Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Léonox le Lun 25 Nov 2013 - 21:46

Complètement bluffé, et une nouvelle fois sous le charme.
Jack a déjà dit beaucoup de choses, et de fort belle manière, aussi ne détaillerai-je pas mon ressenti outre mesure, d'autant qu'il ressemble à s'y méprendre au sien.
Ceci, quand même: ta façon de traiter les névroses, de procéder par petites touches, avec des mots très directs mais toujours bien choisis, et de parfois faire basculer tes récits dans un onirisme cauchemardesque me séduisait depuis que je te lis, et me rappelait vaguement quelque chose sans que je parvienne pour autant à mettre un nom dessus.

La lecture de ces deux textes m'a aidé à y voir plus clair.
Et me contraint donc à te faire un des plus beaux compliments dont je sois capable (oui, je sais, tu n'aimes pas trop ça, tu ne trouves pas ça très constructif, mais là c'est plus fort que moi): ton style me rappelle, toutes proportions gardées, celui de Marc Agapit.
Alors bien sûr, dans ton cas, pas de misanthropie, encore moins de misogynie (par la force des choses), nulle trace de complaisance à l'égard du morbide et du macabre.

Ta propre approche est certes moins noire, mais je trouve que vous partagez l'extraordinaire faculté de faire vraiment ressentir les émotions de vos personnages en peignant leurs fêlures. Et ce qui est très fort avec toi, c'est qu'il n'y a rien d'impudique dans ces évocations intimes. Au contraire, si elles peuvent déstabiliser (mais n'est-ce pas là l'un des buts du Fantastique ?), tes visions savent dans le même temps provoquer une précieuse empathie douce-amère.

Alors Eimelle, rien que pour ces deux textes, et même si je me tiens quelque peu à l'écart du concours "Vieux", je me permets de te décerner ma petite médaille personnelle.
Et si tu veux en savoir un peu plus au sujet de Marc Agapit, reporte-toi à ce topic: http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/f52-collection-fleuve-noir-angoisse


"Entre deux mots, mieux vaut choisir Léo." Raven

Léonox
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH

Messages : 2676
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 96
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Lun 25 Nov 2013 - 22:11

Merci Léonox ! J'ouvre de ce pas ton lien !
Je suis un peu en retard aujourd'hui, mais je poste ma troisième nouvelle : Le chat de Schrödinger.
Mon copain m'a dit qu'il y avait un passage qui était difficilement compréhensible à la lecture. Je ne vous dis pas lequel, j'aimerais voir si vous partagez aussi cet avis, et s'il y a bien un problème dans ce texte ! Vos avis me sont toujours précieux pour diagnostiquer les problèmes des textes !
Merci beaucoup d'avance ! Et à la semaine prochaine ! ^^
Eimelle


Dernière édition par Eimelle le Ven 27 Mar 2015 - 20:45, édité 1 fois

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Paladin le Lun 25 Nov 2013 - 22:19

Je finis de lire les textes du concours mais je crois que je vais devoir vite me pencher sur ta prose, Eimelle !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Lun 25 Nov 2013 - 22:44

Je suis en train de lire le dossier consacré à Marc Agapit sur le lien que tu m'as envoyé, Léonox. Ca paraît drôlement intéressant, mais je suis en train de me demander s'il serait possible pour moi de lire ça. Comme j'ai compris, ses histoires reposent sur des jeux de manipulations assez pervers, et j'ai l'impression que ça doit être psychologiquement assez dur à lire, non ? Je n'arrive déjà pas à lire Stephen King... Est ce que tu penses que ses nouvelles (pas de roman tout de suite) seraient trop dures psychologiquement pour moi ? Mais sa plume a l'air, comme le dit le dossier, de savoir très bien capté des émotions, des personnalités, tout en y ajoutant des touches métaphysiques, ce qui m'intéresse au plus haut point... Les livres sont très chers aussi, d'après ce que j'ai compris ?
Je profite du fait que je t'ai sous la main pour te poser quelques questions : je suis arrivée récemment dans le monde fantastique, et il y a des choses dont vous parlez que je ne comprends pas. Je ne comprenais déjà pas jusque là cette fascination pour la collection Fleuve Noir, qui m'avait l l'air d'être un mythe dans le milieu du fantastique. Je parviens à y voir un peu plus clair avec l'article que tu as mis en lien, mais j'avoue qu'il reste beaucoup de trucs qui m'interpellent : quelles sont par exemple les différences entre l'école française et l'école américaine (car j'ai bien cru comprendre que c'était effectivement différent...). Qu'est ce que cette fameuse "école belge " dont vous n'arrêtez pas de parler ? Quels sont les succès et les auteurs phares de Fleuve Noir, et pourquoi cette collection a-t-elle tant marqué les esprits ? Tu peux me répondre en me donnant un ensemble de liens si tu préfères...
Merci d'avance
Eimelle
P.S : Si tu as le temps de lire Le chat de Schrödinger, que je viens d'ajouter, je serais heureuse de connaître ton avis, et de voir si toi aussi tu as repéré le "truc qui cloche" dans ce texte et que mon copain a vu...

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Paladin le Lun 25 Nov 2013 - 22:55

Je vais laisser Léonox répondre, il est bien plus calé en plus que moi question Fleuve Noir. Je voulais juste dire que le Fleuve Noir ne faisait pas que du bon, loin de là, mais il a publié des grands noms comme Marc Agapit ou Kurt Steiner. C'était une collection populaire, de poche, qui sortait beaucoup de titres.

Agapit n'a pas écris de nouvelles, des romans, et c'est vrai, c'est très noir. Par contre question prix tu peux en trouver pas très cher sur Priceminister: http://www.priceminister.com/s/marc+agapit/s/1

Je te conseille par exemple L'école des monstre qu'on trouve pas cher et qui est parmi ses meilleurs.


Dernière édition par Paladin le Mar 26 Nov 2013 - 8:10, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Léonox le Lun 25 Nov 2013 - 23:04

Merci Paladin, tu me fais beaucoup d'honneur, mais je pense que sur ce forum le vrai maître en la matière n'est autre que Jack. Ceci dit, je crois qu'avec Zaroff, qui passera aussi sur ce topic, on devrait réussir à bien se compléter tous les quatre. Car tu poses beaucoup de questions passionnantes, Eimelle, dont certaines mériteraient un sujet à elles seules.

Je vais, si tu me le permets, prendre un peu le temps d'y réfléchir (et, accessoirement, de dîner), et te ferai une réponse digne de ce nom demain. Après avoir lu ton nouveau texte. Wink


"Entre deux mots, mieux vaut choisir Léo." Raven

Léonox
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH

Messages : 2676
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 96
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Mar 26 Nov 2013 - 8:29

Merci beaucoup de prendre le temps de me répondre !
Bises
Eimelle

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Léonox le Mar 26 Nov 2013 - 10:11

Avec plaisir, Eimelle.
Et c'est vraiment le cas de le dire, car comme prévu je viens de lire ton nouveau texte.
S'il m'a encore beaucoup plu, il m'a semblé un peu (un poil ?) différent des deux précédents.
Certes il partage avec eux des points communs (comme le dédoublement de la personnalité, ou plus exactement les identités "flottantes"), mais je l'ai aussi trouvé plus "doux".
J'explique cet adjectif: il y a dans Le chat... moins de ruptures, à la fois dans la forme et dans le fond: le Fantastique est plus diffus, il reste sous-jacent, il... ronronne ?
Tu as adapté ton style à ton protagoniste principal, et les séquences heurtées dont tu parsèmes tes textes se font ici plus caressantes... sans cesser d'être menaçantes !
Voilà pourquoi tes "fractures du réel" ne m'ont pas manqué: d'une part, l'effet produit par ta nouvelle est en totale cohérence avec l'un des thèmes principaux (qui a quelque chose à voir avec la profession de Lucien, pour ne pas spoiler), ensuite ce Fantastique qui n'en est peut-être pas m'a aussi rappelé un film que j'aime beaucoup de par son caractère ambigu: il s'agit de Cat People, un petit bijou que Jacques Tourneur a tourné pour la RKO en 1942.

Merci une nouvelle fois pour cet excellent moment de lecture, que j'ai lu d'une traite sans rencontrer de problème particulier. En attendant les avis de Jack, Zaroff et Paladin, je serais donc curieux de connaître le passage que ton copain a trouvé "difficilement compréhensible"...

Tes questions, maintenant:
Marc Agapit est, comme tu l'auras constaté, un écrivain grandement apprécié sur ce forum. Ainsi que l'a justement dit Paladin, sa prose est en effet très noire, et ses univers cruels et pervers. Eimelle, je ne te connais pas assez pour savoir si la lecture de son oeuvre te serait douloureuse, mais une chose est pour moi certaine: tu ne pourras rester indifférente à ses phrases courtes et tranchantes comme des scalpels, à ses séquences hallucinées construites en spirales, et à sa manière de dire la folie en profanant l'intimité de ses personnages. Voilà pourquoi je me suis permis ce parallèle avec ton travail. En outre, comme nous en parlions sur un autre fil, je pense aussi que la découverte de cet écrivain pourrait aussi t'être utile dans le cadre de tes projets de romans. Enfin, Agapit n'a pas en effet été réédité depuis longtemps, mais on peut quand même encore trouver certains de ses livres à des prix raisonnables.

Le Fleuve Noir: alors là, beaucoup, beaucoup de choses à évoquer. Disons pour faire simple qu'il s'agit d'une maison d'édition fondée après-guerre, qui va proposer plusieurs collections de romans dits "populaires" dans des genres très divers. Certaines dureront très longtemps (Spécial Police, Espionnage, Anticipation), d'autres moins, mais quelques-unes finiront par être revues à la hausse longtemps après leur interruption. Ainsi d'"Angoisse", qui nous intéresse ici. Paladin a déjà cité Kurt Steiner (avec Agapit l'autre figure majeure de la série), mais je prends personnellement beaucoup de plaisir à lire aussi d'autres auteurs. Des gens comme André Caroff et G.J. Arnaud ont par exemple écrit pour les quatre collections précitées, et je trouve que de tels parcours forcent le respect. Cela prouve leurs facultés d'adaptation, leur capacité à écrire vite et efficacement, et donne ainsi une oeuvre d'une grande diversité.

Les différences entre les "écoles" américaine, française et belge. Ouch. Tu sais qu'il y a de quoi faire une thèse, là ? Plutôt que d'"écoles", je parlerai donc plutôt pour faire court d'"époques". D'avant-guerre et d'après-guerre. Des campagnes et des villes. Des mythes et de la modernité. De nouvelles et de romans, aussi. Grâce à ces différents axes, tu pourras peut-être mieux appréhender ce qui distingue les "anciens" des "modernes". Car là se trouve, à mon humble avis, la différence principale. Ainsi y a-t-il d'un côté Poe, Lovecraft, Smith, Dunsany, Machen (tous essentiellement nouvellistes), et de l'autre les auteurs de la série Angoisse (tous principalement romanciers). Et au milieu il y a la Belgique, avec la collection Marabout Fantastique, et des écrivains comme Ray, Owen et De Ghelderode, qui se trouvent à un carrefour et réussissent à concilier dans leur travail tous les aspects évoqués plus haut.

Tout ceci n'offre évidemment qu'une esquisse d'un panorama beaucoup plus vaste.
Mais comme je pense que ce pavé est déjà assez long je m'en tiendrai là pour l'instant, et laisserai à mes petits camarades le soin de compléter et/ou d'amender cette ébauche.
En espérant avoir répondu à tes questions, Eimelle.


"Entre deux mots, mieux vaut choisir Léo." Raven

Léonox
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH

Messages : 2676
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 96
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Mar 26 Nov 2013 - 11:48

Merci beaucoup de tes réponses, Léonox ! J'ai encore du mal à me représenter les différences entre l'ancien fantastique, le nouveau, et l'école belge, mais je pense que nos amis pourront compléter...
J'aime beaucoup Jacques Tourneur que tu cites... J'ai vu La Féline à 10 ans, et ce film m'a marqué à vie (je viens d'ailleurs de l'acheter en DVD). C'est donc un grand honneur d'être comparée à lui !
J'ai l'impression tout de même que ce texte t'a un peu moins plu, il est vrai comme tu dis que l'élément fantastique y est moins marqué... Et peut-être l'histoire est-elle moins "hallucinée".
Pour le passage qui a déplu à mon copain, c'est celui où je change pour la première fois de focalisation pour passer des pensées du fils aux pensées de la mère (celui où pour la première fois le chat et la mère ne font qu'un...). Il a trouvé ça trop abrupt, et qu'on s'y mélangeait un peu les pinceaux...
La fin me paraît aussi un peu cafouilleuse, il faudra peut-être que je revois cela : qu'en penses-tu ?
Merci en tout cas d'avoir pris le temps de me répondre (et quelle réponse ! ),
Bises
Eimelle

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Mar 26 Nov 2013 - 12:03

Et pour dire la vérité sur ce texte, il m'a été inspiré par la relation qu'entretient ma mère avec son chat... Cette relation, tellement fusionnelle, me fascine lorsque je vais chez elle : c'est absolument incroyable la manière dont les gens vivent avec leurs animaux de compagnie, surtout lorsque ce sont des personnes seules ! Et pour tout dire, ce chat est tellement lié à elle, qu'il est incroyablement malheureux quand  je débarque pour plusieurs jours, parce que j'entre dans une relation qui se fait uniquement à deux ! Jalousie totale ! lol

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Léonox le Mar 26 Nov 2013 - 13:18

Re-bonjour Eimelle,

Concernant le passage où tu changes de point de vue, personnellement je n'y toucherais pas.
C'est précisément le moment où le récit bascule, et tu marques déjà cette rupture par un nouveau paragraphe. Moi, ça me suffit. En outre, quand tu écris "L'esprit de la mère s'échappa", je ne trouve pas qu'il y ait là matière à "s'emmêler les pinceaux". Au contraire. Alors oui, c'est peut-être un rien abrupt, mais quand on songe aux mues célèbres du Fantastique (vampires, loups-garous, Dr Jekyll et Mr Hyde), ça ne pose pas de problème.

Ta fin: en effet, ta dernière phrase me semble superflue. Non seulement tu dis déjà plus ou moins la même chose cinq lignes plus tôt (même si c'est formulé différemment), mais je trouve que conclure par "Ils n'étaient pas si différents de lui, finalement..." aurait peut-être davantage de force. Ainsi pourrais-tu rester sur une note plus mystérieuse que scientifique.

Et non, ce texte ne m'a pas moins plu que les précédents. Je l'ai certes trouvé un peu différent, mais il m'a permis de découvrir une autre facette de ton travail. Et je ne me suis aucunement senti en manque de Fantastique. Il m'est juste apparu que tu exploitais ici de nouvelles voies, ce qui est tout à ton honneur. D'où ma comparaison avec le film de Tourneur.

Quelques précisions quant aux "écoles" américaine, française et belge. Tout d'abord, je dois t'avouer ne guère croire à la notion d'"école". Pour moi, il s'agit surtout là d'inventions de journalistes en mal de catégorisations. C'est pourquoi j'ai évoqué d'autres pistes, comme le contexte historique ou "mystique". D'un point de vue formel (puisque je suppose que là est le coeur de ta question), je pense qu'il y a autant d'écoles que d'auteurs. Alors certes, il y a de grandes tendances, comme le romantisme gothique et noir qui imprègne les récits des auteurs du début vingtième. Certes il y a ensuite ce que l'on a appelé les "pulps" américains des années 30, où nombre d'auteurs ont placé des nouvelles Fantastiques fortement imprégnées d'Aventure. Certes, enfin, il y a la "contamination" du Fantastique par le roman Noir, qui aboutira aux Thrillers des années 80. Mais ce ne sont là que des chapelles, dans lesquelles les auteurs les plus intéressants ne peuvent - et ne veulent - être enfermés. Nombre d'entre eux ont d'ailleurs touché à tout (genre, mais aussi format). Des écrivains comme Brown, Bloch ou Matheson étaient par exemple aussi à l'aise dans la nouvelle que dans le roman, et passaient avec une stupéfiante aisance du Fantastique au Polar. Tout ceci pour te dire que les genres sont poreux, et se nourrissent les uns les autres depuis qu'ils existent. Ne qualifiait-on d'ailleurs pas les premiers romans "gothiques" de romans "noirs" ?


Dernière édition par Léonox le Mar 26 Nov 2013 - 14:32, édité 1 fois


"Entre deux mots, mieux vaut choisir Léo." Raven

Léonox
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH

Messages : 2676
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 96
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Mar 26 Nov 2013 - 14:27

Merci beaucoup Léonox ! Tu m'es vraiment d'une aide précieuse !

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Jack-the-rimeur le Mar 26 Nov 2013 - 18:16

Le chat de Schrödinger, pas mal mais, malgré tout le bien que je pense de toi, je crois que cette fois tu es passée à côté de ton sujet.
Au début, je me suis dit : Tiens, elle va se glisser dans la tête du chat quantique et inverser le problème : Y a-t-il ou non un monde à l'extérieur de la boîte ?...
Puis, quand j'ai vu Lucien entrer dans un ascenseur, j'ai pensé que c'était lui qui allait tenir le rôle du chat dans la boîte et je m'attendais à le voir se dédoubler en sortant de la cabine... C'était pas ça non plus.
C'était une histoire de relation psy un peu trouble entre une mamie et son chat. Une interpénétration de deux psychés fort bien rendue au demeurant, mais dont le rapport avec le principe d'incertitude reste assez nébuleux et ne paraît tenir qu'en raison de la profession de Lucien. Je veux dire que s'il était psychologue, on parlerait d'empathie ou de substitut affectif à la solitude. Un spiritualiste évoquerait la communion des âmes, et un professeur d'histoire ancienne y verrait les étranges affinités qui liaient jadis une sorcière à son esprit familier.
Une incertitude si tu veux, mais qui reste loin de la "superposition d'états" qui caractérise le chat de Schrödinger et qu'on pourrait traduire, grosso modo, par : "Une chose peut à la fois être et n'être pas".
Du moins, c'est comme ça que je perçois la chose... et tu n'es pas obligée d'être d'accord.
Bel essai quand même.
(Un petit contresens, page 1 : "Aucune qui n'acceptât de partager..." La négation est de trop.)
A +.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Mar 26 Nov 2013 - 22:18

Coucou Jack !
Merci de ta lecture ! Tu as sans doute raison : je trouve tes idées bien meilleures que la mienne au final ... Du coup, ça vaut peut-être le coup de réécrire une autre version du chat de Schrödinger, plus hard, à partir de tes idées... Que dis-je, deux autres versions ! Ouais, je sens que va devenir intéressant ! En fait, ce qui pourrait être drôle, c'est d'écrire ce texte en trois parties. Trois parties avec trois décors semblables, même personnages, même lieux... Et trois textes différents, dont celui-ci serait le premier. Avec trois chats de Schrödinger différents, donc trois états à la fois ! Trop bien, c'est tout à fait le genre de choses que j'ai envie de faire ! Si ça ne te dérange pas que je reprenne tes idées, bien-sûr ?
Bises,
Et merci encore de ton imagination débordante, si motivante ! Tu me nourris de ton imaginaire !
Eimelle

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Eimelle le Mar 26 Nov 2013 - 22:19

P.S à ton intention : Tu es génialissime, je t'adore, je te vénère !
Je déterre le chat de Schrödinger, si tu es d'accord !

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternatives au concours "Vieux" de l'Ecritoire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum