Au beau milieu d'un rêve

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au beau milieu d'un rêve, c'est :

0% 0% 
[ 0 ]
71% 71% 
[ 5 ]
29% 29% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Zaroff le Mar 14 Mai 2013 - 6:24

La scène de ménage est-elle nécessaire ? Je trouve qu'elle dénature la fonction suprême de l'homme, membre alpha de l'univers et protecteur de la femme omega. Doit-il souiller ses mains magnifiques au contact de misérables détergents ? N'est-ce pas, au fond, une forme d'impureté envers la sacralisation masculine ?


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

"Après avoir rencontré Zaroff, je me suis mis à la belote coinchée."
Magnus Carlsen

Zaroff
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian

Messages : 11836
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 44
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Jack-the-rimeur le Mar 14 Mai 2013 - 20:05

Dis-toi une chose : on n'invente jamais rien, pas même les mots dont on se sert, et il serait plus juste de parler de re-création que de création. Les trois quarts des "Misérables" sont tirés des chroniques et des faits divers de l'époque, Rimbaud a piqué l'idée de son "bateau ivre" à une autre poète et, sans aller si loin, on a tous connu en classe un "Pr Rogue" ou une "Luna Lovegood".
Le quartier de Paris où Ambre promène son spleen, on est plusieurs ici à y avoir rôdé. Il ne t'appartient pas, mais ce qui t'appartient et qui lui donne sa saveur, c'est ta façon de te l'approprier et de le restituer. C'est la personnalité qui transparaît qui donne de la couleur aux mots mais aussi qui détermine la tonalité des idées.
C'est pourquoi je ne pourrais pas réécrire "ton" histoire. J'en écrirais forcément une autre où tu ne retrouverais ni ce que toi tu voulais y mettre, ni ce qui t'a donné envie de l'écrire.
Nous n'avons pas seulement une vision différente de l'amour, nous sommes différents. Tous. Et quels que soient les éléments dont tu nourris ton récit (réflexions, expériences, lectures ou avis divers), c'est ta vision qui les adapte, les ajuste, les remodèle, pour en faire un tout original et personnel. C'est en cela que tu dois rester la "patronne". Tu peux choisir de te laisser influencer sur tel ou tel point mais le cap, la tonalité, la perception de l'ensemble relèvent de ta seule prérogative.
Le seul scrupule qui doit te guider, c'est la fidélité au projet d'origine.
Après, les idées n'appartiennent qu'à ceux qui s'en servent.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Mer 15 Mai 2013 - 13:41

Zaroff: Dis donc, tu comptes continuer encore longtemps avec tes remarques pseudo machistes!

Jack: Bien noté Smile


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Jack-the-rimeur le Mer 15 Mai 2013 - 17:42

Même parmi les Bretons, il y a des barbus enturbannés. Je l'ai vu hier à la télé.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Zaroff le Mer 15 Mai 2013 - 17:59

Jack-the-rimeur a écrit:Même parmi les Bretons, il y a des barbus enturbannés. Je l'ai vu hier à la télé.

C'est vrai. Je ne sais pas si il mange encore du pâté Henaff. Embarassed


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

"Après avoir rencontré Zaroff, je me suis mis à la belote coinchée."
Magnus Carlsen

Zaroff
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian

Messages : 11836
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 44
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Jack-the-rimeur le Mer 15 Mai 2013 - 18:40

Plutôt du Spanghero, à mon avis...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Perroccina le Sam 18 Mai 2013 - 22:16

J'ai vraiment pris plaisir à lire cette histoire, malgré sa taille. Effectivement certaines scènes n'apporte pas forcément, alors que d'autres auraient mérité d'être davantage développées. Je pense au métro, par exemple.
Seule la fin m'a laissée perplexe. Ambre se réveille et on se retrouve trois mois plus tard dans une scène qui ne nous apprend pas grand chose. Du coup des questions restent sans réponses : comment/pourquoi Guillaume entre-t-il dans le rêve D'Ambre ? Pourquoi 100 jours ?
Mais continues de nous régaler comme ça, Naelle.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2491
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Lun 27 Mai 2013 - 13:21

Pardon de pas avoir répondu plus tôt, Perroccina! Lorsque j'ai lu ton message, j'avais pas le temps d'y répondre alors j'ai remis la chose à plus tard et j'ai oublié.

"comment/pourquoi Guillaume entre-t-il dans le rêve D'Ambre ?"
=> J'ai pas de réponse à te donner. Certaines choses ne sont pas toujours expliquées, dans les récits fantastiques. C'est le cas ici.

"Pourquoi 100 jours ?"
=> Dans les contes, elle dort 100 ans. J'ai raccourci à 100 jours par commodité.

Contente que le texte t'ait plu malgré ses petits défauts! Smile


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par TiCi le Jeu 6 Juin 2013 - 11:54

100% !!!
Bon, je n'ai pas trop de mérite, ça se lit relativement facilement.

Côté écriture, tu as fait de nets progrès, Naëlle. J'ai bien apprécié la sérénité et la sensibilité de la première partie. Et aussi les réparties de Blanche.
Il reste encore quelques points que tu peux améliorer :
- les répétitions. Désolé, j'ai lu que tu leur avais fait la chasse. Il en reste, et parfois ça rend lourd. Par exemple le nom des personnages, mais aussi des noms communs. Contre ça, il y a un logiciel très simple et gratuit qui s'appelle RepetitionDetector. Je te le conseille.
- les détails sans importance, les péripéties inutiles. C'est difficile de faire la part des choses, il y a besoin de ça pour l'ambiance, mais il ne faut pas aller trop loin non plus. Après ça devient narratif, voire bavard.
En plus, les phrases qui ne servent à rien ont tendance à aggraver l'effet des répétions, en les forçant et en accentuant leur lourdeur. A chaque phrase, demande-toi à quoi elle sert, ce qu'elle apporte à l'histoire. Élimine-la si la réponse ne te satisfait pas, ou si tu l'as déjà donné avant. Par la suite, ça deviendra un réflexe.

Côté histoire, peut-être que je n'ai pas tout compris. Plein de questions me restent. Certaines déjà signalées sur le thread.
Dans les (bons) récits fantastiques, généralement il n'y a qu'un seul élément surnaturel.
S'il y a d'autres choses étranges, elles doivent trouver des explications, souvent liés au phénomène central.
Sinon, tu tombes dans le récit merveilleux, le conte, la fantasy... En tout cas c'est ainsi que je vois les choses.
Dans ton texte, l'élément surnaturel, c'est le partage des rêves. En tant que lecteur, je l’accepte.
Mais alors pourquoi Ambre tombe-t-elle dans le coma ? Là je ne veux plus qu'on me dise "c'est comme ça, c'est surnaturel".
Sinon, jusqu'où l'auteur va-t-il pousser ses libertés ? Le récit risque de ne plus se tenir.
Et mes questions sans réponses ne s'arrêtent pas là : qui est Blanche ? qui est le loup blanc ? pourquoi un baiser a suffit alors qu'elle venait de faire l'amour tendrement ? qu'est-ce que le gars a de particulier ? pourquoi tous ces détails sur la tante et son mari ?

Tu es sur la bonne voie en tout cas. Il faut peut-être que tu fasse un syno pour parfaire ton histoire avant de te lancer dans l'écriture ?


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.

TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Jeu 6 Juin 2013 - 14:03

Les répétitions: c'est surtout aux verbes faibles et à leurs répétitions que j'ai fait la chasse. Mais je les aurai toutes, un jour, je les aurai toutes! Je vais me renseigner sur RepetitionDetector.
Les détails/péripéties inutiles/sans importance: ouais, ça, j'ai vraiment du mal.

TiCi a écrit:Dans ton texte, l'élément surnaturel, c'est le partage des rêves.
Ah bon, tu trouves? Pour moi, c'est le coma. Et les rêves partagés découlent de ce coma.

Spoiler:
- Blanche est une version enfant d'Ambre (c'est pas suffisamment explicite, à la fin?). Si tu veux tout savoir, c'est son deuxième prénom (et en même temps celui de sa grand-mère maternelle), mais si je l'avais dit le lecteur aurait compris dès le premier rêve.
- Le loup blanc est le dernier espoir d'Ambre - par opposition aux loups gris/noirs qui sont ses angoisses.
- Le baiser, c'est juste par convention, parce que la Belle au bois dormant est traditionnellement réveillée par un baiser, mais on m'a déjà signalé que je pouvais faire plus original.
- Ben rien: Guillaume n'a rien de particulier. C'est juste un gars qui aimait bien Ambre quand ils étaient gamins et dont Ambre était amoureuse.
- La tante et son mari sont en quelque sorte une version plus âgée d'Ambre et Guillaume. J'aime bien les "échos".

En théorie je fais un syno (enfin, c'est ma résolution), mais pour cette histoire, dès que j'ai su par quel bout la prendre, j'ai pas jugé ça utile.

Merci de ta lecture, TiCi! Contente que tu aies apprécié les réparties de Blanche


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Cancereugène le Jeu 25 Juil 2013 - 10:38

Voici mon opinion générale :
Le texte se lit très bien. Le déroulement est bien mené, et j'ai bien accroché durant les dix premières pages. Ensuite, je me suis vraiment demandé où j'allais, car il y en a tout de même 29... c'est reparti en seconde partie de récit, et arrivé à la page 15 ou 16, j'ai commencé à trouver le temps long. Au final, même si l'écriture m'a paru agréable, l'intrigue devient trop large et surtout l'intensité dramatique ne fait que décliner, et au final, je suis un peu déçu. D'où mon vote "chouette, sans plus"...

Maintenant, quelques précisions :

Ma déception est surtout liée au ton donné à ce texte. De mystérieux, il devient onirique, et d'onirique, il devient très "conte de fée", et finalement, n'apporte pas grand chose au concept de la belle au bois dormant. C'est tout de même très naïf, très fleur bleue. Pourquoi pas, en effet, mais même en conservant cette approche, je pense qu'il devrait y avoir une dramaturgie à développer. Déjà, qui est ce loup noir ? Et pourquoi un loup plutôt qu'un gnou, un furet, un lion ou un ours ? Et pourquoi les noirs sont méchants et les blancs gentils ? Et pourquoi 100 jours et après c'est la mort ? On ne connaît pas suffisamment Ambre pour entrer dans son "trip"...

La dramaturgie pourrait être développée à partir de Guillaume, car l'idée évoquée notamment en page 22, de montrer que sa vie est "aspirée" par son obsession, dans une sorte de vampirisme onirique, peut avoir des conséquences... mais ce n'est pas développé.

Au final, soit le texte est trop long, soit il ne l'est pas suffisamment. Avec cette histoire, on peut faire un roman. Et je pense que pour rendre "logiques" les événements oniriques avec les événements de la vie réelle, il vaut mieux développer, quitte à écrire un roman. Si l'ambition est de rester dans le court, je pense que l'intrigue pourrait être resserrée. Les allers-retours rêve/réalité sont répétitifs. L'immersion dans le monde onirique d'Ambre pourrait être une chute. Ce n'est qu'une idée comme une autre, bien sûr, j'essaie d'être "constructif" !

Autres détails :
Certaines lignes de dialogue m'ont paru inutiles. Par exemple "pourquoi tu te souviens de moi", ou encore la conversation avec les pompiers.
De même cette idée de décrire le trajet du personnage, au début du texte - mais sans aller au bout de l'idée. Je connais bien ce quartier de Paris, le Mouffetard, alors j'ai pu tracer la piste, mais un non-parisien, à mon avis, est resté en dehors. Mais c'est vrai que certains auteurs adorent décrire le trajet de leurs personnage, notamment en bagnole, ils prennent telle rue puis telle autre. Ça fait un peu guide touristique. Que l'auteur se rassure, je me fais la même réflexion à chaque fois, même quand il s'agit de Dan Simmons !

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Sam 27 Juil 2013 - 20:52

J'ai bien conscience, maintenant, des défauts que tu pointes; j'essaierai de les supprimer lorsque je remanierai ce texte. Pour les questions que tu te poses, cf. mes réponses aux autres membres.
La déambulation d'Ambre est ultra importante! Bon, le détail des rues, pas vraiment, mais je trouvais ça trop facile de rester floue. Ambre erre dans les rues à la recherche de quelque chose/quelqu'un mais elle trouve rien, revient dans un endroit connu et a l'impression de tourner en rond, de faire du surplace, de toujours revenir à la même situation insatisfaisante. C'est pour ça qu'elle tombe dans le coma: elle abandonne. Mais en fait c'est pas du tout clair, là aussi faudra que je sois un poil plus explicite.

Merci de ta lecture, Cancereugène!


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Cancereugène le Dim 28 Juil 2013 - 18:53

Pour être franc, je n'ai pas fait la relation entre cette errance géographique et le mal être du personnage.
Cela m'a paru bizarre, cette façon de décrire parfaitement les lieux, avec la maîtrise scrupuleuse des noms de rue, et cet égarement qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. C'est un peu comme si la terre était plate, et qu'elle arrivait à l'un des rebords... mais c'est sans doute très personnel, je l'ai dit, cette façon de décrire les trajets me semble bien souvent assez inutile, quel que soit l'auteur.

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par mormir le Sam 19 Juil 2014 - 22:13

Comment te dire ? J'ai vraiment aimé ce texte. Un beau conte mixé avec une vie "moderne", un peu de bagarre de style heroic fantasy ; et tellement de douceur à travers l'amour des différents personnages.

On peut dire que tel ou tel point est améliorable. Et ce "on" aura probablement raison. Mais ce que je retiens moi, c'est que ce texte m'a transporté hors du monde pendant un petit moment, avec l'envie permanente d'aller lire la suite.

Un point qui m'est propre a probablement contribué à cela : ma fille ainée se prénomme Ambre.

En tous cas, je dis bravo pour cette superbe histoire et   


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Sam 19 Juil 2014 - 22:35

Shocked 

Embarassed 

I love you 

Voilà les réactions successives que j'ai eu à la lecture de ton commentaire, Mormir!

Vraiment, ton commentaire me fait super plaisir! Et t'as bien raison d'avoir appelé ta fille "Ambre", c'est un très beau prénom!


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum