Je suis un zombie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis un zombie

Message par Eimelle le Mar 5 Nov 2013 - 23:10

Allez, je m'y mets aussi ! Un petit texte de moins de 1000 mots écrit à la va-vite, pour m'entraîner. J'espère que vous apprécierez !
Biz
Eimelle

Je suis un zombie

Je suis un zombie. Un être exécrable, peut-être, mais cela, je m'en fiche. Ou je ne le sais pas. Ou je ne veux pas le savoir. Pris au fer de la rue, emprisonné dans un corps malade et gangréné, je déambule, et quelque fois, ma nature me rappelle. Tuer. Manger ensuite les corps abattus de sang froid. Sans conscience. Seulement celle de la faim. Du ventre qui appelle. Des intestins qui ronflent pour réclamer leur dû, leur bien. Je suis un zombie, il n'y a pas d'histoire de mal ni de bien là-dedans. Rien à comprendre.
Mes confrères ? Je n'en connais pas. Ou je ne les vois pas. Je ne sais que l'inexorabilité de mon destin. Bang bang. Le cœur tape, s'accélère, l'artère tape dans mon cou. Tu vois la proie ? Jette toi sur elle. Un vulgaire ramassis de viande, un débris de chaire humaine, c'est tout ce que c'est. Et ne regarde pas ses yeux. Qui suent la peur. Oui la peur qui s'en échappe partout, coule sur tout ce qui l'entoure. Et le mépris aussi. Et le dégoût. Pour cette chair qui n'en finit pas de puer, pour ces yeux injectés d'une fureur folle. Les miens. Et c'est dans leur regard que je puise ma haine. Qui me contraint à taper, taper encore, et encore. Et à plonger mes crocs dans la viande. Si bonne... La viande humaine.
Je passe dans un parc, je m'assois dans le bac à sable. Il y a une créature à l'intérieur. Ils appellent ça un gamin. Je crois du moins. Je lui dis, j'ai froid, gamin. Je ne sais pas si tu le sais, mais je vais te crever tout à l'heure. En attendant, j'ai faim, et puisque toi, tu joues à côté de moi du haut de tes 4 ans, que tu ne comprends pas le danger que je représente, je vais te le dire : je n'ai pas de maison. Je n'ai pas de Maman qui m'attend devant un bon chocolat chaud. Le monde de la rue est le mien, mon domaine. Avec les balles du fusil que je dois éviter. Avec les couteaux que je dois parer. Tu fais des pâtés dans le sable, et moi, je vais faire du saucisson avec ton corps, mais on est tous les deux aussi impuissants devant notre propre sort. Toi parce que tu es trop petit. Moi parce que je suis un zombie. C'est incroyable quand-même de se sentir si proches ? Tu ris, à présent? Moi aussi. Et c'est maintenant que je te crève. Mais c'est gentil de m'avoie écouté. Hurlements tout autour. Ambiance pour la mort d'un frère si proche.
Et là-bas, tiens qui est-ce ? Une petite vieille qui marmonne dans sa barbe, seule, sur un banc. Dans mes errements, je l'aperçois. Je vais trouver auprès d'elle un peu de réconfort, avant de l'achever. Elle parle, et je ne comprend pas ce qu'elle dit. Elle doit s'être échappée de leur univers, à eux. Ce n'est pas le mien. Elle fera l'affaire pour parler. Pour ce que j'ai à dire. Même si elle semble délirer. Tant mieux. Elle ne cherchera pas à m'échapper. Elle ne cherchera pas à comprendre. Le pire, comprendre. Quelle sottise !
Je lui dis : la vieille, tu sais, je ne me rappelle pas de ma vie d'humain. Quand j'étais comme vous, avec une famille, et un petit train. Je ne sais plus qui j'étais, ce que je faisais. Mais ça n'a plus beaucoup d'importance. La vie de zombie est si différente : on n'a pas besoin de nom, ni d'identité. Pas vraiment Il suffit d'être le monstre, la chose, le danger. Je t'aime bien la vieille, du moins je t'aimerais si je le pouvais. Tu parais perdue, toi aussi, peut-être es-tu un futur zombie ? Je ne sais pas. Tu veux me rejoindre, c'est ça ? Allez viens que je te morde. Viens que je te tue. Et tu me tiendras compagnie dans ma tanière, là-bas dans les poubelles. Et je te ferai boire de la bière, pour que tu aies moins froid, et on sirotera ton sang, ensemble. Ton sang pour tous ceux qui ne nous veulent pas. Et pourquoi ils s'agitent, tous, autour, depuis tout à l'heure ? Qu'est ce qu'il a, le garde-manger ambulant? Ma face les effraie ? Qu'est ce qu'ils veulent ? Un zombie plus calme, plus respectable, plus gravure de mode ? Je ne suis pas un vampire, moi ! Faut pas confondre, les bouzeux !
Je brandis le couteau pour frapper la vieille, et au milieu des hurlements et de l'agitation pêle-mêle, j'entends les sirènes. Pompiers, gendarmes et tout le bordel, qui s'en vont, tambour-battant contre moi. Et pourquoi pas ? Je vais au devant d'eux, et hurle : "je suis un zombie, je n'ai rien à perdre". Ils me comprennent. Ou enfin, presque. Ils saisissent le sens des sons qui sortent de mes lèvres. Ils me prennent par derrière, font tomber mon couteau, et me basculent sur le capot. Je n'ai rien à perdre, je le leur hurle à la figure. Ils me disent "ta gueule". Et ils me menottent. L'un d'eux s'exclame alors :"on a chopé ce putain de SDF meurtrier: enfin ! ".
Tiens, ça, pour une nouvelle, c'est une nouvelle ! Ca me fait tout chose même comme annonce : pensez, je ne savais pas que j'étais encore humain...

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Zaroff le Mer 6 Nov 2013 - 16:09

Pas mal le récit de ce zombie philosophe et penseur. J'aime beaucoup ton style : on entre direct dans l'intrigue. C'est très vivant et visuel. Continue dans cette voie en apportant plus d'éléments d'ornementation pour éviter que les dialogues ne prennent trop de place dans l'unité du texte.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

"Après avoir rencontré Zaroff, je me suis mis à la belote coinchée."
Magnus Carlsen

Zaroff
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian

Messages : 11836
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 44
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Eimelle le Mer 6 Nov 2013 - 16:26

Merci Zaroff !
C'est vrai que j'ai beaucoup tendance à faire du "faux" dialogue en style indirect libre... Mais par contre, je ne suis pas sûre de vouloir y renoncer : c'est un peu ma marque de fabrique lol ! Par contre, qu'est ce que tu entends par "plus d'ornementation" : je n'ai pas bien compris ce que tu voulais dire et ça m'intéresse comme conseil...

Par contre, j'aimerais te poser une autre question, si ça ne t'ennuie pas, car je ne suis pas sûre que tu aies bien compris la fin, et donc qu'elle soit claire pour le lecteur.
spoiler:
Est ce que tu as bien compris que le zombie n'en était en fait pas un, que c'était un simple SDF désœuvré et abandonné qui rôdait seul et que, pris dans sa folie, il se prenait pour un zombie ? En fait, c'est une sorte de faux fantastique, je fais beaucoup ça lol ! N'oublie pas que je suis au départ plutôt issue de la littérature blanche, ça marque à vie ^^

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Zaroff le Mer 6 Nov 2013 - 16:33

J'avais bien compris. Tu fonces dans l'introspection en utilisant les pensées et actes d'un personnage. Tu devrais aussi agrémenter ton récit en développant des descriptions (lieux, climat...) et envisager les actes de d'autres protagonistes (à la troisième personne) pour casser le rythme. John Saul le fait très bien dans certains de ses romans. Les pensées de ton personnage principal peuvent intervenir dans des intermèdes par exemple, à travers deux ou trois actions parallèles.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

"Après avoir rencontré Zaroff, je me suis mis à la belote coinchée."
Magnus Carlsen

Zaroff
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian

Messages : 11836
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 44
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Didier Fédou le Mer 6 Nov 2013 - 17:20

Globalement très bon. Si je devais faire un reproche, c'est que ça ne correspond pas au zombie-type, pourri, lent, baveux et débile. Ouais, j'ai bien compris le faux-semblant, mais il faut bien critiquer un peu pour la forme.


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer

Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 38
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Eimelle le Mer 6 Nov 2013 - 18:21

Merci Didier ! Et merci Zaroff, je pense que je vais tenter de suivre ton conseil, tu n'es pas le premier à me dire cela ! J'ai tendance à foncer dans l'introspection, j'ai du mal à être dans plusieurs personnages à la fois !

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Garraty le Mer 6 Nov 2013 - 20:15

J'aime beaucoup le rythme saccadé, grâce à la ponctuation.
J'ai lu un récit incisif, et j'aime ça (parce que dans ce cas-là il est bien écrit).


UN LECTEUR / DES CHRONIQUES
LE SITE | FACEBOOK | TWITTER

STEPHEN KING ADDICTS
Site Stephen King Addicts | Forum Stephen King Addicts

Garraty
— — — Marche ou Crève — — — Disciple de Stephen King
— — — Marche ou Crève — — — Disciple de Stephen King

Messages : 1188
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 30
Localisation : Derry (Maine)

http://www.unlecteur.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Eimelle le Jeu 7 Nov 2013 - 8:00

Merci Garraty !

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Paracelse le Ven 29 Nov 2013 - 18:57

Lu.
Bonne trouvaille, mais manque de rancœur ou de cruauté dans le discours. Pas assez véhément pour un SDF.


Ce que Canal +/TF1 et La Gauche/La Droite devraient méditer :
« On ne se rencontre qu’en se heurtant et chacun portant dans ses mains ses entrailles déchirées accuse l’autre qui ramasse les siennes. »
Gustave Flaubert

Paracelse
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 467
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Catherine Robert le Mer 10 Sep 2014 - 21:36

Un bon petit trip zombie. J'aime bien ses pensées, même si les zombies ne sont pas censés penser (et justement, ça change). Et j'aime bien la fin aussi qui est très claire (puisque tu avais l'air de t'interroger sur ce point).
Perso, je n'ai pas besoin de détails supplémentaires, le texte me suffit tel qu'il est.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis un zombie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum