affrontement larvé aux allures de bras de fer à distance, la relation entre les deux hommes va peu à peu se détériorer, jusqu’à prendre une orientation flirtant avec le sado-masochisme. Des effets secondaires à l’état second, il n’y aura désormais plus qu’un pas…

Des effets secondaires à l’étape seconde, je vous reparlerai très prochainement de Dominique Rocher sur un autre topic. Vous en saurez plus d'ici dix jours en cliquant sur ce lien: http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/t1227-la-collection-noire-de-riviere-blanche


"J'ai vomi sur une tortue" Amaranth
"Jute dans une histoire, bien sûr" Purple-fan.
"C'est souvent quand on expérimente de nouvelles choses qu'on obtient les meilleurs couchons" Amaranth
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 2950
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 99
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Rocher

Message par Zaroff le Dim 24 Nov 2013 - 21:10

Intéressant. Je ne connais absolument pas cette auteure. Elle a d'autres pseudos ?


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12658
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Rocher

Message par Léonox le Dim 24 Nov 2013 - 21:18

Nope, pas d'autre pseudo à ma connaissance.
Contrairement à feu son mari, décédé cette année, qui écrivit sous le pseudonyme de Michel Saint-Romain quatre romans pour Angoisse entre 1971 et 1972.


"J'ai vomi sur une tortue" Amaranth
"Jute dans une histoire, bien sûr" Purple-fan.
"C'est souvent quand on expérimente de nouvelles choses qu'on obtient les meilleurs couchons" Amaranth
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 2950
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 99
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Rocher

Message par Zaroff le Dim 24 Nov 2013 - 21:22

Je ne connais pas le mari non plus. Laughing 


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12658
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Rocher

Message par Paladin le Dim 24 Nov 2013 - 22:01

Je ne connais pas cette auteure non plus, ça m'intéresse de la découvrir!

Humeur rouge, rebaptisé Humeur pour l'occasion, illustre quant à lui l’adage selon lequel certains psychiatres seraient plus fous que leurs patients.
C'est exagéré, mais je dois dire que j'en ai connu certains, c'était pas faux!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10099
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Rocher

Message par Léonox le Dim 24 Nov 2013 - 22:09

Content de voir que le sujet vous intéresse.
A propos, voici ce qui figure actuellement sur la page d'accueil du site de Rivière Blanche:

PROMOTION POUR LES FÊTES DE FIN D'ANNÉE
Pour l'Achat de SIX (6) LIVRES (ou plus), n'importe lesquels: 40% de remise!
À DIX (10) livres (ou plus), PORT GRATUIT (France Métropolitaine seulement) en sus.
Paiement par chèque ou paypal.
Nous écrire pour devis.
(promotion expire le 31/12/2013)


Et si je place cette annonce ici, c'est que "n'importe lesquels" inclut, outre le recueil L'ambassadeur des âmes rassemblant les deux romans présentés ci-dessus, l'intégrale de la saga de Mme Atomos et les deux omnibus de Kurt Steiner évoqués dans les topics voisins...

A vos listes de Noël, les amis. Wink


"J'ai vomi sur une tortue" Amaranth
"Jute dans une histoire, bien sûr" Purple-fan.
"C'est souvent quand on expérimente de nouvelles choses qu'on obtient les meilleurs couchons" Amaranth
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 2950
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 99
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Rocher

Message par Blahom le Dim 19 Jan 2014 - 11:51

De Dominique Rocher, j'ai lu La Clinique de la mort. Prétendre qu'il s'agit d'un grand "Angoisse" serait exagéré : on est loin de la noirceur de Marc Agapit, Benoît Becker ou G. J. Arnaud. Cela n'empêche pas ce roman de se lire avec plaisir. Dominique Rocher connaît bien l'univers médical dans lequel se déroule l'histoire. De mystérieux décès ont lieu dans une luxueuse clinique privée. Le héros mène l'enquête. On sent que l'auteur a davantage de prédilection pour échafauder une intrigue policière; les rebondissements en rapport avec le surnaturel ne semblent avoir été rajoutés que pour coller davantage au format "Angoisse" proprement dit (contrainte imposée par l'éditeur ?). Le thème principal du roman, que je ne révélerai naturellement pas, s'avère d'ailleurs tout à fait d'actualité.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Rocher

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum