La mort, sa vie, son oeuvre

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Mort, sa vie son oeuvre

Message par SILENCE le Ven 6 Jan 2012 - 14:54

Je viens de terminer la lecture de ta nouvelle que je trouve vraiment bien.
Je n'ai personnellement pas été gêné outre-mesure par la longueur du récit. Celui-ci est du reste plutôt bien tenu (je pensais justement qu'un texte de 30 pages risquait de 'partir dans tous les sens'). Les personnages sont bien campés et l'atmosphère dans le musée, vraiment, bien décrite... Je me suis surpris parfois à angoisser ! Quant à la forme, j'ai noté (mais c'est logique pour un texte de cette longueur) quelques points :
p. 4: "En rentrant chez lui, il ne fit aucune allusion sur l'interrogatoire qu'il avait subi" : allusion à... et non sur...
p. 6: "pénétrer à l'intérieur" ressemble fort à un pléonasme et de même p. 10 "monter là-haut".
p. 7: répétition de l'expression "laissait à penser". Toujours p. 7: "Il peut arriver qu'il y ait un dérèglement" et non qu'il y est...
p. 10: "il espèrerait que rien" devrait-être remplacé par "il espérait que rien..."
p. 17: "Il lâcha la jeune femme des yeux" devrait-être remplacé par "il quitta la jeune femme des yeux"; de même p. 17 répétition du mot "presque". J'ai également noté (p. 17) ce qui me semble être une contradiction avec ce que tu dis p. 16. En effet tu expliques p. 16 que Wang avait réussi à donner aux corps l'apparence de la vie et p. 17 que ces mêmes corps paraissaient presque factices.
p. 18 : "ce fut seulement" et non "se fut seulement".
p. 22: répétition du mot "mine" (mine radieuse en début de paragraphe et mine affreuse en fin de paragraphe).
Voilà en gros... Passé la page 22 je n'ai plus rien noté ou vu. Je m'interroge cependant sur une autre tournure de phrase. Cela ne saute pas aux yeux et il se peut que je me plante mais à un moment dans le récit (je n'ai pas noté le n° de page) tu décris les lieux (le musée) et tu parles d'une atmosphère aseptisée et quelques lignes plus loin d'une odeur de peinture. Or, je me demande si les deux termes sont compatibles... Mais je n'arrive pas à tirer de conclusion décisive sur ce point... J'ai beaucoup aimé cette nouvelle.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2577
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par Lestat le Sam 7 Jan 2012 - 9:25

Merci Silence Wink

Il y a plusieurs chose à revoir sur ce texte, effectivement... d'ailleurs après plus de trois ans je pense que je pourrai corriger certaines erreurs que je fais moins à présent. Pour ce qui est du mot aseptisé je suis d'accord avec toi, dans le cas de la peinture ça ne va pas ensemble, encore une mauvaise interprétation de ma part Razz

Ravi de t'avoir fait passer un bon moment Silence Smile
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3904
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 41
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par m.roch le Dim 22 Jan 2012 - 16:51

Y'a un côté kafkaien au départ, qui m'a beaucoup fait pensé aux tribulations insensées du héros du Procès. C'est vrai qu'il y a du punch apporté par certaines scènes très bien dressées (notamment celle de la confrontation finale dans la salle de la mort), et ton récit gagnerait encore plus en qualité si les scènes de faible caractère ou trop vite résumées étaient complétées !


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 29

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par Lestat le Dim 22 Jan 2012 - 21:12

Merci m'sieur Razz

Par contre j'ai jamais lu Le procès. En gros tu suggères que je développe un peu plus les passages secondaires c'est ça ? Tu penses que l'histoire se déroule trop vite ou qu'il y a trop de chose pour une nouvelle de 30 pages ? Rolling Eyes

Je sais pas si c'est ça, mais certains lecteurs m'ont dit qu'il y avait matière à roman.
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3904
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 41
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par m.roch le Lun 23 Jan 2012 - 10:44

C'est à peu près ça ! Il y a des passages secondaires (ou des éléments de l'intrigue, comme la relation entre ton héros et sa femme - elle pose pour des magazines coquins ? Je n'ai pas vraiment bien saisit pourquoi il lisait Entrevue chez lui, au début) qui sont coincés entre de très bonnes scènes de qualité (comme l'entretien d'embauche, comme la dernière rencontre avec le clochard, comme la scène finale). Du coup, ton récit trace une courbe sinusoïdale dans sa qualité. Ces passages, tu pourrais les retravailler pour qu'ils deviennent vraiment limpides et qu'ils coulent de sources dans l'intrigue. Cela demande bien sûr de les approfondir en les développant. Matière à faire un roman, peut-être bien oui...

Tu devrais lire Le Procès. Il est vraiment bon ! La scène qui m'y a le plus fait pensé est celle des manifestants. Ils sont là, on ne sait pas pourquoi, le héros ne sait pas encore pourquoi, et il se fait alpaguer. C'est le genre de situation cocasse que l'on retrouve tout au long du Procès.


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 29

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par Lestat le Lun 23 Jan 2012 - 11:02

Lol

elle pose pour des magazines coquins ? Je n'ai pas vraiment bien saisit pourquoi il lisait Entrevue chez lui, au début
En fait il les pique à sa femme qui en est une fervente lectrice... du coup il matte aussi les filles déshabillées que l'on peut voir dedans entre deux articles Smile

Merci pour tes précisions M.Roch Razz
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3904
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 41
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par m.roch le Lun 23 Jan 2012 - 12:43

Appelle-moi Mike, c'est mieux...


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 29

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par Lestat le Lun 23 Jan 2012 - 15:48

Ok Razz
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3904
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 41
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort, sa vie, son oeuvre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum