A l'intérieur d'un fantôme

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Paladin le Ven 8 Mar 2013 - 11:29

Je voudrais juste préciser, par rapport à ce que dit Jack, que je ne juge pas du fond ni des conceptions du monde défendues par cette histoire, mais je ne me place que du point de vue de l'écriture. Je ne crois pas au fantômes (Ni aux vampires ni aux zombies) mais je peux apprécier une histoire qui les mets en scène en considérant, dans le cadre de la fiction, qu'ils existent: c'est la définition du fantastique, finalement!

Donc mes critiques ne peuvent porter que sur le fait que l'histoire me plait, son suspense, sa construction, son écriture.

Je pense qu'il est hasardeux de se mettre à juger sur l'idée, sinon on ne sera plus sur un forum d'écriture mais de débats philosophiques...(Dans la limite bien sûr du légal, parce qu'il ne serait pas question d'accepter une histoire qui trimbalerait de fortes idées racistes ou qui fasse l'apologie de la pédophilie par exemple, mais ce sont là des cas extrèmes...)


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10554
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Doumé le Ven 8 Mar 2013 - 17:43

SILENCE a écrit:Bonjour Doumé,
Je viens de lire ta nouvelle "A l'intérieur d'un fantôme" et mon avis rejoint celui de Zaroff et de Paladin. Je trouve pourtant que l'idée n'est pas mauvaise. Paladin a évoqué le côté Ghost. J'ajouterai Amenàbar : "Les Autres", avec la référence au film dans le titre de l'un de tes chapitres. Pour le reste, j'avoue ne pas avoir accroché et avoir été destabilisé par la forme de ton récit. Je ne reviens pas sur les dialogues qui me semblent assez mal construits. Ni sur les pensées du personnage. Je suis aussi du même avis que Didier. La phrase : "Une réalité complètement différente de ce que les films du genre décrivent, à moins que la réalité soit toujours plus dure que la fiction" te place/nous place d'emblée sur un siège éjectable. A fortiori lorsqu'on lit la suite : "Appuie. Appuie plus fort...". A mon sens c'est de deux choses l'une : soit le personnage a compris sa nouvelle condition de fantôme auquel cas la phrase sur la réalité et les films peut se justifier, soit elle n'a pas intériorisé cette nouvelle condition (ce qui semble être le cas avec le 'appuie. Appuie plus fort) et dans cette hypothèse la phrase précédente ne se justifie plus.

Bonjour Silence. Cette phrase en aparté que tu cites vient du narrateur, non du personnage ; mais il est possible que cette réflexion personnelle n'aide pas l'histoire.


Le problème principal de ce récit réside selon moi dans sa construction. Le chapitrage ne m'apparaît pas pertinent puisqu'il nous place plutôt dans une suite de plans et de séquences qui pour renvoyer à des idées (la découverte, le temps, les autres, etc.) ne permettent pas de construire une intrigue. Du coup le lecteur est quelque peu passif à la découverte de ce texte. D'autant que ce chapitrage donne une impression de linéarité. Il aurait peut-être été bon d'explorer la piste inverse (celle de la confusion) plus en accord avec la découverte de l'état de spectre et/ou les nouvelles capacités qui sont celles de l'héroïne. Je veux dire par là que l'histoire me semble jouée dès les premières phrases avec cette construction.

Oui, le thème de cette histoire vient de ma Collection État d'âme où l'intrigue existe peu en favorisant les réflexions et interrogations des personnages. Je reconnais que le lecteur peut attendre autre chose malgré mon avertissement dans la présentation.

Je vais aussi dans le même sens que Paladin avec la personnalisation, la caractérisation du personnage. L'absence ou le peu d'informations la concernant empêche tout sentiment d'empathie.

Effectivement, je reconnais là ma plus grosse erreur et je vais travailler pour améliorer cela.

Je pense également avoir relevé quelques coquilles. Sauf erreur : cauchemar ne prend pas de 'd' à la fin. Je trouve que la formulation "ermite renfermé(e) sur soi" ressemble à un pléonasme. Enfin j'ai un doute sur une phrase : "Comment se défaire d'un alcoolisme qui l'avait détruit de son vivant ?", si l'alcoolisme concerne l'héroïne je pense, mais je n'en suis pas certain (Naëlle aura certainement la réponse) qu'il faudrait écrire : "Comment se défaire d'un alcoolisme qui l'avait détruite de son vivant"...

Oui, difficile d'en faire aucune.

Mais je le dis et le répète, le sujet est intéressant. Il mériterait simplement plus de développements et une vraie intrigue !


Je vais y travailler. Merci pour tes avis constructifs.


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Jack-the-rimeur le Sam 9 Mar 2013 - 0:01

Et le racisme anti-philosophie, Paladin ?

Je viens de relire le règlement du forum. On y souhaite "des critiques sincères et argumentées". Il n'est écrit nulle part que celles-ci doivent se limiter à la lettre ou à la forme.
Peut-on parler de Jules Verne sans évoquer le mythe du "Progrès" ?
Peut-on se limiter à la lettre avec Swift, Huxley, Orwell ou Kafka ?
Doit-on gommer la dimension métaphysique de "2001, l'odyssée de l'espace" ou de la trilogie de C. S. Lewis ?
Et que dire du "Golem" ou de "Frankenstein" (le Prométhée moderne) ?
Je n'aime pas plus la philosophie que toi mais elle est difficilement dissociable des littératures de l'imaginaire, étant elle-même une forme d'exploration de l'inconnu.

Dans le cas de Doumé, il me semble évident que tous ses écrits procèdent d'une réflexion philo-métaphysique qui lui est propre. Alors, oui, comme pour une voiture (pardon, Doumé), j'ai envie d'aller voir sous le capot du moteur. Pas pour juger, mais pour discuter dans une perspective que j'ai la faiblesse de croire logique et cohérente.

Si tu crains que ça fasse courir un risque de contagion galopante au forum (tiens, en passant, un sujet amusant pour une nouvelle), fixe-moi une frontière nette et je te promets de me tenir en deçà.
Pour l'instant, nous sommes deux sur 118.
Cela me paraît un peu léger pour une invasion.

Et, s'il te plaît, repose cette seringue !


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Paladin le Sam 9 Mar 2013 - 0:55

On ne peut surement pas me taxer de racisme anti-philosophie, et quand tu dis "Je n'aime pas plus la philosophie que toi" , tu te trompes parce que j'aime beaucoup la philosophie!

Avant de monter sur tes grands chevaux et de me citer Vernes, Swiff, Orwel et autres, déjà cherche à comprendre ce que je disais: je ne disais surement pas qu'il fallait ignorer le contenu philosophique (ni sociologique, politique, psychologique, religieux ou spirituel) d'une histoire, mais que la critique ne pouvait pas se faire sur les idées philosophiques mais sur le coté littéraire. Puisqu'on traite ici principalement de fictions. Les dites fictions peuvent avoir un contenu philosophiques ou spirituelle, ok, mais dans la critique que je vais faire je m'attacherai à la qualité littéraire de l'histoire. Pour prendre un exemple, quand je lis C.S. Lewis je n'ignore pas la parabole chrétienne. Après je partage sa foi ou pas, c'est autre chose. Mais je peux apprécier le cycle Narnia sans être chrétien ou le trouver mauvais en étant un anglican de la Hight Church convaincu. Je différencie la qualité littéraire du message. Ensuite on peut discuter de savoir si le Christianisme est la Vérité ou si c'est une imposture, c'est un débat d'idées.

Je ne suis pas complètement obtus, je sais replacer Jules Vernes dans l'idéologie progressiste et scientiste de son époque, je comprends la parabole sur "Frankenstein ou la Prométhée moderne" et la satire politique des "Voyages de Gulliver" et Jamais je n'ai dit qu'il fallait dissocier la philosophie de ces oeuvres.

Mais pour replacer ce que je disais dans son contexte, c'était que je souhaitais critiquer le texte de Doumé sur sa forme littéraire. Si Doumé croit en l'Au-delà et au monde des esprits, c'est son droit et ses convictions (Comme Conan Doyle par exemple y croyait). Je ne suis pas porté à y croire en tout cas pas jusqu'à nouvel ordre, mais je peux aimer une histoire de fantôme. Et que les fantômes existent ou pas est pour moi un autre débat.

Et pas de parano (puisque tu me vois déjà avec ma seringue à la main) : je n'ai pas parlé de contagion galopante ni d'invasion !

Ma dernière phrase:

Je pense qu'il est hasardeux de se mettre à juger sur l'idée, sinon on ne sera plus sur un forum d'écriture mais de débats philosophiques...(Dans la limite bien sûr du légal, parce qu'il ne serait pas question d'accepter une histoire qui trimbalerait de fortes idées racistes ou qui fasse l'apologie de la pédophilie par exemple, mais ce sont là des cas extrèmes...)

N'était bien sûr pas une censure, je voulais juste recadrer la "critique sincère et argumentée" en précisant qu'on est un forum d'écriture et que j'ai la faiblesse de penser que les auteurs ici veulent avant tout avoir un retour qui les aident à améliorer leur écriture. mais on peut parler de sujets philosophiques ou autres dans la partie "Actualités et débats".




...Dans mon histoire pour le concours, tu verras qu'il est question d'une histoire de fantôme et d'une légende urbaine qui peut se replacer dans un contexte culturel (Japonais, avec ses croyances aux esprits torturés) ainsi qu'un contexte "psychologique" mais ce que je souhaite, ce n'est pas un avis sur ces contextes-là (Sauf si on considère que ce que je raconte est explicitement faux ou n'est pas cohérent) mais plutôt sur mon histoire, si on l'a aimé ou pas, quelles en sont les forces et les faiblesses. C'est, il me semble, le but principal de ce forum...si d'autres ont un autre avis, qu'ils le disent !



Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10554
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Doumé le Sam 9 Mar 2013 - 8:21

Salut les gars,

En fait, Jack, Paladin a raison : le but de ce forum est de s'améliorer à l'écriture et au style donc. De plus, en améliorant notre texte, il permet justement d'accéder plus facilement au sens profond qu'on veut lui donner. J'ai tendance à ne pas donner assez d'épaisseur à mes personnages (sauf lorsque c'est + ou - autobiographique...) au contrario des idées que j'essaie quelquefois de faire passer. En fait, je dois reconnaître que le narrateur doit s'effacer le plus possible afin que l'action prime, imprégnée du sens qu'on veut lui donner.

Allez : Pax vobis Wink


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Paladin le Sam 9 Mar 2013 - 10:22

Doumé a écrit:
Allez : Pax vobis Wink

...Et cum spirito tuo!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10554
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Jack-the-rimeur le Sam 9 Mar 2013 - 11:08

Amen.

Je ne doute pas de ta largeur d'esprit, Paladin, mais j'avais un peu de mal à saisir les limites de ton propos.
Tes précisions me satisfont pleinement et je ne peux que m'incliner devant leur bien-fondé.
J'avais besoin d'une frontière nette, et tu y as répondu avec clarté et simplicité.
Je t'en remercie.

Excuse-moi de t'avoir fait perdre du temps avec mes réserves idiotes et déplacées.

Habemus papam. (En tout cas, ici.)


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Paladin le Sam 9 Mar 2013 - 11:30

Il n'y a pas de réserves idiotes et déplacées: discuter en écoutant l'autre permet de résoudre les malentendus!

Incidentus closum ...

Carpe Diem!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10554
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Jack-the-rimeur le Sam 9 Mar 2013 - 11:40

Merci, Ta Sainteté.
Je ne t'embrasse pas, mais le coeur y est.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Doumé le Sam 9 Mar 2013 - 11:58

Attention les gars : le conclave n'a pas encore commencé ! lol!


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Paladin le Sam 9 Mar 2013 - 12:07

Doumé a écrit:Attention les gars : le conclave n'a pas encore commencé ! lol!

Non mais on voit déjà la fumée !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10554
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par m.roch le Sam 9 Mar 2013 - 12:26

Salut !

J'ai juste une question un peu hors-sujet-du-moment pour Doumé :
Pourquoi tu mets des puces rondes à tes dialogues, et non des tirets cadratins ?


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 31

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Doumé le Sam 9 Mar 2013 - 12:35

Salut Mike,

Depuis que j'ai des problèmes de conversion en e-pub. Lorsque j'utilise l'extension d'Open Office, les quadratins sortent, en partie, en puces, et ça fait tache...

Pour résoudre le schmiblick, j'ai tout mis sous cette forme, même si je préfère moi aussi le quadratin.


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par m.roch le Sam 9 Mar 2013 - 12:45

D'accord, ça vient de là.

Le problème, c'est que tu mets tes dialogues en liste à puce. Mais le Kindle n'a qu'une seule manière de présenter les puces : des ronds immondes, alors que sur les traitements de texte tu peux les personnaliser, et les mettre en cadratins.
Pour résoudre ton problème, tu ne dois pas appliquer de style particuliers à tes paragraphes de dialogue. Tout doit être en style normal (sans puce) et lorsque tu démarres un dialogue, tu tapes manuellement [espace insécable]{caractère spécial tiret cadratin}[espace insécable].
Ainsi, lors de la conversion ePub ou mobi, les tirets resteront visibles et ne seront pas transformés en puces ronde.


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 31

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Doumé le Sam 9 Mar 2013 - 12:50

Ah ! faut que fasse un copié-collé de : [espace insécable]{caractère spécial tiret cadratin}[espace insécable], avant chaque dialogue, c'est ça ?


Merci du tuyau Very Happy


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'intérieur d'un fantôme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum