Le Crépuscule des Vieux

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Jack-the-rimeur le Mar 12 Nov 2013 - 19:48

Merci, jeune dame.
Les clins d'oeil, c'est pour flatter les jurés en douce, mais tu gardes ça pour toi, hein ?


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2226
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Eimelle le Jeu 14 Nov 2013 - 22:39

Coucou Jack-The-Rimeur !
J'avoue que je ne sais pas trop quoi dire après la lecture de ta nouvelle. Un sentiment assez mitigé et contradictoire, que je vais essayer d'expliquer :
-D'abord, une très grande aisance stylistique dans le domaine de l'humour noir. En effet, tu sais trouver les tournures adéquates pour transmettre ce type d'ambiance, pour pousser à rire très jaune, pour le coup ! Un très bon point pour toi !
-Ensuite, une idée vraiment intéressante, du début au final. On accroche, tu sais maintenir la pression, et surtout, tout cela paraît très vivant ! Je pense que c'est une de tes grandes qualités : parvenir à ce qu'on voit la scène de manière vivante et décalée à la fois, qu'on arrive (presque) toujours à visualiser..
-Enfin, un vrai effort de documentation qui aurait sans doute pu être un peu plus poussé. Je n'ai pas eu de mal à suivre les explications scientifiques des dernières pages. Mais je n'ai pas bien compris le système qu'a mis au point Corbier pour rester jeune.
SPOILER:
En fait, il a mis ses cellules types de jeune au congélo pour pouvoir créer des jeunes dans sa tranche d'âge ? Sur lesquels il prélève ensuite régulièrement des cellules souches, c'est ça ? Déjà, je ne vois pas très bien pourquoi il ne peut faire cela que sur des cellules fraiches, pour moi, c'est un artifice d'écrivain, que rien ne justifie scientifiquement lol ! Mais en plus, cela veut dire qu'il prélève régulièrement des cellules types sur les jeunes qu'il vient de créer, pour créer un nouveau clone ? Je ne suis pas scientifique, mais avec un fonctionnement pareil, je pense qu'il y a longtemps que ces cellules auraient subi des aliénations génétiques, qui ne manquent pas d'arriver à chaque fois qu'on copie le génome ! Et je pense, que Léonox Corbier, n'en déplaise à notre cher écritorien du même nom, serait depuis longtemps devenu un débile congénital, ou un infirme profond... Mais à la rigueur, passe cela, il faut bien de la magie à un texte, et pour cela, quelques libertés avec la science sont souhaitables ! Mais il est tout de même dommage d'essayer de cautionner  par des arguments scientifiques des choses qui ne résistent pas vraiment à l'analyse. le plus succinct. Autant ne pas en chercher la caution dans ces cas-là, car si tu tombes sur des lecteurs qui sont de vrais scientifiques, pour le coup, je pense qu'ils vont en tomber de leurs chaises ! Et il ne vaut mieux pas, je pense, s'aliéner un tel lectorat dans le domaine de la SF...
-Autre chose : j'aime beaucoup ta fin.
SPOILER:
On se demande vraiment si le clone de Léonox Corbier va résister à la tentation de faire la même chose que son prédécesseur, alors que cette manière de faire l'a révolté quand il était de l'autre côté. Malgré tout, je trouve que celui qui a fait figure de paternel a été assez rosse avec eux : on ne sauve pas des enfants pour les envoyer à la boucherie... Mais bon, avec les humains, on peut s'attendre à tout.
Les personnages les plus réussis sont, je trouve, ton clone, et surtout Alice... Ah Alice, un délice que ce personnage, qui va au devant de tous les clichés... Parce que les autres flirtent quand-même assez bons avec le cliché, justement. On voudrait plus de personnages comme Alice, humains, tout simplement !
Après, quelques petites choses m'ont gênée, je te l'avoue:
-Le style que tu prends, qui se décale légèrement de la réalité pour mieux la dévoiler dans toute sa splendeur est très difficile à maîtriser, car il faut savoir rester à bonne distance de la réalité . Il faut être assez décalé, pour faire rire le lecteur malgré la tristesse de la situation, et en mêle temps assez proche, pour ne pas sombrer dans la caricature, et rester dans la subtilité. Or, c'est le plus gros reproche que je ferais à ton texte : se vautrer dans la caricature, assez grossière malgré tout. Je suis sûre que tu as assez de finesse pour faire un rendu plus subtil, plus pertinent dans ses analyses de la société moderne, qui ne soit pas une caricature d'elle même. Tu vas me dire, quand c'est le premier reproche qu'on fait à un texte, il y a de quoi envoyer se faire foutre les critiques, quand-même  !!
Mais je pense que tu as le niveau pour prendre en considération ces critiques. Et je vais te faire une confidence : j'ai beaucoup essayé d'écrire dans ce style et de trouver cette bonne distance... Et je n'y suis jamais arrivée ! Je suis donc, comme tu le vois, bien placée pour te faire la morale lol !
-J'ai été ensuite assez sensible à l'effort fait autour de la structure. Tu mélanges différentes voix, entre un prélude scientifique, et un mélange des focalisations internes dans la deuxième partie, et c'est assez réussi. Je pense que tu aurais pu plus accentuer ce passage d'une focalisation à l'autre toutefois : ton texte fait parfois assez "fouillis", et je trouve qu'il y a un peu trop de dialogues, au dépit de la narration. Certes, ça donne un effet très vivant , mais quand le dialogue prend le pas sur la narration au point de la suppléer, ça donne un petit quelque chose d'inachevé, je trouve...
A part ça, j'ai passé un très bon moment, je ne me suis pas ennuyée du tout malgré la longueur. Je continuerai de te lire avec grand plaisir !
En résumé, soigne un peu plus la subtilité dans le fond (personnages, situations) et dans la forme (dialogue, focalisation, structures), et ce sera parfait !
Bon, maintenant, je passe aux autres textes du concours (et il y a de quoi faire lol)
Bises à tous,
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Jack-the-rimeur le Ven 15 Nov 2013 - 3:43

J'avoue, Eimelle, que ton commentaire m'embrouille un peu. Non qu'il ne soit pas pertinent mais... Bon, je vais essayer de répondre :
- D'abord, le "système" Corbier. Je vais essayer d'être clair : Entre 80 et 85 ans, en gros, il s'est fait prélever une quantité conséquente de cellules souches qu'il peut conserver au frigo indéfiniment. C'est à partir de cette banque qu'il produit ses clones. Donc, tous des clones de première génération, pas des copies de copies de copies qui, elles, en effet, subiraient une grave accumulation d'altérations génétiques successives. L'âge élevé du donneur originel entraîne un vieillissement prématuré du clone et, au bout de 4 ou 5 ans (âge physiologique : une quinzaine d'années) des cellules souches sont à leur tour prélevées sur le clone (phase jeune) pour être réintroduites dans le sujet originel où elles sont prises comme références par le système de reproduction cellulaire avec, pour conséquence logique, un rajeunissement de l'organisme de Corbier. Voilà pour le principe de base. Autre conséquence : il s'agit d'une jeunesse de clone, donc éphémère, d'où nécessité de répéter fréquemment l'opération. Conséquence ter : gommage progressive des petites différences entre Corbier et ses clones. Enfin pour quelles "raisons inconnues", cette manip ne peut-elle fonctionner qu'à partir de cellules souches de clone fraîches et non congelées au préalable ?...
Spoiler:
Postulat nécessaire : Parce que, dans le cas contraire plus besoin de planifier un élevage producteur et, par voie de conséquence, plus de monstruosité, donc plus de monstre, plus de vengeance et, in fine, plus d'histoire. Hein, à quoi ça tient une intrigue ?
Pour le reste : Les clichés, la caricature, la subtilité en gros sabots, tu as probablement raison. Une fois le canevas structuré et les ressorts en place, j'ai abordé l'habillage plus à la façon d'un Mel Brooks dans "Le shériff est en prison" que d'un Woody Allen. Mais faut dire aussi que l'action et son cadre ne se prêtait guère non plus à un humour intimiste et subtil. Après c'est plus ou moins une question de dérapages contrôlés. Et là, chaque lecteur a sa propre perception. C'est ce qui rend les réactions intéressantes et enrichissantes.
En tout cas, merci. Tu m'as donné à réfléchir.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2226
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Eimelle le Ven 15 Nov 2013 - 9:30

D'accord. Mais si tu prélèves des cellules souches à 80 ans, les cellules souches auront 80 ans dès que le clone naîtra. Après, lui, pourra paraître plus jeune... Mais son matériel génétique aura cet âge-là, quoi qu'il en soit (il y a une différence entre l'âge du matériel génétique et l'âge du sujet).
J'espère en tous cas que je ne t'ai pas trop vexé... Comme je te l'ai dit, je trouve que tu as énormément de talents et de ressources... Et j'aime beaucoup ce que tu fais : peindre et dénoncer la société d'aujourd'hui par le décalage et l'humour noir, c'est génial. C'est juste qu'à mon avis, si tu essaye d'aller plus en subtilité dans tes peintures, elles n'en seront que meilleures. Quelqu'un te comparait à un sniper dans les autres commentaires : alors, n'utilise pas un bazouka pour dégommer tout ce qui te paraît (à raison) injuste et horrible dans notre société. Prend un petit fusil, avec un bon viseur, et vise juste, sur le point vital qui fait mal !
Bises,
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Jack-the-rimeur le Ven 15 Nov 2013 - 19:18

Pas de souci, Marie. Ce n'est pas vexer que d'être franche et spontanée, mais de l'honnêteté, une qualité bien trop précieuse !
A propos de clichés, s'il y en a un qui m'agace, c'est les clones de S-F. 99 % d'entre eux sont ipso facto de parfaits duplicatas du modèle de base. Depuis Dolly, on sait que c'est loin d'être aussi facile. Aussi, par acquit de conscience, j'ai essayé de tenir compte de cette réalité dans mon explication finale, mais, bien évidemment, ça reste du niveau du trompe-l'oeil, un tour de passe-passe pseudo-cohérent. Une caricature de plus ? (Tu penses bien que si cette combine tordue avait quelque fond scientifique, je pourrais vivre peinard sur mon "Nobel" et publier toutes les histoires au bazooka que je veux sans tenir compte des avis de ce forum !)...
Pardon !
Pour la grosse artillerie, tu as raison, bien sûr. (Peux pas nier, je suis pris la main dans le sac.) J'ai une hantise quand j'écris, celle d'ennuyer le lecteur (manque de confiance en moi, sans doute), ce qui me conduit souvent à en rajouter sans nécessité. Un penchant véniel mais que je peux maîtriser quand je m'en donne la peine (si, je t'assure, je l'ai déjà fait). Maintenant, cela fait tellement de bien aussi, quelquefois, de lâcher les chevaux sans trop se poser de questions. Allez, ça a bien dû t'arriver une fois ou deux, non ?... Si, cherche bien...
Bises.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2226
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Eimelle le Ven 15 Nov 2013 - 22:51

Bien-sûr que ça m'arrive ! En fait, je pense mon temps à faire des expériences inavouables et surtout imprésentables... C'est en écrivant qu'on devient écrivain, et il faut pas mal de loupés pour parvenir à réussir un effet... Le nombre de fois où tu essaies un truc, et puis tu le fais lire, on te dit que ça ne marche pas... Tu es déçue, tu réessayes, et on te dit que c'est pire. Et puis un jour, comme par enchantement, ça vient : tu as enfin réussi... Tu es enfin satisfaite, et puis tu as un autre truc qui te titille, que tu voudrais bien réussir... Alors, tu fais encore une somme conséquente de loupés imprésentables, tu te fais asticoter par des personnes de confiance, avant d'y arriver, enfin ! Pour cela, je comprends trop bien cette situation, d'autant plus que j'ai à la maison un critique très exigeant qui ne me fait aucun cadeau dans ses lectures : mon copain. Pour lui, tant que ce n'est pas au niveau de Stephen King, c'est mauvais... Bon, autant dire qu'à ses yeux, je n'ai pas encore un seul texte de réussi, juste deux ou trois " trucs potables". Mais j'aime bien ses critiques franches et sans concession, parce qu'elle me permettent de cibler exactement un défaut, et de l'avoir à l'œil ensuite... Personnellement, j'ai horreur des critiques de complaisance qui n'apportent strictement rien, même si elles font du bien à l'égo... Un seul mot d'ordre : viser l'excellence, demander toujours plus. Tant que le résultat n'est pas parfaitement atteint, c'est mauvais. Alors, j'ai tendance à appliquer ce principe sur le forum, même si j'ai l'impression que ça en blesse quelques-uns... Pardonnez-moi, mais j'ai ce grand défaut, que certains appelleront perfectionnisme ou maniaquerie : je suis très avare en compliments . Ou quand j'en fais, il faut toujours qu'il soit accompagner d'éléments rébarbatifs... Car je n'ai en tête qu'un idéal : la perfection. Même si on ne l'atteint jamais, s'efforcer de l'atteindre est en soi un bel exercice...
Après, comme je t'ai dit, j'aime bien ton texte, et il est probable même que je vote pour toi...Pour l'instant, même, je n'ai pas tout lu, mais je crois que c'est le texte que je préfère : je considère même qu'il est d'un niveau supérieur au mien, comme quoi je ne suis pas chauvine lol ! Mais quand je sens qu'on peut faire plus, alors je demande plus, je suis comme cela... Et pour l'occasion, je pense que ta plume très en verve gagnerait en subtilité... Et c'est un exercice que tu peux vraiment relever, je pense ! Alors, pourquoi ne pas demander plus quand on peut avoir plus ? Ce serait trop idiot...
Bises
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Eimelle le Ven 15 Nov 2013 - 23:15

Et quand tu dis que tu as peur d'ennuyer le lecteur, je te jure que ce n'est absolument pas un de tes défauts ! Au contraire, tu maintiens vraiment en haleine : c'est plutôt une de tes qualités même ! Il n'y a qu'à voir la vitesse à laquelle te viennent des images et des situations lorsque tu lis nos textes, pour voir que tu as beaucoup d'imagination, et que tu visualises clairement la scène quand tu l'écris. C'est un vrai avantage (moi, j'ai plus de mal : je réfléchis par abstraction souvent, et je ne vois pas les détails, ce qui fait que j'ai beaucoup de mal avec les descriptions).
Après, je ne veux pas faire ma "Mademoiselle je sais tout", ou être ressenti comme profondément irritante sur ce forum. Je comprends que je peux être exaspérante, car le texte qu'on présente est toujours un peu notre bébé, et on veut le protéger...Je peux certes me calmer sur les critiques, parce que j'ai l'impression qu'il y a pas mal de personnes qui le prennent mal... Mais comme je l'ai dit, je place toujours la barre très très haute... Pour moi comme pour les autres ! Je suis une perpétuelle insatisfaite ! Difficile de faire autrement...Je préfère que ce soit dit et crever l'abcès avant qu'il ne soit purulent...
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Jack-the-rimeur le Sam 16 Nov 2013 - 1:47

Non, Eimelle, pas irritante, ni exaspérante, mais stimulante, ça, oui ! O combien ! Tu n'as pas idée du souffle d'air frais que tu laisses sur ton passage. Je pense sincèrement qu'avec ton arrivée, ce forum déjà bien animé a encore acquis une dimension supplémentaire et que ce n'est que le début. Il faudrait être aveugle ou stupide pour ne pas se rendre compte que tu es une nature comme il s'en rencontre peu. Alors, surtout, reste comme tu es : brillante et spontanée, exigeante et perfectionniste, et puisses-tu nous entraîner tous dans ton sillage.
Et dis à ton copain qu'il n'y a pas que Stephen King. Neil Gaiman ou Dan Simmons sont au moins aussi bons.
Allez, à plus.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2226
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Zaroff le Sam 16 Nov 2013 - 10:01

Jack-the-rimeur a écrit:Je pense sincèrement qu'avec ton arrivée, ce forum déjà bien animé a encore acquis une dimension supplémentaire et que ce n'est que le début. Il faudrait être aveugle ou stupide pour ne pas se rendre compte que tu es une nature comme il s'en rencontre peu. Alors, surtout, reste comme tu es : brillante et spontanée, exigeante et perfectionniste, et puisses-tu nous entraîner tous dans ton sillage.
Je partage le même avis. :fleur: 


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12939
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Eimelle le Lun 18 Nov 2013 - 11:12

Merci beaucoup à vous deux ! C'est la première fois que je m'inscris à un forum, alors je ne sais pas trop comment il faut se comporter...
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Jack-the-rimeur le Lun 18 Nov 2013 - 16:28

Avec un grand respect pour les plus anciens, naturellement. Les autres morveux, tu peux les chambrer à ta guise...
Ah si ! détail important : si tu pratiques l'humour au second degré comme ce que je viens d'écrire au-dessus, il vaut mieux préciser. Une négligence qui m'a valu quelques situations inconfortables par le passé...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2226
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Similien le Mar 19 Nov 2013 - 18:40

J'ai trouvé ce texte fort agréable à lire malgré une idée de base il est vrai déjà souvent exploitée.

Tout d'abord, j'ai beaucoup aime les exergues. Ils sont bien choisis et créent fort efficacement un sentiment d'attente et de curiosité. En revanche, contrairement à certains précédents intervenants, je n'ai pas tellement accroché à la partie introductive. Je ne suis pas sûr qu'il fallait revenir autant en arrière avec l'histoire des médicaments ; cela retarde un peu l'entrée dans le vif du sujet. L'aspect parodique avec Rosie Cachalot, Marlène Lupin et compagnie ne m'a pas non plus vraiment emballé, sans doute parce que je ne suis pas Français (ne le prenez pas mal, mais votre politique est à mes yeux l'une des choses les plus ennuyeuses au monde).

Là où j'ai vraiment été pris dans le récit, c'est avec l'acte 1 et le début des Jeux. À partir de là, ta nouvelle se dévore : le style est rapide et discret, tout s'enchaîne facilement (j'ai notamment apprécié comment tu délègues une partie de la narration du combat à ton personnage de Patrice Puccini ; c'est fait de façon très naturelle, je trouve), il y a plein d'humour (la parodie du monde des médias, à l'inverse de celle de la politique, m'a beaucoup plu, je pense car elle sonne très "contemporaine" et non pas comme une anticipation), d'inventivité... En particulier, félicitations pour être parvenu à maintenir la pression tout le long du combat, ce que je juge très difficile.

Comme Didier, j'ai un peu décroché avec l'explication finale (la science n'est pas ma tasse de thé) mais ai néanmoins compris où tu voulais en venir ; ton texte me parait donc cohérent. La chute m'a aussi un peu surpris : j'imaginais qu'Alice n'aurait plus voulu quitter Gaspard d'une semelle. Mais ce n'est aucunement dérangeant.


Quelques remarques plus précises, par rapport à la syntaxe et l'orthographe :
- page 3 : « fut de d'absorber ». Petite coquille...
- page 5 : « les accent puissants ». Faute d'accord.
- page 6 : « C'est à dire ». Il manque les tirets.
- page 13 : « comme si de n'était ». Petit bourdon : il manque « rien ».
- page 18 : « poignée de mains ». Il me semble que « main » doit rester au singulier dans cette locution.
- page 19 : « C'est vous allez en avoir ». Autre bourdon : il manque « qui ».
- page 23 : « le cabine ». Faute d'accord...

Également, j'avais noté à la page 6 qu'il me semblait impropre de parler d'estocade au sujet d'une batte de baseball mais, vérification faite, on peut l'employer au sens figuré d'« attaque soudaine ». Autre détail : à ta place, j'aurais écrit les nombres en lettres (hormis les dates), notamment dans la présentation des finalistes où il y en a beaucoup. Mais je pinaille ; dans l'ensemble, c'est un excellent texte.
avatar
Similien
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 774
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 28
Localisation : Belgique

http://juliennoel.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Paladin le Mar 19 Nov 2013 - 19:24

Excellent, vraiment ! J'ai eu peur en voyant le volume à lire, mais en fait on ne s'ennuie jamais!

- La première parte, je me suis bien marré ("L'élection de Nabila à l'Académie française", MDR!!!) le seul aspect utopique de ta disptopie étant que Marlène Lupin ne gouverne que deux ans avant que son parti ne s'effondre...

- La deuxième partie, j'ai eu un petit hic, parce que j'ai eu l'impression que là tu tombais dans le style "Jeu télévisé extrême où on tue les candidats", sujet souvent traité ( Marche Ou Crève, Running Man, Le Prix Du Danger, etc... ) mais finalement tu le fais avec beaucoup d'originalité et d'humour, au travers des divers personnages, en particulier "Tank" Lopez et Gaspard Mauser (Et on sent que tu t'es bien amusé en créant les noms !)

- Et puis il y a la fin: bien sûr on se doutait que tout n'allait pas se passer comme prévu, mais le retournement final, bravo!

... Et de plus le thème "vieux" est ici scrupuleusement respecté !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10813
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Jack-the-rimeur le Mer 20 Nov 2013 - 1:09

Un grand merci, Similien, et mes excuses pour cette intro dont tu soulignes à juste titre les connotations un peu trop "franco-françaises". Emporté par mon préambule, j'admets n'avoir pas songé une seconde à d'éventuels lecteurs belges (ou québécois, il y en a aussi). Un paramètre dont j'aurais pu tenir compte... s'il m'avait seulement effleuré. Désolé.
L'histoire des médicaments, oui, cela fait remonter un peu loin, mais elle me permettait surtout d'introduire, mine de rien, le personnage de Corbier.
La partie action avec la foule en toile de fond est un défi que j'avais envie de relever depuis longtemps. Heureux qu'elle t'ait plu. La parodie du milieu médiatique était peut-être le plus facile tant il relève déjà de la caricature au naturel (si ce dernier terme y a encore un sens).
Quant à la chute, certes Alice a de l'attachement et de l'affection, voire de l'admiration pour Gaspard, mais il n'empêche que, physiologiquement parlant, une quarantaine d'années les séparent. Son couple avec Frank m'a paru plus naturel et mieux assorti. Ceci dit, je laisse le lecteur et mes personnages libres. Qui sait ? un ménage à trois...
Pour les fautes, je suis confus. En avoir laissé passer au moins sept me fait râler. Je suis plutôt maniaque là-dessus. Il faut croire qu'elles se planquent quand je relis. Sauf deux : les tirets de "c'est à dire" que j'ai une fâcheuse tendance à mettre à "tout-à-fait" qui n'en prend pas. Et cette "poignée de mains" que je m'étais promis de vérifier, ce que j'ai oublié. Bien qu'il faille au moins deux mains pour en échanger une poignée et deux jambes pour avoir quelque chose entre, ni l'entre-jambe, ni la poignée de main ne prennent de "s" à la fin. La logique de la langue française n'est pas toujours à la hauteur de sa réputation.

Pour Paladin :
- S'il y a une utopie dans la première partie, c'est l'arrivée au pouvoir du Front Bleu en 2022, et non en 2017. Un optimisme assez peu raisonnable, je le crains.
- Pour les Jeux, il me serait facile de citer une centaine de références : "Le prix du danger", bien sûr, mais aussi "l'Ere des gladiateurs", "Intervilles", "Rollerball", "La Course à la mort" (l'original, le film de Corman), "Quo Vadis" ou même "Deux heures moins le quart avant J-C", sans oublier "les Nuls" ou "Merci Bernard" pour le duo d'animateurs. Comme en cuisine, les ingrédients sont toujours peu ou prou les mêmes, la seule marge d'originalité est dans la sauce et la présentation.
- Pour l'anecdote, il m'a paru logique, vu sa nature, de donner à Gaspard Mauser le nom d'un autre orphelin mystérieux (à une lettre près).
Le surnom de Lopez vient d'un "Tank Murdoch" dans "Doux, dur et dingue" avec Clint Eastwood. Quant à Dimitri Lopez, c'est la première partie à peine altérée du nom d'un autre sergent bien connu : Démitrio Lopez... Garcia. Un petit hommage privé à l'acteur Henry Calvin, même si physiquement il n'y a guère de ressemblance.
Merci à tous deux pour vos précieux commentaires.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2226
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Similien le Mer 20 Nov 2013 - 12:42

Jack-the-rimeur a écrit:Un grand merci, Similien, et mes excuses pour cette intro dont tu soulignes à juste titre les connotations un peu trop "franco-françaises". Emporté par mon préambule, j'admets n'avoir pas songé une seconde à d'éventuels lecteurs belges (ou québécois, il y en a aussi). Un paramètre dont j'aurais pu tenir compte... s'il m'avait seulement effleuré. Désolé.
Ne t'excuse pas : au vu des réactions d'autres, ton introduction a parfaitement rempli son but. Et il est impossible de contenter tout le monde. Wink
avatar
Similien
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 774
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 28
Localisation : Belgique

http://juliennoel.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crépuscule des Vieux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum