Collection Fleuve Noir Angoisse

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Invité le Mer 15 Oct 2014 - 15:36

Ah les Angoisse..
Ne pas rater les G.J Arnaud (savait tout faire celui-là) dans cette collection notamment La Mort Noire, le Dossier Atrée ,Ils sont revenus et les M.A Rayjean bien meilleurs que ces anticipation quant à B.R Bruss , c'est un grand même si c'est une vieille canaille collabo
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Zaroff le Mer 15 Oct 2014 - 16:23

Je te conseille aussi tous les FNA de Brussolo. Je les ai tous. Je me suis affamé pour ça.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12939
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Amaranth le Mer 15 Oct 2014 - 23:04

Merci pour vos conseils éclairés !
Pour le moment, je vais piocher dans la collection de Lester, mais je tâcherai de m'en procurer d'autres par la suite (Les Brussolo notamment, un auteur que j'apprécie déjà à la base).
J'ai lu une partie de l'article, très bien fait d'ailleurs, et il aide bien ! Smile


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2038
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Léonox le Jeu 16 Oct 2014 - 3:10

Avec plaisir, Amaranth.
Je me permets quand même de revenir sur la dernière suggestion de Zaroff.
Ne cherche pas d'"Angoisse" signés Brussolo, pour la bonne et simple raison... qu'il n'en a jamais écrit aucun ! En effet, la collection était interrompue depuis plus de cinq ans quand son premier texte a été publié. Je pense donc que Zaroff évoquait plutôt sa série de dix romans d'épouvante parus beaucoup plus tardivement (entre 90 et 91). Aucun rapport avec la collection Angoisse donc, même si certains romans de Brussolo auraient sans aucun doute pu y figurer. Mais pour ça, il aurait fallu qu'elle perdure...

A propos de Brussolo: je me suis aperçu qu'il existait trois topics différents le concernant.
Je viens de les fusionner: http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/t695-serge-brussolo


Dernière édition par Léonox le Jeu 16 Oct 2014 - 8:19, édité 1 fois
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Paladin le Jeu 16 Oct 2014 - 8:09

Je crois que Zaroff parlait des romans de Brussollo parus en Fleuve Noir Anticipation


Dernière édition par Paladin le Mer 7 Oct 2015 - 10:00, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10813
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Zaroff le Jeu 16 Oct 2014 - 16:52

Euh oui. Je parle bien des Brussolo FN Anticipation et les dix romans d'horreur parus chez Gérard de Villiers. Mais je m'écarte du sujet...


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12939
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Blahom le Ven 23 Jan 2015 - 20:02

Ma collection Angoisse s'est pas mal étoffée ces derniers temps, d'autant plus que la chance m'a permis de dégoter plusieurs originaux, période « tête de mort », à des tarifs très raisonnables, le plus cher m'ayant coûté vingt euros (il s'agissait des Yeux sans visage de Jean Redon).
Sachant que j'ai lu plusieurs dizaines de romans parus dans cette collection, sans parler des adaptations BD de Comics Pocket (ce qui représente plus du tiers des textes), voici la liste de mes 20 « Angoisse » préférés. Cet exercice, éminemment subjectif et imparfait, a surtout pour objectif de livrer aux néophytes des pistes susceptibles de les guider dans la découverte de cette fabuleuse collection comprenant 261 titres.
Les livres ne sont pas classés par ordre de préférence mais dans celui de publication.


Evangeline Walton : Maison des sorcières. N°3. L'une des meilleures histoires de maison hantée qu'il m'ait été donné de lire. Un superbe roman publié initialement chez Arkham House et qui gagnerait vraiment à être connu (et reconnu).


B. R. Bruss : Nous avons tous peur. N°24. Sans conteste, l'un des sommets de la carrière de Bruss, et l'un des chefs-d’œuvre de la littérature fantastique de la seconde moitié du siècle dernier. C'est notamment dans ce Bruss que je suis allé chercher mon pseudo.


B. R. Bruss : Le Tambour d'angoisse. N°86. Une autre grande réussite que ce récit des affres d'un groupe de scientifiques perdus dans le désert australien et soumis au roulement incessant du terrible tambour d'angoisse.


B. R. Bruss : Le Bourg envoûté. N°111. Vous l'avez compris, j'apprécie énormément le style pur et parfois précieux de Bruss. Le Bourg envoûté nous conte une superbe histoire d'amour, tragique naturellement, se déroulant dans un petit village écossais. Ambiance garantie.


Marc Agapit : Greffe mortelle. N°43. L'un des sommets de la première période d'Agapit. Une tragédie familiale aux dimensions absurdement tragi-comiques dont le mobile, inspiré par certaines théories eugénistes en vogue dans la première moitié du vingtième siècle, nous sera révélé à la fin.


Marc Agapit : La Bête immonde. N°53. Mon premier Agapit et un véritable choc ! Un roman sombre caractérisé par une fin glaçante. Sortirez-vous intacts de la clinique du docteur Despair ?


Marc Agapit : Piège infernal. N°60. Quand Agapit s'amuse à reprendre le vieux mythe d' Œdipe à la sauce Agapit, on obtient du grand Agapit.


Benoît Becker : Le Chien des ténèbres. N°6. Pas vraiment de chien dans cette savoureuse histoire de tueur fou qui commence dans le brouillard londonien et s'achève dans une inquiétante demeure noyée sous la neige. José-André Lacour n'avait pas son pareil pour créer des atmosphères angoissantes.


Benoît Becker : Laisse toute espérance. N°10. Le titre, allusion à la Divine Comédie de Dante se suffit à lui-même. Un roman ambitieux et prenant qui nous fera voyager dans le temps. Et toujours ces ambiances morbides typiques de l'auteur.


Benoît Becker : Terreur. N°15. Un récit prenant, subtil mélange de « giallo de machination » et de gothique envoûtant. L'histoire se passe dans un vieux château inquiétant battu par les vents de la mer Baltique. Une grande réussite.


Kurt Steiner : Pour que vive le Diable. N°17. Un chef-d’œuvre d'angoisse. Les plus âgés seront sensibles au climat de paranoïa que distille l'auteur, finalement assez proche de la mythique série « Les Envahisseurs », sauf qu'il ne s'agit pas ici d'extraterrestres mais de maléfiques golems.


Jean Murelli : L'Orgue de l'épouvante. N°49. D'après certaines rumeurs, Jean Murelli aurait été l'un des pseudos de Frédéric Dard. Le style de Murelli s'avère effectivement assez proche de celui du Dard de la même période. De plus, l'univers des deux auteurs présente nombre de similitudes. Surtout, l'un des passages-clés de ce roman nous montre un chirurgien sadique en train de découper le visage d'un malheureux éphèbe, scène annonçant les exploits du docteur Genessier dans Les Yeux sans visage, d'un certain Jean Redon dont il semble maintenant acquis qu'il n'était autre que F. Dard.


Jean Redon : Les Yeux sans visage. N°56. Le roman qui donna naissance au chef-d’œuvre de Franju. Il peut être intéressant de recenser les menues différences existant entre le roman et son adaptation cinématographique.


Max-André Rayjean : Le Sang et la chair. N°178. D'après un certain Denis Philippe, qui écrivait dans Fiction, Rayjean « écrit comme un cochon ». Je dois pourtant avouer avoir un faible pour les Rayjean publiés dans « Angoisse », en particulier pour ce sinistre Le Sang et la chair, caractérisé par une atmosphère absolument unique. Une série de morts mystérieuses a lieu sur le haut plateau ardéchois. C'est l'hiver, la neige tombe tandis que souffle la burle. Les villageois ont peur. Ce livre mériterait d'être adapté au cinéma. Jamais auteur n'avait décrit avec un tel talent l'ambiance si particulière de l'Ardèche profonde.


G. J. Arnaud : Le Dossier Atrée. N°216. Les quatre « Angoisse » de l'auteur sont indispensables. Dans Le Dossier Atrée et Ils sont revenus, Arnaud nous conte les investigations des enquêteurs du B.U.R.A.S. (Bureau Universel de Recherche des Anomalies Sociologiques), chargés d'élucider des affaires empreintes de paranormal et de mystère. De New York à l'Espagne franquiste, des déboires d'un journaliste gastronomique à ceux d'un jeune interne en médecine, ce roman nous tient en haleine jusqu'à sa terrible conclusion.


G. J. Arnaud : Ils sont revenus. N°241. Cette fois, les hommes du B.U.R.A.S. chassent les spectres du Troisième Reich dans la vieille cité de Prague, où se côtoient alchimistes et nazis. Une autre grande réussite signée Arnaud.


G. J. Arnaud : La Dalle aux maudits. N°248. De cette histoire de sorcellerie campagnarde mettant en avant un paganisme assez proche de celui présent dans les récits d'Arthur Machen suinte une angoisse sourde et contemporaine, celle de l'Apocalypse nucléaire. Une œuvre originale et étonnante.


Alphonse Brutsche : Le Reflux de la nuit. N°213. Quand Jean-Pierre Andrevon publiait des romans d'angoisse... Un malheureux veuf se voit octroyer le pouvoir de ramener les morts à la vie. Tout cela finira bien mal. Un sujet quasi-similaire à celui de l'excellent Simetierre de S. King.


Agnès Laurent : Requiem pour un fantôme. N°237. Les livres d'Agnès Laurent appartiennent à la catégorie des romans policiers « déguisés » qui furent parfois publiés dans « Angoisse », comme certains José Michel. L'intrigue de Requiem pour un fantôme est bien menée et l'auteur réussit à tromper le lecteur jusqu'au bout. Suite à une blessure, un jeune homme est hébergé dans un château, habité par quatre femmes, quelque part en Bretagne. L'une d'elles est une démente, une psychopathe. Il doit la démasquer, coûte que coûte. Mais ne s'agit-il pas de celle dont il est tombé amoureux ? Un huis clos prenant.


Pierre Suragne : Duz. N°243. Les romans de Pierre Suragne sont admirablement écrits. Suragne est le pseudo qu'utilisait autrefois Pierre Pelot. Duz, récit envoûtant et onirique, nous conte les étranges vacances de Duz, un petit garçon que ses parents ont laissé en pension dans un orphelinat.


Pray for Rosemary's baby...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1549
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Catherine Robert le Ven 23 Jan 2015 - 20:36

Jolie petite série de résumés. Je crois que de tout ça, je n'ai lu que "le bourg envoûté". Je me rappelle que j'avais bien aimé, surtout la fin d'ailleurs.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10150
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Zaroff le Ven 23 Jan 2015 - 20:42

Belle chronique Blahom (je savais bien que j'avais lu ce nom quelque part !). Je possède les quatre Angoisses de Becker dans un seul volume ainsi que les quatre récits de Arnaud, sous le titre de "Dalle aux maudits".
Je tiens à signaler que "Le reflux de la nuit" fut un livre marquant pour moi. C'est tout simplement une merveille malgré une intrigue assez linéaire. Mais quelle atmosphère !!! C'est purement génial.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12939
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Amaranth le Ven 23 Jan 2015 - 21:41

Merci pour cette petite liste, Blahom ! Voilà qui donne envie ! J'ai lu Le tambour d'angoisse il y a peu et j'ai vraiment trouvé l'ambiance prenante. Et j'ai Greffe mortelle qui m'attend encore.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2038
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Paladin le Ven 23 Jan 2015 - 23:33

Zaroff a écrit: Je possède les quatre Angoisses de Becker dans un seul volume ainsi que les quatre récits de Arnaud, sous le titre de "Dalle aux maudits".

Moi de même!

J'ai lu La Dalle aux Maudits cet été et je viens de finir Le Dossier Atrée, tous les deux très bons, même si, souvent, on sent que le calibrage des Fleuve Noir/Angoisse poussait les auteurs à terminer trop vite des intrigues qui auraient méritées d'être plus développées.

C'est aussi le défaut du Bourg Envoûté de Bruss , où des tas de révélations arrivent à la fin au lieu d'être amenées progressivement.

J'ai peu aimé Maison des sorcières d'Evangeline Walton, trop de bla bla, même si les idées sont bonnes

Le Chien des ténèbres de Benoît Becker: bon thriller horrifique, j'en ai un exemplaire de coté pour la "caisse de livres" où les vainqueurs des concours choisiront leur prix.

Greffe mortelle, un des meilleurs d'Agapit, mais son meilleur est sans doute La Bête immonde, un pur cauchemar comme seul Agapit savait en raconter


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10813
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Blahom le Sam 24 Jan 2015 - 10:55

Zaroff : "Je tiens à signaler que "Le reflux de la nuit" fut un livre marquant pour moi. C'est tout simplement une merveille malgré une intrigue assez linéaire. Mais quelle atmosphère !!! C'est purement génial."
Autre Brutsche sympa : Une Lumière entre les arbres, classique histoire de savant fou se déroulant en plein Massif Central. L'atmosphère générale fait très "serial" et ça se lit vraiment bien.

"on sent que le calibrage des Fleuve Noir/Angoisse poussait les auteurs à terminer trop vite des intrigues qui auraient méritées d'être plus développées."
Oui, il s'agit là d'un défaut récurrent dont pâtissent notamment les romans d'Arnaud. 

Quant à La Bête immonde, c'est aussi mon Agapit préféré, le premier que j'ai lu d'ailleurs après l'avoir trouvé chez un bouquiniste au début des années 90.


Pray for Rosemary's baby...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1549
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Invité le Lun 20 Avr 2015 - 2:04

Bonjour a tous, je vient de me commander mes tout premier Angoisse de Fleuve noir, soit; La guivre de Marc Agapit , Le retour de Mme Atomos de André Caroff et La nuit des trépassées de Jean Murelli.  Je suis impatient de les recevoir.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Paladin le Lun 20 Avr 2015 - 10:58

Pour Mme Atomos, il serait préférable de commencer par le premier de la série: La Sinistre Madame Atomos

Si cette série te plait, l'intégrale à été rééditée chez Rivière Blanche: http://www.riviereblanche.com/atomos.htm

Tu peux aussi trouver ces histoires en BD, sans doute aussi sur E-bay, dans le magazine Atomos:











Pour Agapit, il a pas mal écrit mais tout ne se vaut pas. Je te conseille en premiers ces romans-là:

La Bête Immonde

Agence Tout Crime

Greffe Mortelle

Le Doigt de L'Ombre

La Dame à L'Os

L'Ecole des Monstres

Les Santons du Diable

(Je ne les connais pas tous!)


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10813
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Blahom le Lun 20 Avr 2015 - 12:09

Pianoman67 a écrit:Bonjour a tous, je vient de me commander mes tout premier Angoisse de Fleuve noir, soit; La guivre de Marc Agapit , Le retour de Mme Atomos de André Caroff et La nuit des trépassées de Jean Murelli.  Je suis impatient de les recevoir.

La Guivre, sans faire partie des meilleurs Agapit, a le mérite de se lire agréablement, grâce à cette succession de narrateurs qui nous offre quantité de points de vue différents. La couverture de Gourdon est, comme toujours, très réussie. Les indispensables d'Agapit restent, à mon avis, ses premiers, à savoir Agence tous crimes, Greffe mortelle, Piège infernal et surtout La Bête immonde. La Nuit du Minotaure vaut aussi le détour.

La Nuit des trépassées relève davantage de la science-fiction que du fantastique mais constitue une lecture plaisante. Le rebondissement final est certes quelque peu téléphoné mais sympathique. De cet auteur, je conseillerais aussi L'Orgue de l'épouvante et Ce Mur qui regardait.


Pray for Rosemary's baby...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1549
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collection Fleuve Noir Angoisse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum