X X L

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

X X L

Message par anouk le Ven 22 Mar 2013 - 13:49

Nouvelle pour le concours Légendes Urbaines (Anouk)

Je suis une légende vivante. Personne ne le sait. Je passe incognito partout. Et pourtant, jadis, j’étais comme eux. Visible, prévisible, terre à terre, égoïste et cupide. S’ils savaient que cela ne sert à rien. Autant prêcher un converti. Inutile d’essayer, c’est peine perdue. Souvent je réfléchis au comique de situation. Et dire que j’ai été puissant, arrogant, indifférent, n’aimant que moi-même et pardessus tout mon ascension dans les sphères du pouvoir. J'ai l'impression de dominer, d’être au-dessus du pékin moyen, de manipuler les dirigeants des pays amis et ennemis, de déclencher des guerres, enrichissant les lobbies concernés. Et cerise sur le gâteau, les femmes, toutes les femmes, les vénales, les carriéristes, les nymphos, les fausses vierges tombent béates dans vos bras. En somme, le pouvoir, le sexe et l’argent. Les trois fléaux de l’humanité.

Autrefois j’étais celui par qui le scandale arrive. Je ne me montrais pas. Je souriais dans l’ombre, le regard luisant, moite de plaisir, me frottant les mains de satisfaction. Vous pensez avoir deviné qui je suis ? Mais vous vous trompez, vous ne le savez pas et vous ne le saurez jamais. Moi-même, je ne sais comment me définir, ange ou démon, esprit ou corps, bénéfique, maléfique, doué d’ubiquité, passionné ou impassible.

Ainsi va le monde, magnifique et terrible à la fois. Je ne me lasse pas de ce spectacle. Ce qui me manque, c’est un peu de compagnie. Je me matérialise et je me promène ici et là. La nuit je fréquente les bars. J’engage une conversation. Sur tout, sur rien. Je fais parler les gens d’eux-mêmes. Ils adorent ça. Mais la plupart du temps, ils se connaissent mal. Et je ris intérieurement de leur mystification. L’âme humaine est complexe, le bien, le mal, comment s’y reconnaître ?

Lors de mes vies antérieures, j’ai eu plusieurs mères. Je les ai aimées, sublimées, blessées, rejetées, j’ai tout fait ou à peu près. Le pire c’est qu’elles ne m’ont jamais haï. Toujours cet amour dégoulinant, inconditionnel, matriciel, enfin cette glu dont on pourrait vanter les effets spéciaux. Cela m’insupportait tellement que je craquais. Je leur faisais le coup de la disparition. On ne me revoyait jamais. Sauf une fois où j’ai bien failli me recoller à cet amour écœurant. J’entends encore les cris de joie de ma mère lorsqu’on lui ramena le bambin turbulent que j’étais, inconscient et trempé comme une soupe. Elle me dorlota, me mit des cataplasmes, des suppositoires (j’ai horreur de ça… ) et surveilla tant et si bien la courbe de ma température que je décidais pour une fois d’être magnanime. J’eus droit à tous les mots d’amour ridicules que l’on puisse imaginer.

Un soir l’une d’elles nagea longtemps dans un lac froid et pénétrant. Je flottais à quelques mètres de là, entre deux eaux vaseuses, bien décidé à faire une pause, lorsqu’elle m’aperçut. Je l’entraînai vers les fonds bien qu’elle me serrât contre elle. Mais la puissance maléfique eut le dessus. Je l’emmenai jusqu’à la limite extrême pour que son âme puisse s’élever dans le cosmos, indemne et innocente. A cet emplacement précis, un tourbillon s’est formé, engloutissant les nageurs imprudents. Il y a quelquefois des phénomènes qui dépassent l’entendement.

Mais j’ai un souvenir ineffaçable. Je m’étais marié avec une jeune femme écrivain. Elle s’appelait Virginia. En elle, se conjuguaient le talent et le désespoir. La neurasthénie et la folie prirent
peu à peu possession d’elle jusqu’au jour où elle se noya volontairement, les poches de son lmanteau emplies de pierres. Je la pleurai sachant que son calvaire sur terre n’était rien par rapport aux affres infligées à celles et ceux qui se suicident.

Cependant je plains l’humanité, ballotée comme fétus de paille. Le bonheur est de courte durée. Certains ne savent pas l’apprécier. Ils passent leur temps à se plaindre. Il suffit de regarder autour de soi. Je dois dire que c’est édifiant.

Mon Dieu, je suis un bavard incorrigible. D’ailleurs je suis excessif, dans les grandes largeurs, les grandes tailles, plutôt XXL, c’est mon blaze, mon poinçon, mon traçage et ma marque.

Tout cela reste entre nous. L’épanchement bonifie les créatures quelles qu’elles soient. J’espère que vous m’aimez un peu ?


Dernière édition par anouk le Sam 23 Mar 2013 - 9:33, édité 1 fois


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 73
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

XXL

Message par SILENCE le Ven 22 Mar 2013 - 15:46

J'ai bien failli passer à côté de ton texte Anouk. J'avoue que cela aurait été dommage !
Que dire ? J'ai trouvé l'ensemble bien écrit mais aussi beaucoup trop bref. Excuse mon manque flagrant de culture (je crois avoir compris à un moment que tu évoquais Virginia Woolf), mais je n'ai su de qui tu faisais le portrait. Et du reste je ne vois pas non plus où est le thème de la légende urbaine ici. Peut-être pourras-tu me l'expliquer en spoiler ou en MP.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2686
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

re XXL

Message par anouk le Ven 22 Mar 2013 - 16:24

Oui, tu as sans doute raison. Trop court, hors sujet, évasif ...
Moi même je ne voulais pas dévoiler qui s'exprime dans XXL. Est-ce un ange démoniaque, un être surnaturel, je laisse le doute planer. Les pierres sont une référence au suicide de Virginia Woolf, bien vu. En fait tout vient de ce que je ne sais pas ce que vous entendez par légendes urbaines... J'ai été tentée de prendre un personnage historique et de le sortir de son contexte. Mais la légende est plus forte que l'imagination d'un auteur. Je m'y perds un peu dans les genres. Je ne sais pas écrire en me mettant dans un moule, je sais, je suis assez insupportable et mon inspiration me joue des tours. Je ne renie pas mon texte. Néanmoins j'apprécie que tu aies relevé l'écriture même si le thème est bizarrement à côté de la plaque. Je ne sais pas faire un spoiler. Mais on est entre nous n'est-il pas ?
Anouk


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 73
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Perroccina le Ven 22 Mar 2013 - 16:57

Moi aussi j'ai été surprise par ton texte Anouk, décalé dans le concours. Un peu court, on aimerait prolonger l'immersion.

Pour le reste cela a été du pur plaisir, on se laisse emporter par l'histoire et pour ma part c'est tout ce que je demande à texte : qu'il me fasse oublier où je suis, qui je suis et ce que je suis.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par SILENCE le Ven 22 Mar 2013 - 17:09

anouk a écrit:Oui, tu as sans doute raison. Trop court, hors sujet, évasif ...
Moi même je ne voulais pas dévoiler qui s'exprime dans XXL. Est-ce un ange démoniaque, un être surnaturel, je laisse le doute planer. Les pierres sont une référence au suicide de Virginia Woolf, bien vu. En fait tout vient de ce que je ne sais pas ce que vous entendez par légendes urbaines... J'ai été tentée de prendre un personnage historique et de le sortir de son contexte. Mais la légende est plus forte que l'imagination d'un auteur. Je m'y perds un peu dans les genres. Je ne sais pas écrire en me mettant dans un moule, je sais, je suis assez insupportable et mon inspiration me joue des tours. Je ne renie pas mon texte. Néanmoins j'apprécie que tu aies relevé l'écriture même si le thème est bizarrement à côté de la plaque. Je ne sais pas faire un spoiler. Mais on est entre nous n'est-il pas ?
Anouk

De rien vraiment ! Je ne vois ce qu'il y a d'insupportable à ne pas réussir à se mettre dans un moule même littéraire. J'ai toutes les peines du monde à écrire sur ce concours et c'est du reste la première fois que je tente de participer à un concours de l'Ecritoire alors franchement ne t'inquiète pas. Les principales difficultés de ce sujet sur les légendes urbaines sont : 1°) Réussir à circonscrire le thème (ce qui implique de se demander ce qu'est une légende urbaine...), 2°) de parvenir à écrire autre chose que le récit type de la légende urbaine (alors c'est machin qui le tient de bidule et tiens toi bien c'est vrai, il s'est passé ça un jour). Mais pour en revenir à ton texte, et malgré les remarques qui te sont opposées, la qualité d'écriture est bien là et comme le dit Perroccina c'est bien cela l'essentiel...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2686
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

RE XXL

Message par anouk le Sam 23 Mar 2013 - 9:19

suis touchée
Very Happy
Du coup j'ai amélioré et étoffé le texte. Puis-je le mettre en lieu et place du premier jet ?
:music: :fleur:


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 73
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Paladin le Sam 23 Mar 2013 - 12:17

Non, pour un concours, une fois que c'est posté c'est cette version qui est en lice!

Par contre après tu pourras nous poster la nouvelle version...Je n'ai pas encore lu, je vais le faire ce week-end!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10395
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Zaroff le Sam 23 Mar 2013 - 12:18

C'est comme un examen. Tu rends ta copie et tu fais un signe de croix. Very Happy


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12759
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

re XXL

Message par anouk le Sam 23 Mar 2013 - 12:19

bon tant pis merci mais je l'ai édité pour une correc
c'est grave ? sinon vous m'enlevez du concours je ferai mieux la prochaine fois !

Very Happy


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 73
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Paladin le Sam 23 Mar 2013 - 12:28

Mais de toute façon ces concours sont purement amicaux et on ne perd rien, au maximum on gagne de bons conseils!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10395
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Zaroff le Sam 23 Mar 2013 - 12:29

Et on gagne aussi des livres. Va pour cette modeste correction mais c'est la dernière avant les votes. Wink


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12759
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Paladin le Sam 23 Mar 2013 - 12:43

Justement, je me demande s'il faut maintenir ce principe de gagner des livres , ou alors de temps en temps (Ou si c'est moi qui gagne!)
Je trouve que ça donne une autre dimension à la compétition que la simple volonté de s'améliorer en écriture...


Dernière édition par Paladin le Sam 23 Mar 2013 - 15:15, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10395
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Doumé le Sam 23 Mar 2013 - 12:52

Une récompense peut stimuler, du moment qu'on garde le bon état d'esprit Very Happy


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Paladin le Sam 23 Mar 2013 - 12:57

Je l'ai lu!

anouk a écrit: En somme, le pouvoir, le sexe et l’argent. Les trois fléaux de l’humanité.

Le sexe, c'est un fléau? Ça se discute ! Laughing

Plus sérieusement: en fait j'ai eu du mal à accrocher parce que je n'en ai pas bien compris le sujet...Est-ce que le narrateur serait une entité qui, depuis la nuit des temps, colporte de légendes ? Mais quel rapport avec Virginia Wolf?

C'est bien écrit, pas de problème à ce niveau, mais pour moi un peu trop obscur, il aurait fallu l'expliciter un peu.

Pour la définition des légendes urbaines, lis le pitch et particulièrement les sites que j'avais mis en lien:


La page Wiki http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gende_urbaine et une liste Wiki de légendes urbaines:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_l%C3%A9gendes_contemporaines

Des blogs sur le sujet:

http://legendes-urbaines.perso.sfr.fr/

http://legendesurbaines.over-blog.fr/

http://legendes-urbaines-666.over-blog.com/

http://pages.infinit.net/ginov/legende.htm

http://legende-urbaines.skyrock.com/

http://www.blogg.org/blog-69554.html


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10395
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par FRançoise GRDR le Sam 23 Mar 2013 - 14:07

Personne n'a lu tes liens, on dirait, mon pauvre Pala ! Razz


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8026
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: X X L

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum