Enfantillages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enfantillages

Message par Ulysse le Dim 19 Mai 2013 - 11:04

Bonjour à tous,

je me lance avec cette première contribution:

Enfantillages

L’enfant s’éveille en sursaut. Il fait nuit , le silence règne dans la vieille ferme, au loin les cloches de l’église tintent deux fois. Les branches du saule pleureur frémissent sous la caresse du vent et la lueur du réverbère projette au travers des persiennes des ombres mouvantes.
Dans la pénombre il croit apercevoir un mouvement vif et saccadé .Sa gorge est sèche, et il a un peu peur aussi, mais Papa et Maman dorment, il irait bien les rejoindre mais il faut descendre au rez-de-chaussée et traverser le long couloir qui mène à leur chambre. Et puis il n’est pas sûr d’être le bienvenu, maman est fatiguée, les bébés vont bientôt arriver et Papa dit qu’il ne faut pas tout le temps l’ennuyer pour des sottises.
Son petit frère et sa petite soeur vont dormir en bas eux aussi, à coté des parents, mais lui doit dormir à l’étage, il a sa chambre comme un grand garçon. Simon n’aime pas être seul en haut dans cette maison, d’ailleurs il ne l’aime pas cette maison, elle est vieille, elle sent la poussière, elle est loin de la ville et de ses anciens copains et la nouvelle école est nulle. Tout ça c’est de la fautes des bébés, s’ ils ne...
- Simon, tu veux venir jouer avec moi ?
Les ombres paraissent plus opaques, elles se condensent .Le petit garçon voudrait bien crier, Papa viendra ,il sera peut-être un peu fâché d’être réveillé mais tant pis. Il donnerait n’importe quoi pour être rassuré mais son cri reste coincé dans sa gorge, il ne réussit qu’à serrer convulsivement l’oreille de son doudou-éléphant
- Simon, s’il te plaît je m’ennuie toute seule.
Une silhouette émerge de l’obscurité, une petite de fille de son âge,elle est vêtue d’une robe un peu bizarre qui ressemble aux chemises de nuits de mamie. Simon lâche un soupir de soulagement, ce n’est pas un monstre, ce n’est qu’une fille. Pas de quoi avoir peur.
- Qu’est ce que tu fais là ?
- C’était ma maison avant et c’était ma chambre aussi, elle me manque alors je suis revenue.
- Ça je peux comprendre, moi aussi j’aimerais bien retourner dans mon ancien chez-moi mais c’est trop loin, tu es venue à pied?
- Plus ou moins... si tu veux je pourrais te montrer tout les recoins de la maison, on peut même aller dans la grange sans passer par la cour.
- Maintenant ?
- La journée c’est trop compliqué , je ne peux pas venir et puis tu es à l’école.
Simon se demande si Papa et Maman seraient d’accord, en même temps, ils dorment en bas, ils n’en sauront rien et puis pas question que la fille croit qu’il ait peur.
- Ok, comment tu t’appelles ?
- Adèle.

Au petit matin, quand sa mère monte dans sa chambre pour le réveiller, elle ne trouve qu’un lit vide.
À l’arrière de la vielle bâtisse, dans la pelouse encore humide gît le corps disloqué de son fils.
Le velux du grenier est grand ouvert et tout porte à croire que l’enfant est monté sur le toit et a glissé.
Sa première crise de somnambulisme lui aura été fatale.




Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Naëlle le Dim 19 Mai 2013 - 16:38

C'est pas d'une grande originalité, mais j'ai bien aimé. Attention à la ponctuation par contre: tu mets des virgules là où il faut des points, points-virgules, deux-points, etc.

Exemple: "Une silhouette émerge de l’obscurité, une petite de fille de son âge,elle est vêtue d’une robe un peu bizarre qui ressemble aux chemises de nuits de mamie. Simon lâche un soupir de soulagement, ce n’est pas un monstre, ce n’est qu’une fille. Pas de quoi avoir peur."
=> "Une silhouette émerge de l’obscurité. C'est une petite de fille de son âge,elle est vêtue d’une robe un peu bizarre qui ressemble aux chemises de nuits de mamie. Simon lâche un soupir de soulagement : ce n’est pas un monstre, seulement une fille. Pas de quoi avoir peur."
(En rouge, la ponctuation et les bouts de phrase que j'ai modifiés (y en a un, j'avoue que c'était uniquement pour éviter la répétition de "c'était"); barré, le bout de phrase supprimé car devenu inutile.)
Précision: la nouvelle version que je propose n'est qu'un exemple et n'est pas la meilleure. C'est juste pour montrer la légère amélioration quand la ponctuation est bien utilisée.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Jack-the-rimeur le Dim 19 Mai 2013 - 16:58

C'est clair, c'est net, c'est propre et je ne ferai pas de vilain jeu de mots sur "la morte Adèle". Sans être véritablement originale, l'histoire est bien menée.
Le meilleur : l'atmosphère du début par petites touches suggestives.
Un petit bémol : le paragraphe final plus condensé eût donné plus d'impact à la chute.
Quelque chose comme :
"Au petit matin, le corps sans vie de l'enfant fut retrouvé sur la pelouse, derrière la bâtisse, disloqué comme s'il était tombé du toit dont le velux d'accès était encore grand ouvert...
"Somnambulisme", décréta le médecin légiste."
Mais ce n'est qu'un avis de lecteur tatillon, et qui n'enlève rien aux qualités intéressantes et prometteuses que ce petit texte laisse entrevoir.

P-S : Je viens de voir le commentaire de Naëlle, une vista stylistique judicieuse et à prendre en considération.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par mormir le Dim 19 Mai 2013 - 17:00

Moi j'ai apprécié ce texte, qui reste certes perfectible. L'histoire possède à mes yeux un défaut que l'on retrouve dans une grande quantité de films d'horreur : comment le petit garçon, visiblement en âge de différencier ce qui est normal de ce qui ne l'est pas, peut-il faire confiance à une fille inconnue dans sa propre maison, en pleine nuit. C'est le même phénomène dans tant de films où les protagonistes passent leur temps, par exemple, à se séparer alors que le danger rôde autour !
A titre personnel, cette histoire m'a rappelé l'une des grandes trouilles de ma vie lorsque j'étais gamin : essayez de lire, trop jeune, en croyant lire une SF standard, "Reanimator" de Lovecraft, dans un chateau peu connu, seul à l'étage quand le reste de la famille est au rdc dans une autre aile, alors que règne à l'extérieur une tempête de tous les diables déclenchant des bruits étranges. Et vous imaginerez la nuit horrible consécutive. Heureusement, ce soir-là je n'ai pas vu de fantôme... Je devrais en faire le récit car ma trouille était une projection, mais je peux vous assurer que l'atmosphère était très très propice...


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Doumé le Dim 19 Mai 2013 - 17:23

L'ambiance est bien rendue, on y entre pleinement ; mais comme les autres, je trouve qu'un travail supplémentaire de relecture-écriture t'aurait permis de nous offrir un meilleur texte. Very Happy


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...

Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1870
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 56
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Ulysse le Dim 19 Mai 2013 - 19:12

Merci pour vos retours.

J'avais le sentiment que la fin pouvait être plus percutante sans avoir réussi à trouver une bonne formulation.
Je me rends compte qu'il faut je me réapproprie les règles de ponctuations. Je n'ai pas utilisé le point virgule depuis une éternité.

Ta remarque est bonne Mormir.
Lors de l'écriture , je me suis demandé comment réagirait mon fils de 7 ans et demi. J'avais d'abord écrit une conversation plus longue afin de rendre l'histoire plus cohérente mais le texte faisait plus d'une page. Peut-être que le fantôme peut venir chercher le petit garçon en plein jour pendant que les parents sont sortis pour une course. A creuser.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Catherine Robert le Jeu 9 Oct 2014 - 18:15

Un premier texte sympathique où l'on perçoit les qualités poindre. Le début est effectivement le meilleur, l'ambiance est bien rendue, le milieu va un peu vite avec ce petit garçon trop confiant et la fin pourrait être plus percutante comme signalé par mes petits camarades.
En fait, je n'ai fait que répéter ce qu'ils ont dit. Rolling Eyes


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Ulysse le Ven 10 Oct 2014 - 8:16

J'avais quasiment oublié ce texte !
Mon tout premier... ce serait interessant de le reprendre. En le relisant , j'en vois mieux les imperfections.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Perroccina le Ven 10 Oct 2014 - 13:24

Moi j'étais passée à côté et c'est dommage car il est très agréable, le format court et le développement efficace il n'y a rien de tel. Effectivement rendre la fin plus percutante, aller davantage à l'essentiel et développer un peu le milieu pour lui donner de la crédibilité. Un envoutement peut-être...


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2491
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Eimelle le Mar 21 Oct 2014 - 21:09

Lu, Ulysse !
Bon, je n'en dirais pas grand chose, je ne pense pas que tu aies vraiment envie de le reprendre, et puis ça avait plutôt l'air d'être un exercice pour toi, mais je voulais quand-même te demander une chose : tu écris seulement depuis un an ?!!!

Parce que moi, c'est depuis toute petite que je ne pense qu'à ça, que je ne vis que pour cela, et je ne pensais pas que quelqu'un qui se mette à écrire soudainement puisse se révéler aussi douée et surtout aussi vite !!

Tu es vraiment surprenante comme fille : tu vas finir par toutes nous rendre jalouses ! Vilaine ! Twisted Evil

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par FRançoise GRDR le Mar 21 Oct 2014 - 22:20

Joli petit texte Very Happy
En effet, tu es douée Ulysse !!!


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7166
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par scad le Mer 22 Oct 2014 - 7:40

Texte court et bien agréable à lire.

scad
Apprenti égorgeur

Messages : 79
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 46
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Ulysse le Jeu 23 Oct 2014 - 19:52

Merci pour votre lecture et pour le reste aussi...


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfantillages

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum