les ténèbres du dehors

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Shatsé le Mer 6 Aoû 2014 - 16:50

Salut,


Grande débutante en écriture et faisant un comeback sur le forum, mon ressenti immédiat n'est celui que d'une simple lectrice.
Ce style d'écriture rejoint ce que j'aime. J'ai apprécié également ce que tu as pu faire passer en seulement deux pages.

Malgré le fait que le thème de la dame blanche est connu, ton texte comporte un sujet intemporel : les croyances religieuses auxquelles on adhère ou pas avec tous les questionnements et comportements qui en découlent.

A bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Paladin le Mer 6 Aoû 2014 - 19:20

Merci Shatsé !

Est-ce qu'il existe des légendes similaires dans les Caraïbes?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8928
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Shatsé le Ven 15 Aoû 2014 - 15:51

Bonjour Paladin,

Je tiens à m'excuser pour ma réponse tardive à ta question. Pourtant je surveille les sujets où je poste, mais là ton message m'est passé sous le nez, je viens tout juste de tomber dessus.
Il y a une légende similaire très vivace dans la caraïbe, surtout pendant la période de la Toussaint, qui est ici pour les superstitieux, celle de tous les dangers.

Voici la légende :


Pendant la période de la Toussaint qui dure bien 15 jours, il est fortement déconseillé après minuit, de prendre une femme en stop. Comparativement à l’Europe, elle n'est pas forcement habillée en blanc, mais est surtout très jolie, peut même être revêtue de son plus simple appareil et vous forcer à vous arrêter contre votre volonté. Il faut donc pour se protéger, mettre un chapelet dans la voiture et même rajouter l’icône de Saint Christophe.

C'est assez comique, Il y a des endroits plus propice à la légende dont un pas loin de chez moi. Pendant cette période peu de gens y passent la nuit, quitte à faire un grand détour pour arriver à destination.
Et ce n'est qu'une légende caribéenne parmi tant d'autres.
Je m'inspire de toutes ces croyances pour écrire mes nouvelles.

A très bientôt.







parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Catherine Robert le Lun 6 Oct 2014 - 18:01

Encore une nouvelle que j'avais lue il y a longtemps. Et le charme du style ancien fonctionne toujours.
Le fait de se douter très vite de qui est le personnage principal n'est pas dérangeant. Je n'ai pas toujours besoin d'une chute qui change tout ce que j'ai lu. Parfois, il est même plaisant de sortir de cette sorte d'obligation. La nouvelle se lit avec plaisir et puis c'est tout.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Perroccina le Mar 7 Oct 2014 - 21:23

Pour moi c'est une bonne petite histoire qui se tient et se lit facilement mais sans plus. En revanche j'ai vraiment bien aimé le passage nostalgique du début des dégâts du temps dans le jardin, on a vraiment l'impression d'y être.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2487
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Paladin le Mar 7 Oct 2014 - 23:14

Merci à vous trois, et pardon à Shatsé, je viens de lire son com qui date... du 15 août!

Je me souviens comment m'est venue cette nouvelle: lors d'un atelier d'écriture organisé par un particulier (enfin, une particulière, c'était une dame de Montmorency) j'ai écrit un petit texte qui ressemblait déjà à celui-là, où l'on apprenait à la fin que le narrateur était un fantôme. Et plus tard je l'ai réécrit en pensant à la Dame Blanche, et au contexte "philosophique" du XVIIIeme siècle. C'est une des rares histoires qui me sont venues très vite.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8928
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Perroccina le Mer 8 Oct 2014 - 13:39

Paladin a écrit:C'est une des rares histoires qui me sont venues très vite.

Qu'est-ce que tu veux dire ? Tu l'as écrite très vite ou tu l'as conceptualisée très vite ?


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2487
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Paladin le Mer 8 Oct 2014 - 19:49

Les deux mon général !

Alors que d’habitude les deux se font petit à petit et sur un temps relativement long


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8928
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Perroccina le Mer 8 Oct 2014 - 19:55

C'est sans doute la différence entre la rose et le coquelicot.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2487
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Gernier le Jeu 9 Oct 2014 - 10:33

Deuxième lu lors d'une pose au taff et que dire sinon que j'ai beaucoup apprécié l'ambiance comme pas mal de mes petits camarades. A la limite cela aurait demandé un ou deux pages d'ambiance supplémentaires !

Sinon le côté "prévisible" jour plutôt en faveur de la nouvelle et la chute (c'est le cas de le dire) est bien amené. Même si dans le cas d'une réfutation de Dieu, la présence même d'une Dame Blanche pose problème puisque qu'elle permet d'affirmer que l'âme existe.

A un nouveau plus formel, j'ai beaucoup songé aux ambiances de Jean Rollin pour cette mélancolie qui suinte des pierre ainsi qu'à cet excellent roman de hantise lu dans ma prime jeunesse qu'est Nous avons toujours habité le Château de Shirley Jackson qui est narré du point de vue du fantôme qui a exterminé toute sa famille (et qui est ressorti dans une collection Polar, ne me demandez pas pourquoi...)

Dernier petit pinaillage : Quelle
catastrophe, quelle ruine est responsable de leur délaissement, de ces herbes qui envahissent
les pelouses, de ces fleurs qui se sont multipliées en dehors des bosquets en chaos végétal
dans ce qui était auparavant le royaume de l’ordre ?


Je trouve que cette phrase, en particulier le passage en rouge sonne bizarrement mais n'étant pas un grammarien de première force, je ne serais dire pourquoi, mais je peux aussi me tromper et peut-être est-ce correct...

Sinon, le style gothique j'en rafolle également, même si j'ai du mal à en rédiger (ça termine toujours en baston chez-moi, je n'ai pas la patience d'attendre Wink ) Bref, je suis toujours admiratif des gens qui parviennent à construire une atmosphère.

La thématique du siècles des lumières et des Libertins et également très intéressantes mais il me semble que dans ce cas c'est la Dame Blanche qui s'enferre dans son romantisme face au Libertin que par essence ne peut s'attacher à quelqu'un...


Rhésus-Pub : une aventure d'Ethel Arkady au XXIeme siècle.
Les Chroniques de Yelgor - lecture gratuite et épisodique sur le blog...
Les Esclaves de l'Or : une aventure d'Ethel Arkady au XIXème siècle.

Gernier
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 559
Date d'inscription : 19/06/2014
Age : 39
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Paladin le Jeu 9 Oct 2014 - 12:01

Merci Gernier!
Bien sûr je suis flatté de la comparaison avec Jean Rollin, même si je n'avais pas encore vu ses films quand j'ai écrit ce texte (Sauf Les Démoniaques vers 15 ans)
Je possède le roman de Shirley Jackson depuis longtemps, pas encore lu mais justement je pensais récemment à le lire.

Gernier a écrit:
Même si dans le cas d'une réfutation de Dieu, la présence même d'une Dame Blanche pose problème puisque qu'elle permet d'affirmer que l'âme existe.

La réfutation est celle des libertins, le problème n'était pas d'y adhérer ou pas, mais plutôt de suggérer une punition par  isolement dans l'au-delà pour celle qui avait rejeté le système de valeurs de son milieu. Il faut plus y voir une image symbolique.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8928
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Jack-the-rimeur le Mar 21 Oct 2014 - 1:39

Une atmosphère riche, prenante, et un très beau portait de femme, sombre et attachant, avec quelque chose d'Eugénie Grandet en moins nunuche et infiniment plus passionnée.
Superbe, rien à retoucher.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2032
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Paladin le Mar 21 Oct 2014 - 8:08

Merci Jack!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8928
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Léonox le Dim 30 Nov 2014 - 20:01

Suite et fin de ma petite cession de rattrapage perso, avec ce texte lu il y a déjà deux mois et jamais commenté. Mon message n’apportera d’ailleurs pas grand-chose, car il rejoint sur bien des points les avis enthousiastes précédemment émis. Mais comme je trouve toujours ça moche de prendre sans donner (un peu) en retour, j’ajoute ma modeste pierre à l’édifice, en m’excusant par avance de mon peu d’originalité.

En effet, à l’instar de Gernier, j’ai pensé à l’univers de Jean Rollin. Et j’ai été d’autant plus surpris en découvrant que Paladin n’avait pas encore vu ses films au moment où il a écrit ce texte, parce que les points de convergence sont vraiment frappants. D’autre part, tout comme Jack, je pense qu’il n’y a rien à retoucher. Cette courte nouvelle est un très beau portrait de femme, qui suinte la nostalgie et la mélancolie par tous les pores.

Le style, à la fois très appuyé et très sûr, est étonnant de maîtrise pour un texte de jeunesse. Oui, il est encore possible d’écrire comme ça sans que ça paraisse pompeux et ampoulé. Mais non, ce n’est vraiment pas donné à tout le monde. D’autant que je suis de ceux qui ont les récits verbeux en horreur, même ceux qui ont été écrits à l’époque où la norme était de faire des phrases de dix lignes minimum, comportant chacune autant d’adjectifs.

Pour ma part, en bon disciple de Fajardie et Manchette, je pense qu’il y a toujours moyen de rendre un texte plus vivant en éliminant sans pitié toutes les boursouflures. Souvent, quand je relis des récits estampillés 19ème, je me dis « trop de mots ». Trop d’effets rococos, trop de paraphrases, trop de redondances. Trop de complaisance et de poudre aux yeux. Mais ici, ça n’a jamais été le cas. Le texte coule tout seul : pour moi c’est un petit bijou. Bravo Paladin.


"Entre deux mots, mieux vaut choisir Léo." Raven

Léonox
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH

Messages : 2670
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 96
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Paladin le Dim 30 Nov 2014 - 21:35

Merci Léonox!

Texte de jeunesse... Je devais avoir 48 ans je pense, quand je l'ai écrit!

Je dois te dire, et ça m'inquiète d’autant plus, que ce que j'écris en ce moment n'a rien à voir, question style!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8928
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ténèbres du dehors

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum