Au beau milieu d'un rêve

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au beau milieu d'un rêve, c'est :

0% 0% 
[ 0 ]
71% 71% 
[ 5 ]
29% 29% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Sam 27 Avr 2013 - 18:58

J'ai bien conscience que je pousse le bouchon un peu trop loin Maurice en postant un texte (de 29 pages, en plus...) alors que je n'en lis moi-même pas beaucoup mais, rassurez-vous, je me rattraperai bientôt en lisant ceux du concours.

J'ai aussi bien conscience que ce titre est parfaitement honteux parce que parfaitement gamin (un indice: allez voir du côté des chansons Disney) :mrgreen:

Bon, de quoi ça parle? C'est une réécriture (assez lointaine, quand même) du conte de la Belle au bois dormant. Une fille déprimée revoit un garçon qu'elle a connu au collège et, une fois chez lui, elle tombe dans le coma. Et là, tenez-vous bien: il se passe une chose surnaturelle. Je ne vous en dis pas plus.

LIEN SUPPRIMÉ POUR CAUSE DE RÉÉCRITURE. Patientez un peu!

Ah oui, et il y a un truc louche avec ce texte: je l'aime toujours même après l'avoir relu et retravaillé plusieurs fois, ce qui ne m'était jamais arrivé. Je compte sur vous pour être sans pitié.

EDIT: Je viens de me rendre compte que j'aurais peut-être dû poster ce texte dans l'atelier 6... Libre à toi de le déplacer - ou pas -, Pala.


Dernière édition par Naëlle le Mer 28 Jan 2015 - 21:24, édité 1 fois


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Paladin le Sam 27 Avr 2013 - 20:05

Il peut sans doute être dans l'un ou l'autre des sous-forums: ce que tu peux faire c'est le laisser dans un et faire un lien dans l'autre qui le renvoie au PDF

Je vais le lire ces jours-ci, puisque j'ai lu les textes du concours...En échange tu liras celui que je vais poster dans pas longtemps (Une réécriture d'un conte célèbre, aussi!)


Dernière édition par Paladin le Lun 29 Avr 2013 - 15:16, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Zaroff le Dim 28 Avr 2013 - 21:50

Je le lis dans la semaine. Il est dans ma KINDLE.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

"Après avoir rencontré Zaroff, je me suis mis à la belote coinchée."
Magnus Carlsen

Zaroff
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian

Messages : 11836
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 44
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Paladin le Mar 30 Avr 2013 - 20:12

Spoiler:
C'est une histoire pleine de poésie et de sensibilité.

Dans la première partie, en fait jusqu'au moment où Guillaume s'endort et rêve, tu tombes un peu dans le travers que j'avais déjà relevé dans "La poupée de porcelaine" : certes, il faut des détails, cela rend le récit plus vivant et réel mais tu te perds un peu des fois dans des détails inutiles: pas la peine de retranscrire le dialogue entre Guillaume et le standardiste des pompiers, puis avec les pompiers qui arrivent, puis avec l'infirmière d'accueil, puis avec le médecin. Il suffit de dire qu'il n'arrive pas à réveiller Ambre, il appelle les pompiers, ils l’emmènent à l'hôpital, voila...Tu peux juste préciser qu'ils lui demandent de vérifier s'il n'y a pas de trace de médicament ou de drogue, ça a son importance, le reste peut être résumé!

Autre petite chose: le point de vue du récit: tu commences l'histoire en la focalisant sur ambre, puis, pour des raisons évidentes, tu passes du point de vue de Guillaume. Pour que l'histoire soit plus unifiée il vaudrait mieux commencer avec Guillaume: il est dans le RER, il reconnait la jeune fille en face de lui, etc... Surtout que de toutes façon le début ne nous apprends rien sur Ambre, sinon qu'elle va mal (on ne sait pas encore pourquoi). Qu'elle rêve du collège et qu'elle était amoureuse en secret de Guillaume, ça elle peut lui dire plus tard.

Et un petit truc "scientifique": deux silex frottés provoquent des étincelles, ça peut enflammer du gaz mais pas du bois. Pour allumer un feu, la méthode "primitive" consiste à frotter un bâton sur un bois plus tendre jusqu'à ce qu'il chauffe suffisamment.

Sinon j'ai beaucoup aimé, l'idée qu'en rêve il se trouve dans l'esprit d'Ambre et qu'il combatte "les ombres" (Qui auraient put avoir des formes variées: loups, mais aussi diverses créatures) est très bien trouvée . Bravo Naëlle!


Dernière édition par Paladin le Mar 30 Avr 2013 - 22:37, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Au beau milieu d'un rêve

Message par SILENCE le Mar 30 Avr 2013 - 20:32

Je vais imprimer ton récit Naëlle et tenter de le lire rapidement...

SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2407
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Mar 30 Avr 2013 - 20:45

C'est bien ce que je me disais, tout le détail est trop long. Quant au point de vue, ça m'attriste un peu ce que tu me dis, parce que je tiens beaucoup au passage où Ambre erre dans Paris. Or, si je me focalise sur Guillaume, je le supprime. Faut que je médite sur la question.

Pour le truc "scientifique": c'est là qu'on voit que je suis pas allée chez les scouts Laughing

Merci, mon beau Paladin, tu illumines mon chemin!*

Zaroff et Silence: très bien, j'attendrai patiemment!

*Ni troll ni gredin
Et aucun magicien
Mais au moins des gobelins,
Histoire qu'enfiiin
On se fasse plein d'XP
À coup de gourdiiin


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Didier Fédou le Mar 30 Avr 2013 - 20:51

J'ai survolé, je lis dès que je peux.
Juste :
Paladin a écrit:

Et un petit truc "scientifique": deux silex frottés provoquent des étincelles, ça peut enflammer du gaz mais pas du bois. Pour allumer un feu, la méthode "primitive" consiste à frotter un bâton sur un bois plus tendre jusqu'à ce qu'il chauffe suffisamment.
Non non non. C'est un silex contre un minerai de fer (marcassite ou pyrite à la sauvage ou fer en version élaborée qui va produire des étincelles, celles-çi, capturées sur un amadou (champignon de souche traité au salpêtre ou par extension toute matière sècxhe, fibreuse et inflammable), va permettre d'obtenir une braise, avec laquelle on pourra en soufflant dessus initier l'ignition (ohhh...) de bois fendu, de paille, puis de combustible plus conséquent.

Le frottage de bâtons, c'est une drille en bois possédant des fibres longues qui tourne dans l'encoche d'une planchette, sachant que la combionaison lierre-noisetier est pas mal, de façon à obtenir au point de friction une sciure noire très fine qui va produire une braise. Il faudra la transporter dans un "nid", de la paille ou du foin battus, bien sec, refermer le nid sur la braise et souffler dessus comme au creux de l'oreille d'un amant, jusqu'à ce que votre souffle fasse naitre la flamme.

C'était la minute scientifique de Didier. La semaine prochaine, opérer l'appendicite avec un patin à glace.


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer

Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 38
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Paladin le Mar 30 Avr 2013 - 21:42

Naëlle a écrit:C'est bien ce que je me disais, tout le détail est trop long. Quant au point de vue, ça m'attriste un peu ce que tu me dis, parce que je tiens beaucoup au passage où Ambre erre dans Paris. Or, si je me focalise sur Guillaume, je le supprime. Faut que je médite sur la question.

En fait c'est juste le début où il y a trop de détails. Dés que commence le sommeil de Guillaume l'action l'emporte.

Je vais te dire un truc, sur le point de vue: j'ai beaucoup aimé le passage de la balade à Paris, dans ce quartier latin où je me suis si souvent promené, ça m'a rempli de nostalgie, d'autant plus que Paris me manque un peu, même si, habitant dans le 95, je n'y allais pas très souvent. Peut-être que Guillaume lui aussi peu se balader dans Paris?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Doumé le Mar 30 Avr 2013 - 23:07

@ Naëlle : moi aussi, je lis dès que je peux. J'ai pas mal de textes en retard...

@ Didier : la minute scientifique de Didier. La semaine prochaine, opérer l'appendicite avec un patin à glace.
Ah oui, je suis partant !
Very Happy


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...

Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1870
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 56
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par FRançoise GRDR le Mer 1 Mai 2013 - 1:20

Pas trop le temps non plus mais je vais essayer demain ...
Trop drôle Didier Razz


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7166
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Ven 3 Mai 2013 - 16:53

*Plusieurs jours plus tard...*

Didier: Avoue tout: en fait t'es un homme des cavernes qui as voyagé dans le temps, c'est ça?

Paladin: C'est drôle parce que tous les détails, j'ai adoré les écrire, et dès que Guillaume rêve, j'étais moins sûre de moi, ça me plaisait moins d'écrire et j'avais peur de pas réussir à faire quelque chose d'assez "actif".

Doumé et Françoise: Pas de souci les ami(e)s! Vu la taille du machin, je comprends tout à fait que vous mettiez le temps.


Dernière édition par Naëlle le Mar 7 Mai 2013 - 18:37, édité 1 fois


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Au beau milieu d'un rêve

Message par SILENCE le Sam 4 Mai 2013 - 12:43

Bonjour Naëlle, je viens d'imprimer ta nouvelle. Je vais essayer de la lire pendant le week-end, mais je dis bien essayer parce que là je suis surchargé. En tout cas, compte sur moi pour te dire ce que j'en pense.

SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2407
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Au beau milieu d'un rêve

Message par SILENCE le Sam 4 Mai 2013 - 18:01

Bonjour Naëlle,
J'ai donc lu ta nouvelle. Je trouve ce texte riche. Mais je le trouve également trop long. Je m'explique :
Spoiler:
Commençons par le positif et les éloges si tu le veux bien : la manière dont tu t'acquittes de ta tâche (à savoir réactualiser ce conte) est plutôt chouette. Contrairement à Paladin, je trouve pas mal de commencer l'histoire avec Ambre et de la poursuivre avec Guillaume. Dans la mesure où Ambre va rapidement être plongée dans le coma, cette façon de débuter permet de s'attacher un peu à la jeune fille et de ne pas en faire qu'un corps inerte dans un lit d'hôpital. Je trouve également que les passages dans l'Univers mental d'Ambre sont une bonne chose également. Une excellente idée de ce point de vue (ce qui ne fait à mon avis que renforcer l'intérêt qu'il y a de commencer l'histoire comme tu le fais avec Ambre et non Guillaume). Ces éléments non seulement doivent être gardés mais encore - ce n'est que mon avis Naëlle - approfondis. Cela ne gênerait en rien la lecture au contraire. Les éléments de critiques sont de plusieurs ordres. D'une manière générale, j'ai trouvé le texte beaucoup trop long. Je pense que tu peux faire beaucoup mieux en moins de pages (facile 14 ou 15 pages). Comme l'explique Paladin certains points du récit ne sont pas d'une grande utilité (comme effectivement le passage avec les pompiers et la PLS), ils mériteraient donc sinon d'être supprimés à tout le moins d'être repris. Un autre point concerne la caractérisation des personnages. Curieusement, j'ai trouvé les personnages d'Ambre et de Blanche mieux décrits que celui de Guillaume qui occupe pourtant les 3/4 de l'histoire. Dans ton récit, Guillaume est un personnage un peu 'creux' ou 'transparent'. Il suit mollement les événements, l'histoire. Il semble facilement influençable, presque lisse. Il faut, je trouve, retravailler ces éléments. Je me suis même demandé à un moment comment un type pareil aussi peu vigoureux tout au long du récit trouve la force dans les dernières pages de tuer autant de loups parfois en les égorgeant. Si une transformation s'est opérée dans le personnage tu dois nous la faire comprendre (pas nous la dire ! mais nous la faire comprendre et nous faire comprendre les raisons de cette métamorphose : était il un enfoiré de première au début qui décide tout simplement de coucher avec la première minette qui se pointe chez lui ? Dans ce cas tu dois nous faire comprendre pourquoi ce type décide de rester et de veiller sur Ambre ; était-il au contraire un type normal un peu paumé, un peu lisse, qui ne veut de mal à personne et n'a jamais fait de mal à personne, alors ton rôle est de nous faire sentir la transformation de ce personnage (ce qui fait qu'il est capable de tuer de sang froid, même des animaux). Or, ces éléments ne sont pas là dans le récit qui a tendance - bien qu'il soit parfaitement écrit - à rester un peu trop descriptif. Exemple : tes personnages parlent mais ne pensent pratiquement jamais. Je veux dire que si j'avais été à la place de Guillaume et si une fille a priori aussi jolie qu'Ambre me proposait comme ça d'un coup de passer la nuit chez moi, et bien je suis peut-être étrange mais j'aurais été totalement déstabilisé. J'aurais dit oui bien sûr et fait celui pour qui tout cela est normal, mais au fond j'aurais été totalement déstabilisé. Et lorsque je suis déstabilisé Naëlle j'ai tout un tas de pensées qui me passent par la tête... Bref. Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce texte qui, je le répète encore une fois est très riche. Encore un truc. la scène du début dans la bibliothèque. Super idée. Je suis moi aussi un rat de bibliothèque. Mais le traitement aurait gagné à être plus incisif. Tu parles d'une fille "légèrement" dépressive quand même, incapable de se concentrer sur son travail. Pourquoi ? Que pense-t-elle ? Que se dit-elle ? Que voit-elle ? Une fille qui lit en face d'elle ok, mais la bibliothèque, l'endroit ? Comment est-il ? Cela peut-être extrêmement angoissant une bibliothèque... Enfin bref. Un bon texte, une bonne histoire qui aurait gagné à être un peu plus ramassée dans la forme, plus vive dans le ton et, pourquoi pas, un peu plus sombre et dérangeante... Mais encore une fois ce n'est que mon point de vue.

SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2407
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Naëlle le Sam 4 Mai 2013 - 20:49

Sur le souci de caractérisation de Guillaume:
Spoiler:
il me semble que je dis/montre clairement que Guillaume est un gars extrêmement gentil, au point qu'on s'étonne/ne comprend pas qu'il reste auprès d'Ambre alors qu'ils se connaissent à peine. Quant au fait qu'il se mette à dézinguer des loups à tour de bras, c'est tout bêtement parce qu'il s'est rendu compte qu'il l'aime - aussi improbable que ça puisse paraître, étant donné la situation - et donc il se donne les moyens de parvenir jusqu'à elle. Mais je l'ai pas dit clairement, ça, parce que les "je t'aime" me gonflent. Donc c'était sous-entendu. Ne pas oublier aussi qu'il est dans un rêve, et que dans les rêves on fait des trucs qu'on ferait pas forcément éveillé.
Sur la bibliothèque: j'ai pas osé entrer dans les détails de ses pensées parce que sinon, je révélais tout de suite pourquoi elle est déprimée/dépressive et je me disais qu'il n'y aurait plus trop d'intérêt à continuer l'histoire, en tant que lecteur. Tandis que si on n'apprend son problème qu'après le passage au point de vue de Guillaume, le lecteur serait lancé dans une autre énigme (pourquoi dort-elle? comment la sortir de ce coma?) et aurait envie de continuer. Mais décrire plus la bibliothèque, l'angoisse qu'elle peut générer, oui, ça je peux le faire (et je le ferai).

Breeef, merci beaucoup pour ce commentaire détaillé, Silence, alors que tu es surchargé!


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Au beau milieu d'un rêve

Message par SILENCE le Dim 5 Mai 2013 - 10:52

J'entends bien ce que tu dis Naëlle. Sur la caractérisation de Guillaume, je reste sur ma fin. Certes, j'ai compris que Guillaume était un personnage fondamentalement gentil et on comprend qu'il aime Ambre, ok. Mais curieusement, alors que ton texte est long, la découverte des sentiments de Guillaume pour Ambre se découvre un peu vite. Dans la même situation est-ce qu'une personne lambda ne s'interrogerait pas un peu sur l'amour éprouvé de manière si subite ? Je ne parle pas de mettre des "oh mon Dieu je crois bien que je l'aime" à tout bout de champ dans la bouche de Guillaume, ce serait stupide et donc à éviter tu as parfaitement raison de ce côté là. Mais Ambre paraît quand même un peu particulière, un peu déprimée et paumée et dans la tête d'un type, même foncièrement gentil, ce sont des éléments qui comptent et qui sont de nature à poser question. Bref, sans les "je t'aime" (propres à de la Bit-Lit idiote) tu peux te poser les choses sous l'angle de la résolution d'un conflit personnel pour Guillaume: conflit qui opposerait les sentiments éprouvés (même confusément) pour Ambre et, peut-être, la crainte qu'il peut avoir de s'attacher à celle-ci, à vouloir l'aider, sachant qu'elle correspond un peu à la fille perdue, certes attachante, mais vis-à-vis de laquelle on peut avoir du mal s'engager. Les relations amoureuses qui partent du syndrôme du Bon Samaritain tournent souvent en eau de boudin et l'on peut se dire qu'un type aussi gentil que Guillaume le sait mieux que quiconque. C'est ce que je dis quand je parle de caractérisation. Je ne dis pas que tu devrais nous dire que... Je dis que tes personnages devraient nous faire comprendre que... Ce n'est pas la même chose.
Pareillement, pour le passage du début dans la bibliothèque. Il n'est pas question de dévoiler les problèmes d'Ambre. Mais uniquement de nous faire comprendre son manque de concentration, son incapacité à se plonger dans son travail. Question, que se passe-t-il lorsqu'une personne (toi, moi, tout le monde) ne parvient pas à se concentrer sur son travail (ce qui est mon cas en ce moment, puisque je réponds à ton message alors que je devrais être en train d'écrire des rapports sur les candidatures de MCF à auditionner ou pas) ? Réponse : ils réfléchissent ! Ils pensent et il se disent notamment "putain concentre-toi, concentre-toi, concentre-toi...", ce genre de chose. Ils triturent des objets (leurs téléphones portables notamment pour regarder l'heure par exemple). Ils lèvent le nez constamment de leurs bouquins et regardent les lieux environnants. Et quand je te dis que la bibliothèque est un endroit intéressant, je veux dire plusieurs choses. D'une, c'est vrai que cela peut être angoissant (alignements de bouquin, lumière diffuse, personnel souvent peu aimable, silence, etc.). Et deux j'y pense depuis ce matin, c'est également un endroit extrêmement bien rangé, classé, un endroit où s'entassent des connaissances incroyables. On pourrait presque faire un parallèle avec un cerveau. Je me suis dis que si Ambre a du mal à se concentrer c'est peut-être aussi parce que c'est le bordel dans sa tête, mais pas le bordel dans la bibliothèque où elle ne croise que des personnes studieuses, concentrées, etc. Voila en gros... Mais sache Naëlle que tu tiens une bonne idée, un bon texte qu'il faut juste que tu le retravailles pour le rendre plus vivant et peut-être plus sombre.

SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2407
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au beau milieu d'un rêve

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum