La légende de Tonklar'Kash /6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La légende de Tonklar'Kash /6

Message par Jack-the-rimeur le Ven 15 Fév 2013 - 19:34

Personne ne parvint à fermer l'oeil cette nuit-là et, au matin fatidique, le jour se leva sur un monde figé. Plus une conversation, plus une respiration dans l'air limpide du continent des quatre cités. (Mtuglaë ne connaissait pas les nuages, le cycle de l'eau y était assuré par des méduses migratoires qui, telles de petits aérostats... Mais je vous raconterai ça une autre fois.)
Donc, plus un son, plus un souffle, plus un animal hors de son refuge, la planète entière se taisait dans une douloureuse attente.
Tous les gnomes s'étaient barricadés chez eux, ne contenant leur panique que grâce à la vois douce et apaisante de Tonklar'Kash qui ne les quittait plus et à laquelle ils se raccrochaient comme des naufragés à une épave flottante.
Puis, peu avant midi à l'heure de Jorydann, Mtuglaë entra dans la conjonction et les premiers wangs arrivèrent.

Ce furent d'abord quelques taches gluantes dans le ciel tandis qu'ils percutaient les hautes couches comme des insectes qui s'écrasent sur une vitre puis, tels un glaire visqueuse dans une solution aqueuse, ils se laissèrent couler à travers l'atmosphère pour ne reprendre leur apparence de fumerolles qu'à proximité du sol.
Rapidement, les quelques taches devinrent des dizaines, des centaines, des milliers, peut-être des millions...

La clarté du jour vacilla et bascula dans une pénombre glauque et malsaine que chaque brume maudite se mit à sillonner dans une sarabande caduque et effrénée, traçant dans l'espace des figures fulgurantes défiant toute logique, sinon, peut-être, les hésitations surexcitées d'un prédateur tombé soudain au milieu d'un troupeau de ses proies préférées.
Mais, contrairement aux fois précédentes où les brumes maudites se ruaient en masse sur les pauvres abris des gnomes qu'elles transperçaient avec un mépris indifférent, la danse insensée parut se ralentir comme si une obscure hiérarchie reprenait peu à peu ses droits au sein de l'anarchique formation.

Les fumerolles cessèrent de se tordre et de zigzaguer pour se mettre à tourbillonner, d'abord sur elles-mêmes, puis en fusionnant avec le tourbillon voisin... Puis, de fusion en fusion, la terrifiante armée des wangs ne fut bientôt plus qu'un seul et effroyable nuage mouvant, un monstrueux maelström propre à glacer le coeur du plus sinistre nécromant.
Le nuage d'épouvante commença à tournoyer de plus en plus vite, faisant naître un grondement sourd tandis que des vents furieux balayaient la surface torturée du pays des gnomes. Le gigantesque cône renversé se creusa de plus en plus et, brusquement, sa pointe s'étira vers les montagnes de cristal, passa au-dessus de Jorydann pour piquer sur le grand lac rouge où les attendait un autre monstre, l'hyper-encéphale créé par le génie halluciné de Tokhat'Myhal le Chenu, l'invraisemblable Tonklar'Kash.
Et tout s'acheva d'un coup.

Dès que la pointe du cône démentiel entra en contact avec le cerveau géant, elle fonctionna comme l'aiguille d'une titanesque seringue et, en quelques secondes à peine, tous les wangs disparurent à l'intérieur de Tonklar'Kash. Soudain, l'air de Mtuglaë était redevenu clair et serein, et la voix du dieu vivant s'était tue dans l'esprit des petits êtres.
Il fallut de longues minutes pour que, dans l'étrange calme revenu, les gnomes osent sortir de chez eux, craintifs et hésitants, fouillant d'un regard incrédule les cieux à nouveau limpides, vides de la moindre fumerolle.
Lentement, au carrefours des Jardins Suspendus à Siantraël, sur la place des Colonnes Voûtées à Khoaren, à la Rencontre des Mille Branches à Jorydann ou sur l'allée des Mots Irisés à Alliaghic, des foules silencieuses de gnomes se constituèrent, chacun guettant chez le voisin le moindre signe de velléité, de haine aveugle ou de pulsion mortelle... en vain.

Alos l'espoir revint. Des larmes d'émotion perlèrent, des conversations timides s'engagèrent, qui se répandirent, gagnèrent en assurance, en volume... jusqu'à ce que, tout à coup, le continent éclate en un prodigieux hurlement de joie ! Une joie comme on n'en avait jamais vue, un soulagement en forme de feu d'artifice, une apothéose de bonheur qui explosa dans tous les coeurs et roula comme une vague invincible à travers tout le pays.
Partout, les gens s'étreignaient, se congratulaient, s'embrassaient, pleuraient, riaient. On sortit les banderoles, les lanternes et les instruments de musique. On perça les tonneaux de bière et on décapita les amphores de vin. Pendant des heures et des heures, des farandoles endiablées sillonnèrent places et rues. Les danseurs enchaînaient sans souffler rondes et quadrilles, et jamais choeurs plus fervents n'accompagnèrent chanteurs et musiciens.

La fête durait déjà depuis trois jours à Jorydann quand, au milieu de la nuit, Tokhat'Myhal fit son apparition à la Rencontre des Mille Branches. Dès qu'on le reconnut, une clameur formidable retentit et, aussitôt, un large passage s'ouvrit devant lui dans la foule quand, soudain, la joyeuse ovation qui montait de la double haie humaine tourna court et retomba dans un silence gêné et consterné.
Tokhat'Myhal n'était plus que l'ombre de lui-même, un fantôme lugubre au visage décomposé, flétri par une douleur et un chagrin infinis, ses joues parcheminées creusées de larmes sêchées.

Alarmé et désemparé comme tous les gnomes présents, Halcof'Rhibas s'avança vivement au devant du vieil ermite mais les questions qui se précipitaient sur ses lèvres se perdirent dans un bafouillage incohérent.
Sans un mot, Tokhat'Myhal l'écarta, poursuivit sa marche vers le centre de la place, jusqu'à l'estrade des musiciens, qu'il escalada d'un pas vacillant.
Là, il contempla longuement la foule tendue et muette et, rassemblant ses forces, il s'écria :
"Mes frères, à l'aide ! Tonklar'Kash... (sa voix s'étrangla)... ô mes amis, Tonklar'Kash se meurt !"


(à suivre...)


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Tonklar'Kash /6

Message par Doumé le Ven 15 Fév 2013 - 20:30

Un rebondissement comme on les aime !


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Tonklar'Kash /6

Message par Zaroff le Sam 16 Fév 2013 - 9:22

Tu as combien de chapitres de prévus ? Tu pourras poster une version intégrale à la fin ? Je compte tout lire d'un seul jet sur mon KIIIIIIIIIINDLE !


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12530
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Tonklar'Kash /6

Message par Doumé le Sam 16 Fév 2013 - 9:34

VIVE LE KINDLE ! lol!


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Tonklar'Kash /6

Message par Invité le Sam 16 Fév 2013 - 10:41

Hello !

Pour commencer, les remarques pointilleuses (chiantes !) :

"...ne contenant leur panique que par la vois douce et..." ==> voix

"...Mtuglae entra dans la conjonction..." ==> en conjonction

"...tels un glaire visqueuse dans une solution aqueuse, ils se laissèrent couler..." ==>
1. visqueux
2. dans une solution aqueuse : je trouve cette formulation très technique pour une histoire emprunte de magie comme celle-là
3. un glaire ça coule pas vraiment... ne me demande pas comment je sais ça l'expérience de la vie...

Je trouve que l'arrivée des wangs est bien décrite, j'ai bien imaginé la
nuée dans le ciel, ses mouvements... et tu as bien rendu la tension des
gnomes. La petite parenthèse sur les méduses migratoires m'a fait sourire Very Happy
mais je trouve que ça va un peu à l'encontre de l'atmosphère
apocalyptique que tu dessines après. Néanmoins, la thématique est
respectée (j'ai l'impression que le vocabulaire est très soigné Wink)
et le style est clair, en dehors de quelque phrase à rallonge qu'il m'a
fallu relire pour tout en saisir. L'émotion des gnomes, leurs
effusions, j'aime beaucoup.
J'accroche à ton univers, vivement la suite Razz

Avec tous mes encouragements,

Poussin

P.S.: C'est ma première critique. J'ai essayé de la faire honnête et constructive.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Tonklar'Kash /6

Message par Jack-the-rimeur le Sam 16 Fév 2013 - 17:15

Puisqu'il semblerait que ma modeste incursion au pays de la prose ait suscité ne serait-ce qu'un intérêt de curiosité, je pense devoir quelques explications aux honorables écritoriens.
Si j'ai posté mon récit sous cette forme peu attrayante, c'est tout bêtement parce que, pour l'instant, elle est la seule qui me soit accessible en raison de mes abyssales lacunes informatiques. (Ne perdez pas de vue que j'ai commencé à écrire au burin et que je n'ai abandonné que tout récemment le pinceau et l'encre de Chine.)
Dans cette optique, le découpage en épisodes (il n'en reste qu'un et l'épilogue) m'a paru l'option la moins indigeste.
Ensuite, ce n'est là qu'une expérience, une façon de tâter le terrain. Les histoires que je peux imaginer et ma (ou mes) façon(s) de les raconter méritent-elles que je poursuive dans cette veine ? Le seul moyen d'être fixé étant de s'exposer à l'oeil critique des lecteurs, j'ai décidé de me jeter à l'eau avec les moyens du bord.

Que je sois parvenu à accrocher l'attention d'un jeune homme comme Poussin, c'est déjà plus que je n'en osais espérer.
Je te remercie de tes judicieuses observations :
- "Vois" au lieu de "voix" ? Une minable coquille. Ce n'est pourtant pas faute de me relire, mais il y en a toujours quelques unes qui arrivent à se faufiler (et souvent les plus grossières). Néanmoins, tu as raison, c'est impardonnable : tu peux commander le peloton d'exécution.
- Par "Mtuglaë entra dans la conjonction", je voulais dire que les soleils et les deux autres planètes étaient déjà en conjonction quand celle des gnomes entra dans l'alignement (ce qui expliquait que les wangs puissent surgir aussi rapidement), mais, là aussi, tu as raison, il y a une ambiguïté et elle est de ma faute.
- Les "méduses migratoires" ne sont pas à leur place. Ce n'est qu'à la relecture qu'il m'est apparu que, pour être fertile, une planète sans nuages devait avoir un cycle de l'eau un peu particulier, d'où cette parenthèse à la sauvette. (C'est une chose qui m'a toujours agacé dans "Dune", la planète désertique : d'où peut venir l'oxygène de son atmosphère, sans forêts ni océans ?)
- "la glaire en solution aqueuse" : pas fameux comme image, hein ? Je pourrais prétexter que, pour qu'une glaire s'enfonce dans l'eau, ce n'est qu'une question de densité, comme un crachat bien chargé - si je puis me permettre - mais, en attendant de trouver mieux, je me contenterai d'en appeler à la clémence du jury pour les limites de l'auteur.
- Technique : "solution aqueuse" ? Moi qui trouvais que ça faisait alchimique... dommage !

Il y a aussi quelques défauts plus récurrents que d'autres ont soulignés : phrases trop longues, abus d'adjectifs...
Impec ! J'apprends, donc je note.
Merci à tous.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Tonklar'Kash /6

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum