Les appâts

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Les appâts

Message par Blahom le Mar 15 Oct - 18:55

Voici donc ma première participation à un concours de l'Écritoire. Cette courte nouvelle a pour titre "Les appâts" et j'espère qu'elle intéressera quelques lecteurs.

Adresse du lien : http://pdf.lu/rC2S/


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Zaroff le Mer 16 Oct - 16:11

Cette atmosphère à la Bram Stoker est bien écrite mais, hélas, le personnage principal de l'intrigue est quand même un jeune homme ! La vieille n'est que secondaire et est un moyen plutôt qu'une cause. Je suis donc assez sceptique sur la vraisemblance du thème. Néanmoins, l'écriture a de beaux accents.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12886
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Blahom le Mer 16 Oct - 17:48

Tout d'abord, merci d'avoir été sensible à la forme.
En ce qui concerne le fond, les directives stipulaient uniquement ceci : "Mettez en scène une ou plusieurs personnes âgées dans un élément fantastique, surnaturel, dystopiste, polar, horreur... tous les genres sont acceptés. Toutes vos questions seront postées à la suite de ce post. Soyez originaux et montrez-nous que les anciens peuvent être meilleurs ou pires que les autres générations dans un univers que vous inventerez."

J'ai mis en scène une personne âgée et celle-ci s'avère particulièrement dangereuse.

Peut-être n'ai-je pas été suffisamment explicite dans le traitement de mon récit dans la mesure où les "appâts" du titre sont justement de beaux jeunes gens des deux sexes utilisés par la maléfique vieille femme (en réalité, une sorte de succube) pour survivre, chaque nouvelle victime étant appelée à remplacer la précédente. Telle une araignée tapie dans les ténèbres, cette créature est pourtant bien au centre de tout.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Didier Fédou le Jeu 17 Oct - 6:08

Bonjour.
Ca se lit vite, phrases courtes, mais que je trouve, dans l'ensemble, assez monocorde. J'ai eu un frisson lorsque la vieille est à table avec Fédor et la brune, silencieuse et immobile. Je la voyais bien se mettre à hurler d'un coup et attraper le bras du jeune homme. Un potentiel terrifiant que j'aurais aimé voir plus utilisé vers la fin.
Bref, c'est à peu près le seul reproche que j'aurais à faire, un ton monocorde, une écriture retenue. Faut te lâcher, te faire plaisir.
Pour le thème du concours, c'est un peu juste, mais bon, je suis arrangeant.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 40
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par mormir le Jeu 17 Oct - 8:30

Moi je ne trouve pas que ce soit hors thème car effectivement la vieille est telle une araignée qui tisse sa toile au centre de l'histoire. En revanche, je rejoins Didier : malgré une belle écriture, l'ensemble est un peu lisse, avec trop de retenue. Mais c'est globalement une histoire de bonne facture.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2541
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par The_wakwak_tree le Jeu 17 Oct - 10:09

Hello Blahom

Les +

* Une ambiance à la « Bram Stocker » (comme déjà évoqué). C’est évident à la lecture, dans les détails & l’ambiance générale (orage, chariots, auberge délabrée, Roumanie…).

* Format court : plutôt bien maitrisé. L’histoire tient en 5 pages et le rythme global est cohérent. Ce n’est pas aussi facile à faire que ça !

* Très « dans l’air du temps » d’avoir utilisé cette dualité de préférence sexuelle. Tu devrais jeter un coup d’œil vers les éditions Voy'[el].


Les –

* Peut-être insistes-tu un peu trop dans tes descriptions sur l’aspect vétuste de l’auberge et miséreux des tenanciers. Je l’ai trouvé un peu trop présent.

* Certaines tournures un peu trop sophistiquées qui dénotent dans ce récit concentré. Un style épuré est plus en ligne avec un format court (amha).

* Juste un point logique qui me chagrine. Que la « proie » soit un homme est que l’appât soit la jeune comtesse me parait paisible dans le contexte historique du récit (Cf les rôles féminins dans Dracula). Ce sont plus des hommes qui voyagent à cette époque. Donc le choix de la Succube est cohérent.
Par contre, le succube n’a aucune raison de pressentir les préférences sexuelles de sa prochaine cible… Soit c’est un pur hasard… et elle prend un risque car elle a moins de chance de trouver une nouvelle cible… soit elle a gardé plusieurs sortes d’appâts sous son contrôle.  
Peut-être que l’on manque ici  juste un tout petit peu de cohérence ou d’explications.

Voilà !
A+
TwwT
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Blahom le Jeu 17 Oct - 18:01

Merci pour ces commentaires que je trouve intéressants.

Didier : "Ca se lit vite, phrases courtes, mais que je trouve, dans l'ensemble, assez monocorde. J'ai eu un frisson lorsque la vieille est à table avec Fédor et la brune, silencieuse et immobile. Je la voyais bien se mettre à hurler d'un coup et attraper le bras du jeune homme. Un potentiel terrifiant que j'aurais aimé voir plus utilisé vers la fin.
Bref, c'est à peu près le seul reproche que j'aurais à faire, un ton monocorde, une écriture retenue. Faut te lâcher, te faire plaisir."
En ce qui concerne l'aspect terrifiant, j'ai souhaité donner dans une certaine forme de classicisme, dans une certaine sobriété caractéristique des auteurs classiques que j'apprécie. Pour moi, la formule "une écriture retenue" s'apparente même à une forme de compliment. Le format "nouvelle" se prête bien, à mon avis, à la suggestion. Et cela n'a rien à voir avec le fait de "se lâcher". J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce texte qui m'est venu quasiment d'un coup, très facilement. Quant au ton monocorde, pour moi, il s'apparente assez à cette "langueur monotone" chère à Verlaine...

Mormir : "lisse", je ne sais pas, mais, encore une fois, cette "retenue" est volontaire.

The-wakwak-tree : "Très « dans l’air du temps » d’avoir utilisé cette dualité de préférence sexuelle. Tu devrais jeter un coup d’œil vers les éditions Voy'[el]."
Je ne connais pas ces fameuses éditions Voy'[el] mais l'objectif, encore une fois, n'était pas d'être dans l'air du temps. Il s'agissait plutôt de références à des gens comme Sheridan Le Fanu (Carmilla) ou Oscar Wilde et son Portrait de Dorian Gray.

"Juste un point logique qui me chagrine. Que la « proie » soit un homme est que l’appât soit la jeune comtesse me parait paisible dans le contexte historique du récit (Cf les rôles féminins dans Dracula). Ce sont plus des hommes qui voyagent à cette époque. Donc le choix de la Succube est cohérent.
Par contre, le succube n’a aucune raison de pressentir les préférences sexuelles de sa prochaine cible… Soit c’est un pur hasard… et elle prend un risque car elle a moins de chance de trouver une nouvelle cible… soit elle a gardé plusieurs sortes d’appâts sous son contrôle.
Peut-être que l’on manque ici juste un tout petit peu de cohérence ou d’explications."

Effectivement... Cela dit, cette histoire ne se passe pas forcément au XIXe siècle. Elle pourrait très bien se dérouler dans la première moitié du XXe.
Quant à l'utilisation de Fedor comme appât, c'est tout simplement parce que chaque victime est censée devenir l'appât suivant. Les victimes ne peuvent servir qu'une seule fois. Et rien ne nous dit que l'auberge constitue l'unique terrain de chasse de la vieille...
Si je n'ai pas donné davantage de précisions, c'est surtout pour éviter d'alourdir la fin par des explications vaseuses.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Eimelle le Jeu 17 Oct - 20:27

Bonjour,
Je suis toute nouvelle sur le forum donc je vais essayer de ne pas trop me la ramener , ce serait assez désagréable... Mais si je puis me permettre, je n'avais pas du tout compris la fin (que la dernière victime devenait le prochain appât, je sais, je suis peut-être un peu longue à la détente...). Par contre, dès que la vieille est arrivée avec la jeune fille flamboyante, j'ai deviné, avec le titre, que celle-ci n'était en fait qu'un appât... Ce qui normalement ne devrait pas pouvoir être déduit à ce moment-là du récit, je pense... Peut-être faudrait-il changer le titre qui donne un peu trop la puce à l'oreille... Enfin, je trouve le décor stéréotypé : pour être honnête, tu m'as permis de me rendre compte que j'ai commis aussi cette erreur, car, en écrivant une nouvelle sur les vampires, j'aboutis à un décor quasi similaire au tien, on aurait presque pu intervertir les descriptions... Je pense que ce n'est pas très bon signe pour nous deux ! Sinon, l'idée est sympa, personnellement, je ne savais pas ce qu'était une succombe, j'étais persuadée que la vieille était une vampire !
Biz à tous
Eimelle
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Blahom le Jeu 17 Oct - 22:16

Le décor choisi est volontairement "classique", et cela correspond à ma passion pour le fantastique "classique", justement. Il y avait aussi une volonté de rendre hommage aux films de quelqu'un comme Mario Bava, que j'apprécie énormément mais que les "djeuns" peuvent trouver vieillot, démodé... Qu'importe, c'est l'univers dans lequel je me trouve à l'aise...
Quant à la vieille, on peut estimer qu'il s'agit d'une succube, ou d'un vampire, mais cela n'a finalement que peu d'importance...

"dès que la vieille est arrivée avec la jeune fille flamboyante, j'ai deviné, avec le titre, que celle-ci n'était en fait qu'un appât..." Pas un problème. En fait, c'est voulu.

"je n'avais pas du tout compris la fin (que la dernière victime devenait le prochain appât, je sais, je suis peut-être un peu longue à la détente...)." Voilà qui est plus embêtant. Pour moi... Je n'ai sans doute pas suffisamment été explicite.

Merci de m'avoir fait part de tes remarques : c'est très instructif, vraiment. Si j'en ai le temps ce week-end, je tâcherai d'exprimer mon ressenti concernant les autres histoires que j'ai lues avec plaisir et intérêt.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Paladin le Lun 21 Oct - 14:24

Lorsque T_W_T parlais des éditions Voy' [el], il faisait allusion à leur collection Y Qui édite des textes LGTB dans le domaine de l'imaginaire: http://editions-voyel.fr/manuscrit/collection-y/

Bon, j'ai trouvé cette histoire bien écrite, dans le style "classique", mais au bons sens du terme: un hommage aux histoires de Bram Stocker ou Sheridan Le Fanu, ou encore du cinéma gothique italien ou anglais des années 60/70 (Oui, un film de Bava, par exemple !) avec Christopher Lee ou Barbara Steele ( Je la voie bien en Comtesse Borzynski !) en vedette... j'aime bien l'image de la vieille en noir, voilée, comme une araignée qui attend ses proies. Je pense aussi qu'elle a un rôle central, même si on en parle peu, le thème est donc respecté à mon avis

Si le décor très traditionnel ne me gène pas, je trouve juste que l'histoire est un peu trop conventionnelle, ou plutôt demanderait à être un peu plus développée, précisément autour de la vieille. Dans le fond, qu’elle soit succube ou vampire ne change rien à l’histoire... Justement, c’est là qu’il faudrait peut être innover, renouveler un peu le thème du vol de la vie et trouver des idées qui la différencie d’une histoire de vampire. De plus je trouve moi aussi que le titre est maladroit, il oriente trop le lecteur sur le rôle des jeunes gens.

En bref, une bonne petite histoire, une écriture agréable, avec des références gothiques marquées, ma réserve sera sur l’histoire elle-même, qui manque un peu d’originalité… Ce que j’aime dans le cinéma italien gothique des années 60, c’est que, contrairement aux anglais de la Hammer, ils traitaient de thème « classiques » en les renouvelant (Comme Bava dans « Le masque du démon » « Le corps et le fouet » « Opération peur » ou Margueriti dans « Danse macabre » )


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10638
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Blahom le Lun 21 Oct - 17:21

Oui, je verrais bien Barbara Steele dans le rôle de la jeune femme, Ray Lovelock dans celui de Fédor et Ian Ogilvy dans celui de Bentley...


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par FRançoise GRDR le Lun 21 Oct - 18:01

J'ai bien aimé l'ambiance Cool Et j'ai compris la fin , enfin, je crois
euuu:
(que le premier jeune homme devient l'appât suivant)
Ton écriture et la construction de l'histoire sont au point, il n'y a rien à redire. Seul bémol, le thème en effet est abordé très légèrement même si l'on comprend que cette vieille femme manipule tout. Elle reste très en retrait physiquement et tu ne lui donnes aucun ressenti. Il aurait peut-être fallu commencer le texte par quelques pensées émanant d'elle, négatives ou positives, sans entrer dans les détails, un peu comme un monologue... je ne sais pas ce que cela aurait donné. Une sorte de tissage de ses mots à elle, un langage ordurier lancé aux humains...Mais on n'aurait découvert qu'à la fin qu'il s'agit d'Elle. Tu racontes l'histoire et s'intercale à un moment un autre paragraphe où c'est Elle qui raconte : un texte à 2 voix... Techniquement, il se peut que ça casse le rythme et perde le lecteur...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8152
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Blahom le Lun 21 Oct - 18:58

FRançoise GRDR a écrit: Il aurait peut-être fallu commencer le texte par quelques pensées émanant d'elle, négatives ou positives, sans entrer dans les détails, un peu comme un monologue... je ne sais pas ce que cela aurait donné. Une sorte de tissage de ses mots à elle, un langage ordurier lancé aux humains...Mais on n'aurait découvert qu'à la fin qu'il s'agit d'Elle.
Oui, cela pourrait effectivement fonctionner et apporter un plus à mon histoire.
Mais, quitte à me répéter, tout cela m'est venu d'un coup, très rapidement. Et, à mon modeste niveau, bien sûr, j'ai tenté de m'inspirer de certaines nouvelles très brèves de Thomas Owen, par exemple.

Il me faut aussi envisager un changement de titre... "La relève" ? "D'un corps l'autre" ? "Pension complète" ? "Hôtel de l'effroi" ?

En tout cas, merci pour ces commentaires que je trouve utiles.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par kalcidian le Lun 21 Oct - 19:28

Je vais tenter de donner mon avis, et cela en toute neutralité.

Le texte est bien écrit et se lit très facilement hormis quelques mots ou tournures de phrase un peu trop soutenu par rapport au reste du texte qui m'ont un peu fais sortir de l'histoire.

J'ai bien aimé l'ambiance que tu a donné a ta nouvelle. Ca sent bon le XIXeme et j'aime beaucoup.

Hormis ses problèmes de mot peut-être trop recherché et un respect du thème un peu borderline, je n'est rien d'autre a dire et prendrais plaisirs a lire tes prochaines ou précédentes productions.
avatar
kalcidian
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 262
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 39
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Blahom le Lun 21 Oct - 19:37

Merci pour ton commentaire et au plaisir de te lire...


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les appâts

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum